[Film] Musafir, de Sanjay Gupta (2004)


Un gangster minable doit faire un dernier coup qui assurera ses vieux jours… Ça marche mais sa compagne du moment lui fausse compagnie avec le fric, tandis que le type à qui il a volé l’argent le rattrape et lui demande d’accomplir une étrange mission à Goa… Et ce n’est que le début de ses ennuis…


Avis de Postscriptom :
Enfin un excellent polar hindi « chébran », c’est-à-dire tourné dans le style clip qu’on a vu récemment dans des films « autres » tels que KAAL ou DUS (déjà avec Sanjay Dutt, qui produit MUSAFIR d’ailleurs…). Et c’est Sanjay Gupta (réalisateur du renommé KANTE…) qui s’y colle, et contrairement à ses confrères avec une réussite indéniable, réussissant le tour de force de faire un authentique film musical du début à la fin, y compris dans les scènes de dialogues… C’est bien simple ça n’arrête pas : larges mouvements de caméra omniprésents, montage ultra-cut, raccords sauvages, grand-angle omniprésent, contre-plongées, couleurs criardes (avec en particulier une image brûlée splendide pour tous les passages situés à Goa), split-screen, etc… Bref le film-clip ultime, qui prouve qu’avec du talent on peut oser jouer la frime absolue sans sombrer dans le ridicule…

Car malgré toute cette débauche graphique très réussie, MUSAFIR réussit à nous raconter une histoire avec des personnages intéressants, typique du film noir dont tous les archétypes sont réunis : gangster looser, histoire mystérieuse, personnages cupides (y compris le « héros »), méchant ultra-graphique (hallucinant Sanjay Dutt), femmes fatales… Et bien que ce ne soit pas très original on accroche sans problème, l’esthétique rattrapant les quelques petites longueurs (rien de bien méchant…).

Mais l’autre grande attraction du film est bien sûr sa vedette Anil Kapoor, un vieux briscard du cinéma hindi et peut-être le moustachu le plus célèbre là-bas (avec Rajni bien sûr…). Il a joué dans bon nombre de comédies populaires (et encore ce mois-ci dans le très rentable NO ENTRY, voir ma critique…) mais en vieillissant trouve des rôles de plus en plus complexes tout en sobriété et donc loin de son registre habituel, et ici c’est bien simple il est absolument excellent, jouant sans sa moustache (j’ai failli ne pas le reconnaître, il a rajeuni de dix ans…) un looser pathétique ironiquement nommé Lucky, qui tombe sous le charme d’une femme-enfant qui semble cacher un lourd secret…

LES PLUSLES MOINS
♥ Le film-clip ultime
♥ Histoire intéressante
♥ Personnages réussis
⊗ …
Si on ajoute une bande-sonore techno-pop hindi très inspirée, des clips nombreux et variés bardés de bimbos ultra-sexys, et le fait que le film a été un des plus appréciés en Inde en 2004, vous comprendrez qu’il est vraiment indispensable si vous voulez passer un bon moment avec un bon film noir moderne, moi j’adore…



Titre : Musafir
Année : 2004
Durée : 2h32
Origine : Inde
Genre : Polar chébran
Réalisateur : Sanjay Gupta
Scénario : Sanjay Gupta

Acteurs : Anil Kapoor, Sanjay Dutt, Sameera Reddy, Aditya Pancholi, Mahesh Manjrekar, Shakti Kapoor, Koena Mitra, Manoj Pahwa, Ashwini Kalsekar

 Musafir (2004) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Postscriptom

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments