[Avis] Blade of Fury, De Sammo Hung (1993)

En 1898, un notable se met en route vers Pékin pour présenter à la cour impériale son projet de réforme du gouvernement. En chemin, il se lie d’amitié avec le meilleur sabreur du royaume, ainsi qu’un officier de la cour. Mais dans la capitale, une coalition de seigneurs conservateurs se prépare à faire échouer leur mission par n’importe quel moyen…


Avis de Rick :
Remake de Iron Bodyguard datant de 1973, Blade of Fury est sans aucun doute la dernière grande réalisation de Sammo Hung. Quittant les années 80 en livrant le très grand Pedicab Driver, il commencera les années 90 en signant deux petites comédies mineures dans sa filmographie, avant de s’adapter à la mode relancée par Tsui Hark des Wu Xia Pian en signant dès 1992 The Moon Warriors. Une incursion intéressante dans le genre valant le détour pour ses personnages se refusant d’écouter et de se laisser aller à leurs sentiments. La même année, un ultime retour à sa saga des Lucky Stars en tant que réalisateur (coréalisteur en fait) sur le méconnu Ghost Punting, et Sammo Hung retourne au Wu Xia Pian en 1993 avec ce Blade of Fury. Le reste de sa filmographie étant anecdotique, et surtout, rare, puisque de 1995 à aujourd’hui, Sammo ne signa plus que quatre films. Blade of Fury, c’est donc une nouvelle preuve de son talent, une histoire intéressante mise en scène proprement, des acteurs que l’on a plaisir à voir, une émotion belle et bien présente, des chorégraphies saisissantes… bref, un film s’inscrivant dans la continuité de l’œuvre de l’artiste, une œuvre sombre, non dénuée de défauts, mais tout à fait attachante et prenante d’un bout à l’autre. Affichant la plupart du temps un ton sombre et sérieux, Blade of Fury se déroule dans en 1898, à une période difficile pour la Chine, où les seigneurs se font la guerre à coups de trahisons et divers complots. D’un côté, les conservateurs, et de l’autre, les réformistes. Et dans cette sombre intrigue, Sammo Hung commence son récit de manière un peu surréaliste.

BladeofFury02

La scène d’ouverture, montrant l’assaut d’un camp Japonais par notre héros et son équipe ne fait pas dans la dentelle, puisque les personnages font des sauts incroyables (et les câbles sont parfois voyants – hic), les corps explosent sous les mines, les épées décapitent les ennemis et les bras sont coupés. Après cette ouverture, le film retrouve un ton plus sombre et réaliste, qu’il s’apprête à perdre à n’importe quel moment, puisque Sammo Hung choisit un décalage entre la plupart de ses combats et le ton de son récit. Car comme pour The Moon Warriors, Sammo Hung va utiliser des sauts totalement surréalistes, et de nombreux plans seront en accélérés, ne gâchant en rien la prouesse des différents acteurs, mais donnant immédiatement un aspect plus cartoon et hystérique à ses combats. Le plaisir reste intact, mais le contraste entre les deux aspects du film (histoire et combats) est parfois assez grand et pourra surprendre le spectateur non avertit. L’aspect le plus intéressant de ce Blade of Fury sera pourtant son histoire, et ses différents personnages. Si l’ensemble reste très simple (les conservateurs, les réformistes, le traite), il y a beaucoup de bonnes choses à en retenir, et le récit se fait intéressant. Ti Lung et Yeung Fan livrent tous les deux d’excellentes prestations dans les rôles des « bons » personnages, se battant chacun pour une bonne cause, que ce soit l’avenir du pays ou un simple idéal. On reconnaîtra à leurs côtés Cynthia Khan (Le Sens du Devoir à partir du troisième opus), pour une fois dans une production plus prestigieuse qu’à ses habitudes, dans un rôle au départ assez énervant, mais qui deviendra plus attachant quand l’histoire évoluera. Quoi qu’il en soit, elle reste craquante comme à son habitude.

BladeofFury20

À noter aussi que Sammo Hung fera une furtive apparition en gardien de prison pour un combat très accéléré et donc assez décevant de sa part (surtout qu’il sera court), ou encore Rosamund Kwan (Tiger Cage 2, Mister Dynamite) dans un court rôle. L’intrigue et tous ces personnages nous donneront donc notre lot de dialogues sur l’amitié, sur la politique, le pays, sans jamais en faire trop ou tomber dans le larmoyant, et l’ensemble fonctionne parfaitement malgré quelques rares moments moins convaincants (l’attaque du village en début de métrage où tout le monde sautille partout). Mais finalement, là où l’on retrouve Sammo Hung en grande forme, c’est bel et bien dans le sort qu’il réserve à la plupart de ses personnages, un sort souvent violent. Dans Blade of Fury, comme dans The Moon Warriors ou d’autres films de Sammo, on meurt pour ses convictions en allant jusqu’au bout de celles ci. Le récit se montre très rapidement tragique, et l’issue scellée dés le départ, dans cet affrontement entre Tan Szu-Tang et Tuan Shih-Kai. Des personnages tiraillés dans leurs convictions, avec pourtant un but unique : améliorer l’avenir du pays. Et dans tout ça, Wang Wu est le spectateur de cet affrontement, le seul qui pourra d’ailleurs donner le coup de sabre final (dans tous les sens du terme). À bien des niveaux, Blade of Fury se fait plus ambitieux que The Moon Warriors, mais il fut un four au box office, contraignant Sammo Hung à retourner à la comédie en 1995. Non dénué de défauts donc, Blade of Fury n’en reste pas moins un grand film, et le dernier grand film de Sammo Hung, un film où deux styles se disputent à l’écran.

Tiraillé entre une intrigue sombre et des personnages forts, et des combats accélérés parfois surréalistes, Blade of Fury reste un grand film.

BladeofFury06


BladeOfFuryCoverTitre : Blade of Fury – Yat Do King Sing – 一刀傾城
Année : 1993
Durée : 1h40
Origine : Hong Kong
Genre : Wu Xia pian
Réalisateur : Sammo Hung

Acteurs : Ti Lung, Yeung Fan, Cynthia Khan, Ngai Sing, Wong Kam-Kong, Rosamund Kwan, James Tin Jun et Sammo Hung


Galerie d’images :

BladeofFury03BladeofFury04BladeofFury05BladeofFury01BladeofFury08BladeofFury09BladeofFury10BladeofFury11BladeofFury12BladeofFury13BladeofFury14BladeofFury15BladeofFury16BladeofFury18

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
31 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
25 avril 2014 22:30

Mon Sammo préféré avec Pedicab Driver, remarque, y’a aussi Eastern Condors… et Millionaire’s Express… ^_^ Rah, dur de choisir 😉

I.D.
26 avril 2014 12:30

Et le p’tit chiot ! Trop chiot…

Cherycok
Administrateur
Reply to  I.D.
26 avril 2014 13:31

Pas capté :s

I.D.
Reply to  Cherycok
26 avril 2014 23:09

Une merde avec mon PC pendant que j’écrivais un com’ sur une scène avec Ti Lung et puis pas eu le courage de lâcher à nouveau un com’ à la suite comme nerdotaku. Pas grave.

nerdotaku
nerdotaku
26 avril 2014 12:56

Un grand cru celui-là!Malheureusement y a cette satané 1er scéne avec TOUT les câbles voyants!!!gggrr!!;pour les vieux de la vieille comme nous c’est pas grave mais pour faire decouvrir le film a une tierce personne non “fondu ciné HK”c’est catastrophique;ça fout tout le métrage parterre:”roooh!c’est quoi ta daube?!”du coup je prefere sauter le premier chapitre…

nerdotaku
nerdotaku
26 avril 2014 13:00

d’ailleurs en régle géneral pour les câbles ça devient dur pour les films hk periode 91/97 a l’heure des belles editions dvd/bluray et des ecrans de ouf!purée IRON MONKEY et sa grue qui apparait dans la moitié des plans du finale et le final de IL ETAIT UNE FOIS EN CHINE!c’est toujouRs DES chef d’oeuvre mais bon…

Cherycok
Administrateur
26 avril 2014 13:31

C’est sur, c’est plus visible maintenant qu’à l’epoque vhs / vcd, mais en même temps, ca fait parti du charme je trouve. Mais effectivement, pour les faire découvrir à des non habitués de ce genre de prod, c’est plus compliqué…

Cherycok
Administrateur
26 avril 2014 13:33

“en signant deux petites comédies mineures dans sa filmographie”

Mineures certes mais tout de même très sympas, je garde de bons souvenirs de Slickers vs Killers

nerdotaku
nerdotaku
26 avril 2014 14:28

Oui pour les cinephiles comme nous ça n’a aucune incidence,je me berce au films HK pré-01/07/97 depuis depuis plus de 20 ans,les câbles font partie de mon patrimoine génetique,mais pour tout les autres…D’ailleurs les 2 plus grands films d’arts martiaux exquo de tout les temps et de l’univers et de l’infini réunis que sont FIST OF LEGEND et DRUNKEN MASTER 2 ont bien passé le cap du blu ray,pas de câbles apparent ou presque,ceci dit les combattants ne vole pas dans les airs.Surtout que pour un non-initie dés qu’il verra un”artifice”,il passera son temps a essayer dans découvrir d’autres et c’est lourd.Bon pour ton pote faut ce dire que le début de BLADE OF FURY c’est quand même extrême…Vaut mieux peut être commencer pas du samo et du jackie 80’s style DRAGON FOREVER.Et plus tard finir par les wu xian pian 90’s!! 😀

nerdotaku
nerdotaku
26 avril 2014 14:42

Maintenant que j’y reflechi c’est pas tant le nombre et la visibilite des câbles que l'”environnement”,enfin ché pas comment m’expliquer,mais par exemple tiens dans le génial coffret hkvideo stephen chow(ça change des vhs/cd)que je visionnais avec ma femme ,quand dans KING OF BEGGARS ce brave stephen nous fait decouvrir la technique du dormeur y a quelque câbles qui apparaissent comme le nez au milieu de la figure et ça a fait(un peu) sortir mon épouse du trip alors que dans les ROYAL TRAMP il y a des filins dans tout les coins et les recoins qui zébre l’ecran mais elle ne ma fait aucune remarque aucune…pour les wu xian pian 90’s qui vont a tout blinde ça passe mais pour les kung fu moins aérien et plus technique ça crach direct(a ce fil quand jet lee saute du resto dans OUATIC 3…)

nerdotaku
nerdotaku
26 avril 2014 14:47

Et j’en profite vite fait pour que dire que le blu ray hkvideo FIST OF LEGEND est une tuerie!le gain par rapport au dvd est énorme!celui qui la critique a l’epoque devait avoir de la bip dans les yeux(le coupable est cherycok je crois qui avais du coup a du en abuser lors du visionnage… :-D)

Cherycok
Administrateur
26 avril 2014 15:15

Je crois pas avoir dit que le gain était minime par rapport au dvd, je crois avoir juste dit que la qualité était pas digne d’un support bluray pour moi. Après, le film a son age, 20 ans, et HK n’a jamais été réputé pour prendre soin de ses masters. Je n’avais pas le dvd sous la main pour comparer les 2, mais j’ai trouvé énormément de grain sur l’image si je me souviens bien.

Après, j’y connais rien aussi en qualité video et support, vu que regarder un film au format bluray ou vcd, ca change pas grand chose pour moi vu que je regarde 99% de mes films sur le 24″ de mon PC lol (j’ai pourtant la télé de 1m à coté, mais je prefere etre sur le PC lol)

nerdotaku
nerdotaku
26 avril 2014 19:06

c’est clair HEROIC TRIO,celui là il va faire mal:en vhs limite déjà;en dvd hum hum;en blu ray…ça est le final de CLAWS OF STEEL entre autres.C’est toujours dur pour choisir les titres HK pour demarrer avec un proche:sois t’as l’humour ou soit t’as les câbles!même A TOUT EPREUVE(mon film preferé de la vie)t’as 2 gros filins!

pti denis
26 avril 2014 20:52

Après L’auberge du dragon, tu critiques un autre de mes Wu Xia préférés des années 90 ^^

Blade of fury c’est un superbe film. Même en flirtant à plusieurs reprises avec le bis, le métrage reste splendide.

Le dernier grand film de Sammo en tant que réalisateur (j’ai beau aimer Mister cool et Dw Wong en Amérique, ils ne sont pas aussi réussis que Blade of fury).

D’ailleurs je trouve que ca explose même la version de Chang Cheh (et pourtant je suis un giga fan du kung fu old school).

Dr-Gonzo
Dr-Gonzo
27 avril 2014 12:19

Blade of fury fait parti de mon top 3 WXP avec the Blade et duel to the death. Je considère aussi que c’est son dernier grand film qu’il a réalisé. Le film est vraiment sombre et Ti Lung a toujours autant la classe. J’aimerai juste rajouté un petit mot sur la musique et le thème du début juste magnifique -> https://www.youtube.com/watch?v=20-YkEMpvzM
Merci pour cette chronique qui ravive beaucoup de nostalgie.

nerdotaku
nerdotaku
27 avril 2014 14:14

gaffe quand même avec ta futur chronique sur A TOUT EPREUVE.Parce que l’as des commentaires tu vas en avoir et tu vas être servi,avec ce film y a pas de milieu,y a ceux avec moi et ceux contre moi 🙂

Lebel
Lebel
17 août 2018 21:51

Salut la famille,j’ai besoin d’aide, en fait je n’arrive pas à télécharger le film blade of fury complet en vf.

Feroner
Éditeur
18 août 2018 11:22

Lebel tente hayai.bbs.
Quand je relis cette critique ca me donne tres envi de le revoir car j’ai vu Iron bodygard il y a pas tres longtemp, et je me rappelais pas qu’il y avait Cynthia Khan dedans, je ne me rappelle plus grand chose de ce film d’ailleur a part que c’est une bombe.
En voyant les coms je me rend compte que je suis pas tres atentif aux details car des cables dans les films HK je les vois presque jamais.

feroner
Éditeur
18 août 2018 16:42

Perso je suis plus Rosamund Kwan.
Dison que pour les détails c’est d’autre truc qui vont me sauter au yeux, l’autre jour je suis tombé sur une version 1080p de l’auberge du dragon et le fait qu’il soit en cinémascope m’a tout de suite choqué et après vérification c’était bien du 16/9 rogné, corbeille direct pareil quand l’image est écrasé.
Et j’espère que je vais pas les voir maintenant ces putain de câbles.

Cherycok
Administrateur
18 août 2018 20:14

Je ne telecharge pas de Vf donc je ne peux pas aider. Et blade of fury fait partie des rares dvd de films asiatiques que je n’ai pas vendu sur les 1000 que j’avais. Dinc je ne vois pas trop ou trouver ca, a part l’acheter en dvd sur rakuten ou comme ca…

Cherycok
Administrateur
18 août 2018 20:16

Et desolé de mettre du temps a repondre. Je suis en vacances et le reseau est ce qu’il est, c’est a dire pas grand chose ^^

lopq
lopq
17 janvier 2020 3:24

Bonjour,

je viens de finir le film et je suis un peu perdu sur la fin, j’avoue que je ne comprends pas vraiment qui a gagné ( oui je la fait un peu courte ) !

Cherycok
Administrateur
Reply to  lopq
17 janvier 2020 8:40

Oula, personnellement, mon dernier visionnage commence à pas mal remonter. J’avoue ne même plus me souvenir de la fin… Rick ? toi qui a une mémoire d’enfer, tu as la réponse ? ^_^

lopq
lopq
18 janvier 2020 0:48

Pas grave, merci quand même d’avoir répondy