[Film] Hunt, de Lee Jung-Jae (2022)


En 1983, alors que la Corée du Sud est toujours gouvernée par un régime dictatorial, deux agents des services secret sud-coréens, animés d’une profonde animosité l’un envers l’autre, tentent chacun de leurs côtés de déjouer un complot visant l’assassinat du président par la Corée du Nord tout en se livrant un duel sans merci.


Avis de Nasserjones :
Propulsé au rang de star mondiale grâce au succès interplanétaire de la série Squid game, l’acteur Lee Jung-jae se lance dans la réalisation de son premier long métrage où il partage l’affiche avec Jung Woo-Sung. Il profite de sa notoriété pour décrocher un énorme budget et accouche de cet excellent Hunt qui aura eu droit à une séance de minuit au Festival de Cannes 2022 plutôt remarquée.

On l’aura tous constaté, s’il y a deux choses qui fonctionnent très bien au box-office mondial, ce sont bien les films de super-héros et les films avec la petite mention « inspiré de faits réels ». En effet, partout dans le monde, tous ces films vaguement inspirés de vrais évènements cartonnent dans leurs pays respectifs et il suffit tout simplement de voir le succès de Novembre chez nous pour s’en rendre compte. La Corée du Sud n’est pas différente dans ce domaine et là-bas aussi le public local semble friand de ce genre de cinéma comme en témoigne les succès d’Escape from Mogadishu, de L’Homme du Président ou de The Spy Gone North. C’est justement dans la veine de ces derniers que s’inscrit Hunt, dans la veine thriller d’espionnage très inspiré par le cinéma américain des années 70 et d’œuvres comme Les Trois Jours du Condor ou Les hommes du Président. Alors Hunt ne propose rien de révolutionnaire, depuis le temps qu’on regarde des films coréens, on commence à connaitre la musique et le cinéma commercial du pays du matin calme est souvent fabriqué dans le même moule. On a donc droits aux habituels ingrédients de cette industrie : des acteurs élégants tous en costume-cravate, une bande son très hollywoodienne, une réalisation et une photographie très propre servis par un montage nerveux et bien sur l’éternel thème du conflit Nord/Sud.

Le cinéma sud-coréen, bien que n’ayant jamais pu me procurer autant de plaisir que mon cinéma de prédilection, le cinéma HK, a quand même su prendre une place importante dans mon cœur depuis 20 ans et ce, malgré son côté très formaté. Il a su en quelque sorte prendre le relais du cinéma populaire américain en proposant des films modernes, spectaculaires, divertissants, dans des genres variés (gangster, policier, espionnage, film de sabre, films catastrophes, zombies…) et en utilisant que très peu de CGI, en gros ce que faisaient les américains jusqu’aux années 2000 et l’avènement de Marvel. C’est justement ce que propose Hunt : un grand film d’espionnage tourné entre les USA, la Corée, le Japon et la Thaïlande. Bien qu’il ne propose rien que l’on n’ait pas déjà vu maintes fois, tout ce qu’il fait il le fait bien. Hunt est un duel haletant entre Lee Jung-jae et Jung Woo-Sung, mené tambour battant avec un rythme et une tension permanente qui ne redescendent jamais tout le long du métrage. J’ai pu lire d’ailleurs que certaines personnes avaient trouvé le film fatigant du fait de ses trop nombreux twists et de son côté surchargé. Ce côté rythme infernal est au contraire pour moi toute la force du film. Lee Jung-jae a eu une autre bonne idée avec Hunt, plutôt que de se contenter de tout miser sur la tension et le suspens, il a aussi choisi de revenir à la source du blockbuster coréen en s’inspirant du grand frère Shiri et en proposant comme lui de grosses fusillades bien nerveuses. Alors là aussi, comme tout le reste, les scènes d’action n’ont rien de révolutionnaire mais elles font le job avec un bon gunfight au milieu de la rue à coup de M16 vers le début et un final virant à la bataille rangée entre soldats du nord et agents sud-coréens qui vient boucler le film en apothéose.

LES PLUS LES MOINS
♥ L’intrigue et le rythme infernal
♥ La réalisation classieuse
♥ Les gunfights nerveux
♥ Le casting en costume-cravate
⊗ Aucune originalité ni dans le scénario ni dans la réalisation

Sans rien proposer de réellement nouveau dans le paysage cinématographique sud-coréen, Hunt arrive néanmoins à tirer son épingle du jeu grâce à son rythme trépidant, son intrigue tortueuse et complexe, son face à face impitoyable et ses gunfights nerveux qui finissent par en faire l’un des gros morceaux de cinéma de genre de l’année 2022.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Les droits du film ont été achetés par l’éditeur The Jokers et le film devrait sortir en France en 2023.



Titre : Hunt / 헌트
Année : 2022
Durée : 2h05
Origine : Corée du Sud
Genre : Espionnage / Action
Réalisateur : Lee Jung-Jae
Scénario : Lee Jung-Jae, Jo Seung-Hee

Acteurs : Lee Jung-Jae, Jung Woo-Sung, Jeon Hye-Jin, Heo Sung-Tae, Ko Yoon-Jung

 Hunt (2022) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Nasserjones

Fan névrosé de cinéma HK, élevé aux girls with guns et heroic bloodsheed, j'essaye depuis quelques années de me soigner comme je peux en m'ouvrant un peu plus à des films plus intimistes et différents. Des Philippines au Kazakhstan, de la Corée à l'Indonésie, je poursuis tant bien que mal mon auto-thérapie.
S’abonner
Notifier de
guest

5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments