[Film] 5-Headed Shark Attack (2017)


Un requin à cinq têtes terrorise les plages de Puerto Rico. Le cupide Thaddeus Marshall veut le capturer vivant, afin de renflouer son aquarium. Et tant pis pour les risques qu’il fait courir à ses jeunes employés !


Avis de Cherycok :
Après avoir vu 2-Headed Shark Attack et 3-Headed Shark Attack, il était tout de même assez logique que je me lance dans le nouvel opus de la saga, surtout que j’aime bien me marrer moi devant des films avec des sélachimorphes numériques foireux. 5-Headed Shark Attack donc. Car apparemment ça semblait mieux aux yeux des producteurs de zapper le squale à 4 têtes. Pas assez over the top sans doute ? Me voilà donc embarqué dans cette nouvelle production The Asylum / Syfy, le duo gagnant pour les films de requins improbables. Un générique d’intro dynamique avec une musique qui pète, et la scène obligatoire pour tout bon mauvais film de requin qui se respecte : des pimbêches en maillot de bain qui se trémoussent sur ce qui doit sans doute être le yacht des producteurs. Bien entendu, l’attaque de requin est imminente ! Je m’installe bien sur mon fauteuil et me prépare à assister à un spectacle affligeant mais néanmoins assez grotesque pour me faire marrer comme une baleine (car il faut bien rester dans le thème des animaux marins).

Et là, le requin arrive. Mais qu’est-ce donc que cette diablerie ? Il n’a qu’une seule tête ! On a payé pour cinq fois plus de têtes nous ! Heureusement, à peine quelques secondes après, un requin à trois têtes le dévore d’un trait et il lui pousse immédiatement une quatrième tête. Je suis désolé mais le compte n’y est toujours pas les mecs ! Pourquoi les têtes lui poussent comme ça ? Les scénaristes semblent s’en foutre puisqu’aucune explication n’est donnée, mais à vrai dire, on s’en fout tout autant ! Parce que quatre têtes, donc quatre fois plus de dents et donc, théoriquement, quatre fois plus de victimes ! Cherchez pas, c’est mathématique. Mais en attendant, toujours pas de cinquième tête, alors que la magnifique jaquette de ce somptueux chef d’œuvre du 7ème Art nous vendait bien cinq têtes. Si si, vous pouvez les compter sur vos cinq doigts de la main. 5 ! C’est honteux ! Publicité mensongère ! Bref, on se dit qu’on verra plus tard pour la 5ème, le film ne fait que commencer.
Et donc quelle va être la merveilleuse idée des trois scénaristes -oui, car ils s’y sont mis à plusieurs pour commettre la chose- pour que de jeunes gens se fassent bouffer en masse ? Oui, parce qu’il faut toujours un prétexte à la con, c’est comme ça, ça fait partie du cahier des charges. Alors ce coup-ci, c’est le propriétaire d’un grand aquarium qui se dit que, s’il capturait un requin à moult têtes, ça boosterait le nombre de visiteurs de son complexe ! Oui, c’est toujours une histoire de thunes. Au moins le film est bien en phase avec son époque…

Et puis on remarque très vite quelque chose, c’est que The Asylum s’est amélioré sur les CGI. Oui oui, vraiment, des progrès sont à noter et il faut le préciser. Certains plans sont même crédibles, c’est dingue ! Bon, à côté, il y a toujours des plans furtifs plus brouillons où on a fait bosser les stagiaires en première année qui viennent d’arriver et là c’est juste dégueulasse. Ah ben oui ma p’tite dame, on ne peut pas tout avoir avec ces gens-là ! Mais revenons à notre quadruple mâchoire et les dégâts qu’elle va provoquer sur cette petite plage de la petite île de Puerto Rico. Une chose est sûre, c’est qu’il a la dalle notre mastodonte, il a sacrément la dalle. A croire qu’il a aussi multiplié ses estomacs. Les attaques sont fréquentes, avec un peu de sanquette, et le bougre est joueur, il s’attaque même aux baleines. Sans doute que les mecs aux SFX avaient envie de tester un nouveau modèle de cétacé en images de synthèse…
Et puis, enfin, à la 40ème minute, c’est la libération, la 5ème tête arrive ! Et elle lui pousse au niveau de sa queue. Oui, ça y est, alors que le film était plutôt sage jusqu’à présent en termes de nawak, le craquage se lance. La question qui nous vient en tête immédiatement, c’est « Pourquoi ? ». Oui, pourquoi sur la queue… C’est parce qu’il n’y avait plus de tête devant ? Non parce qu’à la place de la queue, c’est rigolo, mais en termes de crédibilité, ça l’est encore moins que plusieurs têtes devant…

Mais le gros problème de 5-Headed Shark Attack, c’est le même que celui de ses petits frères 2 et 3-Headed, c’est qu’il reste trop sérieux. Le principe de base est fun, un requin avec plusieurs têtes, mais pourquoi essayer de faire un truc sérieux quand on a une idée de base aussi débile ? Pourquoi ne pas partir sur une comédie un peu comme l’est le 3ème opus de la saga des Sharktopus ? Ou alors ils se sont peut-être dit qu’ils voulaient qu’on prenne leur film pour un vrai nanar ? C’est-à-dire un film qui se veut sérieux mais qui est tellement nul qu’il en devient rigolo ? A contrario des comédies nanardes telles que Sharknado qui elles sont volontairement cons ? Le mystère reste entier… Faire un petit clin d’œil à Sharknado ne suffit pas. Faire bondir le requin hors de l’eau au bout de 1h19 de film pour attraper un hélico ne suffit pas. Fumer de la drogue avant d’écrire un scénario ne suffit pas. Prendre des acteurs qui jouent comme des pipes, ça ne suffit pas. Jouer sur les clichés en faisant par exemple mourir le seul black du film en premier, ça ne suffit toujours pas. Le nanar, c’est tout un art. Oui, et ça rime en plus. Quelle puissance ! Bref. Et non, rien n’y fait. Certaines idées ont beau tenir du n’importe quoi, on ne s’amuse pas comme avec d’autres films du même genre tels que Ghost Shark, Dinoshark, Atomic Shark ou encore Sharktopus vs Whalewolf.

 

LES PLUSLES MOINS
♥ Ça s’améliore niveau CGI
♥ Ça reste rythmé
⊗ Pas très fun
⊗ Se prend trop au sérieux
⊗ Le casting
Note :
Note nanar :
5-Head Shark Attack, c’est 5 fois plus de têtes, 5 fois plus de dents, mais certainement pas 5 fois plus de fun. Et le problème d’un nanar où on ne rigole pas, c’est que ce n’est pas un nanar, c’est un navet. Et pour être honnête, je n’ai pas beaucoup rigolé…



Titre : 5-Headed Shark Attack
Année : 2017
Durée : 1h29
Origine : U.S.A
Genre : 5 fois plus de dents !
Réalisateur : Nico De Leon
Scénario : Jacob Cooney, Bill Hanstock, Dan Lawlor

Acteurs : Chris Bruno, Nikki Howard, Lindsay Sawyer, Jeffrey Holsman, Chris Costanzo, Amaanda Mendez, Ian Daryk, Jorge Navarro, Lorna Henandez

 5 Headed Shark Attack (2017) on IMDb


10 Comments

Add a Comment
  1. C’est pas fini The Asylum prépare L’attaque du requin à six têtes.

    1. Tu es sur ? Car je trouve aucune info à ce sujet ^^

      1. J’ai lu ça sur le site de The Asylum.

  2. Bientôt y aura que des têtes, plus de nageoires ni rien…… et faudra me dire comment il fera pour nager le requin !

    1. je ne suis pas sûre que cette question les mobilise beaucoup chez The Asylum ^^

      1. Je pense en effet que c’est bien là la dernière de leurs préoccupations, mais moi ça me préoccupe !!! (non je déconne, je ne regarde même plus de films venant de The Asylum).

        1. Un jour The Asylum dominera le marché du cinéma. Mais pas demain. Non, demain, ils ont un film avec un requin à 6 têtes à préparer ^_^

          1. Le jour où ils domineront quoi que ce soit, je balance ma caméra par la fenêtre ^^ 

  3. Bah deja là, il a une tête à la place de la queue, la question se pose déjà !

    1. Forcément au bout d’un moment y’a plus de place devant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dark Side Reviews © 2017