[Film] Fight Back to School, de Gordon Chan (1991)


Un flic infiltré, aussi débile qu’efficace, va devoir enquêter dans une université pour retrouver le pistolet perdu de son chef. Il va donc se faire passer pour un des élèves mais il ne sait pas encore qu’il va tomber dans une classe de turbulents élèves, ce qui va drôlement ralentir son enquête…


Avis de Cherycok :
1991 a été une année décisive pour Stephen Chow. Après avoir travaillé en tant qu’acteur de second plan à la fin des années 80 et être apparu dans pas moins de 12 films juste en 1990, l’énorme succès de All For The Winner (1990), le film dérivé de God of Gamblers (1989) avec Chow Yun-Fat, l’a propulsé au rang de star. Il était soudainement très demandé et pouvait imposer son style inimitable « Mo Lei Tau ». Pour ceux qui ne le sauraient pas, le Mo Lei Tau, littéralement « ça ne veut rien dire » ou « ça n’a aucun sens » est un genre d’humour absurde originaire de Hong Kong dont Stephen Chow a été un des fervents fers de lance. Wong Jing, voyant qu’il y a moyen de se faire un paquet de pognon, produit donc en 1991 Fight Back to School, avec Gordon Chan, encore assez novice, à la réalisation, et avec Stephen Chow dans le rôle-titre. Le succès est au rendez-vous puisque Fight Back To School est le plus gros succès de l’année 1991 à Hong Kong. Succès justifié ?

L’histoire est des plus simples. Lors d’une journée portes ouvertes du commissariat et la venue d’une classe d’une université, le chef de la Police s’est fait voler son pistolet. Un pistolet auquel il tient comme à la prunelle de ses yeux, d’autant plus qu’il l’embarquerait bien avec lui lors de sa retraite prochaine. Seul moyen pour lui de le récupérer : envoyer un de ses hommes aux allures juvéniles dans le bahut afin qu’il se fasse passer pour un élève, qu’il enquête et qu’il retrouve l’arme. Il fait donc appel à Star Chow, une de ses meilleures recrues qui n’a d’autres choix que de redevenir étudiant pour quelques temps. Sauf que Star Chow, c’est pas son truc les études. Pas bien performant du ciboulot, il va devoir faire appel à toute sa ruse pour ne pas se faire virer du bahut ou sinon, adios le pistolet de son chef. Aidé par Uncle Tat, un autre flic infiltré et transformé en homme à tout faire, et de la jolie Miss Ho, qui va décider de le prendre sous son aile, il va vite se rendre compte que certains élèves sont mêlés à un trafic d’armes. Si on devait définir Fight Back to School, on pourrait dire qu’il est un croisement entre Un Flic à la Maternelle et les Sous Doués, le tout à la sauce humour cantonais. L’intrigue principale est rapidement abandonnée afin de mettre en scène les nombreuses pitreries de Stephen Chow, aidé par son complice Ng Man-Tat avec qui il partagera une grosse partie de sa carrière. Le duo s’en donne à cœur joie, sans jamais avoir peur du ridicule ou du débile absolu, et ils sont à la base d’une très grosse majorité de gags. Tout n’est pas réussi en termes d’humour, mais le film se montre très généreux à ce niveau-là qu’il est impossible de rester insensible aux pitreries de Chow et Tat qui commencent à roder ici un style qui ne les quittera jamais durant les années 90 et le début des années 2000. Bien qu’on sente parfois la patte Wong Jing (il y a fort à parier que le gag du préservatif vienne de lui), on sent bien l’humour, ravageur pour certains / débiles pour d’autres, s’installer avec ce Fight Back to School.

Fight Back to School n’est clairement pas le meilleur film de Stephen Chow, mais c’est à n’en pas douter celui qui annonce le mieux le devenir du comédien qui sera des années durant l’acteur le plus bankable de Hong Kong. L’intrigue ressemble à un mauvais scénario de sitcom policière, mais là n’est pas le principal. On s’amuse, on rigole, devant un très bon exemple du mélange des genres que Hong Kong a pu produire à cette époque. On a des gags, beaucoup de gags, mais aussi de la romance, et de l’action lorsque l’intrigue se décide à revenir sur le devant de la scène (à environ 1h de film). Là, on sent bien que c’est le réalisateur Gordon Chan qui reprend les commandes, bien plus à l’aise lorsqu’il faut que ses acteurs prennent les armes que lorsqu’il faut filmer des gags absurdes. Le film va aller bien plus vite. Les gags continuent d’être là mais c’est la poudre qui va parler et Fight Back To School va même se montrer relativement violent. L’action est solide (à l’image de l’introduction), l’éternel méchant Roy Cheung va pouvoir une fois de plus mettre à exécution son cabotinage inimitable que les fans de ciné HK adorent ; Stephen Chow va pouvoir montrer que, même s’il n’est pas un véritable artiste martial au sens propre du terme, il se débrouille néanmoins plutôt bien ; et on va doucement couler vers le générique de fin qui, lorsqu’il retentit, nous fait dire que, bien qu’effectivement il ne s’agit pas du meilleur Stephen Chow, on a tout de même passé un très bon moment.

LES PLUSLES MOINS
♥ Des gags vraiment très drôles
♥ Le duo Stephen Chow / Ng Man-Tat
♥ Le mélange homogène des genres
⊗ Il faut aimer cet humour…
⊗ Des seconds rôles sous exploités
Immense carton au box-office, Fight Back To School lance définitivement la carrière de Stephen Chow après un All For The Winner qui mettait déjà en place son duo avec Ng Man-Tat et les gimmicks qui l’ont rendu célèbre. Un grand film, certainement pas, mais un très bon divertissement.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Avec 43 829 449 HK$ de recettes au box-office, c’est le plus grand succès de l’année 1991 à Hong Kong. Le film a deux suites : Fight Back to School 2 (1992), toujours réalisé par Gordon Chan, et Fight Back to School 3 (1993), réalisé par Wong Jing.

• A noter la présence d’un bêtisier lors du générique de fin du film, chose assez rare à Hong Kong si on sort des films de Jackie Chan.



Titre : Fight Back to School
Année : 1991
Durée : 1h41
Origine : Hong Kong
Genre : Chow s’affirme
Réalisateur : Gordon Chan
Scénario : Barry Wong, Gordon Chan

Acteurs : Stephen Chow, Ng Man-Tat, Sharla Cheung Man, Roy Cheung, Karel Wong, Gabriel Wong, Barry Wong, Paul Chun, Kingdom Yuen, Dennis Chan

 To hok wai lung (1991) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Feroner(@feroner)
Administrateur
30 octobre 2021 14:08

J’adore pour moi c’est culte carrément !!!
La naissance du duo mythique, pas que des bons gags c’est vrai mais il y en a tellement de bon que ça passe. Et en plus un bon final avec de l’action bien filmé et assez original en plus. Et cerise sur le gâteau Sharla Cheung dans un bon rôle. 9/10
Le troisième est assez incroyable.

Matt
Matt
30 octobre 2021 23:40

Connais pas celui-là.
Mais tiens ça me fait penser que ce serait cool que quelqu’un sorte le King of comedy de Chow un jour…

Faze
Faze(@faze)
31 octobre 2021 0:44

Vu suite à la sortie de Shaolin soccer sur nos écran … c’était il y a bien longtemps !

Mais j’en garde un très bon souvenir malgré son humour énoooooorme et très cantonnais (lourd diront certains) … mais j’avais beaucoup ri !

Un classique de la comédie HK comme le dit Fero , que je vais me refaire sous peu d’ailleurs ! 😀