[Film] Bad Milo ! (2013)

Coincé entre un boulot qui l’ennuie et sa famille qui le brime, Duncan est loin d’être heureux. Sa vie tourne carrément au cauchemar lorsqu’il est pris de douleurs intestinales aigües. Il s’avère bientôt qu’une bestiole immonde et ultra-violente est à l’origine de ses maux…


Avis de Cherycok :
Ce qui est bien avec le cinéma indépendant US, c’est qu’il essaie de proposer autre chose que des films formatés pour le public. Du coup, on voit régulièrement arriver des petites productions avec des univers assez barrés ou des scénarios bien « What the Fuck !?! » comme c’est le cas ici avec Bad Milo ! où un monstre à la fois mimi et sanguinaire vit dans le cul (disons le clairement car c’est exactement ça) du héros et n’en sort que lorsque des personnes stressent un peu ce dernier afin de régler d’une manière bien à lui les problèmes. Avouez que ce n’est pas banal non ?

On dit souvent qu’il ne faut jamais laisser enfoui au plus profond de nous notre stress et notre colère car c’est mauvais pour notre santé. C’est sur ce postulat de départ que Jacob Vaughan réalise Bad Milo, l’endroit le plus profond de notre corps étant bien entendu notre orifice anal et la petite créature Milo représentant ces mauvais sentiments qu’on garde en nous.
Bad Milo fleure bon les années 80, avec ce petit monstre fait à l’artisanale, sans aucune utilisation d’images de synthèse, nous faisant clairement penser aux Gremlins, Critters et autres Ghoulies que les trentenaires adeptes de cinéma horrifique connaissent parfaitement, même si Bad Milo n’est pas à proprement parler un film d’horreur.
En effet, ici c’est la comédie qui prend constamment le dessus. Bien entendu, Milo reste une petite bestiole affamée de chair humaine et donc par conséquent, quelques scènes gores sont bel et bien présentes, mais dans l’ensemble, le sang se fait assez discret et certaines scènes sont plus suggestives. On préfère nous montrer le résultat de la dégustation de Milo que la dégustation en elle-même et dans un sens ce n’est pas plus mal car il faut avouer que l’humour est dans l’ensemble très réussi.

Le plus fort, c’est que Jacob Vaughan arrive à mêler deux formes de comédies. Bien entendu, vu l’endroit d’où sort notre petite créature, on va avoir droit à tout un lot de blagounettes pipi caca en dessous de la ceinture, mais vu le sujet du film, ça passe comme une lettre à la poste. Mais c’est bel et bien sur le comique de situation que Bad Milo réussi son coup, grâce tout de même à des personnages biens funs, aussi bien principaux que secondaires. Ken Marino est parfait en héros ayant des problèmes euh… gastriques dirons nous. En faisant des tonnes mais sans jamais verser dans le cabotinage, il est absolument crédible et le duo qu’il forme avec son « psychiatre hypnotiseur marabout », interprété par un Peter Stormare génial, réussit à nous donner le smile sans aucun soucis.
Mais celui qui tire son épingle du jeu, c’est sans conteste le petit monstre, Milo, à la fois ultra attendrissant avec ces gros yeux ronds noirs et terrifiant avec cette mâchoire remplie de dents acérées, poussant des petits cris tel Gizmo dans les Gremlins, et faisant parti intégrante de son « propriétaire » au point que celui-ci se lit d’amitié avec lui. Presque touchant.

Le film perd malheureusement en rythme dans sa deuxième moitié et c’est fort dommage car c’est le seul vrai reproche qu’on pourrait lui faire. Bad Milo, sous ses airs de film trash qu’il n’est absolument pas, s’avère être au final une comédie ultra plaisante et bien délirante.
Après Bounty Killer et Bad Milo, j’ai juste envie de dire : Vive le cinéma indé US !

 


Titre : Bad Milo !
Année : 2013
Durée : 1h30
Origine : U.S.A
Genre : « – Il est où Milo ? » « – Dans ton cul ! »
Réalisateur : Jacob Vaughan

Acteurs : Ken Marino, Gillian Jacobs, Peter Stormare, Mary Kay Place, Claudia Choi, Toby Huss, Patrick Warburton, Erik Charles Nielsen, Kumail Nanjiani, Steve Zissis, Jake Broder


Galerie d’images :


  • Cherycok

    Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

    Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *