[Film] Fantasy Romance, de Taylor Wong (1991)


Shing est un mangaka qui dessine de la fantasy. Alors qu’il se rend chez son éditeur, il manque d’avoir un accident de voiture, mais au lieu de heurter un mur, il passe dans une autre dimension. Il y rencontre un fantôme qui ressemble beaucoup à la femme de ses bandes dessinées et cette dernière décide de le suivre dans le monde réel.


Avis de Cherycok :
Le scénariste Chan Kiu-Ying semble avoir deux passions dans la vie, le clip de la chanson Take on Me du groupe A-Ha, et le film Histoire de Fantômes Chinois. A la fin des années 80, il a dû se dire « Tiens, si je mixais mes deux passions pour en faire un film ? ». C’est ainsi qu’est né Fantasy Romance (1991). Enfin, j’imagine. Ou alors parce que le film de Ching Siu-Tung et la chanson de A-Ha étaient très populaires à l’époque et qu’il s’est dit qu’il y avait moyen de faire du pognon avec. Bref. En ce qui me concerne, je me suis lancé dans le film un peu au hasard, juste pour son casting et pour son réalisateur, un faiseur solide, sans savoir de quoi le film parlait ni même de quel genre il s’agissait (bien que le titre nous en dise malgré tout un peu). Et ma foi, même si ce n’était pas un grand film, c’était un honnête divertissement.

Fantasy Romance est une comédie romantico-fantastique qui a été un gros échec au box-office, n’arrivant même pas à atteindre les 2M$HK de recettes. C’est le plus gros échec commercial de Taylor Wong (Buddha’s Palm, Rich and Famous) qui dans les années 80 et 90 enchainait les plutôt beaux succès en salles. Au casting, on retrouve les incontournables Tony Leung Chiu Wai (Hard Boiled, Infernal Affairs), la belle Joey Wong (Chinese Ghost Story, Green Snake) et tout un tas de seconds rôles connus du cinéma de Hong Kong tels que Paul Chun, Deanie Yip, Tien Feng, ou encore Wong Chi-Keung et Chan Ging dans de tous petits rôles. Tony Leung Chiu-Wai est déchainé et semble complètement à l’aise dans l’humour et les gags parfois over the top. Joey Wong interprète un fantôme désespéré comme elle l’a joué à plusieurs reprises. On sent une réelle alchimie entre les deux acteurs. Ils s’amusent comme des petits fous, ça se ressent à l’écran, ce qui donne encore plus de complicité au duo (un peu à l’instar de celle qu’ils avaient dans Chinese Ghost Story III). Et on sent que le film a envie de surfer sur le succès de Chinese Ghost Story en étant une réinterprétation moderne du film de Ching Siu-Tung, où tout a été transposé de nos jours mais avec les codes du film de fantômes typiquement HK. Une scène entière y renvoie d’ailleurs directement. Mais on retrouve également dans Fantasy Romance un peu de Ma Sorcière Bien Aimée, des hommages à Frankenstein ou encore Bettlejuice, et même à un sous genre populaire du cinéma de Hong Kong dans les années 80, la ghost kung-fu comedy avec tout un tas d’objets qui s’y réfèrent : talismans, épée en bois de saule, clochette et autre miroir protecteur.

Fantasy Romance est léger et agréable. Bien qu’on ne rie jamais aux éclats, on a le sourire presque tout du long même si, il faut l’avouer, certains gags sont un peu laborieux. Il faut, comme souvent avec l’humour cantonais, adhérer immédiatement sous peine de rester sur le bas-côté. Même chose en ce qui concerne la romance. L’alchimie entre les deux acteurs fait que ça marche, que la romance est agréable, mais objectivement, elle manque de développement et de profondeur. On a même parfois l’impression qu’il y a eu des coupes et qu’il y a des sauts, non pas dans le temps, mais dans la relation qui va crescendo un peu trop rapidement. L’intrigue n’est malheureusement réellement présente que dans les 15 premières minutes et dans les 15/20 dernières. Le reste du film ne fait guère avancer le scénario et, bien que cela reste agréable comme dit ci-dessus, on sent bien que le film patauge parfois un peu. D’autant plus que l’action est ici quasi inexistante, si ce n’est deux ou trois courtes toutes petites scènes, ce qui peut surprendre surtout lorsqu’on sait que Taylor Wong a fait ses armes dans un cinéma un peu plus mouvementé. Néanmoins, sa mise en scène est dans l’ensemble solide. Il s’amuse de temps à autres à injecter un brin de folie à sa caméra. Certains plans sont vraiment très beaux, grâce à une photographie soignée et des filtres de couleurs bien utilisés. En guise de final, une séquence originale et réussie, animée au crayon de papier et renvoyant donc au fameux clip de la chanson Take on Me citée plus haut. Alors certes, le film est bien plus à réserver aux complétistes de la filmographie de Joey Wong tant il n’a objectivement rien d’exceptionnel, mais on passe malgré tout un moment agréable.

LES PLUSLES MOINS
♥ Certains gags fonctionnent…
♥ Le casting
♥ Visuellement soigné
♥ Les références bien amenées
⊗ …d’autres pas du tout
⊗ La romance manque de profondeur
⊗ Le scénario oublié pendant une partie du film

Avec Fantasy Romance, Taylor Wong transpose Histoire de Fantômes Chinois à l’époque moderne (le début des années 90) pour un résultat agréable, plutôt soigné, mais certainement pas inoubliable. Une bobine qui fait passer un bon moment.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Joey Wong et Tony Leung Chiu Wai ont joué à cinq reprises ensemble: The Eagle Shooting Heroes (1993), Butterfly and Sword (1993), Chinese Ghost Story 3 (1991), Fantasy Romance (1991) et My Heart is That Eternal Rose (1989).



Titre : Fantasy Romance / 魔畫情
Année : 1991
Durée : 1h27
Origine : Hong Kong
Genre : Taaaake Oooon Meeeeee
Réalisateur : Taylor Wong
Scénario : Chan Kiu-Ying

Acteurs : Tony Leung Chiu-Wai, Joey Wong, Deanie Yip, Paul Chun Pui, Wai Lei, Tien Feng, Wong Chi-Keung, Chan Ging, Cheung Siu, Joey Leung, Anthony Tam

Fantasy Romance (1990) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments