[Film] Comme un Poisson hors de l’Eau, de Hervé Hadmar (1999)


BB, roi de l’arnaque, veut monter son dernier coup avant de se retirer des affaires. Pour ce faire, il s’entoure de Malvin, porte-flingue impulsif, et de la sensuelle Myrtille. Ils veulent dérober puis revendre à un riche caïd turc un poisson exotique très rare pouvant rapporter un million de dollars. Mais pour déjouer le sens inné du caïd pour sentir les arnaques, nos trois escrocs ont besoin d’un pigeon qui le mettra en confiance. Ils trouvent en Desirée le candidat idéal qui, en plus de sa naïveté, est amateur de poissons rares.


Avis de Cherycok :
Alors je ne sais pas vous, mais moi je n’avais jamais entendu parler de ce film, Comme un Poisson Hors de l’Eau, comédie noire française sortie en 1999, qui pourtant aligne un casting assez hallucinant de gueules de cinéma. Jugez par vous-même : Tcheky Karyo (Doberman, Crying Freeman), Dominique Pinon (Delicatessen, Alien 4), Michel Muller (Wasabi, Train de Vie), Monica Bellucci (Dobermann, Irréversible) dans les rôles titres, José Garcia (Après Vous, Rire et Châtiment) et André Pousse (Le Pacha, Flic Story) dans des caméos. Avouez que ça a de la gueule non ? Alors forcément, ça m’a intrigué, la curiosité l’a emporté, et n’ayant absolument rien contre le cinéma français, je me suis lancé dans le visionnage du film. Alors clairement, il n’y a pas de quoi s’emballer, mais c’était un petit film rigolo.

Si Comme un Poisson Hors de l’Eau semble aussi peu connu, c’est sans doute parce qu’il a fait un énorme four lors de sa sortie. Et lorsque je dis « four », je suis en dessous de la réalité puisqu’il ne totalise au box-office que 40692 entrées pour un budget estimé à un peu plus de 3M€. Un taux de rentabilité d’à peine 7%, si j’en crois le site spécialisé jp-box-office, pour le réalisateur Hervé Hadmar, dont c’est le premier film, et qui semble avoir mis immédiatement un terme à sa carrière au cinéma. Le flop total en somme. Le bougre n’eut d’autre choix que de se réfugier dans les séries télés. On lui doit notamment les séries Les Oubliées (2007), Signature (2011) ou encore Les Témoins (2015-2017). Ça ne vous dit rien ? Moi non plus. Pourtant, l’idée de réaliser une comédie noire aux forts relents de Quentin Tarantino avait quelque chose de louable si on prend en compte le paysage cinématographique français de cette période en termes de comédies. Ça aurait pu apporter une certaine fraicheur. Bref. Il est donc question ici d’un groupe de malfrats qui va tenter un dernier gros coup. Pour ça, ils montent un plan dans le but d’escroquer un ancien célèbre chanteur d’opéra, reconverti depuis dans la mafia et la prostitution. Son point faible ? Il aime les poissons exotiques rares et sera présent lors d’une « manifestation » à ce sujet dans un hôtel de luxe en bord de mer. Nos trois bandits élaborent donc le plan parfait : lui voler un de ses très rares poissons, le faire passer pour mort, puis le lui revendre au meilleur prix. Mais pour ça, il leur faut un pigeon que notre caïd ne connaitra pas, qui s’y connait un minimum en poissons, et qui acceptera de les aider. Pour ça, ils vont faire appel à leur atout charme, la belle Myrtille, et ils l’embobinent ni une ni deux. Mais alors que leur opération vol de poisson semblait aller comme sur des roulettes, et même mieux que prévu, tout ne va pas se passer comme ils l’espéraient.

Clairement, Comme un Poisson Hors de l’Eau n’est pas un très grand film. Je ne suis d’ailleurs pas sûr qu’il en ait la prétention. De plus, d’entrée de jeu, l’arnaque au poisson exotique est un scénario auquel on a du mal à croire. Pourtant, il se dégage du film quelque chose de sympathique, en partie grâce au casting. Soit il est en roue libre, avec une direction d’acteurs aux fraises, soit il est volontairement en surjeu. Mais quoi qu’il en soit, il en ressort une énergie positive. Tchéky Karyo est toujours aussi excellent, toujours à la limite de l’explosion. Dominique Pinon s’éclate dans le rôle de l’homme de main qui a envie de tuer tout ce qui bouge. Monica Bellucci a un côté complètement hypnotisant dans ce rôle de manipulatrice qui semble lui convenir comme un gant. Michel Muller est très bon dans le rôle du benêt un brin casse-couille, avec sa « tête de con » et ses vêtements ringards. Ils jouent à fond la carte de l’humour sarcastique, parfois bien décalé, et il faut avouer que, même si on ne rit jamais aux éclats, on se marre. Le réalisateur Hervé Hadmar semble vouloir se la jouer Tarantino made in France avec des dialogues percutants et plein de punchlines. Certains sont savoureux, d’autres tombent complètement à plat car donnant à certaines scènes l’impression de s’éterniser pour pas grand-chose. Le déroulement de l’histoire est malheureusement assez attendu, trop prévisible, avec une fois de plus le coup du mec un peu simplet qui va être au final le grand gagnant de cette histoire. Dommage également que la mise en scène soit aussi sommaire, sans réelle folie visuelle alors que le style du film se prêtait clairement à du bon délire.

LES PLUS LES MOINS
♥ Casting 3 étoiles
♥ La scène de la salle de bain
♥ Certains dialogues
⊗ Mise en scène lambda
⊗ Trop prévisible
⊗ Certains dialogues
Comme un Poisson Hors de l’Eau est un divertissement bancal mais néanmoins sympathique. Avec son chouette casting et son envie de proposer quelque chose de différent dans le cinéma comique français de cette période, il se regarde sans déplaisir bien qu’il ne restera pas dans les mémoires.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Il s’agit de la dernière apparition dans un long métrage pour le grand acteur français André Pousse. Il apparaitra par la suite dans deux épisodes de la série Frank Riva, deux téléfilms (Qui mange quoi , Qui mange quand) avant de décéder le 9 septembre 2005 à l’âge de 85 ans.


Titre : Comme un Poisson Hors de l’Eau
Année : 1999
Durée : 1h30
Origine : France
Genre : Les petits pois sont rouges
Réalisateur : Hervé Hadmar
Scénario : Hervé Hadmar, Philippe Haïm, Michel Muller

Acteurs : Tchéky Karyo, Monica Bellucci, Dominique Pinon, Michel Muller, Mehmet Ulusoy, Gérard Ismaël, José Garcia, André Pousse, Philippe Haïm, Isabelle Doval

 Comme un poisson hors de l'eau (1999) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments