[Film] Magic Story, de Lau Bing-Gei (1987)


Un prêtre taoïste gagne sa vie en s’occupant de cadavres et de vampires. Il garde comme animal de compagnie un bébé vampire qui l’aide dans son travail. Un sorcier maléfique de la Montagne de la Lance a besoin du petit suceur de sang pour faire avancer ses plans de vol de cadavres. Les lignes de bataille sont tracées pour savoir qui dominera le monde souterrain !


Avis de Cherycok :
Clairement mis en boite pour surfer sur le succès de Mr Vampire, Magic Story est une petite production assez fauchée qui va en fait plutôt lorgner du côté de la suite du succès de Ricky Lau, Mr Vampire 2 et son enfant vampire. Je n’aimais pas cette suite, qui ciblait clairement un public beaucoup plus familial que son ainé, avec sa scène au ralenti absolument insupportable et qui durait des plombes. Alors pourquoi regarder un film qui s’en inspire ? Tout simplement parce que je n’étais pas au courant, et que mon amour pour la ghost kung fu comedy me fait parfois regarder un film du genre sans même me renseigner sur ce dont il s’agit. Mais bon, force est de constater que ce Magic Story ne vaut guère mieux que son modèle.

Lorsqu’on regarde de plus près, il s’agit de l’unique réalisation d’un certain Lau Bing-Gei. Petit malin venu tenter sa chance en s’engouffrant dans la brèche ou réalisateur plus connu qui sévit ici sous pseudonyme ? Difficile de le savoir. Le film et en tout cas produit par Lo Wei qui, après avoir mis sur le devant de la scène Jackie Chan et Bruce Lee dans les années 70, a décidément fini bien bas dans les années 80 en produisant ce genre de croutes. Nous sommes ici dans une série B bien fauchée qui fait clairement bas de gamme. On a beau avoir certaines têtes connues au casting telles que Bill Tung (la saga Police Story), Mars (cascadeurs chez Jackie Chan) ou encore un second rôle du chorégraphe Benny Lai (le méchant muet de Police Story 2), mais on ne les sent à aucun moment impliqués dans ce qu’ils font. Pire encore, certains paraissent même absents par moment. Et puis mettre un petit vampire de 7 ou 8 ans et tenter de provoquer des rires avec des gags pour enfants du même âge, ça ne met tout de suite pas les chances de son côté. Vous savez, on a cette impression désagréable que le film nous met des coups de coude en nous faisant comprendre « Hey, faut rire là, tu as vu, c’est marrant ». Non, ce n’est pas marrant. Alors certes, certains petits passages sortent du lot, comme lorsque le petit vampire essaie d’interagir avec des enfants normaux (entendez par là « vivants »), mais l’ensemble est réellement au ras des pâquerettes.

Il faut dire que le film n’est pas aidé par un scénario qui part dans tous les sens, et surtout cette impression que le film a été tourné / monté au tout venant, au fur et à mesure, et c’est un bien beau bordel. A vrai dire, il se passe toujours quelque chose à l’écran. L’intrigue n’est clairement pas figée, mais tout ce qu’il se passe est tellement inintéressant, voire ennuyeux, qu’on a clairement envie de faire joujou avec le bouton avance rapide à la recherche d’un petit sursaut d’action qu’on serait en droit d’espérer par la présence de Mars / Benny Lai au casting et Chris Lee / Benny Lai aux chorégraphies. Que nenni ! On a bien deux ou trois cascades sympathiques lors du final, mais c’est extrêmement avare en action. Non, fuir un vampire en bloquant sa respiration pour pas qu’il les sente, en faisant des grimaces et en gesticulant, ce n’est ni de l’humour, ni de l’action. C’est juste monotone, puis rapidement insupportable. Définitivement, il n’y a pas grand-chose à sauver de cette petite production, pas même pour les amateurs du genre venus découvrir autre chose que les classiques.

LES PLUS LES MOINS
♥ Quelques scènes sortent du lot ⊗ Les gags
⊗ Le casting
⊗ Le manque d’action
Magic Story fait partie du fond du panier de la ghost kung fu comedy. Ni la réalisation ratée, ni l’humour qui tombe à plat, ni les acteurs pas bien impliqués n’arrivent à sauver le film du naufrage.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Il s’agit donc de l’unique réalisation de Lau Bing-Gei, qui signe également le scénario, mais également de l’unique rôle du jeune Siu Kei-Kei.



Titre : Magic Story / Young Master Vampire / 殭屍少爺
Année : 1987
Durée : 1h26
Origine : Hong Kong
Genre : Copier-Coller
Réalisateur : Lau Bing-Gei
Scénario : Lau Bing-Gei

Acteurs : : Bill Tung, Ralph Chan, Mars, Suen Kwok-Ming, Gei Fong-Ling, Tai Bo, Mai Kei, Benny Lai, Lam Sau-Kwan, Lee Ching-Foo, Siu Kei-Kei, Poon Cheung

 Jiang shi shao ye (1986) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments