[Film] Hours, de Eric Heisserer (2013)

Alors que l’ouragan Katrina frappe la Nouvelle-Orléans, un jeune père doit lutter pour la survie de son bébé prématuré dans un hôpital déserté de tous… ou presque.


Avis de Cherycok :
Paul Walker est essentiellement connu pour son personnage de Brian O’Conner qu’il a incarné dans 6 des 7 épisodes de la bien trop longue saga Fast & Furious, un rôle l’ayant élevé au rang de star mais ayant pour effet négatif d’avoir éclipsé auprès du grand public tout le reste de sa filmographie comportant pourtant quelques bobines très intéressantes. Malgré son décès le 30 novembre 2013, plusieurs films le mettant en vedette continuent de sortir au cinéma ou directement en vidéo comme par exemple ce Hours arrivé à peine quelques jours après sa mort. Il faut bien continuer à engendrer du pognon avec son nom diront certaines mauvaises langues (à tort ou à raison…). Même si ce premier film de Eric Heisserer, scénariste de Destination Finale 5 et des remakes de Freddy et The Thing (oui, ça ne donne pas envie, je sais), risque de laisser une bonne partie du public de marbre, il n’en demeure pas moins une expérience sympathique.

Hours nous est clairement vendu comme un film catastrophe. Bande annonce nerveuse et typée ricaine, affiche arborant un climat déchainé, un hélicoptère et une accroche annonçant un suspense détonnant, le film n’est au final rien de tout ça. Modeste petite production d’à peine 4M$, Hours se situe quelque part entre le drame mâtiné de thriller, et le huis clos ayant pour lieu principal un hôpital. Ou plutôt une chambre d’hôpital. L’histoire d’un homme dont la femme vient de décéder suite à un accouchement compliqué, et qui va rester aux chevets de son petit bébé sous respiration artificielle pendant 48h, luttant comme il le peut pour maintenir le courant de la couveuse actif après que l’hôpital entier ait été évacué suite à une coupure générale engendrée par l’ouragan Katrina.
L’histoire qui nous est contée est au final des plus simples, celle du courage et dévouement d’un père prêt à tout, avec les moyens du bord, pour maintenir son bébé en vie. Une histoire qui fonctionne tant on se met immédiatement en situation et dans la peau du personnage, en se demandant sans cesse ce qu’on ferait si on était à sa place avec comme réponse évidente : sans doute la même chose. On y croit à fond, et ce grâce à Paul Walker qui interprète son personnage à merveille. Très touchant, tout en justesse, il porte clairement à lui tout seul le film sur ses épaules.

Eric Heisserer joue la carte du réalisme, avec une musique quasi aux abonnés absents et une mise en scène très sobre. La réalisation pourra paraitre un peu faiblarde, mais on peut se poser la question si cela n’est pas voulu justement pour accentuer ce coté réaliste. Le problème, c’est que du coup, le déroulement de l’intrigue est très lent. On nous raconte certes une belle histoire, mais elle aurait mérité un peu plus de rythme tant parfois on est à la limite de la léthargie. On ne s’ennuie pas réellement, mais c’est loin d’être la fête à la maison. Et même lorsqu’enfin des personnages mauvais interviennent, le réalisateur n’arrive pas à mettre ne serait-ce qu’un brin de suspense à son film. Disons que l’idée qu’il n’y ait plus de courant et que le héros est obligé de remettre le jus toutes les deux minutes avec un petit générateur était plutôt sympa pour apporter un peu de stress, mais même là ça ne fonctionne pas tant on se doute d’entrée de jeu du dénouement final du film.
Mais malgré tout, on se laisse porter et on regarde Paul Walker rencontrer de plus en plus de difficultés, s’épuiser d’heure en heure par le manque de sommeil, et le traitement de ce personnage porte le film vers le haut. Sans ce coté un peu mièvre de son histoire avec sa défunte femme (via des flashbacks sentant la guimauve à plein nez), il aurait été l’exemple même du développement parfait d’un personnage de cinéma.

LES PLUS LES MOINS
♥ Paul Walker impeccable
♥ Une histoire touchante
⊗ Un peu trop lent
⊗ Flashbacks niais
note3
Hours est un film qui fera forcément des déçus chez les fans de Paul Walker et de la série des Fast & Furious, mais il n’en demeure pas moins une jolie histoire qui, à défaut d’être surprenante, sait être touchante et prenante.



Titre : Hours
Année : 2013
Durée : 1h23
Origine : U.S.A.
Genre : Alone in the hospital
Réalisateur : Eric Heisserer
Scénario : Eric Heisserer

Acteurs : Paul Walker, Genesis Rodriguez, Judd Lormand, Nick Gomez, Christopher Matthew Cook, Yohance Myles, Lena Clark, Kerry Cahill, Tony Bentley, TJ Hassan, Elton LeBlanc, J. Omar Castro

 Hours (2013) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
feroner
Administrateur
8 septembre 2015 13:50

Il était pas mal ce Paul Walker mais trop marqué par ses putain de “Fast and Furious” et un film ricain sans musique!!!

feroner
Administrateur
8 septembre 2015 14:35

C’est souvent un problème la musique dans les films ricain ils peuvent pas s’empêché d’en mettre partout. Dans le génial “No country for old men” il n’y a pas de musique et pourtant quelle tension.

feroner
Administrateur
8 septembre 2015 18:43

Ouais ou genre attention c’est triste