[Film] The Taking of Tiger Mountain, de Tsui Hark (2014)

En 1946, après la capitulation japonaise, la guerre civile fait rage en Chine. Des bandits sans foi ni loi en profitent pour occuper le nord-est du pays. Hawk est le plus puissant et le plus redouté de ces barbares. Avec ses hommes, il vit dans une forteresse imprenable, lourdement armée, au sommet de la Montagne du Tigre. L’Unité 203 de l’Armée de Libération traverse cette région lorsqu’elle tombe sur des hommes de Hawk en train de piller un village. Une bataille impitoyable, faite de force et de ruse, commence…


Avis de Cherycok :
Un nouveau film de Tsui Hark, c’est toujours un petit évènement en soi tant le bonhomme est un réalisateur culte pour bon nombre de passionnés de cinéma asiatique. Et pourtant, avant le visionnage, il réside toujours cette petite peur d’être déçu, surtout comme lorsque pour The Taking of Tiger Mountain, les premiers teasers et trailers qui sont apparus sur la toile avaient laissé assez dubitatif le public qui pourtant trépignait d’avance à l’idée de voir la nouvelle bobine du maitre. Une fois le visionnage effectué, le verdict tombe : Qu’est-ce que c’était bon ! Le film a beau durer 2h20, il passe comme une lettre à la poste sans qu’on ait le temps de dire « Ouf !». Merci Mr Hark.

The Taking of Tiger Mountain est l’adaptation du roman Tracks in the Snowy Forest de Qu Bo publié en 1957 qui avait déjà été adapté en opéra chinois sous le titre Taking Tiger Mountain by Strategy dont on voit par ailleurs des extraits durant le film. S’appuyant sur des faits réels mais mélangeant personnages ayant réellement existés et fictifs, le film de Tsui Hark est bien moins propagandiste que ce qu’on a souvent l’habitude de voir depuis quelques années dans les productions historiques chinoises. Malgré le propos de départ des plus sérieux de son film, Tsui préfère lui donner un coté très fun, du pur divertissement très typé Indiana Jones mais mixé à la folie du ciné HK d’antan. Tout comme dans son Seven Swords, on notera un soin tout particulier apporté aux différents personnages du film, semblant tout droit sortis d’un manga, avec des looks et des caractères bien barrés les rendant tout de suite, méchants comme gentils, très attachants. Tony Leung Ka-Fai est tout simplement méconnaissable, croisement improbable entre le Pingouin de Batman et Heihachi Mishima de la série de jeux-vidéo Tekken (pour la coiffure). Alors lorsqu’en plus, ces personnages nous déblatèrent des dialogues géniaux, comme par exemple le héros à la joute verbale tout simplement magique arrivant à embobiner tout le monde, cela peut paraître un peu over the top mais ça reste complètement jouissif. On passe par toutes les sensations : le rire, la tristesse, la tension, l’excitation… Tsui Hark a toujours été très fort pour ça et son nouveau film ne déroge pas à la règle.

« Jouissif », c’est aussi le mot qui nous vient en tête lorsqu’il faut qualifier les scènes d’action. Peu nombreuses au final puisque au nombre de trois, elles n’en demeurent pas moins impressionnantes. Superbement mises en scène, longues, intenses, chorégraphiées de main de maitre, Tsui Hark sait clairement comment découper ses scènes, enchainant des plans tous plus fous les uns que les autres dans de superbes paysages enneigés, pour nous pondre de gros morceaux de bravoure comme on les apprécie tant. Alors certes, les effets spéciaux Made in Asia ne sont pas près de concurrencer Hollywood, même si de film en film on note des progrès, la qualité de ce qui se passe à l’écran ne s’en retrouve pas diminuée tant certains passages sont barrés et jouissifs (les attaques à ski, le combat contre le tigre vicieux).
Certains effets du genre « bullet time » tombent un peu à plat, et beaucoup d’autres ne semblent être là que pour la version 3D du film qui apparemment serait la meilleure jamais vue pour un film chinois. On s’en rend d’ailleurs vite compte, même pendant un visionnage 2D comme ce fut le cas ici, lors du jaillissement d’un couteau vers l’écran qui arrive tout de même à nous faire avoir ce réflexe naturel de pousser la tête sur le coté pour essayer de l’esquiver. Un exploit !

Naviguant sans cesse entre le film d’action bien pêchu et le film d’espionnage fun, The Taking of Tiger Mountain est un pur film d’entertainment comme on aimerait en avoir plus souvent, dont le seul réel défaut se situe dans ses deux scènes contemporaines (au début et à la fin) qui n’apportent strictement rien au récit. Alors oui, une fois de plus, merci Mr Hark !

Note :



Titre : The Taking of Tiger Mountain / La Bataille de la Montagne du Tigre /智取威虎山3D
Année : 2014
Durée : 2h20
Origine : Chine / Hong Kong
Genre : Action / Espionnage
Réalisateur : Tsui Hark

Avec : Zhang Han Yu, Kenny Lin, Tony Leung Ka-Fai, Gao Hu, Zhou Dong Yu, Tong Liya, Han Geng, Yu Nan, Chen Xiao, Zhang Yong-Da, Xie Miao, Han Fei-Xing

 Zhì qu weihu shan (2014) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
35 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
SFB
SFB
15 avril 2015 10:37

AAhh, le master is back !!
Tu me donnes envie.

Mais je vais attendre le 17 juin au ciné en france

Comme j’avais attendu DETECTIVE DEE 2 au ciné : quel régal ce film.

SFB.

ju
ju
15 avril 2015 13:40

Purée la chance de l’avoir vu les salops !!!! :p
J’ai hâte de le voir ! Il sort chez nous au ciné ou en dvd ?

feroner
Administrateur
15 avril 2015 15:20

Plus que deux mois avant de pouvoir voir ca au ciné en 3D et malheureusement surement en VF (le problème d’habiter a la campagne).
Il est toujours on fire le Tsui et ca fait plaisir de voir des mecs qui se calme pas en vieillissant comme Scorsese avec son “loup de wall street”.

SFB
SFB
15 avril 2015 16:32

Ah “le loup de wall street” était assez puissant, trash par moment

c’était du bon scorcesse quand meme, mais on attend un bon film de mafia comme il sait le faire.

quant à tsui hark, il est en effet en forme, ça fait du bien au ciné asiat. c’est vrai qu’ici a paris on a droit à la VOSTFR

SFB

Guillaume
15 avril 2015 22:10

Je suis plus mitigé sur ce film.
Un peu comme dans Seven Swords, TH s’est fait plaisir à iconiser ces personnages (tous sont immédiatement identifiables meme au niveau caractérisation), mais pour rien au final. Cette iconisation débouche sur du vide. L’exemple flagrant est n°2, le lieutenant de Hawk. Le mec pue la classe, TS s’amuse à le placer et faire miroiter le moment où il va se lancer dans l’action. Et nada. Le mec meurt comme un figurant. Et le schema s’applique à quasi tous les personnages.
L’autre truc qui m’a gonflé c’est le montage des scenes d’action avec les flash back de la quasi immédiateté. C’est lisible et comprehensible, hein, mais c’est anti climax au possible, monté avec une serpette et completement con. Purée, le mec c’est Tsui Hark et il te sort un cut que meme Max Pecas aurait trouvé ça honteux …..

Reste que sur la majorité des autres points le film est un gros kiff. Paysage de folies, la scene de l’attaque du village est monumentale (excepté le point précédent), l’ambiance pulp est assumée….

KaMiGoRoSHi
KaMiGoRoSHi
16 avril 2015 8:27

Excellent film wé, et la 3D est bien gérée !
Vraiment un gros kiff !

T_a_n_u_k_i
T_a_n_u_k_i
16 avril 2015 15:00

Euh… Vous me faites peur. Si vous le mettez au même niveau que Detective Dee II, moi je le fuis.
Je prends l’avis de Guillaume, et j’irai avec une grosse grosse appréhension.

Florian
16 avril 2015 15:14

Ca fait plusieurs années que j’ai lâché Tsui Hark (rien vu depuis le frappé Time & Tide) mais ta critique donne vraiment envie de s’y remettre!

feroner
Administrateur
16 avril 2015 19:01

d’accord avec toi c’est pas mal (énorme?) en plus il y a le début de triangle mais “black mask 2” c’est vraiment réalisé pat Tsui Hark?
En ce moment il serait en train de réalisé avec excusé du peu Ann Hui, Sammo Hug, Rigo Lam, Patrick Tam, Johnnie To, John Woo, et Wuen Woo Ping,un film sur l’histoire de Hong Kong des années quarante a nos jour “Beat Bou Bun” si les chinois les laissent tranquilles ca pourrait etre dantesque.
PS: “il y a une vie simple” de Ann Hui qui passe sur CINE+club et pour une foi qu’il y a un film de Ann Hui qui passe a la télé francaise je vais pas me géner.

Oreo33
Oreo33
18 juin 2015 15:51

Un pur film de sérial comme les Detective Dee. Les effets visuels sont bons et ils sont mieux faits que les DD. 😉

Par contre, je trouve un peu dommage qu’on ne voit pas assez les frères de Hawk. Ils sont classes malgré leur peu de dialogue. Mais c’est chipoté. Au début, le film fait classique dans son approche type Taekgugi ou Assembly mais T. Hark s’en démarque et te sert un film de guerre, qui se transforme en film d’espionnage et film d’aventures comme Indy comme vous dites Cherycok, voir le film de commando.

Boudiou ! Ces scènes d’action à la fois classiques mais montées avec une maitrise. ^^
Faut que je le revois en 3D maintenant.

Merci à vous de donner envie de s’intéresser au cinéma de T. Hark. 🙂

pacboy
Reply to  Cherycok
19 juin 2015 10:39

Oreo malgré sa grande timidité est un grand fan du cinéma hk, et a maté pas mal de tsui hark 😉 Pas tous je crois, mais pas mal d’entre eux, il fait partie des fans du fan club de richard ng.

feroner
Administrateur
18 juin 2015 20:38

ATENTION avec Tsui Hark c’est génie du cinéma mondial mais il peu faire de la merde mais alors de la vrai merde.
Black mask 2
dans la nuit des temps
all about woman
piège a hong kong
the master
Rarement un réalisateur a autant alterné le bon comme le mauvais tout au long de sa carrière, mais au final il y a plus de bon que de mauvais.
Le film a été très bien acueilli par la presse française.
Pour ma par ce sera demain en VO 3D.

I.D.
Reply to  Cherycok
19 juin 2015 9:36

+1

“Dans la nuit des temps”, de la merde… ‘tain, on aura tout lu. A la limite qu’il puisse être d’un niveau moyen, compte tenu de la filmo’ lourde de Hark, OK. Mais qualifier la chose de “merde” et “mauvais”… dubitatif, je suis.

Nomad Soul
19 juin 2015 10:24

Piège à HK est un chef d’oeuvre !!! Hahaha, la scène où JCVD se fait fouetter les fesses avec une anguille, c’est juste magique ^^

feroner
Administrateur
19 juin 2015 10:25

Mea culpa J’aurais jamais du utilisé l’adjectif “merde” surtout pour “la nuit des temps” je le trouve raté et je me suis vraiment ennuyé mais le film prend des risque il est quand même original, mais bon ca m’a pas plu.
Les autres il sont “nul” ca fait moins troll.
J’avais pas fait attention au coté parodique du film “piege a hong kong” j’ai du le voir en VF il y a bien 20 ans faut que je le revois.
Le pire c’est que j’avais mis “Green snake” dans la liste avant de le retirer.

Nomad Soul
19 juin 2015 11:24

Pour moi, Piège à HK est génial. Je pense que pour l’apprécier pleinement, il faut être un fan de JCVD, de son personnage, de mon côté mégalo, et de ses films. Les collaborations entre JCVD et les réalisateurs de HK se sont globalement mal passées : je crois que John Woo a mal supporté les “conseils de réalisation” que JCVD lui suggérait, et avec Tsui Hark, ca ne s’est pas hyper passé non plus, il avait été pas échaudé par sa collaboration avec l’acteur Belge sur Double Team. Pour le coup Tsui Hark a décidé de prendre JCVD complètement à contre pied et de se venger pour notre plus grand plaisir. Ce film est une farce du début jusqu’à la fin, où le mythe JCVD est complètement déconstruit (ses fesses, ses pectoraux, ses muscles…), d’ailleurs tout le film tourne autour du thème de la contrefaçon. Mais ce faisant, Tsui Hark se permet une véritable liberté, il expérimente comme un dingue, les scènes d’actions sont hallucinantes d’inventivité, de liberté. Pour un film qui a comme toile de fonds la rétrocessionde HK à la Chine, c’est beau à voir 🙂

feroner
Administrateur
27 juin 2015 16:48

Tsui Hark continu sur ca lancée, des gros film mais il arrive a garder son style et une certaine fraicheur qui manquait a tous ces gros films de guerre sorti il y a quelque années.
Petit défaut tout de même pas de rôle féminin intéressant pourtant sa marque de fabrique.

Nomad Soul
1 juillet 2015 15:07

Enfin vu !! Assez d’accord avec vos avis. Le film a vraiment de bons moments (une bonne joute verbale digne des bons shawbrothers) et les scènes d’actions sont excellentes (l’attaque du village!). En revanche le film tire un peu sur la longueur et se fait ennuyant par moment. Les scènes contemporaines ne servent à rien (à part le final n’importenawak bien sympa qui replace la commande du gouvernement chinois dans une perspective appréciable ^^). Globalement, ça fait plaisir !

Ray31
Ray31
22 juillet 2015 21:24

critiques réellement infondées et pour ne pas dire à chier.

Rick
Administrateur
Reply to  Cherycok
22 juillet 2015 23:02

Tiens ça faisait longtemps qu’on avait pas eu un petit con qui parle pour rien dire.

Jang Gerald
20 octobre 2015 11:56

Piège à Hong Kong est un chef d’œuvre ! Ma 1ère jouissance orgasmique au cinéma (Double Team, au ciné, m’avait déjà bien fait bandé !), Tsui Hark est un putain de génie, regardez bien ce montage de folie, ces scènes d’action totalement décomplexées, Double Team n’étant qu’une mise en bouche, et Time & Tide le fruit de ses expériences, pour moi les collaborations entre Tsui Hark et JCVD se sont fait dans la douleur, mais ont été décisifs quant à la carrière du génie fou de HK !
Sans ça, il n’aurait jamais signé l’un des plus grands films d’action de tous les temps qu’est Time & Tide !
D’ailleurs il me tarde qu’il revienne à un cinéma plus contemporain, à la Time & Tide, et qu’il lâche pour un temps les films historiques, et par la même occasion, les investisseurs chinois, mais là ça sera délicat et difficile vu le succès colossal (et inattendu) de ce La bataille de la montagne du tigre en Chine.
Parce que faut l’avoué, le ciné HK, sa furueur, sa folie créatrice itout itout, se fait peu à peu bouffer par ce bulldozer qu’est la Chine (on voit déjà avec Hollywood).

Donc vu ce Bataille de la montagne du tigre que j’attendais comme un malade (loupé lamentablement au ciné), rien à dire, c’est généreux, superbement mis en scène, les acteurs sont au top, et content de revoir Wu Wai Lap à la musique, même si moins personnelle, je l’ai trouvé fabuleuse et collant au mieux à l’action.

Mais y’a un gros hic, comme Guillaume l’a souligné plus haut, c’est toute cette galerie de putains de têtes dans les méchants, leur prestance, leur accoutrement, leur visage pas possible…tout ça pour rien (même Xing Yu montre timidement ses compétences lors d’une mini scène de pseudo combat/désarmement)…un gâchis pas permis sérieux, on aurait voulu des scènes d’actions pas possible, un climax à la hauteur du personnage de Tony Leung Ka Faï…
A la place, on voit les vilains mourir sans avoir réellement vu leur capacité, un final de folie qui n’en est pas vraiment un…bah ouais, après le générique, avec cette fausse idée scénaristique qui ne sert à rien avec ces flashbacks de nos jours, d’une stupidité effarante, ne pouvant pas sortir de la tête de Tsui Hark mais plutôt des producteurs et investisseurs (merci la pub Youku)chinois, même si le réalsateur, comme à son habitude, renverse les pions intelligemment et se moque de cet esprit propagandiste.

Donc c’est bon, classe, classique et moderne, pop,…bref, un morceau Workshop mais un peu timide quand même, avec je le répète ces vilains d’un charisme électrisant, mais finalement inutiles (putain ces affiches cinéma originales, même le menu qui reprend une de ces affiches avec cette bande dans des positions de folie, comme si le film allait nous en mettre plein la vue, avec des combats comme dans un jeu vidéo, Tony Leung aurait été le boss final)…
Un peu comme si Michael Bay nous avait livré Transformers avec de belles voitures, mais sans aucunes transformations au sein du film.

Un goût amer, mais le film reste quand même une aventure grandiose.
A la prochaine vision, sachant à quoi m’attendre, je prendrai un plaisir encore plus grand, car j’avoue que tout au long du film, je n’attendais qu’un déluge de folie avec ces vilains.

feroner
Administrateur
20 octobre 2015 13:25

J’ai revu piège a Hong Kong c’est vrais que c’est bien fun avec de bonnes scènes d’action et avec le dvd Français il y a le making of avec JCVD en grande forme.
Les méchants super classe se font explosé en deux temps trois mouvement, mais c’est normal les soldats chinois sont tellement valeureux et courageux.
Sinon que fait Kadhafi sur un cheval dans les captures d’image.

Matt
Matt
16 février 2019 22:36

Une video intéressante sur Piege a hong kong :

https://www.dailymotion.com/video/x4yzane

Pour moi c’est un film complètement naze et nanardesque, mais avec un savoir faire de mise en scène. Comme le mec l’explique dans la vidéo, Tsui Hark s’entraine dans ce film sans avoir rien à foutre de l’histoire.

Sinon vous connaissez le festin chinois de Tsui Hark ? C’est étrange mais bien marrant^^. Un film sur un concours de cuisine…

Rick
Administrateur
17 février 2019 15:52

J’avais totalement détesté Piège à Hong Kong, mais tout ce qu’il y a derrière la création du film est très intéressant il est vrai.