[JV] Claire Extended Cut (2016, PS4/PS Vita)

Alors qu’elle rend visite à sa mère malade à l’hôpital, Claire se retrouve plongée dans un monde plongé dans les ténèbres. Avec l’aide de son chien, Claire va tenter de survivre et de trouver le chemin pour rentrer chez elle.


Avis de Rick :
Au départ paru en 2014 sur PC, Claire débarquait en 2016 sur consoles de salon mais également sur PS Vita dans une version Extented Cut. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en me lançant dans le jeu, à part vivre une expérience horrifique en 2D, à l’ancienne, dans une ambiance de vrai survival horror. Oui il faut fuir les ennemis, nous jouons une frêle jeune femme, nous sommes plongés dans le noir, et nous allons avoir des énigmes pour réfléchir un peu. Et on peut dire que l’expérience aura été fort sympathique, dés l’introduction qui nous plonge dans l’ambiance. Oui, le jeu débute, nous sommes plongés dans le noir, dans notre chambre, les ténèbres semblent se rapprocher, et nous évoluons dans des décors glauques, avec une ambiance sonore lugubre. Quelques pièces plus tard, nous nous réveillons, ce n’était qu’un cauchemar, nous sommes à l’hôpital, dans le canapé, près du lit de notre mère malade. Alors que le jeu reprend normalement et que l’on se décide à rejoindre les couloirs pour aller prendre un café, on se rend compte que quelque chose cloche immédiatement. L’hôpital est désert, aucun son autour de nous si ce n’est par moment un flash à la télévision. Quelques pièces plus tard, l’hôpital semble changer sous nos yeux. Un ascenseur et un café plus tard et nous voilà dans une sorte de réalité alternative à la Silent Hill. Bravo Claire, en quelques minutes seulement, tu as réussi à me séduire et à avoir toute mon attention !

Claire d’ailleurs fonctionne avant tout grâce à son ambiance sombre et oppressante, puisque finalement, les possibilités de gameplay sont très limitées. On avance, on essaye de comprendre, on flippe un coup, on fuit le danger, on résout une énigme et on essaye d’avancer. Au final, c’est tout, mais c’est amplement suffisant si l’on parvient à se faire bercer par l’ambiance du titre proposé par Hailstorm Games Inc. Car oui, nous n’avons aucune arme, nous ne faisons que récupérer des objets pour avancer, récupérer des objets de soin, et tentons de survivre. Nous sommes bel et bien accompagnés par notre fidèle chien Anubis durant l’aventure, sauf qu’à part nous suivre partout et grogner si le danger est proche, l’animal ne sert pas à grand-chose. Notre meilleur ami dans le jeu ne sera pas notre compagnon, mais plutôt notre carte que l’on affiche grâce au bouton R de la Vita. Ceci dit, si la carte s’avère très utile lors des premiers niveaux, comme l’hôpital et l’école, le dernier niveau devient plus désordonné, chaotique, et on s’y perdra par moment, même avec la carte.

Ce genre de petits défauts, Claire en a pas mal. Mais qu’importe lorsque l’expérience proposée est réellement prenante et étouffante ? Après tout, ce n’est pas là ce que l’on demande à un Survival Horror ? Dans ce sens, malgré son côté très linéaire et sa très courte durée de vie (moins de 5h), Claire remplit son contrat haut la main. Je vous parlais plus haut de l’influence de Silent Hill avec ces réalités alternatives de lieux bien connus, et c’est tout à fait ça. Claire reprend les mécaniques du premier jeu de Konami, à savoir nous entrainer dans des lieux simples et rassurants du quotidien, pour doucement déformer notre réalité et en faire des lieux hostiles où le moindre son va nous faire réfléchir à deux fois avant d’avancer ou d’ouvrir une porte. La bande son de Claire est d’ailleurs indéniablement son gros point fort. Les bruitages sont flippants, l’OST, que ce soit les morceaux d’ambiance ou les moments plus calmes (les salles de sauvegarde) ou dramatiques (l’histoire) sont tout simplement parfaits. Le style graphique n’est pas en reste, son style 2D à l’ancienne avec ces pixels et personnages en semi 3D rend parfaitement bien. Et si le jeu est sombre, le jeu nous offre dés le début un briquet puis une lampe torche, pour laquelle il faudra bien entendu récupérer des batteries.

Et si aux premiers abords, Claire se fait un jeu d’exploration véritablement flippant, où l’on arpente pièces et couloirs qui ne semblent jamais vouloir finir, le jeu nous offre un peu de contenu pour que l’aventure ne se termine pas en deux heures. Le joueur pourra en effet récupérer des papillons, mais également croisera quelques PNJ que l’on pourra aider (ou non). À savoir que ces éléments vont influencer la fin du titre. Et notre exploration sera parfois stoppée par les ennemis. Car oui, qui dit survival horror dit ennemis. Ils sont peu nombreux heureusement, et surtout localisés dans certaines zones, mais peuvent freiner notre avancée et nous faire fuir, puisque je le rappelle, nous n’avons pas d’armes dans Claire, juste nos jambes pour courir, et des placards pour se cacher dans certains couloirs. Un des ennemis, apparemment une nouveauté de cette version Extended Cut, nous suivra même parfois. Notre vie d’ailleurs, il faudra bien la gérer, puisque l’on aura la santé, mais également la peur. Et si vous jouez en mode Nightmare, Claire pourra également mourir de peur.

Le mode Nightmare peut donc constituer un réel challenge, surtout lorsque comme moi, on se lance directement dans ce mode. Fuir un ennemi sur plusieurs couloirs alors que Claire est stressée au plus haut point n’est pas si simple… Et qu’en est-il de l’histoire ? Et bien il faut bien avouer que le studio a fait du plutôt bon boulot, en allant encore une fois dans une direction rappelant Silent Hill, puisque Claire aborde des thèmes adultes, comme la culpabilité, le suicide, le pardon, le deuil. Oui, ce n’est pas joyeux. Le final du titre se fait d’ailleurs plutôt sombre et mélancolique, mais permet de laisser une emprunte sur le joueur. Claire donc malgré ses défauts parvient à être une aventure très plaisante à jouer, plus intéressante et profonde qu’elle n’y parait aux premiers abords, et surtout par moment réellement flippante. Les multiples fins, d’autant plus que le jeu est court, permet de s’y replonger avec plaisir si l’on a envie une nouvelle fois de déambuler dans ces couloirs qui se ressemblent tous. Oui, on regrettera certains éléments pas si travaillés que ça, comme notre fidèle compagnon canin, ou certains couloirs où l’on se perdra malgré notre carte, mais l’aventure valait la peine d’être vécue.


GRAPHISMES
Un style 2D en pixel plutôt sympathique, la sauce prend immédiatement, même si par moment les couloirs semblent tous se ressembler et que l’on s’y perd donc. Mais le style est agréable.
JOUABILITÉ
Beaucoup de fuite, et beaucoup d’énigmes. Si en soit la maniabilité est simple et accessible à tous, les énigmes sont parfois dures, mais bon.
DURÉE DE VIE
Un jeu plutôt court, mais ça évite la répétitivité face à cet univers sombre fait de nombreux couloirs. En fait, c’est la durée parfaite pour un petit jeu comme Claire.
BANDE SON
Encore un gros point fort, l’ambiance est oppressante, la musique pesante, et parfois, on tombe dans des tons plus doux lors des dialogues, phases d’histoires ou salles de sauvegarde.
CONCLUSION
Claire Extended Cut est une aventure oppressante, mais beaucoup plus intéressante que prévue, avec ses thèmes adultes et son personnage attachant. L’aventure oui reste courte et pas parfaite, mais attachante et prenante.

note85



Titre : Claire Extented Cut
Année : 2016
Studio : Hailstorm Games Inc.
Editeur : Hailstorm Games Inc.
Genre : Survival Horror

Joué et testé sur : PS Vita
Existe sur : Playstation 4, PS Vita, Xbox One
Support : dématérialisé


Galerie d’images :

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
34 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Matt
Matt
7 décembre 2018 13:12

Tiens bah celui là, je l’ai abandonné^^
Bon…pour être juste, sans doute que j’ai un peu trop vite laissé tomber.
Mais le gros souci que j’ai eu…c’est que je ne savais jamais où j’allais ! Je ne sais plus s’il y a une map, mais j’avais déjà expérimenté sur Batman : Blackgate qu’une map vue de dessus pour un jeu en 2D…ça me retourne le cerveau, je me paume. Et dans un jeu d’horreur ou se tromper de porte ça peut signifier la mort à cause de sales bestioles…ça m’a pris le chou^^
Dommage parce que l’ambiance avait l’air chouette mais le fait de sans arrêt me paumer m’a vite agacé.

Matt
Matt
7 décembre 2018 13:13

Ah si je vois dans les screenshots qu’il y avait bien une map. Mais vue de dessus…pour un jeu 2D^^
Mon cerveau ne doit pas aimer cet exercice de retranscrire une carte en vue aérienne dans un jeu 2D.

Matt
Matt
7 décembre 2018 13:25

Tu connais le jeu Detention ?

Matt
Matt
Reply to  Rick
7 décembre 2018 15:56

Je l’ai sur vita, mais j’ai laissé tomber^^
Un jour si j’ai le courage j’y reviendrais. Mais ouais je me paumais trop comme un gland…
 
Detention m’intrigue. Je vais aller voir des vidéos je crois.
Et tu as fait les Outlast, toi ? Si oui, c’est bien ?

Matt
Matt
Reply to  Rick
7 décembre 2018 17:20

Il y a Perception aussi qui semble intéressant comme jeu. On incarne une femme aveugle, et on fait “apparaitre” les décors en tapant sur le sol avec une canne. Sauf que trop s’en servir attire aussi un démon.
J’ai juste peur que ce soit un peu trop un “walking simulator” et rien d’autre. C’est à la mode ces jeux.

Matt
Matt
Reply to  Rick
7 décembre 2018 17:46

Ah ouais j’ai entendu que le 2eme Outlast était du die & retry. ça doit agacer. Bon…si je dois en faire un, je ferai le premier.
Ah…Perception tu ne donnes pas trop envie alors. Dommage. L’idée est bonne mais il faut tenir sur la durée, c’est vrai. C’est comme Layers of Fear qui est un walking simulator, on peut pas crever, il y a des séquences superbes…mais au bout d’un moment ben voilà quoi…on se fait chier.

Matt
Matt
5 juin 2019 10:58

ça vient de moi ou les images sont toutes mortes sur cet article ? Rien ne s’affiche.
Bon…je l’ai re-téléchargé ce jeu (je l’avais pris sur vita mais abandonné)
Je vais lui redonner une chance.

Matt
Matt
6 juin 2019 22:00

Bon ce jeu ne m’aime pas, hein.
J’arrive pas à passer le premier foutu monstre qui se pointe et fait trembler tout le décor. Si je me cache, il me sort de ma cachette et me tape, j’essaie donc de me déplacer pour rejoindre l’objectif sur la map, il apparait devant moi et me tabasse, etc…
Y’a un truc que je dois pas comprendre.
Grrr !

Matt
Matt
Reply to  Rick
7 juin 2019 10:42

EN fait je crève comme dans Outlast 2, mais comme y’a pas de checkpoint, je me retrouve 30min en arrière et ça m’agace^^
J’arrive pas à échapper à face de craie ! (euh…le monstre noir avec un visage blanc)
Je vais persévérer !

Matt
Matt
Reply to  Rick
7 juin 2019 11:05

Et là tu vois j’ai repris ma sauvegarde et le monstre ne revient pas. C’est aléatoire ou quoi ses apparitions ?…
En tous cas quand il se pointe, je suis dans la merde, parce que j’arrive pas à le semer.

Matt
Matt
Reply to  Rick
7 juin 2019 11:59

Ce jeu me paume complètement, c’est fou !
Avant de me faire tuer, j’avais trouvé un truc pour crocheter les serrures, et aussi une fille dans un lit (un fantôme ?) à qui j’ai donné un bonbon.
Puis je suis mort tué par le spectre qu’on voit en “cinématique” à un moment (quand on nous explique qu’on peut se cacher)

En reprenant ma partie, impossible de retrouver l’endroit ou j’ai chopé le nécessaire à crochetage ou vu la fille, et maintenant y’a des monstres partout…et il n’y en avait pas la fois précédente.
WTF ??
Je vais devoir regarder une soluce. J’essaie de ne jamais faire ça mais là…

Matt
Matt
7 juin 2019 15:03

Ok alors selon la soluce…j’ai oublié de faire un truc.
Mais ce que la soluce ne dit pas…c’est comment revenir en arrière. j’ai l’impression que j’ai oublié un objet, que je suis allé trop vite à un endroit, et que je ne peux plus revenir sur mes pas.
Du coup game over quoi.
Fait chier.
Je me souviens pourquoi j’ai laissé tomber^^
Soit je comprends vraiment pas comment revenir sur une autre portion de la map, soit c’est un “bug” qui foire toute ta partie…

Matt
Matt
7 juin 2019 18:10

Bon bah je confirme : y’a un souci de level design^^
Après le premier “rêve” dans lequel on voit Claire choisir son chien plus jeune, on se réveille sur un lit sur une autre map. Si on ne va pas à droite de cette map pour trouver le “lockpick” et rencontrer la petite fille, et qu’on choisit d’aller direct à gauche de la map, on se retrouve sur l’ancienne map (avant le rêve) et…on n’a pas le lockpick, on est niqué. Et revenir en arrière (direction “pediatrics” est impossible.

En tous cas j’ai pas trouvé de moyen de revenir en arrière…

Alors il est possible que je me trompe, ou alors que c’est ma sauvegarde qui a déconné en me ramenant à un endroit ou je pouvais rien faire

Matt
Matt
7 juin 2019 18:14

C’est très bizarre. En reprenant le jeu du début, j’ai donc refait tout correctement, et là je peux revenir en arrière sur cette fameuse map.

Et pourtant, sur ma précédente sauvegarde (que j’ai gardée^^), la porte pour aller direction “pediatrics” est bloquée.

Matt
Matt
9 juin 2019 14:32

Bon je suis arrivé plus loin, dans l’école.
Mais ce jeu m’agace.
On se fait toucher par des trucs qu’on ne voit pas tellement c’est sombre, la lampe éclaire que dalle, on peut mourir de peur.
Non, je trouve ça pénible honnêtement. Bonne ambiance, mais frustrant. Et j’ai toujours du mal à m’orienter avec cette map.
ça me fait penser à Detention, mais j’ai trouvé Detention bien plus agréable à jouer.

Matt
Matt
Reply to  Rick
9 juin 2019 22:42

C’est pas spécialement plus dur qu’un Silent Hill, mais c’est frustrant parce que je vois jamais ce qui me touche, je me paume et je repasse 30 fois aux mêmes endroits (et donc je finis par crever)
Le délire “pixel art” pour un jeu d’horreur sombre ou on voit que dalle, au final ça joue pas en sa faveur.

Matt
Matt
16 juin 2019 9:38

Au fait tu as finalement terminé Perception ou pas ?^^
Je sais toujours pas si ça vaut le coup. Et il est à 3€ en ce moment.

Matt
Matt
16 juin 2019 9:54

Tiens il y a aussi The Coma : recut à 4€, que je n’ai jamais testé.
Plein de jeux d’horreur en promo^^

Matt
Matt
Reply to  Rick
16 juin 2019 20:25

Apparemment même en chopant la “true ending” ça annonce une suite.
Et j’ai vu qu’un trailer du 2 est sorti.
Donc je me tâte.
Faudrait pas que je sois incapable de jouer au 2 si jamais il ne sort pas sur Switch.

Bon j’ai bien envie de connaître ton avis sur Detention en tous cas^^
Sois attentif hein, l’intrigue est tortueuse. Et en relançant le jeu après avoir tout vu, tu comprends des trucs qui ont été dit au début alors que c’était super mystérieux la première fois.

Matt
Matt
Reply to  Rick
17 juin 2019 11:18

Ah euh…je parle de The coma. Le 2 a été teasé :

https://www.youtube.com/watch?v=DODWlNlL3MQ

Du coup voilà, je me disais que la fin du premier n’était pas vraiment une fin. Tu confirmes ou pas ?

Matt
Matt
20 juin 2020 22:14

Bon…j’ai essayé de finir THE COMA : RECUT à l’occasion de la sortie du 2, histoire de commencer par le début.
Hélas…il y a un foutu bug pas corrigé sur switch. Pas grand monde en parle, à un point ou je me suis demandé si c’est pas juste moi et ma switch qui ont le problème, mais ça n’a pas de sens. J’ai testé avec les joycon ou la manette c’est pareil : les boutons ne répondent pas correctement !!

En gros t’appuies sur A pour ouvrir une porte : parfois ça marche du premier coup (normal quoi), parfois faut cliquer 3 fois. Et c’est pareil pour tout : éteindre la lampe torche, faire une esquive, TOUT !
Du coup bah…au début ça va encore (mais c’est relou), et à la fin quand le jeu devient plus dur, c’est hyper frustrant et injouable !
Je faisais que crever, j’ai désinstallé le truc et regardé la fin sur youtube.

Je comprends pas que ça puisse passer un truc pareil et qu’il n’y ait aucun patch en vue ! Et peu de gens s’en plaignent en plus. M’enfin ! Dans un jeu ou il faut se planquer vite et tout, c’est juste pas possible que les boutons fassent ce qu’ils veulent !

Bon du coup j’ai quand même pris le 2, et apparemment aucun souci de ce genre cette fois. Je regrette juste de ne pas pouvoir garder (et aimer) le premier jeu. Mais en l’état, pour moi il n’est pas jouable. Pas sur Switch en tous cas.
Le 2 semble plutôt chouette pour l’instant. J’ai pas beaucoup avancé encore.

Matt
Matt
Reply to  Matt
24 juin 2020 22:50

“on porte tout et n’importe quoi…”

Si c’est bien fait, ça me va^^
Mais là c’est super bizarre ce bug sur Coma.

Je me fais les premiers Bioshock sinon. Qui tournent très bien ! Oui ok ils sont vieux mais bon…visiblement ils sont foutus de foirer des portages de vieux machins ou de petits jeux indé qui ne demandent aucune ressource, alors c’était pas gagné. Mais là c’est bien fait^^
J’ai fini le premier. Pas mal. Je n’ai pas été ébloui plus que ça cela dit. La narration m’a posé problème. On ne croise jamais personne face à face, c’est un peu bizarre (à part des ennemis évidemment) Qu’est-ce que ça cause sur les messages ou la radio par contre ! Pfiou ! On va dire que c’est pas interactif comme dans Infinite quoi (dommage que Infinite ajoute autant d’améliorations que d’idées de merde niveau histoire)
Mais bonne ambiance, chouettes décors.

J’ai commencé le 2, et je sens déjà que je vais le préférer^^ Sauf s’ils font de la merde dans l’histoire comme Infinite. Mais déjà l’idée de jouer un protecteur qui doit retrouver sa petite soeur, le fait de pouvoir se balader un peu dans l’eau grâce à l’armure, et avoir quelques décors extérieurs, je trouve ça chouette.

Matt
Matt
28 juin 2020 10:21

Ah le mec qui fait une review du 2 parle bien des contrôles “delayed” et “unresponsive” du premier là^^ J’suis pas tout seul

https://www.youtube.com/watch?v=TV8MudTr0WM

J’ai pas mal avancé et je trouve très bien le 2. ça rééexplique même pas mal de trucs avec les notes qu’on trouve. On pourrait presque ne pas jouer au premier avant…ce qui m’arrange vu que je ne rejouerai jamais à ce portage mal fichu du premier aux contrôles bugués.