[Film] Origines Secrètes, de David Galan Galindo (2020)


Un tueur en série sème le chaos. Des personnes, sans lien apparent les unes avec les autres, sont assassinées alors qu’elles imitent les premières apparitions des super-héros les plus célèbres. Meilleur inspecteur de son commissariat, Cosme s’apprête à prendre sa retraite, contre son gré. David doit lui succéder, mais il est jeune et impulsif. Tous deux vont devoir assembler les pièces d’un jeu qui leur est complètement étranger. Dans leur mission, ils pourront compter sur l’aide de Jorge Elías, le fils de Cosme, jeune geek et propriétaire d’une librairie de bandes dessinées, et de Norma, leur responsable et elle-même amatrice de cosplay. Les deux enquêteurs n’auront d’autre choix que de se tailler un nouveau costume, bien loin de leur zone de confort.


Avis de Cherycok :
Je l’ai déjà dit mais ce que j’aime bien avec Netflix, c’est que la plateforme permet de découvrir du cinéma de tous les horizons, et en particulier le cinéma espagnol qui n’a plus à prouver sa grande forme depuis déjà pas mal d’années en matière de cinéma de genre. Et moi, j’aime ça découvrir autre chose que ce qu’on nous propose dans les salles obscures (qui de toute façon sont fermées en cette période trouble de crise COVID-19), surtout quand ça essaie de parler du thème du super-héros de manière plus originale que de la baston CGI entre surhommes en collants moulants. L’Espagne n’a d’ailleurs pas l’habitude de traiter ce sujet à part quelques bobines obscures du genre Supersonic Man ou encore Les 3 Supermen dans la Jungle dans les années 70 ou plus récemment le Superlopez dont je vous avais parlé il y a quelques temps. Raison de plus de s’intéresser à Origines Secrètes sorti tout récemment sur la plateforme au N rouge d’autant plus que c’est une réussite.

Origines Secrètes est adapté du roman du même nom écrit par David Galan Galindo, également réalisateur et scénariste du film, et qui est sorti 6 mois avant la disponibilité du film sur Netflix, un peu comme si le livre et le film avaient été écrits et pensés ensemble afin que le succès de l’un fasse écho à l’autre. Le film parle d’un serial killer dont les victimes sont mises en scène en s’inspirant des histoires d’origines des super héros américains, montrant comment ces personnages désormais célèbres sont « nés » (Hulk, Iron Man, La Torche, …). Aucun détail n’échappe à l’assassin et, rapidement, le jeune inspecteur David mis sur l’enquête et son acolyte Cosme tout proche de la retraite sont complètement perdus. Afin de les aider à démêler cette enquête étrange, ils vont être aidés du fils de Cosme, Jorge Elias, un jeune geek passionné de comics qui tient une boutique de bandes dessinées, et de leur supérieure hiérarchique, la dynamique Norma, accessoirement fan de mangas et adapte de cosplay. Plus l’enquête avance, plus la fine équipe va se rendre compte que derrière ces meurtres mis en scène se cache un psychopathe qui ne laisse rien au hasard ; un psychopathe qui semble toujours avoir un coup d’avance sur eux ; et que s’ils veulent l’attraper, ils vont devoir essayer de se mettre à sa place afin d’arriver à anticiper ses prochains coups.
Avec Origines secrètes, on sent réellement la passion du réalisateur pour les comics. On sent bien que c’est un geek et il veut le faire savoir à l’écran. On sent une démarche réellement sincère de sa part dans ce film qui fait la part belle à la pop culture, que cette pop culture n’est pas juste une toile de fond au métrage mais bel et bien un élément qui va être utile à l’histoire. Origines secrètes est également une sorte de plaidoyer se mettant du côté de ces adultes souvent raillés par la masse à cause de leur passion dite infantile alors qu’ils sont au final comme tout le monde.

Origines Secrètes va mélanger le thriller à la Se7en (une de ses inspirations selon le réalisateur) et la comédie façon buddy movie où deux personnages que tout oppose vont, par la force des choses, devoir travailler ensemble et qui finiront par s’apprécier. Le duo Javier Rey / Brays Efe fonctionne à merveille et la brochette de personnages qui nous est présentée et tout à fait succulente. Le casting est clairement un des points forts du film. Un peu à l’image du duo d’enquêteurs, le scénario va avoir deux tonalités bien différentes. On a d’un côté donc de la légèreté dans les relations entre les personnages ou dans certaines scènes très funs, avec plein de références geek (mangas, comics, jeux vidéo) dans tous les sens. D’un autre côté on a des scènes de crime bien glauques, parfois gores, esthétiquement très recherchées et souvent malaisantes à cause de leur violence graphique. Origines Secrètes va jouer constamment sur ce décalage et ça va fonctionner. Tout est très bien emballé : la mise en scène est réussie, la photographie très belle, la musique toujours juste, les maquillages de très bonne facture. Le film va vite, il va à l’essentiel, mais le scénario ne présente au final pas de réelle surprise. Il va d’un point A à un point B sans jamais réellement dévier de sa trajectoire, et il n’évite clairement pas certains clichés (l’histoire d’amour qu’on voit venir à des kilomètres par exemple). On pourrait reprocher au film de jouer un peu trop avec les coïncidences. Comme par hasard, le fils d’un des détectives est fan de comics. Comme par hasard, la chef est également une geek. Comme par hasard, un personnage a une voiture qui fait penser à la batmobile. Comme par hasard, le gentil va se retrouver costumé au moment où il faut qu’il soit costumé … Le film n’évite clairement pas les facilités et c’est parfois un peu gros. Mais c’est aussi parce que le réalisateur veut que son film reste léger, pas prise de tête, et se regarde comme un pur divertissement. Au final l’ensemble est plutôt équilibré et surtout très frais.

LES PLUS LES MOINS
♥ Visuellement réussi
♥ Très bon casting
♥ Très bonne idée de départ
♥ Frais et léger
⊗ Déroulement classique
⊗ Pas mal de facilités
Origines Secrètes est un film de super héros qui n’en est finalement pas un. C’est un divertissement popcorn qui certes ne restera pas dans les annales mais le mélange thriller / comédie est très digeste et le film se savoure facilement. Vraiment agréable.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Le décor de la boutique de BD de Jorge a été construit dans le quartier d’Usera, à Madrid. Les gens dans la rue étaient soudainement impatients d’entrer, croyant, qu’une véritable boutique de BD avait ouvert à Usera. Lorsqu’on leur a dit qu’il ne s’agissait que d’un décor, ils ont refusé d’y croire, argumentant qu’il y avait de vraies BD dans les rayons. Les enfants, en particulier, refusaient de partir et le réalisateur avait du mal à expliquer la situation.
• Au début du film, le livreur ressemble étonnement à Stan Lee faisant un de ses fameux caméos.
• De nombreux personnages du film portent le nom de célèbres éditeurs espagnols de bandes dessinées qui ont eu les droits de publier DC, Marvel et d’autres en Espagne et au Mexique : Novaro, Vid, Bruguera, Vertice et Norma. Le complexe résidentiel dans lequel vit Victor Vid s’appelle “Surco”, une autre maison d’édition espagnole qui a publié des titres de Marvel au début des années 80.


Titre : Origines Secrètes / Origenes Secretos
Année : 2020
Durée : 1h36
Origine : Espagne / Argentine
Genre : Geek power
Réalisateur : David Galan Galindo
Scénario : David Galan Galindo

Acteurs : Javier Rey, Veronica Echegui, Brays Efe, Antonio Resines, Ernesto Alterio, Carlos Aceres, Juanfra Suarez, Alex Garcia, Leonardo Sbaraglia, Mario Diaz

 Origines secrètes (2020) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments