[Film] Grabbers (2012)

Dans un petit village de pêcheurs irlandais, des créatures venant de la mer débarquent et sèment la terreur. Mais rapidement, les habitants se rendent compte que ces monstres ont un point faible : l’alcool. Ils décident alors de s’enivrer pour survivre…


Avis de Cherycok :
Le cinéma anglais est vraiment un cinéma à part qui nous pond depuis quelques années bon nombre de petites productions horrifiques ultra efficaces, dont certaines devenues cultes. Attack the Block, Bienvenue au Cottage, Devil’s Playground, ou bien entendu Shaun of the Dead, tous possèdent cette petite touche british qui leur donne un charme indéniable qu’on retrouve également dans Grabbers, coproduction anglaise / irlandaise, qui s’impose là dans le genre “J’en attendais pas grand chose mais au final c’est une bonne surprise”.

Grabbers est un film qui ne pète jamais plus haut que son cul, dont l’objectif premier va être de divertir sans prise de tête le spectateur et qui va suivre son délire du début à la fin sans aucun écart ni accro. Ca commence d’ailleurs avec son pitch complètement barré avec ses aliens allergiques à la gnole et ses habitants qui vont décider de se prendre la cuite du siècle pour leur résister. Comment un scénario pareil peut-il sortir de la tête de quelqu’un si ce n’est lors d’un apéro un peu trop arrosé…
Pourtant ce scénario tout ce qu’il y a de plus crétin est relativement bien construit, alternant avec brio les scènes comiques et horrifiques, et dans lequel se dégage un réel hommage aux films de monstres des années 70/80. Lors de la dernière scène dans le bar irlandais, on pense bien évidemment aux Gremlins, ou encore à la saga Critters, mais le monstre nous renvoie lui directement à ces nombreux films de monstres géants tentaculaires en latex, voire même en image par image pour les plus anciens, sauf qu’ici c’est extrêmement bien fichu.

Les effets spéciaux sont ici saisissants, surtout pour un film à si petit budget (4M de livres sterling), les monstres sont plus vrais que nature, le plus gros et ses innombrables tentacules est tout simplement impressionnant. Ils ont beau être immondes visuellement parlant (des sortes de gros poulpes donc), il s’en dégage pourtant une très forte personnalité et chacune de leur apparition fait clairement son petit effet. Les quelques scènes d’action sont grâce à eux tirés vers le haut et ne tombent jamais dans la surenchère.
C’est d’ailleurs le cas également des acteurs, tous excellents sans exception, mais qui campent des personnages assez barrés et surtout tous bourrés comme des coings et qui pourraient à n’importe quel moment partir en sucette en mode cabotinage intensif sauf que tout est ici complètement maitrisé, ce qui leur donne une réelle force. Que ce soit le flic qui boit pendant son service, la jeune policière un peu trop à fond dans son travail, le vieux pêcheur qui ne décuve jamais ou encore le scientifique qui autopsie les bestiaux, tous nous balancent des répliques souvent poilantes et qui font flotter un ton léger tout le long du film.

Doté d’une mise en scène réussie, d’une jolie photo et d’un magnifique scope rendant hommage aux superbes paysages irlandais, Grabbers surprend sur bien des aspects et on comprend aisément ses différents Prix du Public comme au NIFFF édition 2012 tant son capital sympathie est élevé. Irrévérencieux, rythmé, fun, voilà un petit film parfait pour passer une bonne petite soirée détente.

 


Titre : Grabbers
Année : 2012
Durée : 1h33
Origine : Angleterre / Irlande
Genre : Comédie / Horreur / SF
Réalisateur : Jon Wright

Acteurs : Richard Coyle, Ruth Bradley, Russel Tovey, Lalor Roddy, David Pearse, Bronagh Gallagher, Pascal Scott, Clelia Murphy, Louis Dempsey, Michael O’Gruagain, Ned Dennehy, Stuart Graham


Galerie d’images :


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
slimdods
9 août 2013 21:41

Tout comme toi boss, une excellente surprise aussi d’autant que je vois pas trop comment on pourrait lui faire des repproches à ce petit film qui se la joue … petit film, mais avec des acteurs top et des sfx que j’en croyais pas mes yeux ! puis franchement, on a dans le film une des plus belles morts de mec bourré dans tous le cinéma (purée le face à face entre le monstre et l’autre complétement défoncé est un pur régal, avec un dernier plan juste fabuleux !)