[Jeu Vidéo] Alien Isolation (2014 / PS4)

Le jeu se passe en 2137, soit quinze ans après les événements d’Alien et quarante-deux ans avant les événements d’Aliens, le retour. Le jeu se concentre sur Amanda, la fille d’Ellen Ripley, qui, après avoir mené des recherches sur la disparition de sa mère, est envoyée sur la station spatiale Sébastopol pour retrouver des données qui pourraient l’aider à localiser sa mère, ignorant que le xénomorphe a déjà infesté la station.


Avis de Rick :
Les bons jeux Alien, ça ne court pas les rues, et pourtant, régulièrement, Sega nous en sort. En 2014, c’était le tour de Alien Isolation, qui au lieu de choisir la facilité comme tous les autres titres en se rapprochant du film Aliens Le Retour de James Cameron, permettant action action et encore plus d’action, le titre veut effectuer un retour aux sources en reprenant l’ambiance du film original de Ridley Scott, et donc, par la même occasion, de retourner à la base du genre Survival Horror: la survie, la peur. L’intention est louable, surtout que les premiers trailers qui étaient sur la toile un an avant sa sortie faisaient bien envie. Dès les premiers instants, on se prend au jeu, puisqu’Alien Isolation se fait très fidèle au film. On y retrouve l’ambiance, sonore et visuelle. Un grand soin est apporté à cette ambiance, malgré quelques bugs d’affichage. Les couloirs, les outils, les portes, les sons, les ordinateurs, on est carrément dans l’univers d’Alien. On trouvera même des androïdes. Oui, Alien Isolation est un jeu de fan, pour les fans, les fans du premier film. Tant mieux !

Alien: Isolation™_20150226185540

Exit donc l’action et la mode des jeux d’horreur qui deviennent de plus en plus bourrins et donc faciles (et aussi moins bons), comme Resident Evil 6 pour ne citer que lui, Alien Isolation nous ramène quelques années en arrière. Ainsi, le jeu prend son temps, essaye de poser une ambiance, de nous faire flipper, nous fait évoluer dans un gigantesque vaisseau, et fait monter la sauce même lorsqu’il ne se passe absolument rien. Car si l’alien est bel et bien notre grand ennemi, il n’apparaîtra pas avant le chapitre 5 du jeu (sur 19, enfin 18 et un épilogue assez raté). Quatre premiers chapitres qui vont donc nous permettre de nous imprégner de l’ambiance, de bien assimiler le gameplay, relativement simple, et de comprendre la logique du jeu. Simple logique également : si l’on veut survivre, il va falloir prendre son temps. Courir dans le jeu signifie la mort, puisque cela fait du bruit, et attire donc l’alien, mais également les quelques humains de la station qui veulent survivre, mais également les androïdes, programmés pour… préserver les intérêts de la boite Weyland et non pour garantir votre sécurité. On est bel et bien seul contre tous !

Alien: Isolation™_20150226220103

Avant de continuer plus en détail, et ayant terminé le jeu sur PS3 et bien entamé la version PS4, une petite note sur les différences. Celles ci sont peu flagrantes entre les deux versions, le jeu n’était pas le plus beau du monde, mais réussissant à créer un univers crédible et surtout fidèle. L’ambiance fonctionne grâce à ce respect et aux effets de lumières réussis. Visuellement, le jeu est pratiquement identique suivant les deux supports, peut-être un poil plus fin sur PS4. La seule vraie différence sera quelques ralentissements sur PS3, qui semblent absents sur PS4. Bref, revenons au jeu en lui-même. Si l’Alien n’est pas présent durant tout le jeu, il reste notre grand ennemi et contrairement à tous les autres jeux de la licence, ici, ne vous attendez pas à utiliser des mitrailleuses en courant. Les armes, peu nombreuses (un pistolet, un fusil et un lance flamme), arrivent tardivement et les munitions sont très limitées.

Alien: Isolation™_20150227185856

De plus, impossible de tuer l’Alien, qui lui par contre, prend un malin plaisir à vous tuer en… un coup ! Oui, pour survivre, il va falloir durant les 19 missions du jeu se faire très discret, s’accroupir pour ne pas faire de bruits, se cacher, et surtout sortir le détecteur de mouvements, qui sera notre meilleur ami dés l’instant où l’on va le récupérer. L’Alien apparaît aléatoirement par moment, et bien entendu à des moments clés immanquables, et son IA est parfois assez étrange. Si bien que jouer à Alien Isolation, c’est se plonger non pas dans une peur constante, mais dans un stress constant, surtout que le jeu n’a pas de checkpoint, il faudra sauvegarder manuellement, et les points de sauvegarde sont parfois assez éloignés (et parfois très proches pour pas grand-chose). Sauvegarder sera pratique puisque les bornes prévues à cet effet nous indiqueront également si des ennemis sont proches ou non. Oui, Alien Isolation est stressant, même lorsque l’on doit sauvegarder ou lire un document sur un ordinateur.

Alien: Isolation™_20150227194744

Malheureusement, comme on s’en doute, le jeu est loin d’être parfait. Outre, sur PS3, quelques ralentissements, ce qui est bien dommage vu que comme dit plus haut, le jeu n’est pas non plus une bombe visuellement (il reste beau, mais ce sont plus les effets de lumières et le design qui interpellent), on pourra lui reprocher un aspect assez répétitif d’une mission à l’autre. Les missions consistent souvent à aller du point A au point B en étant le plus discret possible. Heureusement, nous avons parfois plusieurs chemins possibles, puisque l’on peut emprunter les différents conduits de ventilation pour être plus discret… à moins que l’Alien ne se cache déjà là !

On pourra également lui reprocher comme c’est trop souvent le cas une version française imposée assez ignoble par moment. Certains moments bien hard pourront également énerver certains joueurs puisqu’il faudra mourir plusieurs fois avant que la solution ne devienne voyante et logique. Malgré ces défauts, il faut bien avouer que Alien Isolation tient la route, ce qui est en soit un miracle total pour la licence sur console. La difficulté de certains passages ainsi que certains moments stressants où l’on avancera le plus doucement du monde, ainsi que le nombre de missions font également de Alien Isolation un jeu assez long, qui tiendra donc le joueur en haleine de nombreuses heures. Pouvoir jouer à un vrai survival de nos jours, c’est assez rare dans les jeux grand public, et ça, ça fait du bien !

Alien: Isolation™_20150513193505

Un retour aux sources, autant vers l’ambiance du premier Alien que vers l’ambiance d’un vrai Survival Horror. Des défauts et quelques passages énervants, mais à côté, une expérience immersive réussie et prenante.

note75


Alien IsolationTitre : Alien Isolation
Année : 2014
Studio : The Creative Assembly
Editeur : Sega
Genre : Survival

Existe sur : PS3 – PS4 – PC – X-Box – X-Box 360
Testé sur : PS3 et PS4 (captures photos PS4)
Support : un disque


 

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
44 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Postscriptom
17 mai 2015 17:35

J’y ai joué un peu j’en suis au chapitre 5, sur PS4 pour corser l’ambiance je conseille le jeu au casque et surtout d’activer le mode 3D sur votre télé (oui celui qui ne sert à rien la plupart du temps, là je ne sais pas pourquoi c’est assez immersif pour une fois…), et on s’y croît !…

Matt
Matt
27 janvier 2019 18:02

“Certains moments bien hard pourront également énerver certains joueurs puisqu’il faudra mourir plusieurs fois avant que la solution ne devienne voyante et logique.”

Mais…mais…c’est comme Outlast 2 alors^^
Bon je ne peux pas tester ce jeu, j’ai pas la console requise, mais je crois que ça me ferait rager. Bon ok j’ai fini Outlast 2 mais l’ambiance n’est pas la même non plus, et je ne sais pas si me faire buter toujours par la même bestiole dans des décors de SF ne me gonflerait pas davantage^^

Matt
Matt
Reply to  Rick
28 janvier 2019 17:10

J’ai testé le mode histoire de Outlast 2. J’ai pas vu d’énormes différences sur le nombre d’ennemis (bon…j’ai pas refait le jeu entier encore) mais la plus notable différence c’est que les ennemis font moins mal. Le nain qui tire des flèches ne one-shot pas par exemple. Il faut bien 2 flèches pour crever. Peut être 3.
Du coup c’est moins frustrant à ce niveau.
CELA DIT…les ennemis comme Marta tuent du premier coup aussi donc certains passages sont absolument identiques^^

Matt
Matt
Reply to  Rick
28 janvier 2019 17:15

Enfin je précise que si le nain t’attrape il te one-shot quand même. Au corps à corps c’est pareil. Je parle des flèches tirées à distance que tu vois pas venir parfois. ça ne tue pas d’un coup. C’est plus cool ça^^
 
Mais promenade de santé, je ne dirais pas ça non plus…
Après je connais déjà le jeu donc peut être que mon expérience est biaisée dans ce mode de jeu, mais c’est en effet plus facile. Sans être non plus une balade.

Matt
Matt
Reply to  Rick
28 janvier 2019 22:33

Ah oui c’est pas non plus un mode sans échec^^
Je me suis fait tuer comme un caca aussi à certains moments.

Matt
Matt
21 juin 2019 17:47

Hop celui là aussi va arriver sur la Switch dans l’année^^
Je risque bien de me le prendre. J’attendrai les retours sur la qualité du portage.

Matt
Matt
Reply to  Rick
22 juin 2019 7:41

Il faut effectivement voir si le portage est bien fait.
Mais Hellblade et Outlast 2 doivent être les plus beaux jeux sur Switch à l’heure actuelle, et ils me semblent plus beaux que ce Alien Isolation. Donc y’a moyen de faire un truc très bien…s’ils ne déconnent pas^^
La console est clairement assez performante je pense.

The witcher 3 je suis un peu moins optimiste. Le jeu est vaste, avec des maps et une profondeur de champ énormes, ça va forcément être pas très beau…et faut voir si le framerate va tenir…

Matt
Matt
Reply to  Rick
22 juin 2019 7:42

Enfin quand je dis “beaux” je parle de niveau de détails et de réalisme hein^^
Parce que sinon évidemment on peut trouver Zelda très beau, les Bayonetta, etc. Mais c’est moins poussé visuellement.

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
22 juin 2019 9:14

Moi ca reste Zelda le plus beau jeu. Et je trouve même que c’est un des plus beaux jeux qui existent tout court. Car beau pour moi, c’est pas “réaliste”, ca comprend le look graphique, la direction artistique, les détails, l’animation, … Par exemple, je ne trouve pas le dernier FF beau. Je ne trouve pas les jeux que tu cites particulièrement beaux d’ailleurs (Dans mes gouts à moi hein). Les derniers jeux qui m’ont mis une claque graphique, c’est le Zelda et le Trine 3

Matt
Matt
Reply to  Matt
22 juin 2019 9:48

Oui c’est pour ça que je précise. Je ne parle pas forcément de “beauté” mais de quantités de détails réalistes. J’en parle davantage pour juger des performances de la console. Car c’est la quantité de détails et le réalisme qui réclament de grosses ressources^^

Matt
Matt
Reply to  Matt
22 juin 2019 9:49

C’est pour poser une valeur étalon. Si Hellblade peut tourner, ça me paraitrait absurde que, par exemple, Resident Evil 4 ne puisse pas tourner^^ Si c’était le cas, ce ne sont pas les perf de la console qui seraient à mettre en doute mais la qualité du portage.

Matt
Matt
Reply to  Matt
22 juin 2019 9:51

Donc en gros, comme Alien Isolation a un style plutôt réaliste, et moins détaillé que Hellblade ou Outlast 2…et dans des décors restreints (et pas des maps immenses) eh ben si ça tourne pas, c’est qu’ils ont mal fait leur boulot^^

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
22 juin 2019 10:27

Vi vi, je vois ce que tu veux dire, mais si la puissance de la console faisait les bons jeux, la Jaguar à son époque aurait été LA console à avoir ^_^

Moi tous ces portages ne me font ni chaud ni froid. C’est du réchauffé pour agrandir le catalogue de la console et de l’argent facile pour les développeurs qui n’ont même pas besoin de faire des nouveaux jeux. Donc j’ai tendance à les bouder, qu’ils soient biens ou pas. Si ça permet à certains de découvrir les jeux, tant mieux hein, mais personnellement, je n’ai pas acheté une Switch pour voir débouler les jeux de la PS3/4 et/ou Xbox360/One. Sinon j’achète ces consoles là.

Matt
Matt
Reply to  Cherycok
22 juin 2019 18:24

Bof, les jeux de la jaguar n’exploitait pas sa puissance^^ Faut voir la gueule des trucs.

Pour ma part je me fous de la gueguerre des consoles. J’ai pris une Switch pour avoir certains jeux soit exclusifs soit juste sur PC à la base (et je ne joue plus sur PC), et parce que j’aime bien jouer en nomade.
Et si ça me permet en plus de jouer à certains jeux PS4 sans acheter une console supplémentaire, ben j’en suis bien content^^ C’est aussi simple que ça. Tout le monde n’a pas envie de s’acheter 12 consoles^^

Cherycok
Administrateur
Reply to  Matt
22 juin 2019 23:16

Oh je n’en ai que une, jamais eu plus d’une à la fois (sauf une fixe + une nomade période gameboy en compagnie). Après voilà, y’a aussi le fait que tous ces gros ne m’intéressent plus des masses, et que avec mon faible temps de jeu, je préfère me sentrer sur des styles qui me font encore délirer, comme les tacticals rpg, les jeux de cartes, les jeux qui sortent de l’ordinaire,…

Matt
Matt
Reply to  Cherycok
23 juin 2019 7:37

Je comprends, je comprends^^

Après j’aime bien les jeux d’horreur moi. Et souvent les graphismes plus réalistes ça marche bien pour faire flipper^^ Alors que bon…j’aurais jamais peur devant un Luigi’s Mansion^^
Je ne considère pas non plus les Outlast comme des gros jeux, ce sont des jeux d’un petit studio. Sauf que voilà ils visent le réalisme pour l’ambiance flippante.
Alien Isolation m’intéresse pour les mêmes raisons.
Witcher 3 je m’en passerai si le portage n’est pas terrible. C’est juste du bonus en fait. Si je peux, tant mieux. Sinon tant pis. Aucune envie de me procurer une autre console pour y jouer absolument.

Et il y a des futurs jeux Nintendo qui m’intéressent davantage. Déjà Bayonetta 3^^, le remake de Link’s Awakening,le jeu Marvel Ultimate alliance 3, et puis je regarde pas mal les jeux indé aussi.
Mais je ne cherche pas non plus à savoir quels sont les jeux eclusifs ou pas. Du coup ouais je peux me retrouver à prendre des jeux dispos ailleurs mais…j’ai pas “d’ailleurs” donc m’en fous^^

Matt
Matt
Reply to  Rick
23 juin 2019 11:21

Dead Space peut être aussi^^
Du moins quand c’était encore de l’horreur. Au début quoi.

Matt
Matt
20 décembre 2019 19:01

Bon j’avance j’avance.
Les androides ça va, ils ne font pas bien peur, même s’ils sont super costauds.
Mais la flippe quand l’alien débarque !
La musique, son pattern imprévisible, le fait qu’il va aussi se foutre dans les conduits de ventilation. C’est l’angoisse^^

Matt
Matt
21 décembre 2019 21:32

Bon je me suis fait tuer quelques fois. Le pire c’est quand j’ai cessé de retenir ma respiration un peu tôt, l’alien s’est retourné direct et m’a défoncé dans mon placard^^
Mais c’est fun j’avoue. C’est curieusement moins agacçant que de se faire repérer par un ennemi d’Outlast.
Mon truc préféré : lancer un objet bruyant au milieu des humains et attendre que l’alien les défonce^^

Par contre j’ai peur que ça ne fonctionne pas avec les synthétiques. Il doit s’en foutre des robots l’alien , non ? J’ai pas encore eu le cas de figure.

Matt
Matt
22 décembre 2019 7:32

“soigneusement éviter de passer sous les trous au plafonds (me suis fait avoir une fois, j’ai compris haha).”

AH punaise je me suis fait avoir aussi^^ J’étais à 2m d’une save en plus…
J’avais pas vu qu’il bavait l’alien quand il est dans un trou au plafond. Je vais faire gaffe maintenant.

Matt
Matt
22 décembre 2019 7:34

Et je ne connais pas encore l’histoire du jeu mais j’imagine que les synthétiques n’attaquent pas l’alien non plus. Il doit y avoir un complot à la con pour protéger l’organisme alien à étudier ou un truc comme ça non ?^^

Matt
Matt
22 décembre 2019 9:46

Et il y a quand même un truc qui m’inquiète niveau sauvegarde. On ne peut pas choisir de slot de sauvegarde.
Du coup si on sauvegarde et que l’alien est derrière nous ? A chaque fois qu’on recharge, on va crever. Faudra tout refaire depuis le début ? ça me parait inutilement punitif ça. J’espère qu’il y a un moyen d’éviter cette situation.

Matt
Matt
22 décembre 2019 12:15

‘tain j’ai eu du mal à fuir la zone médicale (avant que ça prenne feu, tout ça)
L’alien qui t’attend dans le plafond avec aucun signal sur le détecteur de mouvement, l’androïde qui te cherche…
J’ai eu une mort assez cinématographique^^ J’attendais que l’alien parte du plafond (je regardais sa bave qui coule) et puis…je sais pas, ça a du s’arrêter de couler, j’ai pas fait gaffe, j’ai attendu trop longtemps, et PAF, la queue qui me passe au travers du bide…
Le choc !^^
Il a du descendre derrière moi, j’ai même pas remarqué…

Matt
Matt
Reply to  Rick
22 décembre 2019 17:31

Tu me fais peur avec ton chapitre énervant^^
Pour l’instant je ne trouve pas le jeu injuste, mais bon…j’espère que ça va pas le devenir par la suite.

Matt
Matt
Reply to  Rick
22 décembre 2019 17:35

Tiens au fait j’ai eu une sorte de “bug” marrant.
J’ai lancé un truc qui fait du bruit et je suis sorti d’une pièce…mais l’alien arrivait face à moi. Je me suis dit “bon, je suis mort”
Et il est passé à côté de moi pour aller d’abord tuer d’autres humains. Je me suis dit “euh…ok, cool”
Je suis allé me cacher sous un lit.
Mais euh…l’alien est revenu vers moi et m’a chopé sous le lit…
Genre il m’avait vu mais il me gardait pour plus tard. Bizarre…

Matt
Matt
29 décembre 2019 14:26

Ah ça y est je bloque un peu à un endroit. Je dois atteindre un terminal avec un robot juste devant. Il y a une commande sur un autre terminal qui peut l’obliger à quitter la pièce, mais il faut que j’arrive à le contourner, à accéder au terminal et finir ce que j’ai à faire avant qu’il revienne…et l’alien débarque aussi. Et la pièce est petite…

Matt
Matt
4 janvier 2020 12:03

Pfiou, je commence à me taper des passages pas faciles^^
ça ne fait pas rager parce qu’on sent toujours que c’est un peu notre faute quand on se fait avoir. Sauf gros coup de poisse avec le comportement aléatoire de l’alien.
Mais c’est vrai que devoir refaire de longs passages avec des sauvegardes à l’ancienne…on n’a plus l’habitude…un peu frustrant des fois.

Matt
Matt
Reply to  Rick
4 janvier 2020 13:57

Oui j’aime bien le jeu pour l’instant. Il surpasse les Outlast pour le coup^^ (même si c’est pas le même type d’ambiance)
J’ai franchi ce passage depuis^^ Mais pas facile. J’ai fait le con aussi à un moment avec mon lance flammes. Si on se sert du lance flammes l’alien sait qu’on est là, et il revient toujours. Du coup si tu le fais, faut te cacher après et être sûr qu’il lâche l’affaire pour de bon.
Ils ont vraiment bien géré l’IA.

Matt
Matt
6 février 2020 21:09

Bon…un super jeu vraiment !
Mais aussi un jeu auquel je ne rejouerai pas tout de suite^^
C’est vraiment stressant ce concept d’absence de pattern chez un ennemi. Je n’ai jamais ressenti ça dans un jeu. C’est assez unique. Pas forcément le jeu le plus “flippant”, mais stressant ça oui !

Matt
Matt
27 mai 2020 22:15

Plusieurs mois plus tard, j’ai donc fait les DLC (inclus) qui reprennent des scènes du film.

C’est court, mais sympa. ça m’aurait fait chier de payer pour ça, mais vu que c’était inclus, je vois ça comme un bonus bien sympa.

Mais bon sang ce jeu me fait flipper. Enfin…c’est pas de l’angoisse comme un SIlent Hill, mais la tension de fou ! Le stress ! Ce foutu alien imprévisible, c’est la flippe !

J’ai eu du mal à me remettre dans le jeu sans poser la console toutes les 5min après avoir avancé de 10m ^^

Matt
Matt
Reply to  Matt
28 mai 2020 20:46

Ouais et avec l’alarme, la vapeur et les lumières, j’avoue que j’ai fini par foncer comme un con. Heureusement je me suis pas fait tuer. Je sais pas si l’alien se pointe aléatoirement aussi dans cette partie, mais on voit tellement rien que je me suis dit “et puis merde”^^ mais bien stressant.