[Film] Elementaire mon cher… Lock Holmes, de Thom Eberhardt (1988)

Pour ne pas briser son image de médecin, le docteur Watson, fin limier, a inventé un détective mythique, Sherlock Holmes, à qui il attribue ses propres talents. Sa création devient si célèbre qu’il est obligé de lui donner vie. Il demande à Reginald Kincaid, petit acteur de tragédie, d’incarner son personnage. Las ! Kincaid se révèle être un alcoolique, un joueur et un grand amateur de dames…


Avis de Cherycok :
Ce n’est un secret pour personne, les adaptations et/ou cinématographiques et télévisuelles des aventures du plus célèbre détective privé anglais sont nombreuses, et ce encore de nos jours avec par exemple les séries Sherlock et Elementary, ou encore les deux récents Sherlock Holmes de Guy Ritchie avec Robert Downey Jr et Jude Law. Bien moins connu, je vous présente Elémentaire mon cher… Lock Holmes, petite production britannique de 1988 alignant un casting exceptionnel et qui, malgré son coté parfois un peu vieillot, s’avère être une comédie des plus rafraichissantes, se jouant des codes en mêlant très habillement humour et intelligence.

Même si les films s’amusant à désacraliser un mythe sont au final peu nombreux, le récent Hercule (2014) de Brett Ratner peut être par ailleurs considéré de ceux là, Elémentaire mon cher… Lock Holmes s’attaque donc à celui de Sherlock Holmes et de son fidèle compagnon le Docteur John Watson. Relecture très originale des personnages de Conan Doyle, le réalisateur Thom Eberhardt va prendre un malin plaisir à inverser les rôles, donnant à Michael Caine celui d’un Sherlock Holmes imposteur, alcoolique, et préférant user de sa notoriété pour draguer et pincer les fesses des demoiselles, et à Ben Kinglsey celui du vrai cerveau du groupe, un Dr Watson dépassé par le personnage de Holmes qu’il a créé de toute pièce, obligé de canaliser ce dernier en même temps qu’il résout lui-même les enquêtes.
Et de ce postulat de départ va naître une comédie assez irrésistible, alignant des gags certes parfois un peu faciles, mais qui pourtant sauront servir une vraie enquête avec son lot de rebondissements parfois inattendus, dans laquelle on se laisse porter tant le fameux duo est tout simplement parfait et complémentaire.

Tout le film repose sur les épaules de Michael Caine et Ben Kingsley qui s’en donnent à cœur joie dans une interprétation aux petits oignons. L’osmose entre les deux acteurs est telle que chacune de leurs scènes est un pur petit délice qu’on savoure à chaque instant. D’un côté, un Michael Caine magistral, parfait en imposteur de première un peu trop porté sur la picole, plus intéressé par les jolies filles que les indices, passant son temps à se faire rappeler à l’ordre par un Ben Kingsley génial, complètement exaspéré par cet hurluberlu qu’il a lui-même mis sur le devant de la scène, et qui subit le fait de ne plus pouvoir se débarrasser de l’icône qu’il a lui-même créée, se privant par la même occasion de la part de célébrité qu’il pouvait espérer. Leurs échanges, tantôt conflictuels, tantôt complices sont une perle d’écriture, et je vous conseille clairement de préférer la version originale à la version française tant cette dernière semble parfois avoir été quelque peu bâclée (les doublages ne sont pas tout le temps synchro avec les mouvements de lèvres).
Seule réelle ombre au tableau comme cité plus haut, le film souffre d’une mise en scène un peu datée, donnant au métrage un aspect très téléfilm malgré une reconstitution des décors très crédibles en terme d’époque, avec son lot de scènes très plan / plan et quelques légers temps morts dans le déroulement de l’enquête. Disons simplement que, visuellement, l’ensemble manque un peu de folie.

Elémentaire mon cher Lock… Holmes fait parti de ces films qui font du bien par là où ils passent, une réussite que tout amateur des personnages de Conan Doyle (et les autres) se doit de (re)découvrir. Quel dommage que cette fin ouverte n’ait pas engendré de suites tant ce duo Caine / Kingsley est tout simplement mémorable.
Un grand merci à la personne de très bon goût qui m’a très gentiment prêté le Dvd de cet excellent petit film dont je n’avais jamais entendu parler.

Note :



Titre : Without a Clue / Elémentaire mon cher… Lock Holmes
Année : 1988
Durée : 1h42
Origine : Angleterre
Genre : Comédie
Réalisateur : Thom Eberhardt

Avec : Michael Caine, Ben Kingsley, Paul Freeman, Jeffrey Jones, Lysette Anthony, Peter Cook, Nigel Davenport, Pat Keen, Matthew Sim, Harold Innocent, George Sweeney, Stephen Tiller

 Without a Clue (1988) on IMDb


Galerie d’images :

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
feroner
Administrateur
5 mars 2015 16:16

Les zombies sont partis je peut enfin sortir de mon Bunker!!
Bon ce film faut que je le vois (comme tant d’autres) je suis fan de Ben Kingsley et quand il se lache (c’est pas souvent) ca peut faire mal pour exemple “Iron man 3” et Michael Kane j’en parle meme pas.
Mais alors ca a l’air d’etre très très moche la photo les costumes, les interieurs des appartements, bref tout le mauvais gout anglais.

feroner
Administrateur
5 mars 2015 18:35

C’est un peu comme les films Thai genre “chocolate” ou au debut on ce dit “non mais la c’est pas possible c’est trop nul trop moche” et puis une fois qu’ils se foutent sur la gueule on fait plus attention.

feroner
Administrateur
6 mars 2015 16:10

Je viens de tomber sur une trilogie “the four” ca l’air d’etre du wu xia pian fantastique mais orienté enquette, intrigue de palais avec le génialissime Anthony Wong en tete d’affiche.
Vous n’en avais pas palé sur HK MANIA je voudrai savoir si quelqu’un connais parce que la je suis comme un fou et j’aimerais savoir si je m’emballe pas pour rien

feroner
Administrateur
6 mars 2015 17:17

Merci pour la réponse rapide je me fait le premier ce soir

Faze
Faze
19 avril 2019 3:32

Moi je remercie ma mère pour les nombreux films qu’elle me louait étant petit dont ce film .

Une vraie petite perle d’humour british avec un duo d’acteurs au top et un petit scénar qui se suit le sourire en coin.

Bref du tout bon.
7/10

Matt
Matt
28 mai 2019 21:30

Un vieux film de Sherlock Holmes qui est cool aussi, c’est la vie privée de SHerlock Holmes, par Billy Wilder.
Bon le film a eu quelques soucis, il devait être plus long et raconter la jeunesse de Sherlock mais au final ça ne s’est pas fait, donc le titre n’est pas très adapté, et les 20 premières minutes du film ne semblent pas utiles à l’enquête qui suit. Mais c’est un bon petit film avec une “enquête secrète” racontée par Watson, une enquête moins glorieuse ou Holmes a failli faire une boulette qui aurait compromis un secret d’Etat.
On y croise aussi Christopher Lee dans le rôle du frère de Holmes, Mycroft Holmes, qui travaille au gouvernement.
Le film n’est pas complètement sérieux. Sans être ouvertement une comédie, il y a des passages marrants.

Faze
Faze
29 mai 2019 0:43

Merci pour le retour Matt , car justement je l’ai depuis des années mais dans une copie dégueulasse qui m’a jamais motivé à le lancer.

Je le remonte un peu dans ma liste d’attente vu que ça se bouscoule et que le temps me manque hélas …