[News] Les sorties Spectrum Films de Juillet

C’est l’été mais Spectrum Films ne se reposent pas sur leurs lauriers et continuent encore et toujours de nous sortir tous les mois plusieurs bobines qui valent réellement le détour. Le choix du boss est simple, il ne sort que des films qu’il aime. Et souvent, on les aime beaucoup nous aussi, alors on vous les présente tous les mois. Voici donc les trois films de Juin, un film HK, et deux films chinois.


Titre : Hero / 馬永貞
Année : 1997
Durée : 1h35
Origine : Hong Kong
Genre : Action / Drame
Réalisateur : Corey Yuen
Scénario : Corey Yuen, Jeff Lau

Acteurs : Takeshi Kaneshiro, Jessica Hester, Yuen Biao, Valerie Chow, Yuen Wah, Yuen Tak, …

A la fin de la dynastie Qin, Ma Wing-Jing et son frère aîné Ma Tai Chueng débarquent à Shanghai pour faire fortune. Avec l’aide de Tam See, chef d’une triade locale, Ma Wing-Jing va progressivement prendre du galon jusqu’à faire de l’ombre à ce dernier.

Hero est sans aucun doute le film le plus abouti de Corey Yuen. Remake d’un ancien film de la shaw co réalisé par Chang Cheh, Boxer From Shantung, Hero est un film de gangsters des année 20 à Shanghai qui mélange drame, comédie et action à merveille. Les acteurs sont impeccables, Biao et Kaneshiro (son jeu habituel qui en fait trop colle bien au personnage) en tête mais également un très beau role pour Valerie Chow que beaucoup connaissent de part son rôle d’hôtesse de l’air dans Chungking Express. Niveau chorégraphies, c’est réussi tant au niveau des combats, avec notamment un combat sur un cheval ou un autre à 1 contre 100 qui rappelle les vieux wu xian pian de la Shaw Brothers (producteur du film), mais aussi réussi au niveau des gunfights, notamment le superbe final.

On obtient donc une fresque mafieuse, non sans rappeler Miracles de Jackie Chan, mais qui a privilégié le drame à la comédie, malgré tout présente avec les personnages de Yuen Wah et Corey Yuen himself qui s’est donné un petit rôle.

Hero sort en combo DVD/Blu-ray dans un nouvel étalonnage et on retrouvera pour les bonus : Présentation du film par Arnaud Lanuque, Essai vidéo de Alex Rallo, Séquence alternative issue de la version taïwanaise, Interview exclusive du producteur Lawrence Wong, Bande-annonce d’époque et nouvelle bande-annonce..

Le film arrive le 01 aout et sera proposé au prix de 25€.
On peut d’ores et déjà le précommander ici : Spectrumfilms.fr


Titre : In The Heat of the Sun
Année : 1994
Durée : 2h20
Origine : Chine
Genre : Drame / Chronique sociale
Réalisateur : Jiang Wen
Scénario : Jiang Wen

Acteurs : Xia Yu, Han Dong, Jiang Wen, Ning Jing, …

Tiré du roman Wild Beast, de l’écrivain controversé Wang Shuo, le récit se situe dans la Chine des années 70 en pleine Révolution culturelle et décrit le quotidien d’une bande d’adolescents livrés à eux-mêmes après le départ de leurs parents à l’armée pour appuyer Mao…

In The Heat of the Sun a été la première incursion de Jiang Wen dans la réalisation après des années en tant qu’acteur. On a notamment pu le voir dans Le Sorgho Rouge (1987), Hibiscus Town (1987) ou encore The Imperial Eunuch (1991). Dans ce film, Jiang Wen a utilisé l’érotisme pour restructurer le discours de la Chine maoïste. La représentation romantique et nostalgique de l’histoire est évidente à travers le récit sensuel ainsi que l’expérience sexuelle des personnages du film au plus fort de la Révolution culturelle.

Le film est une coproduction entre trois studios chinois, et 2 millions de dollars US du budget provenaient de Hong Kong. Le titre original du film peut être traduit par « Bright Sunny Days ». In the Heat of the Sun a été choisi comme titre anglais international lors d’un festival du film à Taïwan comme un nom moins politisé, pour éviter l’association positive du titre original avec la Révolution culturelle. Il a fallu près de 6 mois de tournage, et des dépenses supplémentaires sont arrivées au point que Liu Xiaoqing, le producteur exécutif, a utilisé son propre argent pour payer les dettes de l’équipe de tournage.

In The Heat of The Sun sort en Blu-ray dans une version intégrale jamais montrée, en combo avec le film The Emperor’s Shadow (voir ci-dessous) et on retrouvera pour les bonus : Présentation du film par Arnaud Lanuque, Rencontre avec Nathalie Bittinger, Interview de Manfred Wong et Bande-annonce.

Le coffret des 2 films arrive le 01 aout et sera proposé au prix de 35€.
On peut d’ores et déjà le précommander ici : Spectrumfilms.fr


Titre : The Emperor’s Shadow
Année : 1996
Durée : 2h10
Origine : Chine
Genre : Historique / Drame / Arts Martiaux
Réalisateur : Zhou Xiao-Wen
Scénario : Lu Wei

Acteurs : Jiang Wen, Ge You, Summer Xu Qing, Ge Zhi-Jun

Le roi Yin Zheng de l’État de Qin a été kidnappé par l’État de Zhao dans son enfance, et la femme bienveillante de l’État de Yan l’a élevé avec son fils Gao Jian Li. Après avoir atteint l’âge adulte, Ying Zheng se lance dans une série de guerres pour réaliser son plan d’unification de la Chine. Il kidnappe alors Gao Jian Li, devenu musicien, pour composer un hymne puissant pour son nouvel État.

Film chinois le plus cher produit à l’époque de sa sortie, l’utilisation politique de la musique et des arts en général est l’un des thèmes majeurs du film. Dans l’un des points culminants du film, le roi affirme sa conviction que la musique lui permet de « contrôler les esprits et les cœurs du peuple », faisant écho aux discours de Mao Zedong à Yan’an en 1942. La musique est perçue par le monarque comme étant aussi importante que la puissance militaire. Alors que ses armées peuvent conquérir ses rivaux, il a besoin des arts pour exercer un contrôle spirituel et idéologique. Lors de la première du film le 7 juin 1996 à Pékin, le réalisateur Zhou Xiaowen a noté : « Les dirigeants chinois ont toujours voulu contrôler notre esprit. Mais ils ne parviennent pas à le faire ».

Après la sortie de The Emperor’s Shadow dans cinq grandes villes chinoises, le film a été interdit par les autorités de l’État sans qu’aucune raison claire ne soit donnée. Huit mois plus tard, la permission a été donnée pour une nouvelle sortie. Le film a influencé la création de l’opéra de Tan Dun, The First Emperor, en 2006.

The Emperor’s Shadow sort en Blu-ray en combo avec le film In The Heat of the Sun (voir ci-dessus) et on retrouvera pour les bonus : Making of et Bande-annonce.

Le coffret des 2 films arrive le 01 aout et sera proposé au prix de 35€.
On peut d’ores et déjà le précommander ici : Spectrumfilms.fr

 

 

 


0 0 votes
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

7 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dr_Gonzo
Dr_Gonzo
Reply to  Cherycok
26 juillet 2022 10:21

J’ai vu effectivement sur leur site le report au 1er aout. De mon côté, Hero est déjà précommandé 😉

Matt
Matt
8 août 2022 16:36

The Emperor’s Shadow a l’air intéressant en tous cas. Ils nous sortent des films pas connus chez nous, c’est cool.

Raph
Raph
12 août 2022 16:54

Quelqu’un a des nouvelles de Hero ? Quelqu’un l’a déjà reçu ?

Aerosniff Someglue
Aerosniff Someglue
13 août 2022 18:30

Chacun ses goûts, bla bla bla…

Tellement impatient je me suis pris le BD anglais.

Ce film est vraiment nul. Tout est nul: la réal, les chorégraphies, le casting (ça me désole d’écrire ça mais Yuen Biao est complètement à la ramasse,…).

On ne m’y reprendra plus (écrit celui qui vient d’endurer le minable The flying guillotine – Part II…).