[Film] Time Out (2011)

En 2070, la monnaie a été remplacée par le temps. Les gens sont à présent génétiquement modifiés et sont prévus pour ne plus vieillir après 25 ans et à partir de là, un compteur sur leur avant bras droit démarre avec le temps pour une année… Toutefois, si vous avez suffisamment d’argent (donc de temps dans votre escarcelle), il est tout à fait possible de racheter des années supplémentaires. Au point de devenir immortel ?
C’est dans ce monde inégalitaire que Will Salas, un prolétaire vivotant dans le ghetto de Dayton, va un jour se retrouver malgré lui en possession d’une centaine d’années à vivre… La révolution est en marche.


Avis d’Oli :
Andrew Niccol… Avant de visionner TIME OUT, je me suis attardé quelques instants sur le nom de ce réalisateur. Ça me disait quelque chose tout en restant plutôt flou. Et puis paf, c’est revenu ; GATTACA, c’était donc lui. J’en garde un bon souvenir, mais je ne l’ai jamais revu depuis sa sortie (et ça commence à dater). A-t-il bien vieilli ? Après être sorti du naufrage absolu qu’est TIME OUT, le doute est permis. Car après GATTACA et ses bébés-éprouvettes, voici TIME OUT et ses spectateurs éprouvés.

Éprouvés car il faut pouvoir encaisser une telle dose de ringardise… On peut alors penser que dans le meilleur des mondes, un film aussi mal génétiquement modifié que TIME OUT n’aurait jamais vu le jour. Mais qu’est-ce qui coince donc dans TIME OUT ? A peu près tout. En gros le seul moment où l’on y croit, c’est durant la lecture du pitch au dos de la jaquette du DVD. Parce que dès que le film commence, c’est la douche froide. Impossible d’entrer dans l’histoire de ce jeune prolo qui prend les armes aidé par une petite bourgeoise, et qui va renverser un régime tout entier à la seule force de ses poignets.

Quand James Bond massacre une armée à lui tout seul, lorsqu’il fait des choses impossibles pour le commun des mortels, quelque part on y croit quand même. Car les auteurs ont fait l’effort de justifier le truc par le biais d’un background travaillé : l’agent 007 a en effet suivi tous les entrainements possibles et imaginables, depuis des classes de full-contact à des cours de tir en passant par des stages d’arrachage de bijoux du nombril des filles avec la langue. Le héros de TIME OUT, lui, comment peut-il mettre à terre des forces de sécurité surarmées ? Comment peut-il conduire des voitures les yeux fermés ? Comment fait-il pour se défaire de bandits impitoyables alors qu’il est attaché à une chaise ? Le tout est d’autant moins crédible que l’intrigue fait l’inverse de ce que voudrait la logique : plutôt que de tenter de justifier les capacités héroïques du personnage principal (je sais pas moi, ils auraient pu imaginer des implants, une mémoire cachée à la TOTAL RECALL…), ils la roulent dans la farine (préalablement sniffée par les scénaristes, c’est de la bonne je vous dis) en précisant plusieurs fois que le temps, c’est de l’argent. Et que les pauvres n’en ont pas. En effet, les gens du ghetto n’ont pas une minute à perdre. Dès lors on imagine mal notre héros prendre des cours de conduite auprès de Rémy Julienne, ou encore des stages de tir intensifs avec les forces spéciales de l’armée.

Mais s’il n’y avait que ça ! TIME OUT accumule les inepties du début jusqu’à la fin, c’est un festival d’incongruités qui prend ses spectateurs pour les derniers des imbéciles. Oui, en plus d’être un film de SF pour les nuls blindé de stéréotypes faciles, TIME OUT est un nanar, un bon gros nanar bien baveux déguisé en blockbuster trop sérieux. Du genre qui risque de vous faire rire involontairement. Ou pleurer de dépit, c’est selon…

Titre : Time Out / In Time
Année : 2011
Durée : 1h55
Origine : U.S.A
Genre : science-fiction
Réalisateur : Andrew Niccol

Acteurs : Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Olivia Wilde, Cillian Murphy, Matthew Bomer


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
17 septembre 2012 17:39

0.5, quand même ^_^ Ca me donne presque envie lol

Gorost
Gorost
22 septembre 2012 12:54

Et bein du coup j’ai tenté de le regarder. Je me suis posé, mon cerveau bien enlevé et caché à l’autre bout du salon dans un coffre hermétique, mes yeux en mode nanar, prêt à encaisser. Temps de visionnage: environ 15 minutes, et encore. Scène suivante-scène suivante-scène suiv… J’ai zappé, accéléré, coupé…

Comme disait un vieux prof:”Je vous ai mis 0,5 pour l’encre et le papier sur votre contrôle”

Jte rejoins là-dessus, c’est pas bon, mais ça se prend au sérieux, contrairement à nos bons nanars. Donc c’est non!

Cherycok
Administrateur
22 septembre 2012 18:03

J’ai pas osé m’y lancer du coup perso. Parce que autant j’aime me faire des nanars de temps en temps, autant faut que ce soit un minimum fun. Là apparemment… c’est juste mauvais ^_^

Flotomatik
9 janvier 2013 20:35

0,5/10 c’est quand meme sévère ! Honte à moi, je suis allé voir cette daube au cinéma… attiré par le pitch de départ interessant. Le problème c’est qu’il n’y a rien au delà de ce pitch et que tout le long du film on a l’impression de regarder une publicité pour parfum.. En sortant du ciné, j’ai failli allé à Séphora avant de reprendre mes esprits et de me raviser ! J’mettrais quand meme 2/10 à ce film qui pue ! Rien à voir avec Bienvenue à Gattaca.

Paganizer
8 avril 2018 22:39

On voit décidément tous le cinéma de manière bien différente..
Certains ont le zizi tout dur devant les insultes cinématographiques du tacheron de service Michael Bay, d’autres crient au chef d’œurve devant des remakes honteux et purement mercantiles (Total Recall, Robocop, Le Choc Des Titans..)
Certains ne saisissent pas la différence entre navet et nanar et prennent les deux termes pour des synonymes..
Certains encore voient des navets dans des films profonds de par le message qu’ils véhiculent..
Pour ma part, j’ai franchement adoré ce Time Out dans lequel j’ai vu une métaphore bien trouvée de notre pauvre société actuelle qui cherche sans cesse à gagner toujours plus de temps pour finalement pas grand-chose tout en continuant à foncer droit dans le mur à pleine vitesse !
Et je ne suis pas le seul à avoir ressenti ce film et son message..
Les amis à qui je l’ai fait connaitre l’ont adoré également, tout comme ma sœur pourtant grande fan du cinéma de Woody Allen (dc pas une neuneu quoi)
Je pense quand même que ce film a été mal compris et sera réhabilité tôt ou tard !
Sinon, je précise pour finir que je suis également grand fan de vrais nanars, et je dois dire que ce site regorge de petites perles !
Mais ce Time Out n’a clairement pas sa place ici.

Cherycok
Administrateur
9 avril 2018 9:39

DarkSideReview n’est pas qu’un site de nanar / navet, même si nous en avons une belle collection étant donné que j’en raffole pas mal. Je n’ai personnellement pas vu Time Out, mais je sais aussi que Oli est quelqu’un d’assez extrême parfois pour les critiques. Quand il n’aime pas, il n’aime pas et peut être très sévère.

Paganizer
9 avril 2018 16:57

Ça fait vraiment plaisir de voir une petite réponse !
C’est pas toujours le cas ailleurs !
Je sais bien que Darkside n’est pas uniquement consacré aux nanars/navets, j’aurais dû préciser que je parlais de la section nanar/navet de ce dernier..
En tout cas, j’espère qu’aucun des administrateurs n’a pris mon com de manière trop personnelle, ce n’était pas mon intention ! (mais vous me semblez être des gens intelligents, donc je ne m’en fait pas trop !)
je comprends qu’Oli puisse être dur, c’est souvent le cas quand on est intensément passionné, et j’en sais quelque chose !
En tout cas, encore bravo pour ce site fort riche qui nous permet à nous cinéphiles de nourrir chaque jour un peu plus notre passion !

Cherycok
Administrateur
Reply to  Paganizer
9 avril 2018 17:46

J’essaie de répondre au maximum de commentaires. Après, Oli n ‘est plus chroniqueur ici, mais il passe parfois. Donc tu auras peut-être une réponse de sa part prochainement 😉

Rick
Administrateur
Reply to  Paganizer
9 avril 2018 19:49

Perso je ne l’ai jamais vu, j’étais passé à côté à sa sortie, et j’avais eu pas mal de mauvais échos autour de moi. J’avais limite oublié jusqu’à son existence jusqu’à là.

En général avec Chery, on essaye de toujours répondre, surtout quand ça peut amener un débat constructif 😉

Content que le site te plaise en tout cas Paganizer. Comme nous avons ici tous des goûts assez différents, ça permet de parler d’un peu de tout.

feroner
Éditeur
9 avril 2018 17:25

0.5, il était énervé le Oli, Je me rappelle que ca démarrai très bien et que petit a petit ca marchait de moins en moins bien

Paganizer
12 avril 2018 18:33

Au fait, juste une petite rectification au niveau du synopsir en début de chronique ou j’ai vu une petite erreur.
Dans le film les gens ne “durent” pas jusqu’a 25ans, en fait, ils cessent de vieillir à 25 ans et le jour de leur 25ème anniversaire, un compteur sur leur avant bras droit démarre avec le temps pour une année..à partir de là, à eux de gagner du temps en plus par tous les moyens (légaux ou non) pour empêcher ce compteur d’arriver à zéro, ce qui signifie la mort.
Donc le film aborde le thème très actuel de gagner toujours plus de temps, et une idée de ce que pourrait être la vie et la jeunesse éternelles.
Voilà pour la ptite précision.