[Film] Spider-man, de Sam Raimi (2002)

Orphelin, Peter Parker est élevé par sa tante May et son oncle Ben dans le quartier Queens de New York. Tout en poursuivant ses études à l’université, il trouve un emploi de photographe au journal Daily Bugle. Il partage son appartement avec Harry Osborn, son meilleur ami, et rêve de séduire la belle Mary Jane. Cependant, après avoir été mordu par une araignée génétiquement modifiée, Peter voit son agilité et sa force s’accroître et se découvre des pouvoirs surnaturels. Devenu Spider-Man, il décide d’utiliser ses nouvelles capacités au service du bien. Au même moment, le père de Harry, le richissime industriel Norman Osborn, est victime d’un accident chimique qui a démesurément augmenté ses facultés intellectuelles et sa force, mais l’a rendu fou. Il est devenu le Bouffon Vert, une créature démoniaque qui menace la ville. Entre lui et Spider-Man, une lutte sans merci s’engage.


Avis de John Roch :
Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, les films de super héros en ce temps là étaient rares. Il y a vingt ans justement sortait le film qui allait tout changer. Non pas que Spider-man soit le premier film adapté d’un comic book Marvel réussi, il y a eu Blade cinq ans auparavant qui a prit la température et a assez ramené dans les caisses pour que les comic-book movies soient pris au sérieux, puis X-Men l’année précédente qui venait confirmer la tendance. C’est cependant Spider-man qui a lancé la machine avec un succès colossal qui tenait du jamais vu : 825 millions de dollars de recette mondiale, premier film aux États-Unis à avoir dépassé les 100 millions de dollars lors de son premier week-end d’exploitation, en France le film a dépassé les 6 millions d’entrées et est resté le film de super héro le plus rentable jusqu’à ce que Avengers Endgame ne vienne le détrôner… Si aujourd’hui un tel succès est normal pour un film du MCU (le public en majorité matrixé par l’univers y étant pour beaucoup), adapter un comic-book était un pari risqué car coûteux, et faire une adaptation qui ne fasse pas hurler les fans tout en ne laissant pas les étrangers au matériaux de base sur le carreau et donc de ne pas séduire une grosse partie des spectateurs potentiels tout en signant un bon film n’est pas forcement chose aisée.

Question arlésienne, le projet de l’adaptation cinématographique de Spider-man est un cas d’école. Tout d’abord annoncé en grande pompe chez la Cannon avec Tobe Hooper, puis Joseph Zito (ça aurait pu être rigolo) à la réalisation, la boite à Golan et Globus est contraite de vendre les droits pour les raisons que l’on connaît. Après avoir transité par Viacom, Lesdits droits arrivent chez Carolco avec une annonce pour le moins excitante puisque c’est James Cameron qui est en charge du projet. Seulement Carolco fait faillite et le deal qui stipulait que la société devait produire un film avant 1996 (année où Carolco a justement, ironie du sort, mis la clé sous la porte) arrive à échéance, les droits cinématographiques de Spider-man se perdent dans un nœud juridique impliquant les sociétés de production susmentionnées et Marvel alors en banqueroute. Plusieurs années de procès plus tard, c’est Sony qui acquiert les droits et peut enfin lancer le chantier qui est proposé à Cameron dont le script est repris (l’araignée génétiquement modifiée et les toiles qui sortent directement des poignées de Peter Parker sont des idées de lui) qui refuse car Spider-man ne l’intéresse plus. Après plusieurs noms évoqués, c’est finalement Sam Raimi qui est retenu pour donner vie à Peter Parker et son alter ego arachnide, on ne pouvait pas rêver mieux comme réalisateur à la barre, tant son style de mise en scène est taillé pour donner vie à des planches de comic-book, comme il l’avait prouvé, entre autre, avec Darkman 10 ans plus tôt qui pourtant était un film qui n’était pas adapté d’une bande dessinée.

Loin du cahier des charges MCU à respecter et d’une mécanique qui impose d’avoir vu les films (et maintenant séries) précédents avant de voir celui du moment, qu’il s’agisse d’un film réunion ou d’un film solo, Spider-man est une origin story comme on n’en voit plus. A la fois métaphore du passage de l’adolescence à la vie adulte, récit initiatique et film de super-héro, Sam Raimi ne se contente pas de transposer l’univers de l’homme araignée à coups de balais aériens et d’action à gogo, il n’en oublie pas ses personnages et parvient à les faire exister dans un scénario plus dense et profond qu’il n’y paraît, car la première réussite de Spider-man, c’est son écriture. Les personnages ne sont pas caractérisés à la va vite, on assiste au contraire à un véritable développement psychologique de chacun d’entre eux, qu’ils soient principaux ou secondaires. Tous vont avoir un lien avec Peter Parker et Norman Osborn mais aussi avec spider-man et le bouffon vert, car le petit tour de force de Spider-man, c’est de séparer les identités civiles et secrètes du super héro et de sa nemesis et de se concentrer sur les conséquences que l’une a sur l’autre, de ce fait la phrase « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » prend tout son sens, car les actions de spider-man ont une influence sur la vie de Peter Parker, ce qui en fait un personnage plutôt torturé notamment dans un final qui est loin d’être le happy end attendu dans ce genre de production.

Des personnages parfaitement développés ne seraient rien sans un casting à la hauteur, sur ce point c’est un quasi sans faute. Tobey Maguire est parfait dans le rôle d’un Peter Parker qui passe à l’âge adulte par le biais de la mort de son oncle Ben et du sentiment de culpabilité qu’il éprouve, Willem Dafoe est impeccable en schizophrène qui sombre dans la folie. James Franco excelle dans un rôle de prime abord anodin mais qui se révèle touchant dans la peau d’un homme rejeté par son père mais qui trouve le réconfort dans les bras de sa seconde personnalité. Quant à Kristen Dunst, il est dommage que le personnage de Mary Jane soit un brin décevant, juste présent pour se faire sauver à plusieurs reprises, et un rien énervante à tomber amoureux d’à peut près tout le monde. Mention spécial à J.K. Simmons, qui était né pour jouer un J.J. Jameson aussi drôle que colérique. Spider-man est un film bien écrit, mais c’est aussi un film réalisé par un Sam Raimi en pleine forme. On retrouve le style si particulier du metteur en scène qui dynamise les scènes d’action couplées à des scènes qui tenaient alors du jamais vu et qui reste toujours aussi saisissantes. On ne peut être que soufflé devant les balais aérien de l’homme araignée et de cette caméra qui suit ce dernier dans les airs avant de plonger au ras du sol des rues de New york, malgré des CGI qui ont pris un coup de vieux sans pour autant être dérangeants. Il est clair que cette première adaptation de Spider-man peut paraître datée pour qui le découvre aujourd’hui, il tient cependant tête à la production actuelle de par son réalisateur qui n’avait pas les mains liées par un cahier des charges imposé et un scénario qui possède une âme que l’on retrouve que très rarement de nos jours.

LES PLUSLES MOINS
♥ Un scénario plus dense qu’il n’y paraît
♥ Le développement des personnages
♥ Une mise en scène impeccable
♥ Le casting
♥ Une transposition de comic-book réussie et crédible
⊗ Le personnage de Mary Jane
⊗ Les CGI qui ont pris un coup de vieux
Spectaculaire sans oublier en cours de route de développer son scénario et ses personnages, Spider-man n’a rien à envier à la production actuelle et est l’exemple parfait de ce qu’un comic-book movie devrait être.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Willem Dafoe a réalisé presque toute ses cascades.
• La scène où Peter Parker rattrape Mary Jane et son plateau repas a été réalisée sans trucages, il aura fallu 156 prises.
• En avril 2022, la chaine Américaine ITV2 a censuré une vanne jugée homophobe.



Titre : Spider-man
Année : 2002
Durée : 2h01
Origine : U.S.A
Genre : L’araignée sympa du quartier
Réalisateur : Sam Raimi
Scénario : David Koepp

Acteurs : Tobey Maguire, Willem Dafoe, Kirsten Dunst, James Franco, Cliff Robertson, J.K. Simons, Rosemary Harris, Bruce Campbell

 Spider-Man (2002) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : John Roch

Amateur de cinéma de tous les horizons, de l'Asie aux États-Unis, du plus bourrin au plus intimiste. N'ayant appris de l'alphabet que les lettres B et Z, il a une nette préférence pour l'horreur, le trash et le gore, mais également la baston, les explosions, les monstres géants et les action heroes.
S’abonner
Notifier de
guest
19 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
8 mai 2022 10:42

C’était quand même autre chose le « début » des films de super héros. Celui-là m’avait mis une claque à l’époque, j’avais adoré la mise en scène, les personnages. J’ai une préférence pour le 2ème opus, et j’ai appris à réhabiliter le 3ème que je n’avais pas trop aimé la première fois mais que j’ai préféré au second visionnage. Ce film et sa suite, ainsi que Blade et sa suite, sont mes adaptations de comics préférées

Oli
Éditeur
Reply to  Cherycok
10 mai 2022 4:19

Je te rejoins (pour une fois ahahah). La trilogie SPIDER-MAN, BLADE 2, c’est le top. Moi j’y ajouterais aussi le premier SUPERMAN, les deux premiers X-MEN (pas revus depuis longtemps remarque, peut-être que ça a mal vieilli), HELLBOY 2, les BATMAN de Burton et de Nolan (pas encore vu le dernier). Et si on élargit un peu la catégorie, bien évidemment KICK-ASS. Je place les films du MCU derrière. Mention spéciale au premier IRON MAN quand même.

le loup celeste
8 mai 2022 20:05

Après « X-Men », « Spider-Man » est le second film ayant permis de lancer la mode des films de super-héros à Hollywood et reste un classique de genre.

L’origin story est simple mais habilement construite, la fraîcheur juvénile de l’ambiance est opportune, les personnages sont bien développés (surtout son emblématique héros) et interprétés par un casting particulièrement réussi (Willem Dafoe et J.K. Simmons sont au top), la mise en scène est inventive, le rythme soutenu et les scènes d’action efficaces.

Quasi-inédite lors de sortie, cette réussite l’est encore aujourd’hui !

Feroner
9 mai 2022 19:54

Trop fort Darkside vous sortez la critique du Spider Man de Sam Raimi au moment son Doc Strage apparaît dans les salles. Un plan marketing digne d’Apple ou Amazon. Et d’ailleurs je l’ai trouvé super bon son Doc Strange. Bon comme tout le monde j’aime cette saga mais par contre mon préféré est le 3 et celui que j’aime le moins est le 2. C’est vrai qu’elle est pénible Mary Jane dans ces films alors qu’elle est beaucoup plus fun dans les comics.
« les toiles qui sortent directement des poignées de Peter Parker sont des idées de lui » j’ai toujours trouvé ça bizarre c’est vraiment changer pour changer. Bon maintenant j’ai le nom du coupable.

Raph
Raph
10 mai 2022 9:21

J’ai toujours eu beaucoup de mal avec ce film. Je me souviens de l’évènement que c’était lors de sa sortie et ça ne m’avait pas donné envie de le voir (pourtant j’aime beaucoup Sam Raimi). Je l’ai donc découvert en dvd et j’étais resté sur ma faim. J’ai compris plus tard (en voyant le deux dont je ne donnerais pas mon avis de peur de me faire des ennemis 😀 ) que j’accrochais pas aux acteurs même si je reconnais la style du réalisateur… Un rendez-vous manqué pour moi ce film (et toute la trilogie de Raimi d’ailleurs).

Yosh
Yosh
10 mai 2022 9:36

‘C’était quand même autre chose le « début » des films de super héros’

Honnêtement je ne trouve pas. Je vois pas ce qui change entre ce spidey ou le 2, et le mcu/dcu ujourd’hui.
Le même type de cahier des charges, les mêmes clichés super héroïques, les mêmes schémas au scénario… après a l époque quand ça osait et se demarquait on a des exemples de films aujourd hui qui el font aussi avec les eternels, infinity war, endgame, joker, deadpool, the batman etc…
Les gens intelectualisent trop les films de supers heros je trouve, bon sang ça reste du popcorn movie, on le sait très bien et perso tant que je passe un bon moment c est le principal. Le mcu a beaucoup de daubes mais a pondu pour ma part les meilleurs films de super heros, des trucs dont je revais de voir quand je tais gosse 🙂

Cherycok
Administrateur
Reply to  Yosh
10 mai 2022 11:19

Alors tout depend des points de vue. Les derniers films du MCU que j’ai vu m’ont exaspérés, à savoir Thor Ragnarok ou Avenger Infinity War, ou juste fait ni chaud ni froid (Shang Chi). Le truc, c’est que gosse, je me fichais complètement des superhéros vu que je n’ai jamais ouvert un seul comic. Du coup, il y en a peu que j’aime (Batman, les vieux Spiderman, Deadpool, Les Gardiens de la Galaxie, ca s’arrête là je crois). Mais outre les films, je crois que ce qui me gonfle le plus, c’est l’overdose de films, les crossover, les multiverse, voir 5000000 super héros dans un seul film.

Ma femme, c’est l’inverse, elle lisait beaucoup de comics, et elle est exaspérée de voir ce qu’ils en font, comment ils ne respectent rien, comment ils se foutent de la chronologie, ce qu’ils font de certains personnages, comment ils n’adaptent jamais les trucs les plus intéressants… D’ailleurs, dans Logan, ils le balancent à la gueule des fans qu’ils s’en foutent de la cohérence avec le materiau de base. A un moment, y’a quelqu’un qui lit un comic et un personnage (Logan ? je me souviens plus) dit que c’est de la merde ca.

Feroner
Reply to  Cherycok
10 mai 2022 12:06

T’as la même chose dans ce film. La toile qui sort du corps de Spider Man Mary Jane qui est pas fun du tout, Gwen qui meurt pas et qui arrive après qu’il rencontre MJ…
Dans Logan il dit ça parce qu’il est au bout du rouleau qu’il n’y a plus d’espoir et qu’il veut en finir. Et Logan c’est pas mec super sympa qui te dis ce que tu veut entendre j’ai vu ca comme un gros Fuck au fan service.

Last edited 9 jours Il y a by Feroner
Cherycok
Administrateur
Reply to  Feroner
10 mai 2022 14:16

Je n’en ai aucune idée, je n’ai pas lu les comics et surtout je me fche des comics. Je prends les films en tant que tel en ce qui me concerne, et pas en tant qu’adaptation. C’est ma femme qui est pointilleuse là dessus.
Pour moi, les premiers Spiderman ne sont pas lisses, les personnages sont travaillés dès le premier film, … Bref, John Roch exprime exactement ce que je ressens envers ce film. Et puis c’était nouveau. Maintenant, tu en as des caisses tous les ans, ils sont tous interchangeables, il n’y a plus aucun effort de mise en scène car on est dans du quasi 100% fond vert (même pour filmer un bord d’une falaise ou, pire, devant un hall d’hotel, ils ne se deplacent même plus).
Ca n’a plus du tout le même impact que quand il en sortait un tous les ans/2ans, où le film était un film à part entière, et pas une vitrine aux films des autres super héros parce quy’on a mis en place un multivers pour « forcer » les gens à aller tout voir au risque de rater quelque chose. Quand ils sont capable de rebooter 2 fois Spiderman en à peine quelques années, pour moi on est tombé bien bas.
Mais une fois de plus, le problème vient d emoi, je ne suis plus en phase avec le Hollywood d’aujourd’hui. Tant mieux si le public apprécie tous ces films. Ce n’est plus mon cas et je préfère m’attarder sur ce qu’il y a à côté plutôt que de perdre du temps comme recemment sur Shang Chi. Dr Strange 2, je le materais je pense juste parce que Sam Raimi est aux commandes, mais je ne suis pas pressé et pas plus chaud que ça vu que je me suis un peu emmerdé sur le premier film.

Feroner
Reply to  Cherycok
10 mai 2022 14:46

Pas d’accord et j’ai rien de plus à ajouter. Je vais plutôt conclure la dessus « Je prends les films en tant que tel en ce qui me concerne, et pas en tant qu’adaptation. » La je pense la même chose.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Feroner
10 mai 2022 15:08

Ah mais on ne sera jamais d’accord, vu que ce cinéma ne m’intéresse plus et toi il t’interesse toujours ^_^

Feroner
Reply to  Cherycok
10 mai 2022 15:46

C’est un genre assez jeune finalement il y a encore pas mal truc à faire avec je pense. En tout cas on est pas dans une impasse absolue comme avec les suite remake de saga archi lessivé comme Alien, Terminator, jurassic park, Scream. .. que je ne regade même plus.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Feroner
10 mai 2022 15:56

Ca tombe bien, ma review du dernier Scream arrive très vite ^^

yosh
yosh
Reply to  Cherycok
11 mai 2022 10:52

Je comprend ton point de vue et celui de ta femme. Après ce sont des adaptations, perso je préfère qu’ils ne copient pas les comics pour faire leur propre version des histoires, du coup j aime les 2, comics et films, je les dissocie.
Pour les autres points soulévés je ne suis pas d’accord, les films du mcu ne se ressemblent pas tous, mate les eternels et tu verras que la mise en scene est fantastique, shang chi je l ai pris pour une grosse déclaration d amour aux films hk qu on aime tant, moon knight et son scenario sont incroyables….Sans parler de wanda vision et du traitement de wanda dans le dernier doc strange. Alors oui il y a aussi du mauvais comme le dernier spidey, ou des series eet films osef mais tout n est pas à jeter. Ce qui me soule c est qu en general sur le net les gens jugent tout le mcu avec des thermes injustes alors qu il y a beaucoup de très très bon dedans…A sa juste valeur. Alors qu a coté il y a des sagas encensées depuis des lustres et qui font a peu pres la meme chose voir en moins bien ( coucou star wars)… Bref chacun ses gouts perso je kiff

Cherycok
Administrateur
Reply to  yosh
11 mai 2022 11:35

ah mais on est d’accord que chacun ses goûts. Mais j’en ai vu suffisamment et j’ai souffert suffisamment pour arrêter d’en regarder. Captain America 1/2/3, Thor 3, Avengers 1/2/3, Ant-Man, Dr Strange, Shang Chi, et d’autres que j’oublie. J’ne ai aimé aucun. Pire encore, certains comme Ant Man, j’ai souffert physiquement.
J’ai aimé Les Gardiens de la Galaxie 1 et 2, Deadpool 1 et 2, et je crois que ca s’arrête là.
LEs Eternels, j’ai vu le trailer et je me suis dit que non, je ne veux pas le voir. Les séries Marvel ? J’aime deja pas les films en général donc je refuse de voir les séries.
Et oui, chacun ses gouts, on est d’accord, et ce n’est pas à mon gout =)

Yosh
Yosh
Reply to  Cherycok
11 mai 2022 12:35

Après tu as pas vu les meilleurs :p les premiers films jusqu a Infinity war et endgame y’a pas mal de bouses mais aussi quelques tueries.. . Peut être un jour tu leur laissera une chance qui sait 🙂

Feroner
Reply to  Yosh
10 mai 2022 12:00

Je voulais pas réagir mais vu que tu as lancé le débat je suis tout à fait d’accord avec toi. Logan, The Suicide Squad, Doc Strange 2 ça vaut largement les Spider Man de Sam.

Yosh
Yosh
Reply to  Feroner
11 mai 2022 12:35

Oui il y a des pépites dans ce genre de films 🙂