[Série] Mortal Kombat Legacy (2011)

Les origines des personnages de la célèbre série de jeux vidéo Mortal Kombat, comment en sont-ils arrivés à participer au fameux tournoi, pourquoi certains sont ennemis jurés,…


Avis de Cherycok :
On se souvient tous du premier Mortal Kombat sorti sur nos écrans en 1995 avec entre autres Christophe Lambert, film rempli d’imperfections mais qui reste à ce jour une des meilleures adaptations de jeux vidéo sur grand écran, mais aussi de sa suite bien plus ratée, voire carrément lamentable. Mais il existe également un petit court métrage prometteur nommé Mortal Kombat : Rebirth (2010) qui fit sensation sur les plateformes de vidéos en ligne, réalisé par Kevin Tancharoen. Ce succès permit à son réalisateur de se faire connaitre et ce dernier proposa à la Warner de réaliser un nouveau film sur la franchise, ce que le géant américain refusa catégoriquement. Ils tombèrent tout de même sur un accord, celui de réaliser une websérie de 9 épisodes de 10 minutes environ chacun retraçant les origines de quelques uns des combattants emblématiques du jeu vidéo, et diffusé uniquement sur Internet par la chaine Youtube Machinimas.
Le succès fût bel et bien là et à juste titre, cette websérie fait bien mieux et avec moins de budget que les films sortis durant les années 90, et on sent son réalisateur vraiment fan du matériau d’origine, ce qui donne vraiment cette impression qu’on ne se moque pas de nous.


Episode 1 et 2 : Centré sur : Jax, Sonya, Kano (12:25min + 9:08min)
Kano, criminel notoire, supervise l’acheminement de caisses suspectes dans une usine. Sonya Blade l’espionne et se prépare à intervenir. Son supérieur, Jackson Broggs, prépare l’arrivée des renforts avec l’agent Stryker. Mais Kano les attend…

Ce premier double épisode se centre sur 3 personnages à la fois, parmi les plus populaires du jeu vidéo et c’est l’action qui est de mise après une petite mise en place. On va y apprendre comment Kano et Jax ont fini par avoir respectivement un œil cybernétique et des bras mécaniques, mais également la relation assez étroite entre Jax et Sonya.
L’action est donc ici privilégiée avec notamment un gunfight très réussi, visuellement irréprochable quoi qu’abusant peut-être un peu trop des ralentis opposant trafiquants et unités d’élite de la police. Le combat opposant Kano et Jax est des plus bourrins, nous proposant des chorégraphies bien supérieures à bon nombre de grosses productions US, une constante dans la websérie, et qui fait franchement plaisir à voir. Ça castagne sec et ça tombe bien, c’est pour ça qu’on regarde une adaptation de Mortal Kombat.

Un premier double épisode très réussi.


Episode 3 : Centré sur Johnny Cage (11:49min)
Johnny Cage, star du cinéma d’action, voit sa carrière sombrer petit à petit. Les concepts d’émissions qu’il propose aux producteurs ne les séduisent pas. Un beau jour, il découvre par hasard que l’un de ses concepts refusés a été offert à une jeune star montante. Il entre alors dans une rage folle et passe à tabac son ancien producteur et les gardes, quand soudain, le temps se fige et un homme lui fait une proposition…

Sans doute l’épisode le plus fun de la saison, on y découvre Johnny Cage, acteur d’arts martiaux sombrant petit à petit dans l’oubli du public et proposant des concepts d’émissions tous plus cons les uns que les autres, lui qui n’a rien tourné depuis « son rôle récurrent dans la série Power Rangers » (là y’a référence).
Episode également assez martial, mais avec une bonne dose d’humour, les chorégraphies sont également ici bien travaillées et servent des combat nerveux où Johnny Cage va d’ailleurs nous gratifier de son fameux grand écart / coup de poing dans les roustons sur lequel on ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire. Le personnage est vraiment tourné en dérision mais on se rend compte rapidement que la star déchue n’a plus rien à prouver martialement parlant.

Malgré un jeu d’acteur qui laisse parfois à désirer, l’épisode est des plus sympathiques à regarder même s’il est l’un des plus faibles de la saison.


Episode 4 et 5 : Centré sur Kitana, Mileena (9:10min + 9:30min)
Shao Khan a envahi le royaume d’Aeden, brisant la paix de ce monde, fait traquer le roi par ses hommes de main Tarkatans, menés par Baraka. Le roi fuit, laissant sa femme Sindel et sa fille nouveau-né, Kitana. Shao Kahn décide de s’emparer du trône et d’élever Kitana, mais par crainte de la voir lui échapper un jour, il fait créer Mileena, une sœur de Kitana avec du sang Tarkatan.
Les deux filles grandissent, devenant à la fois co-équipières et rivales. Une fois formées, Shao Kahn les envoie traquer le roi et tuer toutes ses doublures. Mais un soir, elles retrouvent le vrai roi, qui a le temps de révéler la vérité à Kitana avant que Mileena ne le tue. Dès lors, la princesse voit les plans de son « père » différemment.

Ce double épisode se concentre sur toute la jeunesse de Kitana et de sa « sœur » Mileena et est très intéressant visuellement parlant dans le sens où on se retrouve dans un mix film / dessin animé dans un style rappelant celui de la partie animée du premier Kill Bill, aussi bien dans les traits que dans le gore.
Même si on sent bien que ces phases d’animation sont là pour palier un manque de budget (ça coute moins cher que de recréer certains gros décors), elles sont toutes extrêmement réussies et apportent même par moment une petite touche de poésie, la musique y étant également pour quelque chose.
Pas mal d’action, un peu de gore, le personnage de Mileena est un peu mieux retranscris que celui de Kitana même si les deux se battent comme des tigresses dans des affrontements une fois de plus vraiment réussis avec des chorégraphies aux petits oignons. Même si le montage est parfois un peu trop cut, on sent l’envie de bien faire et de proposer au spectateur quelque chose qui tient vraiment la route.

Un double épisode qui tient en haleine dans lequel on découvre également Shao Kahn, un des boss du jeu. Très réussi.


Episode 6 : Centré sur Raiden (12:58)
Le dieu du tonnerre, Raiden, arrive sur Terre dans la cour d’un asile psychiatrique. Privé de ses pouvoirs, il ne peut s’échapper de l’établissement. Il surmonte pourtant les thérapies et les lobotomies répétées. Finalement, il s’échappe grâce à une patiente suicidaire, qui le poignarde afin que son corps se reconstitue ailleurs. Raiden réapparait en Chine, en pleine possession de ses moyens.

Episode centré sur Raiden, un des personnages les plus populaires et présent dès le premier volet du jeu vidéo et le réalisateur prévient dès le début qu’il a construit cet épisode avec une approche plus différente de l’univers Mortal Kombat, plus « réaliste et avec une touche de mysticisme ».
Beaucoup plus basé sur l’ambiance, on y découvre un Raiden dans un hopital psychiatrique qui fait froid dans le dos, employant des manières très brutales pour venir à bout des patients récalcitrants. Le personnage de Raiden à la fois fascinant et effrayant même sans ses pouvoirs dans cet épisode très noir, froid, à grands renforts de filtres sombres pour accentuer le tout. A noter que la jeune fille interprétant le rôle de Blue (la patiente suicidaire) est également l’héroïne énervante de la série US Revolution.

Très peu d’action durant 12 minutes, à part quand Raiden se débat un peu de ses « tortionnaires », c’est pourtant pour moi le meilleur épisode de la saison avec en prime des effets spéciaux qui tiennent le route.


Episode 7 et 8 : Centré sur Scorpion et Sub Zero (10:51min + 8:09min)
Hanzo Hasashi, un combattant passé mettre dans l’art du maniement du kunai, se prépare à recevoir la visite du shogun dans sa province. Le jour de son arrivée, Hanzo est demandé au château où réside le shogun ; il s’agit d’un piège tendu par Bi-Han, son rival, qui a tué le shogun et profite de l’absence de Hanzo dans son village pour massacrer les habitants.
Hanzo prend le dessus sur Bi-Han, mais arrivé au village, il est trop tard : tous les habitants sont morts, y compris sa femme et son fils. Il accepte donc la mort donnée par Bi-Han. Cependant, le tueur n’est pas Bi-Han, mais le sorcier Quan Chi, qui parvient à faire renaitre Hanzo en un mort-vivant ayant le contrôle du feu : Scorpion.

Scorpion et Sub Zero sont sans doute les personnages qui représentent le mieux Mortal Kombat. Très appréciés des fans, on va en savoir plus ici sur leur passé, surtout celui de Scorpion et comment il est devenu le monstre mort-vivant que l’on connait alors qu’il était auparavant un père et un mari exemplaire au service du Shogun.
Se situant au temps des Shogun au Japon, ce double épisode est lui aussi visuellement presque irréprochable. Il faut dire que les décors enneigés font toujours leur petit effet, surtout lorsque les deux personnages nous y livrent un combat tout bonnement excellent, aussi bien en terme de chorégraphie que de respect du jeu vidéo (les pics de glace de Sub Zero, le « Come Here » de Scorpion) en terme des effets visuels.

Ce double épisode assez violent fait parti des plus réussis de la saison. Il faut dire aussi que Scorpion était mon personnage favoris, je ne suis donc peut-être pas très objectif.


Episode 9 : Centré sur Cyrax et Sektor (10:26min)
Assassins du clan Lin Kuei, Cyrax et Sektor vont bientôt être robotisés afin de devenir des tueurs plus performants. Si Sektor est ravi de subir cette transformation, Cyrax, lui, est beaucoup moins enthousiaste. Après les premiers tests en combat réel, les superviseurs du projet prévoient la mécanisation du clan complet.

Ne connaissant que peu les personnages de Cyrax et Sektor qui sont apparus avec Mortal Kombat 3 alors que je me suis arrêté au 2, j’ai tout de même été agréablement surpris de leur histoire et de la façon dont elle est traité, à savoir des assassins qui vont devenir de vrais machines à tuer en étant transformé en robot ne ressentant pas la douleur.
Cet épisode est dans doute le plus martial de tous, avec deux gros affrontements de très bonne qualité même si on pourra reprocher au 2ème d’être entièrement en image de synthèse (avec apparemment motion capture). Les chorégraphies sont toujours des plus réussies (il faut que je mette la main sur le nom du directeur des combats) et les combats nerveux et brutaux. Même si ces deux personnages sont bien plus impersonnels maintenant qu’ils sont devenus des robots, à la seule différence que l’un est rouge, l’autre jaune, leur look les rend assez charismatiques.

Ce dernier épisode ne fait pas parti des meilleurs mais reste toujours agréable à suivre.


Conclusion :
Très jolie surprise que cette websérie, d’autant plus qu’elle est réellement très fidèle au jeu vidéo, chose qui n’est pas forcément le cas de toutes les adaptations de jeux. Tous les amoureux de la série y trouveront leur compte mais même les autres devraient prendre du plasir. La saison 2 devrait débarquer courant 2013 et délaissera les origines pour se concentrer sur les combats (le tournoi ?). Le premier trailer disponible annonce quelque chose de vraiment sympathique et à en croire certaines infos sur le net, un film avec une majorité du casting de la série serait en chantier. Nous verrons bien ce que cela peut donner mais si il est de la même qualité que la série ci-présente, on peut espérer quelque chose d’au moins très divertissant.

 

 


Titre : Mortal Kombat Legacy
Saison : 1 (2011)
Durée : 9 x 10min
Origine : U.S.A (Diffusé sur Internet)
Genre : Les origines du combat mortel
Réalisateur : Kevin Tancharoen

Acteurs : Michael Jai White, Jeri Ryan, Darren Shahlavi, Matt Mullins, Sam Tjhia, Jolene Tran, Ryan Robbins, Ian Anthony Dale, Kevan Ohtsji, Shane Warren Jones, Peter Shinkoda


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *