[Film] Saturday The 14th, de Howard R. Cohen (1981)


Dans sa nouvelle maison, un jeune garçon découvre un livre mystérieux qui détaille une malédiction qui pèse sur la date du samedi 14. L’ouverture du livre libère une bande de monstres dans la maison et la famille doit se réunir pour se sauver et sauver leur quartier.


Avis de John Roch :
Saturday the 14th, un titre destiné à être une parodie de Vendredi 13, d’autant plus que le film est sorti l’année suivant le carton du film de Sean Cunningam. Ça c’est en toute logique, car en vérité Saturday the 14th, qui s’est autoproclamé meilleure parodie de film d’horreur de l’année 1981, n’est pas un slasher, ni même une parodie, mais une comédie horrifique de bas étage au titre racoleur. Produit par Julie Corman et première réalisation de Howard R. Cohen, un nom qui ne parlera qu’a Cherycok puisqu’il sera plus tard le réalisateur de Deathstalker 4. On retrouve au casting quelques têtes connues : Paula Prentiss, star de la comédie US dans les années 60, Richard Benjamin, également réalisateur à qui l’on doit J’ai éposé une Extra-terrestre ou encore Made in America, et Jeffrey Tambor, acteur que vous avez déjà vu au moins une fois à la télévision ou dans un long métrage. Saturday the 14th raconte l’histoire de la famille Hyat : Richard, Paula, et leurs enfants Debbie et Billy, qui emménage dans une maison laissée pour héritage. Billy trouve un livre intitulé le livre du mal. En l’ouvrant, il libère les monstres qui en étaient prisonniers au mauvais moment, car non seulement ce sera l’enfer sur terre le vendredi 13, ça va s’amplifier le samedi 14 (il fallait bien justifier le titre), ça tombe bien on est jeudi 12. En plus des monstres, la famille va devoir gérer un couple de vampires et Van Helsing, tous à la recherche du bouquin pour dominer le monde.

Film de maison hantée, film de monstres, film de vampires, Saturday the 14th bouffe à tout les râteliers, sans pour autant correctement digérer le tout. L’un aurait fonctionné sans l’autre, le tout donne un sacré bordel qui s’embarrasse de toute cohérence. On passe d’un genre sus mentionné à l’autre sans vraiment comprendre pourquoi, au montage chaotique qui ne sait cacher la chronologie dans laquelle les scènes ont été tournées. Mais le principal problème, c’est que Saturday the 14th ne fait absolument pas rire, ni même sourire. Les gags sont non seulement pas drôles, mais le réalisateur à eu l’idée de génie de les étirer dans des scènes trop longues, rendues encore plus chiantes par une mise en scène des plus plates. Le comble, c’est que le film se prend trop au sérieux sur le coté horrifique, ce qui donne lieu à des moments en totale contradiction avec le reste du métrage. Du coté des personnages, c’est guère plus passionnant : Richard est un abruti fini constamment à côté de la plaque qui ne s’étonne en rien des événements qui surviennent, pourquoi pas, pourtant c’est plus énervant que marrant. Paula quant à elle se fait mordre par le vampire, un élément du script qui n’apporte rien, et qui n’est présent qu’une scène sur deux, ce qui enfonce encore plus la crédibilité du script et du montage. Passons sur les enfants, le gamin est un petit génie, sa grande sœur n’est là que pour hurler. On pourrait sauver les monstres, mais ceux-ci ont un design complètement raté, et les costumes sont cheap à mort. Reste que ça ne dure pas longtemps, le supplice est vite passé. Un supplice qui a visiblement rapporté assez dans les caisses, une suite intitulée Saturday the 14th Strikes Back étant sortie sept ans après, toujours avec le même réalisateur à la barre, mais au casting différent.

LES PLUS LES MOINS
♥ C’est court ⊗ Pas drôle
⊗ Les monstres ratés
⊗ Mise en scène en mort cérébrale
Ni drôle, ni captivant, affublé d’un titre à la limite de l’arnaque, Saturday the 14th est un film raté qui ne contentera même pas les fans les plus hardcore de péloches obscures des années 80.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Paula Prentiss et Richard Benjamin étaient mariés au moment du tournage.
• Saturday the 14th marque la dernière apparition à l’écran de Richard Benjamin, avant de passer à la réalisation.


Titre : Saturday the 14th
Année : 1981
Durée : 1h15
Origine : U.S.A
Genre : Comédie horrifique, sur le papier
Réalisateur : Howard R. Cohen
Scénario : Jeff Begun, Howard R. Cohen

Acteurs : Richard Benjamin, Paula Prentiss, Jeffrey Tambor, Severn Darden, Kari Michaelsen, Kevin Brando, Rosemary DeCamp, Stacy Keach Sr.

 Saturday the 14th (1981) on IMDb


John Roch
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments