[Film] La Manière Forte, de John Badham (1991)

Nick Lang, dont la célébrité à Hollywood n’est plus à faire, décide de donner un nouvel élan à sa carrière en incarnant dans son prochain film un policier au caractère bien trempé. Pour cela, il part à New-York rejoindre celui dont il sera momentanément le co-équipier attentif : le vrai policier John Moss. L’inexpérience de l’un et les intrépidités de l’autre vont les entraîner dans de nombreuses péripéties…


Avis de Cherycok :
Le buddy movie est un genre qui aura été très populaire à la fin des années 80 et dans les années 90. Les films appartenant à ce genre sont très nombreux et auront marqué toute une génération. Rien à Perdre, Midnight Run, L’Arme Fatale, Rush Hour, A Toute Allure,… Les titres sont tellement nombreux qu’il serait compliqué d’arriver à en faire une liste complète. On va s’intéresser ici à La Manière Forte (1991), que John Badham réalise après le succès Comme un Oiseau sur la Branche, un bon gros buddy movie à l’ancienne dans la plus pure tradition hollywoodienne, respectant tous les codes du genre pour le plus grand plaisir du spectateur un peu nostalgique de ce genre de cinéma où les ressorts comiques fonctionnent à plein tube grâce à un duo improbable de personnages principaux. La Manière Forte, c’est un pur produit 90’s qui ne se prend pas la tête, et qu’on savoure avec un immense plaisir.

Le scénario et les personnages sont typiques de ce genre de production des années 80/90. Un flic bourru, un sidekick un peu bouffon, un méchant très méchant, un capitaine de police black,… Il est clair qu’on n’est pas dans l’originalité même hein, c’est certain. On n’est pas non plus dans ce qu’il y a de plus intelligent comme film, mais là n’est pas le but premier. Néanmoins, le charme opère toujours et malgré ses 25 ans d’âge, La Manière Forte a plutôt bien vieilli et sait se faire extrêmement divertissant.
On va donc suivre le personnage John Moss, interprété par un James Woods complètement dans l’autodérision, un flic taciturne et grande gueule aux méthodes assez expéditives, qui va devoir s’improviser nounou puisque son chef lui a mis dans les pattes Nick Lang, joué par Michael J. Fox, star hollywoodienne très envahissante et un peu enfant gâté qui pendant 15 jours va devoir le suivre partout afin de perfectionner son rôle de policier dans son prochain film, tout en essayant de gérer une relation naissante avec une demoiselle ayant un faible pour lui, alors qu’il a du mal à se dévoiler. Si ce duo improbable fonctionne si bien, c’est parce que justement leurs personnalités sont très différentes. C’est d’ailleurs le point de départ d’à peu près tous les buddy movies. Un « couple » explosif composé de deux têtes à claques, chacune dans leur registre, et qui sera bien entendu à la base des nombreuses scènes comiques du film. On rigole des pitreries des deux acteurs tant tout les oppose. La scène ou Michael J. Fox apprend à James Woods comment parler à une femme est à mourir de rire. La scène a d’ailleurs dû être très compliquée à tourner puisque même dans la séquence qui a été retenue, on ne peut s’empêcher de deviner un sourire en coin chez James Woods.

La partie comédie est clairement très réussie. C’est bon enfant, les situations sont cocasses et certaines répliques sont tout bonnement croustillantes. Mais le film n’oublions pas que dans tout bon buddy movie qui se respecte, on doit retrouver un certain quota d’action. Et là aussi, John Badham réussit son pari. L’histoire n’est souvent que prétexte pour aligner courses poursuites parfois un peu folles, perquisitions musclées, cascades et explosions. La Manière Forte n’est pas avare en action, le film se veut même parfois badass etspectaculaire comme lors du final à moitié dans le vide, faisant référence à certains films de Hitchcok. John Badham en profite d’ailleurs, via le personnage de Nick Lang, pour égratigner un peu Hollywood, tout en oubliant pas d’insérer quelques références hommages tout à fait bienvenus comme King Kong, Indiana Jones, Retour vers le Futur, et bien d’autres.
La mise en scène en elle-même n’est pas exceptionnelle mais se défend avec une photographie de nuit particulièrement réussie et une bande son qui rythme le film à merveille. La Manière forte est rythmé, ne s’essouffle jamais malgré durée assez conséquente (1h50 au compteur), avec un scénario qui ne cesse de rebondir. Humour et Action son très bien dosés, la mécanique semble bien huilée, jamais l’un ne prend le pas sur l’autre. Seule réelle ombre au tableau, le méchant interprété par Stephen Lang (avatar, la série Terranova) est un peu ridicule car trop caricatural. Ca grimace, ca cabotine, son rôle de méchant psychopathe de service perd pour le coup en crédibilité. Dommage…

LES PLUSLES MOINS
♥ Léger et fun
♥ Le duo Woods / Fox
♥ Scènes d’action efficaces
⊗ Le méchant assez raté
La Manière Forte est un excellent buddy movie qui ne se prend que rarement au sérieux, le genre de film injustement méconnu qui nous fait dire : « Qu’est-ce que c’était chouette le cinéma des années 90 ! ». Les nostalgiques seront aux anges, les autres devraient tout de même tenter l’expérience tant le divertissement est bel et bien présent.



Titre : La Manière Forte / The Hard Way
Année : 1991
Durée : 1h51
Origine : U.S.A
Genre : Buddy movie
Réalisateur : John Badham
Scénario : Daniel Pyne, Lem Dobbs

Acteurs : Michael J. Fox, James Woods, Stephen Lang, Annabella Sciorra, Luis Guzman, Penny Marshall, LL Cool J, Mary Mara, Delroy Lindo, Christina Ricci

 La manière forte (1991) on IMDb


Les derniers articles par Cherycok (tout voir)
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Rick
Administrateur
1 avril 2016 0:18

Pas vu depuis un bail celui-là, depuis le temps de la VHS en fait… faudrait que je me le refasse lors d’une petite soirée nostalgie 😉

Feroner
Administrateur
1 avril 2016 16:10

Je suis passé complètement a coté de ce film. Il me tente bien ce duo de flics je ne crois pas avoir vu James Wood dans une comédie et puis Luis Guzman c’est tellement 90 il était partout a l’époque.

scott
scott
1 avril 2016 23:01

un de mes favoris , j’avais user la vhs et j’etais tres content de le trouver en dvd … franchement il y a de la replique culte et de voir James Woods dans un registre qui n’est pas trop le sien (surtout a l’époque ou il etait habituer a des polars bien noir ) c’est tout simplement délicieux, le tour chez le marchand de “rote dog” les punchlines “Va te faire tailler la queue en dents de scie, peau de fesses !” son énervement quand Michael J Fox copie tout ses mouvements et expressions, des barres ! comme dit dans l’article la seance dans le bar ou Fox joue la fille est culte et vraiment reussi .même point faible pour moi ,le mechant qui a l’air sorti d’un cartoon mais bon, toujours un plaisir ! je conseil aussi Etroite Surveillance dans le genre comedie policière, du même réalisateur John Badham 🙂

Rick
Administrateur
1 avril 2016 23:04

Étroite Surveillance et Indiscrétion Assurée qui est la suite, j’aimais beaucoup gamin, mais là j’ai ressortis justement les dvd des 3 films pour me refaire tout ça, ça m’a donné envie 🙂

Oli
2 avril 2016 12:41

Excellent film ! Pas revu depuis une éternité, mais je me relancerai bien dans l’aventure !

Rick
Administrateur
2 avril 2016 12:45

Revu hier soir, ainsi qu’Étroite Surveillance donc, et c’est toujours aussi bon en effet, bien drôle, le duo fonctionne super, pas mal de grandes scènes !

scott
scott
Reply to  Rick
2 avril 2016 16:47

indiscrétion assurée pour moi , c’est le moins bien ,Rosie O Donell vient s’immiscer dans le duo Dreyfus /Estevez qui marchait si bien dans étroite surveillance et y a moins de phrase culte que dans le precedent ..

pour revenir a la manière forte, c’est un des premiers films de Christina Ricci et de LL Cool J aussi ^^

Feroner
Administrateur
3 avril 2016 19:20

J’ai vu ca et finalement je trouve ca correct sans plus il n’y a pas grand chose a redire mais rien de mémorable non plus, c’est trop prévisible.

Aerosniff Someglue
Aerosniff Someglue
27 avril 2016 17:08

Brillant pastiche du genre et l’un de ses meilleurs représentants. Ecrase tous les Armes fatales, Rush hour et autres 48 heures. James Woods dans une jouissive comédie? Ben achetez le DVD de La nuit du défi (Diggstown)!

Paganizer
8 mai 2018 2:50

Ni plus ni moins qu’un de mes buddy-movies culte, à côté des “48Hrs”, “Midnight Run”, “Double Détente”, “Jumeaux”, “Chien de Flic”, “Le Dernier Samaritain”…et tant d’autres !
Il y en a eu tellement entre 1985 et 1995 principalement !
Le buddy movie est un genre que j’ai toujours adoré..quand c’est bien fait, c’est toujours efficace, et ça promet un bon moment de cinéma et de bonnes tranches de rire !
La Manière Forte est un incontournable du genre, et un des meilleurs du début des 90’s !
Le duo J.Fox-Woods fonctionne parfaitement, les punchlines fusent autant que les scènes mémorables (la scène de la leçon de drague entre-autre !)
Un film qui se paye en plus le luxe de traverser les années sans prendre de rides !
Un classique de John Badham !