[Film] Terreur à Domicile, de Johan Lundborg et Johan Storm (2010)


Frank est un étudiant en médecine solitaire. Il est très satisfait de son appartement, un endroit tranquille, idéal pour réviser ses examens. Lorsque sa voisine, Lotte, fait intrusion chez lui, il réalise que tout n’est pas si calme dans cet immeuble. Frank commence à avoir peur à chaque fois qu’il sort de chez lui… la concierge bavarde, la gamine envahissante, puis Lotte, transie d’amour pour Frank, avec son ex-copain brutal et son nouveau petit ami, l’effrayant Micke. Tous semblent être des menaces pour Frank…


Avis de Cherycok :
Isolerad, sorti chez nous sous le titre Terreur à Domicile, disponible en France uniquement en SVOD sur Prime Video, un film qui risque de ne pas parler à grand monde, à moi le premier avant que je me lance dedans. Je ne savais ni de quoi ça parlait, ni avec qui c’était, ni même d’où le film venait. Mais une envie pressante de film et seulement 1h20 devant moi, il remplissait le maigre cahier des charges du moment avec ses 1h17 au compteur. Vous vous souvenez l’époque des vidéos clubs, où on louait parfois des films complètement au hasard, et on était super content quand on tombait sur une très bonne surprise ? Eh bien c’est ce qu’il s’est passé avec Isolerad. L’exemple même du film simple et efficace. Un thriller intense et intelligemment conçu. Un film qui pourra rebuter par son aspect parfois un peu trop téléfilm, mais qui devrait être découvert par le plus grand nombre tant il vaut le coup d’œil.

Isolerad est un film suédois réalisé par Johan Lundborg et Johan Storm, dont c’est à l’heure actuelle le seul et unique long métrage (ils ont également réalisé des courts métrages), avec pour seule tête connue Peter Stormare (Fargo, Armageddon, la série Prison Break) dans le rôle de l’antagoniste. Nous allons suivre un jeune garçon assez asocial, un peu névrosé, refusant l’aide de ses camarades, refusant les avances d’une voisine en pleine révisions. Sa carrière de futur médecin et son quotidien tout entier vont changer lorsqu’il va faire la connaissance de sa voisine Lotte, et de la relation compliquée qu’elle semble entretenir avec son petit ami Mickle, qu’elle est sur le point de quitter. On est ici dans un très petit budget et ça se sent. Isolerad est un film très minimaliste, avec une photographie naturaliste, une ambiance sonore réduite au strict minimum, ainsi qu’un très petit nombre de personnages et de lieux. Les réalisateurs soignent leur ambiance et arrivent à faire monter la pression avec presque rien. Ça marche parce qu’on est rapidement pris dedans, à stresser, à se demander comment ça va évoluer. L’atmosphère y est parfois étouffante, avec cette sensation de murs qui se referment sur le protagoniste principal, et le film nous prend à la gorge. D’une ambiance froide au début, cela devient rapidement inquiétant, angoissant même, dès que le personnage de Peter Stormare, un petit ami impulsif et très violent, arrive dans l’histoire. Ce personnage nous est très peu montré, où alors de manière très furtive (à travers un judas, au loin montant l’escalier, …). La mise en scène est simple, le montage subtil.

Aucun artifice ici, on est dans du cinéma brut, qui suscite la peur avec pas grand-chose et prouve (s’il y avait encore besoin de le faire) l’inutilité des jumpscare pour faire naitre l’angoisse. Point de CGI et très peu de gore également, c’est superflu pour faire ressentir l’angoisse. Très peu de dialogues, tout passe par les situations, les regards, les émotions du prersonnage principal. Les acteurs sont pour beaucoup dans la réussite du film. Le héros tout d’abord, interprété par l’excellent Emil Johsen, un personnage peu sympathique mais avec lequel on fait malgré tout équipe parce que sa peur est tellement compréhensible. Il devient fou de peur et de panique, tente lâchement de faire profil bas et de se cacher, quitte à laisser sa voisine en danger, qui dans la panique prend des décisions pas forcément des plus réfléchies. Et puis il y a Peter Stormare et sa gueule de l’emploi. Il ne lui faut pas beaucoup forcer pour avoir l’air d’un psychopathe. Que ferions nous, nous, si nous étions dans la même situation ? Et puis au bout d’un moment, on se demande si le protagoniste principal est réellement en danger, ou s’il n’est tout simplement pas en train de devenir fou, de psychoter pour rien, à cause de ses études de médecine qui le fatiguent et de son manque de sommeil. Isolerad nous laisse sur des interrogations, sur des suppositions, … ou pas… A chacun de voir comment il interprètera le final du film, très intense. Oui, on peut faire un bon film, un très bon film même, avec pas grand-chose. Isolerad en est l’exemple même.

LES PLUSLES MOINS
♥ La mise en scène épurée
♥ Le casting
♥ La tension très bien gérée
♥ Très efficace
⊗ L’aspect téléfilm

Comme dit en introduction, Isolerad est un film simple et efficace, un thriller intense et intelligemment conçu, se concentrant sur son ambiance et ses personnages principaux afin d’aller à l’essentiel. Un film à découvrir au plus vite pour qui aime le genre.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Bien que le public le connaisse pour ses nombreux rôles dans des films américains, Peter Stormare est un acteur suédois. Rien de plus normal de le voir jouer dans ce film originaire de son pays.



Titre : Terreur à Domicile / Isolerad / Corridor
Année : 2010
Durée : 1h26
Origine : Suède
Genre : Si j’avais un marteau
Réalisateur : Johan Lundborg, Johan Storm
Scénario : Johan Lundborg, Johan Storm

Acteurs : Emil Johnsen, Ylva Gallon, Peter Stormare, Margreth Weivers, Örjan Landström, Marie Delleskog, Lars Väringer, Bo Wettergren, Eric Stern

Isolerad (2010) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments