[Film] Sonic, Le Film, de Jeff Fowler (2020)


Les mésaventures de Sonic, alors qu’il tente de naviguer dans la complexité de la vie sur Terre, aux côtés de son nouveau meilleur ami, Tom Wachowski, un humain. Sonic et Tom unissent leurs forces pour tenter d’empêcher le terrible Dr. Robotnik de capturer Sonic, ce dernier souhaitant utiliser son immense pouvoir pour dominer le monde.


Avis de John Roch :
28 ans après son ancien rival Mario, c’est Sonic qui a l’honneur de voir ses aventures sur grand écran, dans un film live, qui se passe dans notre monde, une annonce qui avait de quoi rendre perplexe les fans du hérisson bleu. Perplexité qui s’est transformée en crainte, puis en haine avec la sortie du premier trailer, qui montrait un Sonic aux proportions et au design humanoïde. S’en est suivi un shitstorm sans précédent, car à l’inverse de certains qui continuent sans rougir d’aller droit dans le mur avec des designs qui défient l’entendement (coucou Cats), la production a réagi aux critiques unanimes sur l’aspect dégueulasse de Sonic. Un report est alors annoncé pour retravailler le hérisson et le rendre plus fidèle au jeu. Une petite victoire qui toutefois ne répond pas à la question essentielle : le film dans tout ça ? Et bien ma foi, sans être conquis à 100%, Sonic le film est une belle surprise.

Sonic vivait paisiblement dans son monde avant d’ être contraint à l’Exil sur terre. Depuis dix ans, il vit à Green Hills. Il stalk le shérif du coin : Tom (James Marsden, le cyclope de la saga X men), et Maddie (Tika Sumpter), s’amuse à rendre fou le bien nommé Carl le dingo, qui clame haut et fort l’existence du hérisson, et fait face à quelques envolées schizophréniques. Faut dire, se parler à soi même pendant dix piges, ça laisse des traces. Un soir, alors qu’il s’apitoie sur sa situation, il libère une quantité d’énergie telle qu’elle engendre une explosion électromagnétique qui remonte jusqu’au oreilles du gouvernement. Celui-ci dépêche sur place le docteur Robotnik (Jim Carrey), qui révèle l’existence du hérisson au grand jour. Démasqué, Sonic tente de quitter la terre pour une autre dimension avec ses rings, mais est intercepté par Tom, et envoie par inadvertance ses anneaux au sommet d’une tour de San Francisco. Traqué par Robotnik, le duo se rend sur place pour récupérer les biens de Sonic.

Sonic le film est un buddy movie classique, avec son duo de personnages qui n’ont rien en commun, mais vont apprendre à se connaître au fur et à mesure que l’intrigue progresse pour finalement devenir inséparables. Il y a aussi un coté road movie tout aussi classique, avec visite de lieux typiques du genre (le bar de redneck) et ses bagarres, ses poursuites. On se demande bien quelle mouche a piqué les scénaristes. Sega, depuis la sortie du premier Sonic en 1991, a créé tout un univers, que ce soit via les jeux vidéo, les mangas, les comic book, ou encore les multiples dessins animés. Ainsi faire un film qui se passe dans le monde réel, avec de vrais acteurs, c’est un peu comme balancer les Schtroumpfs dans central park, j’ appelle ça une adaptation sans ambition, d’autant plus que vu la richesse de l’univers, il y avait de quoi écrire un script respectueux. Univers qui est montré en début de métrage, qui a de la gueule en plus, dommage que le film ne ce soit pas fait en full CGI en prolongeant ce court instant qui promettait beaucoup.

Pourtant, Sonic le Film fonctionne. Il fonctionne déjà grâce à ses acteurs. Jim Carrey, bien qu’il fasse du Jim Carrey sans pour autant être totalement impliqué (son regard est étrange, comme vide), est impeccable en Robotnik, qui se transforme pendant le métrage jusqu’à avoir le même look que le personnage de la saga vidéoludique. Mais c’est James Marsden qui impressionne, il est très investi dans son rôle et son duo avec Sonic n’en est que plus crédible. Ce dernier est doublé par Ben Schwartz, qui fait du bon boulot, à mille lieues de Malik Bentalha pour la version française, qui n’a pas convaincu grand monde. Sonic fonctionne également en matière d’action, le film est parfaitement rythmé et est rempli de petites scènes d’action certes déjà vues (poursuite sur une autoroute, une scène qui renvoie directement à la saga X-Men et aux exploits de Quicksilver) mais emballées avec soin et suffisamment spectaculaires pour susciter l’intérêt. L’humour n’est pas en reste et si il n’est pas à se décrocher la mâchoire, la plupart des gags et des vannes font mouche, en particulier les dialogues entre Tom et Robotnik, ou le sidekick de ce dernier, très drôle à chacune de ses apparitions.. Enfin, Sonic fonctionne parce qu’il parvient à être respectueux de l’univers dont il est tiré tout en s’en éloignant. Ainsi, les rings, le look de Robotnik et la manière dont il est capable de poursuivre le hérisson sont justifiés de manière bien trouvée, tout aussi bien trouvé que l’excellent petit pic à Nintendo et à Mario. D’autres détails feront également plaisirs aux fans puisqu’on retrouve l’homing attack, le spin dash et même une sorte de super Sonic. Un film qui réserve donc un bon nombre de surprises, en particulier dans les derniers instants (ne zappez pas après le très beau générique de fin) qui promettent une suite qui pour le coup inspire déjà confiance. Vu les débuts catastrophiques de cette adaptation lors de son annonce, ce n’ est pas rien.

LES PLUS LES MOINS
♥ Sonic est réussi
♥ Malgré la distance prise avec le matériau de base, ça reste respectueux
♥ Le casting est impeccable
♥ Des détails qui plairont aux fans de Sonic
⊗ Ça reste une adaptation sans ambition
⊗ Jim Carrey est bien en Robotnik, mais il fait du Jim Carrey
Curieusement, c’est une petite surprise. Les fans hardcore tireront la tronche, les moins exigeant y verront une adaptation en demi-teinte. Certes, Sonic le film s’éloigne de l’univers des jeux Sega, mais le respecte assez pour convaincre.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Le script a été réécrit pour y injecter plus d’ action.
• Jim Carrey était attiré par le script car sa fille est fan de Sonic.
• Carl le dingo montre un dessin de Sonic qu’il a fait, il s’agit d’une référence à Sanic, une représentation low cost de Sonic qui est devenu viral sur internet.


Titre : Sonic, le film / Sonic the hedgehog
Année : 2020
Durée : 1h39
Origine : U.S.A
Genre : Got to go fast
Réalisateur : Jeff Fowler
Scénario : Pat Casey, Josh Miller

Acteurs : James Marsden, Jim Carrey, Ben Schwartz, Tika Sumpter, Natasha Rothwell, Lee Majdoub, Adam Pally, Neal McDonough, Melody Nosipho Niemann, Frank C. Turner

 Sonic le film (2020) on IMDb


John Roch
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
3 décembre 2020 14:38

Moi clairement, ce film me faisait peur. Deja, je ne suis pas un grand amateur de Sonic. J’aime bien, mais j’ai été élevé par Nintendo donc… Mais punaise, les premières images, elles ont été rédibitoires. Puis ils ont refait les CGI et là deja ca passait mieux. Tu n’es pas le seul à dire que c’est pas si mal. Je l’ai chopé d’ailleurs, pour montrer aux petits. On ne sait jamais, ca pourra quoi qu’il arrive leur plaire à eux.

Faze
Faze
Reply to  Cherycok
5 décembre 2020 0:09

Pas spécialement envie de le voir mais pour les 2 – 3 connaissances qui l’on vu , le verdict était toujours pareil : ‘C’est mieux que ce que l’ont craignais”
Et au passage vu le succèes du film , une suite est déja en route …

Rick
Administrateur
Reply to  Cherycok
5 décembre 2020 11:37

Pas un grand amateur de Sonic non plus, je n’ai pour ainsi dire du coup même pas vu le premier trailer qui a tant fait parler de lui, ni le second, et forcément, ni le film.

Feroner
Administrateur
5 décembre 2020 11:05

Ce film me fais pas du tout envie. J’ai beaucoup joué a Sonic 1, 2 et 3 Sonic et  knuckles. J’aime beaucoup Sonic CD sorti sur mega CD. Autant Mario c’est réinventé avec la 3D autant Sonic en est mort. L’univers je le trouve bidon typique des anciens jeux vidéo ou ca servais juste de décor. La capture ou ont voit Sonic en mode badass avec des viseur lazer sur lui, ca marche pas du tout sur moi j’y crois pas j’arrive pas a ressentir autre chose que du ridicule. Un peut comme les films la planète des singes les anciens comme les nouveau.
Mais bon je suis curieux j’ai ca sur mon disque dur, un jour peut être Jim Carrey a l’air drôle.