[News] 1er Festival du Film Hongkongais de Paris (Mise à jour)

Entre notre passé de HKMania et tout ce qu’il se passe aujourd’hui avec la censure chinoise et le cinéma de Hong Kong, il était intéressant de parler de l’arrivée du premier Festival du Film Hongkongais de Paris qui sera centré sur ces personnes qui refusent de se soumettre au destin.

Le choix s’est porté sur des films censurés à Hong Kong et les organisateurs ont eu à cœur de choisir pour le public des films représentatifs des luttes quotidiennes des hongkongais. Pour le moment, voici les films qui ont été annoncés :

May You Stay Forever Young / 少年

Drame / 2022 / 1h45min / VO Cantonais Sous-titre français

Réalisé par Rex et Lam Sun

Après qu’une jeune manifestante, opposée à la loi d’extradition, annonce sur les réseaux sociaux son intention de se suicider, une équipe de frères et sœurs d’armes se lance dans une course contre la montre pour la retrouver, avant qu’il ne soit trop tard.


Inside the Red Brick Wall / 理大圍城

Documentaire / 2020 / 1h28min / VO Cantonais Sous-titre français

Réalisé par Hong Kong Documentary Filmmakers

Ce qui commence comme une bataille énergique contre l’establishment se transforme en un jeu de chat et de souris lorsque la police décide d’encercler le bâtiment. Entre ses murs de briques rouges, le bâtiment universitaire devient une prison.


Taking back the Legislatiure / 佔領立法會

Documentaire / 2020 / 0h46min / VO Cantonais Sous-titre français

Réalisé par Hong Kong Documentary Filmmakers

Cette journée est entrée dans l’histoire comme le jour où les combattants de la liberté de Hong Kong ont pris d’assaut le Conseil législatif et ont présenté pour la première fois, dans la salle de l’Assemblée, le Manifeste de protestation de Hong Kong. 1er juillet 2019 : vingt-deux ans auparavant, le même jour, Hong Kong avait été remis à la Chine communiste. De nombreuses manifestations ont eu lieu au cours des trois derniers mois : pas moins de deux millions de personnes sont descendues dans la rue pour demander le retrait du projet de loi sur l’extradition, qui permettrait d’envoyer des suspects en Chine continentale pour y être jugés. Malgré tout cela, et cette âme courageuse qui s’est suicidée en signe de protestation, le gouvernement n’a pas retiré le projet de loi et des manifestations pacifiques se sont heurtées à des répressions brutales. Lorsqu’ils ont réalisé que des manifestations pacifiques étaient inutiles contre un régime insensible, les responsables du soulèvement se sont résolus à prendre des mesures plus drastiques. En luttant contre la brutalité policière et en tentant d’écarter les législateurs pro-démocratiques accrochés aux doctrines de non-violence.


Port of Call / 踏血尋梅

Thriller / 2015 / 2h00min / VO Cantonais Sous-titre français

Réalisé par Philip Yung

Port of Call raconte l’histoire d’un vétéran de la police (Aaron Kwok) qui résout un meurtre mystérieux avec des méthodes inhabituelles pour prouver sa croyance en la vertu de la nature humaine. Le film est basé sur une véritable affaire de meurtre quand le cadavre démembré d’une prostituée de 16 ans a été retrouvé à Hong Kong en 2008.

Port of Call est le film de clôture du 39e festival international du film de Hong Kong le 6 avril 2015, puis sort dans les salles à Hong Kong le 3 décembre 2015.

Il domine la 35e cérémonie des Hong Kong Film Awards avec sept récompenses dont celle du meilleur acteur pour Kwok, de la meilleure actrice pour Jessie Li (en), du meilleur second rôle féminin pour Elaine Jin, du meilleur second rôle masculin et du meilleur nouvel interprète pour Michael Ning (en), ainsi que celui du meilleur scénario et de la meilleure photographie, tout en étant nommé dans six autres catégories. Le film remporte également de nombreux autres prix lors des Golden Horse Awards, Hong Kong Film Critics Society Awards et Asian Film Awards. Il est sélectionné pour représenter Hong Kong à l’Oscar du meilleur film international mais n’est pas nommé


Hand Rolled Cigarette / 手捲煙

Drame neo noir / 2021 / 1h41min / VO Cantonais Sous-titre français

Réalisé par Kelvin Chan

Chungking Mansions est considéré comme un nid de crime à Hong Kong par beaucoup, mais certains l’acceptent comme un refuge sûr. Une rencontre à Chungking Mansions entre un soldat chinois-britannique à la retraite et un jeune homme d’Asie du Sud qui par coïncidence, offensent tous les deux le même chef de gang. Voici une histoire de ce qui leur a donné un nouveau souffle et comment ils se redécouvrent à travers la compagnie de l’autre.

Hand Rolled Cigarette (手捲煙) est un film dramatique policier néo-noir de Hong Kong de 2020 écrit et réalisé par Chan Kin-long pour ses débuts de réalisateur, et mettant en vedette Gordon Lam dans le rôle d’un soldat retraité de l’ère coloniale qui recueille un jeune sud-asiatique en difficulté (Bipin Karma). Le film a fait l’ouverture du 17e Festival du film asiatique de Hong Kong et a été sélectionné comme film de clôture du 57e Festival du film Golden Horse (Taiwan), où il a été nommé pour sept prix dont celui du meilleur film.

Bien que cela devienne de plus en plus sporadique, Hong Kong n’en a toujours pas fini de nous régaler avec des films noirs sortis de nulle part, avec des réalisateurs qui ont envie de faire les choses comme il le faut. Hand Rolled Cigarette en est l’exemple même.

Notre critique du film ici : Hand Rolled Cigarette


Un Printemps à Hong Kong / 叔。叔

Drame / 2019 / 1h32min / VO Cantonais Sous-titre français

Réalisé par Ray Yeung

Pak est un homme marié, chauffeur de taxi de 70 ans qui refuse de partir à la retraite. Il rencontre Hoi, père célibataire et retraité de 65 ans. Ils vivent un amour secret alors que l’homosexualité est un sujet tabou dans la société Hongkongaise. Tous deux fiers d’avoir fondé une famille et d’avoir travaillé dur pour réussir dans la vie, ils n’excluent pas la possibilité de vivre leur amour au grand jour.

Un Printemps à Hong Kong (En chinois : Suk Suk, 叔.叔) est un film hongkongais, écrit et réalisé par Ray Yeung et sorti en 2019. Le film retrace l’amour secret de deux hommes âgés et mariés, dans une société où l’homosexualité est marginalisé. Le film a été acclamé par la critique et sélectinné à plus de 17 festivals de films dans le monde.

 


A côté du cinéma, sera proposé une petite exposition et des conférences pour quiconque souhaite une compréhension approfondie de Hong Kong. Actuellement, les gouvernements de Hong Kong et de Chine s’évertuent à effacer le nom de Hong Kong. Hong Kong, autrefois une ville de liberté d’expression, a fait le succès de l’industrie cinématographique. Mais depuis le 1er juillet 2020, la censure imposée par Pékin à Hong Kong par le biais de la loi sur la sécurité nationale, affecte particulièrement le cinéma. Le gouvernement chinois a fait taire Hong Kong, effacer son nom et l’absorber à la « Greater Bay Area ».

Faire entendre la voix des Hongkongais devient une action « Maintenant ou Jamais » et les films sont l’une des meilleures façons de l’exprimer.

Par ce Festival, la démarche est d’apporter plus de visibilité aux films censurés de Hong Kong et sensibiliser les Français aux problèmes sociaux-politique auxquels sont confrontés les Hongkongais.

Ce festival est organisé par AHFK, AfricaHongKongFrance, une association née après une discussion dans un café de la place République à Paris. L’association a été officiellement déclarée le 02 mai 2020. AfricaHongKongFrance peut se définir en deux mots : respect et justice. Sans respect, il ne peut y avoir de justice. C’est une association à but non lucratif et leur mission est de créer un lien entre Hong Kong et l’Afrique et travailler à la création et au développement de relations artistiques, culturelles, économiques entre Hong Kong et l’Afrique et promouvoir les échanges entre les diasporas hongkongaise et africaine en France.

Le Festival aura lieu à Paris du 23 au 26 juin, à L’Épée de Bois, et les billets seront en vente à partie du 9 Mai 2022.

vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site officiel du festival : hkfilmfest.fr

0 0 votes
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
4 mai 2022 18:11

Un festival du film HK a Paris mieux vaut tard que jamais. C’est triste de les voir sortir leur films a l’étranger car c’est impossible la bas.
Port of call a été censuré !!! J’en ai pas un grand souvenir mais Aaron Kwok y était excellent.

Nasserjones
Nasserjones
4 mai 2022 18:41

Ça tombe en pleine semaine mais je vais essayer d’aller voir May you stay forever young qui m’intrigue beaucoup. Port of call aussi ça me dirait bien même si j’ai déjà vu le film.

Rick
Administrateur
4 mai 2022 19:42

Intéressant ça, j’essayerais si je suis dispo d’en voir tiens ^^