[Film] Le Dernier Samouraï (2003)

Nathan Algren est considéré comme un héros dans son pays. Malgré cette reconnaissance, les indiens innocents, hommes, femmes ou enfants qu’il massacra pour la gloire des Etats-Unis d’Amérique reviennent constamment le hanter. Il est bientôt envoyé au Japon, alors sous l’ère Meiji, pour apporter son savoir faire en matière de guerre. L’Empereur japonais qui souhaite forcer la modernité dans son pays souhaite en effet se défaire d’encombrants samouraïs…

Avis de Oli :
L’une des affiches françaises du film nous montre bien entendu le joli Tom Cruise en gros plan, et précise que LE DERNIER SAMOURAI est l’œuvre du réalisateur de LEGENDES D’AUTOMNE… Une précision dont les directeurs marketing auraient pu se passer, ce film n’étant à mes yeux qu’un ramassis de clichés romanesques emboîtés les uns aux autres : un nanar pompeux et prétentieux. Bref, Edward Zwick n’a pas beaucoup de talent, c’est un fait, sa réalisation est anonyme, tout comme ce souffle aventureux qu’il tente péniblement d’insuffler à ses films.

Malgré mes craintes LE DERNIER SAMOURAI parvient néanmoins à éviter le naufrage de LEGENDES D’AUTOMNE, si on ne s’amuse pas à gratter un peu et si on se contente de regarder ce film comme le produit de consommation courante qu’il est, on peut même presque passer un bon moment. Les acteurs sont plutôt bons (notez au passage l’apparition du talentueux réalisateur japonais Harada Masato dans le rôle de Omura), certaines scènes sont assez jolies (un moment très érotique durant lequel Cruise ne se fait pas déshabiller mais au contraire habiller), un ou deux affrontements valent le détour (mais surtout pas les grandes batailles)… avec un paquet de pop corn sur les genoux il est donc possible que certains prennent du plaisir à la vision de ce DERNIER SAMOURAI.

D’autres spectateurs vont au contraire rapidement grincer des dents… Zwick ne nous épargne aucun cliché, il nous les fait absolument tous (l’étranger qui ne comprend pas une culture et qui petit à petit va s’imprégner de celle-ci au point de fusionner avec elle, la jolie japonaise qui craque devant le fringant américain, des morceaux de bravoure un peu trop attendus, etc.). Le plus crispant en la matière est sans aucun doute cette voix off (Cruise), expliquant en long, en large et en travers ce que Nathan ressent au contact du pays et du peuple japonais, l’acteur cumulant alors presque autant de clichés que de syllabes dans ses phrases. Autre gros point noir (du film, pas sur le visage de Tom, parce que je présume qu’il se fait des masques tous les deux jours), c’est l’étonnante facilité dont fait preuve le personnage de Nathan Algren (Tom Cruise) dans tout ce qu’il entreprend : il apprend le japonais sans avoir de professeur sous la main, et il s’initie au Bushido à une vitesse supersonique. Alors certes ça donne quelques scènes d’action assez gonflées en adrénaline (hélas tournées maladroitement, elles sont trop floues), mais à terme ce coté « je m’appelle Tom Cruise je peux tout péter », ça fatigue un peu. Il nous l’a fait sur MISSION IMPOSSIBLE 2 (argh), dans MINORITY REPORT, aujourd’hui dans LE DERNIER SAMOURAI… à force de le voir se prendre pour Superman j’en viens à me demander s’il se décidera un jour à enfiler ses collants… Le tout est d’autant plus frustrant que le bougre, lorsqu’il s’en donne la peine, n’est vraiment pas mauvais acteur. Peut être devrait-il tout simplement ne pas jouer dans les films qu’il produit…

Voilà donc le résumé de ce qui n’a même pas été une déception (je m’attendais presque à pire). Une trame cousue de fil blanc qui ne distille aucun rebondissement ni même aucune surprise (c’en est navrant de tout deviner à l’avance, jusqu’à la fin), un parallèle assez malheureux entre le génocide indien et la fin des samouraïs, une réalité historique dont on ne montre que la face qui nous arrange (non les samouraïs n’étaient pas tous aussi beaux et bons, non tout n’est pas si noir sous la restauration Meiji…), tout cela donne au final un film très moyen parfois complètement insipide, et que tout souffle épique semble avoir déserté (un drame pour un film pareil !).
Un long métrage sans originalité mais formaté pour remplir les salles de nos jolis quartiers.

 


Titre : The Last Samurai / Le Dernier Samouraï
Année : 2003
Durée : 2h34
Origine : U.S.A
Genre : Historique / Guerre
Réalisateur : Edward Zwick

Acteurs : Tom Cruise, Billy Connolly, Tony Goldwyn, Ken Watanabe, Timothy Spall, Hiroyuki Sanada, Shun Sugata, Shin Koyamada, Seizo Fukumoto, Koyuki, Masato Harada


Galerie d’images :


Oli

Amateur de cinéma japonais mais de cinéma avant tout, de Robert Aldrich en passant par Hitchcock, Tsukamoto, Eastwood, Sam Firstenberg, Misumi, Ozu, Claude Lelouch, Kubrick, Oshii Mamoru, Sergio Leone ou encore Ringo Lam (un intrus s'est glissé dans cette liste, sauras-tu mettre la main dessus - attention il y a un piège).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *