[Film] Captain America, de Albert Pyun (1990)


Pendant la Seconde Guerre Mondiale, un soldat américain est sujet à des expérimentations afin de le transformer en super soldat, le “Capitaine America”. Sur la route de l’Allemagne afin de combattre son ennemi juré Crane Rouge, Capitaine America subit une cryogénisation qui le maintient en vie jusque dans les années 90. Il découvre alors que Crane Rouge cherche à kidnapper le président des Etats-Unis…


Avis de Cherycok :
A l’heure où Marvel et DC ont envahi le marché avec leurs films de super héros très souvent fades et sans âme, il était temps de revenir aux fondamentaux, aux films de super héros à l’ancienne, sans fond vert, sans CGI, sans acteur connu. Je vais donc vous parler de Captain America, la version de 1990, celle-là même que le site IMDB a positionné à la 48ème place des 250 pires films de tous les temps lors d’un vote des internautes. Ah bah oui, le fameux « C’était mieux avant », ce n’est pas une science exacte. Surtout quand Albert Pyun (Cyborg, la saga Nemesis) est à la réalisation, Menahem Golam (un des créateurs de feu la Cannon), et que la conception du film a eu droit à son lot de menus problèmes. Je n’aime déjà pas la trilogie récente du super héros étoilé mais cette version de 90 réussit l’exploit d’être encore plus mauvaise. Mais en même temps, et je sais que je ne vais pas me faire des amis en disant ça, difficile de faire quelque chose de bon avec un des super héros les plus ridicules de l’univers Marvel…

Déjà adapté sur les écrans en 1944, puis en deux téléfilms en 1979, Captain America refait parler de lui en 1984. C’est du coté de la Cannon que ça se passe car un de ses fondateurs, Menahem Golam, semble partant pour remettre le fameux super héros au goût du jour en mettant à la réalisation Michael Winner (Un Justicier dans la Ville). Golam se rapproche du scénariste Lawrence Block et de Stan Lee afin d’écrire un scénario le plus en adéquation possible avec le personnage du comics. Trois ans plus tard, Winner jette l’éponge et est remplacé par John Stockwell (Bleu d’enfer, Cat Run) qui se pointe avec un scénario de Stephen Tolkin. En 1989, la Cannon est revendue à 21st Century Film Corporation qui récupère les droits du futur potentiel film Captain America, profitant de l’occasion pour dégager John Stockwell et coller Albert Pyun à la barre. Et comme le Batman de Tim Burton est un succès mondial, il faut vite mettre le film en chantier afin de profiter de la « hype » super héros qui vient peut-être d’être lancée. Mais après moult révisions du scénario, une réduction drastique de budget et un temps de tournage qu’on voulait réduit, comment arriver à pondre quelque chose de potable l’écran ? De l’aveu même du réalisateur, il ne savait plus où donner de la tête. Le film est finalement mis en boite, tout d’abord annoncé pour une sortie cinéma en août 1990. Il est repoussé de nombreuses fois entre l’automne 1990 et l’hiver 1991 et sort enfin durant l’été 1992, mais directement en vidéo. Et ça en général, ça ne sent pas bon… Les doutes sont rapidement confirmés lorsque les critiques tombent, Captain America est une foirade totale. Et malgré quelques fulgurances nanardes, on ne pourra pas les contredire.

Le scénario nous raconte la « naissance » de Captain America, « symbole des valeurs de la nation américaine » si on en croit ce qu’ils nous disent dans le film. Déjà, pourquoi s’évertuer à adapter ce super héros là… C’est quand même un des plus ridicules, visuellement parlant, de toute l’écurie Marvel, avec son costume moulant bleu / rouge / blanc, son étoile, son A (pour America donc) en gros sur le front, ses petites ailettes façon casque d’Astérix au-dessus des oreilles et son bouclier aux mêmes couleurs en guise d’arme. Néanmoins, on saluera l’effort de respecter quasi à l’identique le visuel du comics book des années 40 même si chacune de ses apparitions à l’écran nous fait esquisser un sourire moqueur sur le coin de la bouche. Il est d’ailleurs possible sur Pyun lui-même se soit rendu compte du ridicule de la chose étant donné que le célèbre super héros patriote américain n’arbore au final son accoutrement qu’une toute petite partie du film. Il faut dire qu’avec ces couleurs anti camouflage, Steve Rogers préfère rester en civil. Et puis de toutes façons, le voir déambuler dans des scènes toutes plus risibles et sans intérêt les unes que les autres aurait encore fait perdre de la crédibilité à un héros qui n’en a déjà pas beaucoup. Steve Rogers papote avec sa femme qu’il retrouve 40 ans après ; Steve Rogers qui se balade en Fiat 500 en Italie ; Steve Rogers qui fait des blagues à un journaliste… Toutes les scènes essayant de développer la psychologie du personnage et qui auraient pu être intéressantes (quoi que…), telle que la douche froide du retour à la civilisation après 50 ans figé dans la glace, ont été coupées au montage (un director’s cut plus long de 15 minutes est sorti aux States). On se contente donc soit de moments inutiles parfois presque gênants à cause d’acteurs pas impliqués ou très mauvais et de dialogues insipides, soit de scènes d’action au ras des pâquerettes.
Oui, car même dans l’action le film se rate. Les chorégraphies sont extrêmement pauvres et le montage des combats a été fait à la hache. Que c’est mal fait… Que c’est kitch… Que c’est mal joué… Et puis que c’est mou… Soit les sbires de Crane Rouge sont des incompétents, soit les cascadeurs n’avaient juste pas envie de donner de leur personne sur le tournage voyant déjà venir le naufrage. Ne m’y connaissant pas assez en matière de comics, je ne pourrais pas m’étendre sur la fidélité du bousin à l’œuvre originale, mais un rapide coup d’œil ci et là sur la toile suffit à se rendre compte que bon nombre de points ne sont pas respectés. Mais bon, on n’est plus à ça près…

LES PLUSLES MOINS
♥ Les 10 premières minutes⊗ Scènes d’action pourries
⊗ Scénario insipide
⊗ Le personnage du Captain
⊗ Mal joué
Captain America cuvée 1990 n’est clairement pas un bon cru. Le ratage est total, de sa conception jusqu’à sa sortie, en passant par le film lui-même, catastrophique de bout en bout.



Titre : Captain America
Année : 1990
Durée : 1h37
Origine : U.S.A / Yougoslavie
Genre : Mais pourquoi…
Réalisateur : Albert Pyun
Scénario : Stephen Tolkin, Lawrence J. Block

Acteurs : Matt Salinger, Ronny Cox, Ned Beatty, Darren McGavin, Michael Nouri, Scott Paulin, Kim Gillingham, Melinda Dillon, Bill Mumy, Francesca Neri, Carla Cassola

 Captain America (1990) on IMDb




















0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
37 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Rick
Administrateur
16 mai 2018 20:50

Soucis de productions ou pas, comme tu le dis si bien, Captain America n’est déjà pas un super héros…. super ! Alors en plus avec Pyun, qui autant parfois peut se démerder malgré un côté fauché autant parfois il se plante totalement, c’était la misère annoncée dés le départ j’ai envie de dire ^^ Quel courage tu as eu

scott
scott
17 mai 2018 0:49

aie aie je me souviens avoir vue les premières images de production dans l’émission de la 5 Babylone présenté par Numa Roda Gil( a jamais reconnaissant de m’avoir fait découvert Akira 🙂 ),ca envoyait du rêve ,ca se voulait apres mainte report concurrencé et surtout devancé du coup l’attendu Rocketeer realiser par Joe Johnston pour Disney !Johnston qui finira bien plus tard par realiser le premier captain america pour Disney ,comme quoi le monde est petit ^^fin bref , que dire de ce film c’est un peu un mélange de tout ce qu’on doit pas faire quand on fait un film ,c’est Pyun apres tout derriere la camera(y avait une chance pour qu’il fasse un film passable pour l époque comme Cyborg , mais non helas ) , quand j’ai vu arriver le Steve Rogers, tout maigre (ce qui est doit etre la cas au debut ) me suis dit chouette ,”le gars a tourner la sequence et a fait 6 mois de muscul derriere pour avoir la carrure de Cap “, mais naaaaan , on a droit tout le film a une grande brindille qui met juste un costard avec des coussins gonflable la ou il devrait avoir du muscle o_O en plus dans “l’action” les coussins glissent et le biceps se trouve souvent sous le bras du coup ^^
Crane Rouge ressemble a une tarte aux myrtille que j’avais foirer un jour !mais même elle etait bien meilleur a digérer …d’ailleurs pourquoi il a une gueule civil encore plus moche que son crane rouge ? dans les comics c’est pour passer incognito la tête civil ,mais la :/ l’histoire ,je m’en souviens plus , il y en pas trop ,comme les scènes d’actions,dans des decors tres vide .dommage y avait du bon coté acteur, Ned Beatty ,Ronny Cox ,Michael Nourri (qui nous presente une tres belle moustache 😀 )
dernier point , les fausses oreilles du costume mdr !!!allons ,limite pour ca je lui met 2 étoiles nanar :p

Paganizer
Reply to  scott
17 mai 2018 1:19

Ha yes scott !
Rocketeer ! Ha le souvenir !
Je l’avais vu au ciné à sa sortie, et j’avais beaucoup aimé !
Je l’ai revu quelques années plus tard en VHS, mais j’avais été moins emballé..
Y’avait quelques longueurs et quelques trucs foirés que j’avais pas remarqué la 1ere fois au cinéma..
J’avais un œil un peu plus critique aussi..
Il faudrai vraiment que je le revois pour voir comment je le ressens aujourd’hui…

Paganizer
17 mai 2018 1:02

Houla ! Le bien beau bouzin que voilà !
En ce qui me concerne, j’ai eu ma periode super-héros quand j’étais minot (entre mes 6 et mes 12 ans en gros) et à l’époque, je dévorais les comics que mon père m’achetait en allant chercher son tabac..
Mon super-héros préféré a toujours été Batman pour son côté humain sans pouvoir mais démerdard et inventif (mais j’aimais bien Spiderman aussi pour son côté déconneur et le Punisher pour son côté sombre et violent, même si c’est plus un vengeur qu’un super-héros !)
Par contre, j’ai toujours détesté Iron Man (trop “je me la pète avec mon fric) et Captain America (le patriote ricain par excellence avec son look de danseuse étoile !)
Quand aux autres personnages, c’était très variable..
Donc, je n’ai pas vu ce film “Captain America” et au vu de ta critique Chery, je n’ai rien raté !
D’ailleurs, je ne connaissais même pas son existence ! Un bien beau ratage en tout cas !
Et on peut en dire autant des récentes adaptations du Captain au cinéma !
Du blockbuster insipide et sans saveur pro-américain à mourir et sans une once d’imagination !
Sans parler de l’allure ultra kitch du personnage de Captain América qui prête franchement à rire !
Bref, Captain America passera, mais pas par moi !

Sinon, un truc marrant à savoir :
Avec son collant moulant qui met en évidence ses “parties viriles” Captain America est une icône de la communauté gay !
C’est mignon, mais ça casse un peu le côté super soldat patriote !
Mais après tout, le Captain serai bien plus sympa sur scène chez Michou que dans des films ridicules sur grand écran ! 😀

Iris
Administrateur
Reply to  Paganizer
17 mai 2018 11:14

Iris à la rescousse de Marvel 🙂

D’abord moi j’ai toujours préféré l’univers Marvel à celui de DC pour plein de raisons. Mais franchement je ne vois pas de différence entre le coté soit-disant démerdard de Batman et celui d’Iron Man, Paga. Il est tout aussi parvenu et ne fait partie des supers-héros que grâce à son fric permettant de se payer de jolis petits gadget (bah oui on va pas tous se casser le cul à se faire piquer par des araignées radioactives ou à subir des traitements pas possibles à base de substances douteuses ou d’adamantium liquide ^^). Et quoi qu’il en soit Iron Man a au moins pour lui un cynisme et un coté cabotin qui en font un super-friqué vachement plus marrant que Batman qui est ennuyeux à mourrir (c’est mon avis hein ^^). Et puis l’armure c’est classe! Tony, si tu nous lis ^^

Mais dans l’univers Marvel ma préférence a toujours été (et sera toujours j’en ai peur) les Xmen, donc la polémique sur les Vengeurs ne me heurte pas vraiment :-). Je n’aime pas beaucoup Cap’tain justement pour son côté patriote. Les dernières adaptations sont filmiquement assez moyennes et l’histoire pas toujours respectée mais même avec de bons supports ça reste un héros moyen. Il a juste une opinion respectable et largement défendable dans le Civil War mais les films ont décidé de ne pas traiter de profondeur des personnages donc son aspect le plus intéressant et le plus important n’est pas traité. Mais celle-ci d’adaptation! même si vue juste la seconde partie, elle me laisse sans voix! Crâne rouge est d’une laideur absolue (il est moche à la base hein mais pourquoi ce truc en papier maché dégueulasse?), Capt’ain est…. Bah vous avez tout dit (même si je n’avais pas fait le rapporchement entre l’aspect bossu sur certains plans et les muscles gonflables, Merci Chery pour cette précision). Mais de toute façon, de manière générale, le film en plus de tout ça est franchement chiant, mou, rien ne fait vibrer, c’est filmé à la Rick Hunter. Bref on hausse les sourcils et on se rassure en disant que c’est court. Et finalement on se demande si on ne se sentait pas mieux avant de l’avoir vu ^^

 

 

Paganizer
Reply to  Iris
17 mai 2018 11:47

Houla, Iris, aurais-je toucher un point sensible ?
Il me semble oui..!
Ce que tu dis en comparant Batman et Iron Man n’est pas faux (ils ont des moyens financiers confortables tous les 2) mais ce qui me gêne chez Tony stark, c’est qu’il en fasse l’étalage (pour épater la galerie) alors que sa fortune vient entre autre de la vente d’armes de guerre..
Bruce Wayne lui, c’est un héritier et il reste discret concernant sa fortune et son activité de super-héros..
Et puis moi, l’armure de Iron Man m’a toujours évoqué le Racing Club de Lens (petit club de foot de ma région dont les couleurs du maillot sont les mêmes que celles de l’armure, rouge et or…)
Donc ça me fait rire à chaque fois…
Voilà quoi…
Sinon, je te rassure, je n’ai rien contre les super-héros, c’est juste que ça n’a jamais trop été mon truc en dehors des “Classiques” on va dire
(Batman, Superman, Spiderman, The Shadow…)
Après je dois dire que j’ai mal au bide pour les fans de super-héros ces derniers temps quand je vois ce que leur fait subir le cinéma avec des films souvent bâclés et d’une incommensurable indigence…
C’est pas très cool de voir les super-héros changés en simples objets de “super-marketing”…

Iris
Administrateur
Reply to  Paganizer
17 mai 2018 12:26

Non t’inquiètes, je suis habituée :-). Oui Batman est discret ou pourrait-on dire hypocrite, ce que n’est pas Tony Stark (ça c’est juste mon opinion hein ^^). Quant à l’origine de leur fortune personnelle, entre labos pharmaceutiques, industries chimiques et industries navales fabriquant des navires de guerre, je ne suis pas certaine que celle de Wayne soit plus “propre” que celle de Stark…. De plus Wayne est une sorte de Big Brother ayant une vue sur presque tout à Gotham et donc, discret certes mais ça fait quand même froid dans le dos… bref on diverge ^^

Et oui, l’armure rouge j’adore! Mais étant une fille du Sud, je n’ai pas les mêmes références que toi.

En revanche merci pour ton soutien car oui, en ce moment c’est dur de voir un film de super-héros! Je ne me souviens plus du dernier qui m’ait fait me dire “Ah c’était jouissif!”. J’hésite même à faire la critique du dernier Avengers (vu pourtant il y a trois semaines) tant je suis blasée. Ce ne sont pas que les supers-héros qui sont maltraités, c’est près de 70 ans d’un univers qui est piétiné et violé sur l’autel du profit cinématographique.Alors après, j’en viens à me demander si ça ne vient pas de moi… Si je n’en attends pas trop ou si c’est moi qui fait une résistance au changement et que ça me rend hermétique à la façon de traiter les sujets et de les filmer….

Iris
Administrateur
Reply to  Cherycok
17 mai 2018 12:39

On est bien d’accord! Et pas que ce que tu dis là. Mais cela ne nous a pas empêcher de nous demander si ce n’était pas nous qui passions à côté de quelque chose… Ils ont quand même des notes juste pas possibles sur IMDB ces films, et pas que chez les néophytes, chez les fans et les connaisseurs des comics aussi… Je dis juste que peut-être, il y a de nouveaux styles ou de nouvelles priorités dans le cinéma qui ne me touchent peut-être pas. C’est juste une interrogation que j’ai ^^

Feroner
Éditeur
Reply to  Cherycok
17 mai 2018 17:57

Oui t’as raison il a interet a faire gafe le nouveau.

Rick
Administrateur
17 mai 2018 12:43

Et bien que ce soit Marvel ou DC, je n’aime pas les super héros, MAIS car il y a toujours un Mais, de manière générale, j’aime bien Batman et Iron Man justement, les deux seuls qui n’ont pas vraiment de pouvoirs. Quoi que pour Batman, j’aime surtout quand c’est Nolan qui filmait, et pour Iron Man, le 3 était bancal et le 2 catastrophique, mais bon…

Iris
Administrateur
Reply to  Rick
17 mai 2018 12:47

Absolument d’accord Rick! Même si Burton avait déjà réhabilité Batman, ce qu’en a fait Nolan était vraiment bon.

Idem pour Iron Man, le trois est bancal (et ce méchant d’un ridicule ahurissant), le deux plus que moyen. Mais Iron Man…. c’est Iron Man ^^

Rick
Administrateur
Reply to  Iris
17 mai 2018 16:03

Je suis bien un des seuls à ne pas vraiment adhérer aux Batman de Burton (je ne dis pas qu’ils sont mauvais, mais je n’adhère pas). La raison est simple, il fait l’opposé de Nolan plus tard. Batman version Burton est un riche qui s’ennuie quand il n’a pas son costume, et devient intéressant avec le costume. Chez Nolan, l’humain est plus important, et les scènes de Batman en costume sont finalement rares vu la durée des métrages.

Iron Man 2 était même une purge pour moi, ça se voyait que le film avait été tourné dans l’urgence en pleine grève des scénaristes…

Paganizer
17 mai 2018 15:50

Bon, note à moi-même :
“Ne pas dire du mal d’Iron Man, c’est le chouchou d’Iris !” 😀
Mais sinon, Chery et Iris, par rapport à ce que vous dites, c’est sûr que nous voyons le cinéma d’aujourd’hui avec le regard de notre génération !
Le cinéma a changé et la façon de penser et de concevoir les films aussi, mais on ne peut pas nier le fait qu’il y a une vraie perte de qualité, une perte d’inspiration assez flagrante dans nombre de productions actuelles..
Y’a qu’a voir le nombre de remakes, suites, reboot…etc qui explose aujourd’hui !
Et j’ai parfois le sentiment que le cinéma est un peu devenu le “fast food du divertissement” !
On y trouve des films vite vus, vite oubliés (comme les burgers, vite mangés, vite digérés) et on passe à autre chose !
On dirait parfois que les films de nos jours restent superficiels et très basiques pour permettre aux gens de faire autre chose quand ils les regardent (trifouiller sur son portable, lire ses mails, aller sur Snapchat…) sans risque de ne plus rien comprendre au film, vu que ça reste basique et que tout est constamment expliqué pour pas que les spectateurs aient trop besoin de faire marcher leur matière grise…
Beaucoup de films aujourd’hui sont apparemment faits pour être “appréciés” sur le moment mais pas sur la durée..
Un “one shot” et hop, on zappe !
Enfin, voilà un peu mon ressenti..je crois que les gens on fini par accepter le fait que le ciné soit de plus en plus normalisé et formaté..comme l’époque dans laquelle on vit finalement…cette époque qui cherche à aller plus vite que la musique..et forcément, y’a de la casse !
Ouais, drôle d’époque quand même !

Rick
Administrateur
Reply to  Paganizer
17 mai 2018 16:01

Tu lances là un débat très intéressant.

Je trouves aussi forcément que le niveau cinématographique actuel a baissé en qualité, mais en ce qui concerne les remakes, ils ont toujours été présents. N’oublions pas que de nombreuses oeuvres cultes des années 80, que ce soit La Féline de Schrader, La Mouche de Cronenberg, The Thing de Carpenter, Scarface de De Palma, ce sont des remakes. La grosse différence, c’est qu’à l’époque, on mettait un réalisateur avec une vraie patte et un univers derrière les remakes, et ça donnait des oeuvres intéressantes et différentes. Maintenant, on met juste des faiseurs qui obéissent aux demandes des exécutifs, ces gens costard cravate qui ne quittent jamais leur bureau mais croient connaître le cinéma mieux que ceux qui en font…

Après oui, la consommation a totalement changé, avec le streaming, les trucs genre Netflix et Amazon Prime. Ils achètent beaucoup, proposent beaucoup, et le public enchainent les produits quitte à les oublier deux jours après. Différent de l’époque où l’on avait moins le choix, et plus d’attente.

En tout cas, je te rejoins aussi sur les films fait pour être appréciés sur le moment et pas sur la durée. Alors que mes coups de coeurs de l’année dernière (Twin Peaks the Return et Blade Runner 2049) sont justement des oeuvres auxquelles je pense encore aujourd’hui, et me hantent en quelque sorte. Des oeuvres qui fonctionnent sur la durée.

Iris
Administrateur
17 mai 2018 16:47

Wouah on s’absente deux heures pour bosser et voilà… on rate un débat hyper intéressant!
Paga, pas de souci j’ai l’habitude de me faire houspiller sur Iron Man et autres Marvel de toute façon, et je ne le prends absolument pas mal.
Rick, absolument d’accord avec toi: la différence c’est bien le choix de ne pas mettre de vrais réalisateurs avec un savoir faire, une empreinte, quelque talent à la direction de films et/ou remake. Mais réalisateurs ou pas, la pauvreté de certains scénarios est parfois affligeante! Je me rappelle du dernier Terminator où on avait envie de crier au scandale avec ce vieux sentiment d’avoir été pris pour des cons. Et pour rester sur les supers-héros, le Civil War ou encore le dernier Avenger, en plus d’avoir des scénarii au ras des pâquerettes, sont remplis d’incohérences, de plans parfois extrêmement moches (un comble avec ce genre de budgets), il semble qu’une attention particulière ait été portée au fait de ne surtout pas creuser les personnages, de soigneusement rajouter des scènes ineptes, vides au détriment de scènes qui auraient pu être visuellement excellentes (même sans servir l’histoire). Et pour terminer, en extrémiste que je suis, au détriment des oeuvres de base! Alors oui mais voilà une adaptation blabla, vision du réalisateur, blabla, différent du support… Chery je t’entends ^^ mais je suis désolée (et psychorigide d’accoooord) mais moi j’aime, quand on m’attire au cinéma en utilisant le titre d’une oeuvre que j’aime, ben retrouver l’oeuvre que j’aime, je suis comme ça! et Si on veut juste me montrer autre chose bah on me colle pas ce titre-là, on en trouve un autre…. Et en ce moment c’est la grande majorité des sorties: ce sont des based on…. qui virent au Baised in (youhou je l’aime bien celui-là^^). Sauf qu’en plus, c’est sans âme, mal filmé, mal ficelé, parfois mal joué…. Comme tu dis Paga, oubliable, jetable, vite vu et vite oublié. Pourtant au milieu on a des Mad Max Fury Road, des Ready Player One ou d’autres encore donc tout espoir n’est pas perdu

Feroner
Éditeur
17 mai 2018 17:56

Le cinéma c’était pas mieux avant c’est juste que vous avez vieillis et que vous êtes plus critique, l’autre jours j’ai mangé avec mes parents et des amis a eux et ils parlait du cinéma des années 80 comme d’une catastrophe et sur certain points ils avaient raison.
Le débuts des franchise.
Le débuts du cinéma pour ado roi.
Le débuts du politiquement correct du happy end.
Le début des projection test
Les incohérence c’est pas nouveau dans les vieux star wars ca n’arête pas aux bout de trois minutes il y en a une belle
“Une capsule vient de partir du vaisseau”
“Laisse il n’y a aucun organisme vivant a l’intérieur”
Non mais sérieux il savent que les robots intelligent existe et il sort ca le mec (un gradé en plus) alors qu’il a juste a envoyé un petit coup de laser et c’est réglé.
J’avais jamais vu les goonies quand j’était môme le l’ai vu pour la première fois il y a pas longtemps et putain je me suis gravement emmerdé alors que j’aime bien les truc pour gamin dans l’ensemble.
D’ailleurs il y a un truc amusant avec le c’était mieux avant c’est que des que tu t’intéresse a un truc il y a toujours beaucoup de gens qui te diron c’était mieux avant dans tout les genres musicaux, la BD, les mangas, les comics, le foot…
Vous avez vu Barton Fink le cinéma fait juste pour faire du pognon c’est pas nouveau (depuis que le cinéma existe je pense) c’est pas pour ca qu’il ne faut pas être critique oui il y a trop de remake reboot trop de politiquement correct plus de sexe plus de clope plus de gros mots et même bientôt plus de viande (chewbacca dans SW 8) mais plein de meurtre et de violence par ce que c’est pas grave (SW 8).
Je trouve que en ce moment il y a énormément de merde mais aussi énormément de bon truc et surtout c’est super accessible j’adore le cinéma HK des années 70/80/90 mais a cette époque la comment tu fais pour regarder un Shaw Brother c’était juste impossible.

Iris
Administrateur
Reply to  Feroner
17 mai 2018 19:16

Alors on a peut-être vielli et on est plus critiques, je n’exclue pas cette possibilité et c’est d’ailleurs une de mes interrogations si tu me lis bien Ferroner. Mais quand tu parles de star wars, bien sûr qu’il y a des incohérences, bien sûr qu’il y avait des choses mal faites, bien sûr qu’il y a des tas de choses à dire dessus. Mais au moins ça avait le mérite de créer un univers, de nous donner un truc nouveau, de nous faire rêver et le tout avec une véritable identité. Et c’est aussi pour ça que c’est culte. C’est Idem pour des tas de sagas. Moi j’ai adoré les Aliens, les indiana Jones, les Terminator, et j’en passe. Il y avait des bouses c’est certain et des univers auxquels on est insensibles et heureusement! Et il ne s’agit pas du c’etait Mieux avant, ce n’est pas le sens du propos. Il existe aujourd’hui techniquement, technologiquement, médiatiquement des moyens qui offrent une quantité de possibilité incroyable. Il est juste dommage de n’en rien faire au final. Par manque de créativité, de prise de risques. Je ne suis pas sûre qu’un Star Wars verrait le jour aujourd’hui. Le cinéma préfère nous balancer des remake ou reboots ou des énièmes épisodes de franchises. Parce que ce sont des valeurs sûres, parce que ça trouvera son public. Et le problème des scénaristes à Hollywood c’est pas une vue de l’esprit. Il est réel. 

Rick
Administrateur
Reply to  Iris
17 mai 2018 19:46

Pour le problème des scénaristes, oui et non. Il y a beaucoup de scénaristes incroyables à Hollywood…. mais dont les scénarios restent au choix dans un carton pendant 10 ans où ne trouvent tout simplement jamais d’acheteurs. Le problème vient des exécutifs.

Paganizer
17 mai 2018 19:56

En fait, dans certains pays, ils doivent avancer en évitant les mines anti-personnel planquées un peu partout..
Chez nous, pas de mines, mais en tant que cinéphiles, nous devons progresser dans notre passion en évitant les bousasses et les gros cacas du marketing !
Et ces temps-ci, y faut vraiment être hyper vigilant sous peine de se retrouver couvert de merde !
Et l’odeur de la merde, c’est dur de s’en débarasser..ça a tendance à coller aux souliers !
Pas étonnant que certains restent embourbés au bord du chemin !
Enfin, comme tu le dis Cherycok, souhaitons que le cinéma soit juste en train de muter, et qu’il renaisse bientôt, fort et fier, tel un phœnix du 7eme art !

Sinon, j’ai vu que tu m’as appelé Feroner par erreur dans un com…
Mais moi, c’est bien Paganizer ! 😀
Je voudrais pas que ce cher Feroner ait un grief contre moi et qu’il m’attaque pour usurpation de pseudo ! 😀

Paganizer
Reply to  Cherycok
17 mai 2018 20:42

Ha, en effet, j’avais pas vu qu’il avait réagis juste en dessous !
Sur le coup, j’ai cru que t’avais fait une ptite erreur ! Autant pour moi !
Comme je suis “nouveau” je connais pas tous les ptits trucs entre vous ! Ça viendra ! ^_^

Feroner
Éditeur
17 mai 2018 20:22

Cherycok Mais si il y a de tres bon Blockbuster Logan, Noe, tout les Nolan, Skyfall, Kingsman, Blade Runner 2047, Spider-man de Raimi, hellboy..
Iris Pour les remake on est d’accord pour le manque d’idee et d’originalite c’est le public qui n’en veut pas, c’est simple des qu’un gros film original sort ca se plante comme les derniers Wachowski, blade runner, ou Noe.

Rick
Administrateur
Reply to  Feroner
17 mai 2018 21:07

Je plussoie, même si je n’aime pas tout ceux que tu cites (pas encore vu Logan, mais je valide les Nolan, Skyfall, Kingsman, Blade Runner 2049), je valide. Certes face au nombre de blockbusters par année, ça reste une petite niche, mais bon parfois, une vraie belle petite niche.

Paganizer
Reply to  Cherycok
18 mai 2018 3:36

Ha, les Wachowski !
C’est quand même dingue de se dire qu’ils se sont fait connaitre en tant que frêres réalisateurs, et qu’aujourd’hui, ce sont les sœurs Wachowski !
Larry est devenu Lana en 2010 et Andy a suivi en devenant Lilly en 2016 !
Des frangins qui changent de sexe tous les 2 pour devenir des sœurs, c’est un cas unique dans le cinéma !
Sinon, c’est vrai que depuis “Bound” et le 1er “Matrix”, leurs réalisations ont perdu de leur intérêt…

feroner
Éditeur
Reply to  Cherycok
18 mai 2018 12:44

C’est de Cloud Atlas dont je voulais parler que j’ai trouvé juste génial, mais bon c’est special ca peut ne pas plaire mais en tout cas il y a une vraie démarche artistique tu peus pas dire que c’est du ciné fast food
Matrix 2 mais pourquoi il ont fais une trilogie.
Speed racer je sais pas quelle drogue il faut prendre pour aprécié ce film…
Spider-man ca fais déja 16 ans, putain la je vien de prendre un coup de vieux la
Ma liste elle était pas exostive, Seul sur mars, les sherlock holmes, Harry poter et les animaux fantastique…
Enfin bon je vais arreter car de toute facon on a pas les même gout et  je trouve qu’il a pas mal de film culte 80s genre les Rambo ou autre qui ne valle pas mieux qu’un Jupiter.

Paganizer
Reply to  feroner
18 mai 2018 13:42

Cloud Atlas, très sympa en effet Feroner !
Histoire complexe et riche qui se déroule sur plusieurs époques…
Pas accessible à tout le monde ! (d’ailleurs le film s’est un peu planté au cinéma…)
Tom Hanks et Halle Berry y sont très bons !
Les 2 Sherlock de Guy Ritchie sont sympas aussi !
(j’ai pas aimé Robert Downey Jr. Dans Iron Man, mais en Sherlock, il envoie du bois avec son comparse Jude “Watson” Law !)
Un film que j’ai bien aimé aussi au ciné récemment, c’est “Quelques Minutes Après Minuit” ! Super histoire et effets numériques utilisés à bon escient !
Une sacrée expérience visuelle et émotionnelle !

Paganizer
17 mai 2018 21:57

C’est juste, les bons blockbusters existent toujours et heureusement ! Ça prouve que tout n’est pas perdu !
Mais ça devient vraiment une denrée rare comme le précise Rick !