[Film] Red State (2011]

Trois adolescents vivant dans le Midwest américain répondent sur Internet à une annonce promettant des relations sexuelles. Ils sont loin de se douter qu’ils vont tomber entre les mains d’une secte d’extrémistes religieux aux intentions macabres.


 

Avis de Cherycok :
Alors, avant toute chose, je ne connais pas grand chose de Kevin Smith, le seul film de lui que j’ai pu voir étant Dogma et il ne m’avait pas marqué plus que ça alors que le réalisateur semble être adulé par beaucoup. Mais je connaissais tout de même son style de films, se rapprochant en général de la comédie, parfois à tendance bien grasse. Mais quand je suis tombé un peu par hasard sur la bande annonce de ce Red State, j’ai cru y voir un film abordant des thèmes vraiment sérieux et ça m’a tout de suite intrigué. Et force est de constater que j’en ressors avec une impression plutôt positive.

Alors qu’il égratignait la religion déjà dans Dogma, il réitère ici en plaçant son action au sein d’un groupuscule chrétien extrémiste dont l’ambition est de nettoyer la planète, par des moyens plutôt radicaux, de toute ces déviances sexuelles “anti-nature”, la communauté homosexuelle en premier lieu, selon leur gourou interprété par un Michael Parks (Kill Bill 1 et 2, Une nuit en enfer) qui fait froid dans le dos de part son jeu juste hallucinant. Il égratigne au passage tout ce système américain de certains états où ce sont les armes qui font la loi, mais également la Police et le FBI qui n’hésitent pas à employer des méthodes radicales lorsque tout ne se passe pas comme ils l’avaient prévu.

A ce propos, on est content de retrouver l’excellent John Goodman (The Big Lebowsky) mais aussi Melissa Leo (Trois Enterrements, Fighter) dans un rôle assez hallucinant, capable de passer d’une émotion à son extrême en une fraction de seconde, réveillant son démon intérieur lorsqu’il faut lutter pour la cause en laquelle elle croit. Tout le casting dans son ensemble est d’ailleurs impeccable et dessert avec brio un scénario qui a parfois du mal à vraiment s’impliquer dans une direction, mais qui permet justement de ne pas savoir ou Kevin Smith veut en venir avec des changements de tons radicaux, passant d’une longue scène posée en huit clos à un gunfight violent sans réelle transition, et ce à plusieurs reprises, le tout quasiment dénué d’humour (même si quelques répliques sentent l’humour noir à plein nez) avec une mise en image volontairement froide via des filtres avec peu de couleurs renforçant cet aspect brut de décoffrage du film.
Dommage que le réalisateur se soit senti obligé de rajouter cette dernière scène, comme s’il avait ressenti le besoin de justifier certains passages de son film, et qui donne un peu cette impression de remplissage pour arriver aux 1h30 réglementaires.

Red State n’est au final pas si choquant que ça malgré les thèmes très sérieux qu’il aborde et qu’on aurait aimé un peu plus poussés, ne serait-ce que pour donner un peu plus de profondeurs à certains personnages qui en auraient eu besoin. Néanmoins, on sent que Kevin Smith s’amuse bien à en mettre plein la tête à tout le monde et on passe nous même un bon moment grâce à des scènes très réussies et des acteurs convaincants.

 

  

  

Titre : Red State
Année : 2011
Durée : 1h28
Origine : U.S.A
Genre : La religion, c’est mal
Réalisateur : Kevin Smith

Acteurs : John Goodman, Michael Parks, Michael Angarano, Melissa Leo, Nicholas Braun, Kyle Gallner, Anna Gunn, Kerry Bishe, Stephen Root


Les derniers articles par Cherycok (tout voir)
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments