[Film] Kill Me Three Times, de Kriv Stenders (2014)

Dans la ville de Eagle’s Nest en Australie, une femme trompe son mari après que leur mariage se soit détérioré. Son mari engage un tueur à gages, et la situation dégénère…


Avis de Cherycok :
Le cinéma australien a toujours été un cinéma qui, à défaut d’être prolifique, sait se faire très intéressant. The Loved Ones, Insane, Wyrmwood : Road of the Dead, These Final Hours, Wolf Creek ou encore prochainement le nouveau Mad Max qui s’annonce dantesque, nombreux sont les films de ce pays à susciter l’intérêt de l’amateur de péloches de genre tout comme pour son voisin la Nouvelle-Zélande. Avec Kill Me Three Times, encore inédit chez nous à l’heure où j’écris ces lignes, c’est la comédie noire qui est à l’honneur, avec pour tête d’affiche le très british Simon Pegg (Shaun of the Dead, Hot Fuzz) qui s’en donne à cœur joie dans ce sympathique petit film aux relents « tarantinesques »…

Le plus intéressant dans Kill Me Three Times, c’est la construction de son scénario. La première scène du film est en fait le plan final, puis s’enchainent deux parties : « Kill Me Once » et « Kill Me Twice », qui racontent la même histoire mais vue sous deux angles différents, et enfin une troisième partie, Kill Me Three Times donc, qui va en gros relier tout ça. Même si déjà vu ailleurs, comme dans le Arnaques Crimes et Botaniques de Guy Ritchie par exemple, avouons que ça change un peu des scénarios on ne peut plus classiques.
Pour élément central de ce faux thriller matinée de comédie méchante, Simon Pegg, incarnant ici une sorte de détective accessoirement tueur à gage à ses heures perdues, qui porte clairement le film sur ses épaules avec sa bonne bouille et son accent anglais délicieux. Acteur à la filmographie sans quasi aucun faux pas, son personnage est tout simplement un pur régal, avec ses répliques délicieuses et ses scènes comico-sadiques, contrastant clairement avec le reste du casting qui à coté de lui semble bien fade, à commencer par un Callan Mulvey, Drazic dans la série Hartley Cœur à vif (chacun ses références ^_^), complètement transparent. On a vraiment l’impression que le film a été écrit autour de ce personnage et qu’il est l’acteur parfait pour l’incarner. « Méchant » principal du film, il est pourtant celui auquel on s’attache le plus, bien plus que la pauvre héroïne dont on se fiche au final pas mal du sort qui lui est réservé. Mais c’est aussi ce qui fait la faiblesse de Kill Me Three Times car, sortis des scènes où Pegg intervient, cela devient nettement moins passionnant avec cette histoire d’assurance vie rocambolesque qui s’emmêle parfois elle-même les pinceaux.

Oui, car outre sa construction inhabituelle, le scénario se veut alambiqué. L’intention est louable en soi et amène son lot de rebondissements plus ou moins prévisibles, surtout vu le nombre de productions aseptisées qui inondent les salles de cinéma depuis quelques années, mais le scénariste James McFarland semble avoir eu parfois un peu de mal à accoucher quelque chose de réellement cohérant. Les facilités scénaristiques sont parfois très grossières et il y a fort à parier qu’avec un peu plus de travail d’écriture et 10/15 minutes supplémentaires (le film est court, 1h30 générique compris), l’ensemble aurait été bien plus crédible et surtout moins bancal par moments.
Néanmoins, le ton léger qui se dégage malgré les excès de violence graphique (ca flingue pas mal avec de jolies gerbes de sang) et le très joli cadre de tournage qu’offre l’ouest de l’Australie, font que Kill Me Three Times se laisse très facilement regarder. Le rythme ne faiblit jamais et offre tout de même quelques très bonnes scènes (le face à face final sur le pas de la porte, l’hécatombe dans le bar,…), mais le métrage ne sort à aucun moment de la case du simple bon film. En même temps, ce n’est déjà pas si mal…

Kill Me Three Times n’est clairement pas ce que l’Australie a de mieux à nous offrir. Néanmoins, il reste un très sympathique divertissement, léger, fun, parfait pour combler une petite soirée canapé devant sa télévision.

Note :



Titre : Kill Me Three Times
Année : 2014
Durée : 1h30
Origine : Australie / U.S.A
Genre : Comédie noire / Thriller
Réalisateur : Kriv Stenders

Avec : Simon Pegg, Steve Le Marquand, Alice Braga, Teresa Palmer, Sullivan Stapleton, Luke Hemsworth, Callan Mulvey, Bryan Brown

 Kill Me Three Times (2014) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
feroner
Éditeur
13 avril 2015 22:11

“Priscilla folle du désert” était bie aussi comme film australien, celui la a l’air pas mal meme si j’aime pas les film qui commence par la fin, j’en voudrais toujours a De Palma pour l’avoir fait dans “L’impasse”.