[Film] Zombie Fight Club, de Joe Chien (2014)

Une invasion de zombies, quelques bimbos et deux ou trois cogneurs…


Avis de Jonathan-HK :
Le film remplit complètement son contrat de nanar 100% divertissant, que ce soit tout de suite dit. Pompant sans vergogne le film La Horde (pour le concept de flics/truands réunis dans un immeuble envahi par des zombies et le personnage du papy) et même The Walking Dead (histoire perso du Gouverneur, faisant écho ici à un personnage qui maintient sa fille zombifiée auprès de lui), on ne s’ennuie pas une seule seconde devant les nombreuses péripéties qui émaillent du métrage.

Les dialogues sont majoritairement en anglais, et on peux aisément le regarder en vo non sous titré tant ils sont à bases de « Fuck !» « What Happen ? It’s a zombie ! » « Shit ! Go Away ! Just Go ! » et le scenario totalement absent.
La première partie (environ 1h) se situe dans l’immeuble, et la dernière demi heure dans un monde post apocalyptique où des sadiques maintiennent captifs les héros et les forcent à se battre contre les zombies (d’où le titre). Mélangeant film de prison, scènes de tortures (Jessica C forcée d’avoir une relation avec une matonne sadique sous l’œil du chef pervers) et pur exploitation, le mélange est détonant et sacrement divertissant.

En parlant d’elle, Jessica C n’est pas si présente que ça mais chacune de ses apparitions à l’écran est un véritable délice visuel, l’actrice nous offrant un panel impressionnant de non jeu et d’arguments de poids. Andy On joue un flic intègre, qui essaie tant bien que mal de survivre entre les morts vivants, les ripoux et les gangsters. Car ici, c’est chacun pour sa peau. Je trouve l’acteur très charismatique et beau gosse, dégageant quelque chose de puissant de part sa présence et ses capacités physiques, tout de même pas vraiment exploitées ici. Dommage. Micheal Wong joue un chef d’équipe égoïste et pervers, n’hésitant pas à profiter d’une des filles de la famille chez qui son équipe a trouvé refuge environ 30 secondes auparavant, alors que les zombies grattent à la porte. Sacre Michael !

Alors oui, il y a des défauts, comme la réalisation qui est quelconque, les maquillages pas terribles, et les effets sanglants sont nombreux et généreux mais bien cheaps. Mais pourra-t-on en tenir rigueur à un film aussi généreux et fun ? Non, soyons honnêtes ! Du nanar de cette qualité, ça ne court pas les rues. Alors ne boudons pas notre plaisir.
Le film se permet même un dernier plan versant dans l’émotion. Même si ça ne marche pas, la faute à une relation Jessica et Andy pas assez développée ( bien que restant dans l’attachement et non pas dans l’amour pur), ça reste tout de même sympa dans l’idée.

Très rythmé, Zombie Fight Club est un film fauché mais divertissant, multipliant les scènes d’action et wtfesques pour le plus grand plaisir du spectateur, venu se détendre et ayant laissé son cerveau dans la pièce d’à côté.

Note :



Titre : Wolfcop
Année : 2014
Durée : 1h40
Origine : Taïwan
Genre : Action / Horreur
Réalisateur : Joe Chien

Avec : Andy On, Michael Wong, Jessica C, Jack Kao, Philip Ng, Terence yin, Candy Yuen, Derek Tsang, Abby Feng

 Zombie Fight Club (2014) on IMDb


Galerie d’images :

Les derniers articles par Jonathan-HK (tout voir)

4 Comments

Add a Comment
  1. Non mais c’est quoi ce nom “Joe Chien” ils ont vraiment des nom de malades a Hong-Kong, ca me fera toujours rire “Elvis Tsui” et “Fruit Chan” restent mes préféré.
    Le film a l’air bien fun en plus “Michael Fucking Wong” qui joue un salopard j’ai hate de voir ca, par contre Andy On je suis pas fan, il frime mais il a pas cette “cool attitude” que dégage d’autre frimeur (chow yun fat, michael wong jeune, stephen chow ) et du coup je le trouve assez enervant.

  2. Ne t’en fais pas, je peux te garantir que tes yeux seront plus braqués sur Jessica C va ^^

  3. J’aime beaucoup Andy On moi au contraire. JE me fiche de la frime (Donnie fait 100 fois pire !). Je trouve qu’il a un énorme charisme, et quand il a un bon chorégraphe, on sent une enorme puissance dans ses coup, il est super punchy

  4. Vu tout a l’heure, j’ai bien aimé (pourtant pas très film d’horreur ) c’est vraiment très fun putain le vieux avec sa tronçonneuse et ces jambes de robots,le rapeur a la con, bref on ne voit pas le temps passer.
    par contre Michael wong est sous exploité et la caméra bouge dans tous les sens pendant les combats
    Tu a oublié de citer “the raid” dans les influences pour la première partie (un immeuble, des flics robocop avec un chef ripou)
    Pour Jessica C c’est vrai qu’elle a des arguments mais ca n’a pas l’air très naturel tout ça, pour son jeu je peux pas dire sa doit être sa plastique qui m’a déconcentré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *