[Film] L’Origine du Monde, de Laurent Lafitte (2021)


Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son cœur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime…


Avis de Cherycok :
Avec l’Origine du Monde, une fois de plus va se poser la question « Peut-on rire de tout ? » et, une fois de plus, la réponse sera « Oui, mais pas avec n’importe qui ». En sortant du visionnage du film, il est assez aisé de comprendre pourquoi ce film semble diviser tant il s’aventure sur des ressorts comiques très tendancieux, qui forcément allaient être mal interprétés, qui forcément allaient choquer. Car, oui, L’Origine du Monde est un film assez transgressif, voire provocateur. Les différents petits teasers, qui ont été lâchés avant la sortie, ne disaient au final pas grand-chose sur ce qu’allait être le film. Le point de départ était là, mais pas ce qui allait suivre, et certains allaient forcément avoir du mal à avaler la pilule. Mais devant un paysage cinématographique français complètement formaté en termes de comédies, on est content de voir que certains (Le Discours, Barbaque, …) essaient de proposer quelque chose qui sort des sentiers battus, que ce soit réussi ou non.

Écrit, coproduit et réalisé par Laurent Lafitte (Papa ou Maman, Au Revoir Là-Haut) de la Comédie Française, qui y tient également le rôle principal, L’Origine du monde est adapté de la pièce de théâtre du même nom de Sébastien Thiery. Laurent Lafitte va essayer de garder l’essence de la pièce, mais en rajoutant des scènes (séquences en extérieur, les « rêves » étranges) afin de rendre l’ensemble plus cinématographique. Il va également y amener quelques changements afin de développer un peu plus les thématiques que la pièce aborde (s’en sortir par la réussite sociale quand on s’est coupé de ses racines, comment vivre avec le poids de certains secrets et mensonges, …). Le film en profite pour balancer une petite pique à ces nouveaux bourgeois complètement déconnectés de la réalité tant l’égocentrisme semble devenir la norme. Pour cela, le film part d’un postulat de départ des plus cocasses : le cœur de Jean-Louis, quadragénaire en pleine crise existentielle, s’arrête soudainement de battre. Pourtant, il respire, tout semble aller bien, mais son cœur ne bat plus. Sous la pression de sa femme, il décide d’aller voir la coach de vie de cette dernière, très réceptive aux forces ésotériques, et elle lui apprend que pour faire rebattre son cœur, elle a besoin d’une photo de là où tout a commencé, à savoir une photo du vagin de sa mère. Et pour cela, il n’a que 3 jours. Passé ce délai, il mourra définitivement. Pas de spoil là-dedans, c’est ce qui est visible dans les teasers évoqués ci-dessus. Du coup, cela semble logique que l’humour tourne quand même essentiellement autour de tout ce qui concerne le sexe, sauf que bien entendu Laurent Lafitte va prendre un malin plaisir à rendre ses gags très gênants, afin que le spectateur se demande s’il doit rire de ce qu’il se passe à l’écran. Car oui, un gag qui va tourner autour du fait de déshabiller de force une personne âgée de 80 ans afin de prendre en photo son entrejambe, ça risque de faire crisser des dents certaines personnes qui prendront la chose un peu trop au sérieux et ne verront pas les métaphores derrière tout ça.

L’humour est très déviant afin de réellement en déranger certains, jouant même avec de longs silences de gêne pour les personnages qui se répercuteront sans doute sur les spectateurs les moins avertis. Certains gags vont loin, aussi bien dans les dialogues (celui du canari), que visuellement, versant même le temps d’un plan dans la scatophilie, mais vont donner lieu à des situations assez cocasses, voire improbables. L’humour va jouer à tous les étages, passant du cynique au méchant, avec des incursions dans l’ironie et le trash. Voir les trois personnages principaux évoquer des stratagèmes scabreux pour amener la mère de 80 ans de l’un d’entre eux à se mettre à poil pour photographier son vagin a quelque chose d’un brin subversif, gonflé et irrévérencieux, surtout lorsqu’ils mettent leur plan à exécution. D’autant plus que le quatuor de tête est vraiment très bon. Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne et Hélène Vincent sont impeccables dans leurs rôles et chacun va se donner à fond et le tournage a dû générer bon nombre de fous rires. Lafitte a clairement voulu jouer avec les codes moraux de chacun, ne respectant pas la bienséance mais va se montrer malheureusement parfois un peu trop insistant sur certaines choses, rendant la deuxième partie du film un peu redondante. Car bien qu’il ait tenté de faire des rajouts / modifications afin de rendre son film plus cinématographique, on reste quand même dans une succession de saynètes et dans une mise en scène très posée qui nous rappellent qu’on reste dans une adaptation d’une pièce de théâtre. On pourrait également reprocher au film d’aller trop à fond dans son délire et de ne pas être arrivé à trouver réellement l’équilibre entre politiquement incorrect et le graveleux qui lui aurait permis de sonner beaucoup plus juste dans sa critique des liens familiaux compliqués de cette bourgeoisie boursoufflée. Du coup, ce manque de finesse va générer bon nombre de réactions haineuses sur la toile, ceux ayant pris le film trop au sérieux y voyant là une morale extrêmement douteuse pour un film misogyne et dangereux. Remarque, si c’était le but de la manœuvre, c’est réussi pour le coup.

LES PLUSLES MOINS
♥ Le casting
♥ Certains gags provoquant des fous rires…
♥ Le côté impertinent et sale gosse
⊗ Redondant sur la 2ème partie
⊗ …certains gags ratés
L’Origine du monde est une comédie grinçante qui ne fait pas mouche à tous les coups, qui a parfois du mal à tenir sur la longueur, mais qui s’amuse et amuse en jouant à fond la carte du politiquement incorrect. Sympathique.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Pour son film, Laurent Lafitte a développé l’aspect social qui était sous-jacent dans la pièce. Il a notamment fait en sorte que Jean-Louis soit un personnage qui a coupé avec ses origines et qui a essayé de s’en sortir par la réussite. D’où le choix de ces plans, au début du long métrage, sur tous les objets déco de son appartement

• En juin 2019, il est annoncé que le film sortira en France le 11 novembre 2020. Avant cela, le film devait être présenté au festival de Cannes 2020, annulé en raison de la pandémie de Covid-19. Le film reçoit malgré tout un « label Cannes 2020 ». Avec quatre autres films de ce label, il est ensuite projeté dans certaines salles de cinéma UGC pour la « Semaine de la Comédie UGC » en septembre 2020. La sortie nationale est alors fixée au 4 novembre 2020. En raison de la fermeture des salles durant la pandémie de Covid-19, la sortie nationale français est repoussée à 2021. Entre-temps, le film est présenté au festival international du film francophone de Namur en octobre 2020.



Titre : L’Origine du Monde
Année : 2021
Durée : 1h38
Origine : France
Genre : Comédie malaisante
Réalisateur : Laurent Lafitte
Scénario : Laurent Lafitte, Sébastien Thiery

Acteurs : Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne, Hélène Vincent, Nicole Garcia, Luca Malinowski, Christine Beauvallet, Juliette Bettencour

 L'origine du monde (2020) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
19 mai 2022 16:24

Je suis allé voir ça au ciné au pif (j’avais des places qui allaient être périmées) juste sur le nom de Laurent Laffitte que je trouve très drôle. Et ca m’a bien fait rire avec des petits coup de mou, Nicole Garcia est pas drôle. Mais c’est une bonne comédie.
Si tu veux de la comédie française qui sort du lot il y a les trois films de Antonin Peretjatko.
La Fille du 14 juillet qui est complètement fou et surtout dans le non sens.
La Loi de la jungle et La pièce rapporté qui sont plus accessible.

pti denis
22 mai 2022 20:27

Je l’ai trouvé assez délire, bonne durée avec du coup un bon rythme, quelques gags ou répliques assez mortelles (surtout le personnage de Vincent Macaigne), j’ai beaucoup aimé. Ca fait du bien de voir des comédies Françaises aussi audacieuses.

Feroner
Reply to  Cherycok
24 mai 2022 11:00

C’est bien Orange Sanguine cool je l’ai et je le sentais pas trop je me le fait rapidement. J’ai vu coupez ai cinéma j’ai trouvé ça excellent j’en parle dans le forum. En tout cas je préfère des comédie potache a ce projet a la con.
https://www.google.com/amp/s/www.allocine.fr/amp/article/fichearticle_gen_carticle=18710049.html

Feroner
Reply to  Cherycok
24 mai 2022 15:24

« Un MCU à la française… mais pourquoi faire »
Essayer de faire du pognon et surtout faire de la merde.
Surtout qu’il y a des dizaines de BD franco Belge totalement géniale a adapter comme avec l’incal de Moebius et Jodorowsky. En plus avec l’incal tu peut faire un univers a la MCU avec les meta barons, les technoperes…