[Film] Very Bad Santa, de David Steiman (2005)

Quelle surprise ! Le père noël n’est autre que le fils de Satan qui a perdu un pari avec un ange. Son gage : distribuer des cadeaux aux enfants à noël pendant 1000 ans… Les 1000 ans sont maintenant révolus et le diable en lui refait surface : le massacre peut commencer ! Surtout qu’il a gardé précieusement les noms et adresses des enfants qui lui ont écrit…


Avis de Cherycok :
Des films de Noël avec un gentil Papa Noël qui apporte plein de cadeaux aux gentils enfants qui ont été sages, il y en a toujours eu en période de fin d’année. Des films de Noël avec un méchant Papa Noël bien énervé qui défonce tout ce qui bouge, y’en a déjà nettement moins. On pourra citer Silent Night (2012) de Steven C. Miller, Rare Exports (2010) de Jalmari Helander, ou encore A Christmas Horror Story (2015) de Grant Harvey, Steven Hoban et Brett Sullivan. A cette liste non exhaustive, on pourra désormais rajouter Santa’s Slay, sorti chez nous, et pour on ne sait quelle raison, sous le titre Very Bad Santa (toujours ce truc bizarre de renommer un titre anglais en… anglais…). Exit donc ici les bons sentiments, les moments guimauve et autres scènes de rires d’enfants, et bienvenue à l’humour noir, à ce père noël badass dont la passion principale est de défoncer des crânes, et à du fun et uniquement du fun.

Production Brett Ratner (Rush Hour 2, Dragon Rouge), Very Bad Santa est le premier long métrage de David Steiman, son assistant réalisateur sur plusieurs de ses films. Comédie horrifique à très petit budget et sortie directement en DVD, Very Bad Santa est très centré sur une culture qu’on qualifierait de 80’s, avec les typiques clichés de la petite bourgade ricaine, des deux adolescents dont on attend jusqu’à la fin du film le premier baiser, ou encore du grand père farfelu et inventeur (vous avez dit Retour vers le Futur ? Ou alors Gremlins ?). On nous annonce clairement la couleur d’entrée de jeu, on est ici dans une comédie avant tout. L’ensemble est bien déluré, les effets comiques prendront le pas sur ceux horrifiques, dès la première scène, la meilleure du film, avec le massacre de cette famille en apparence parfaite mais au final bien dégénérescente, avec au passage des cameos très sympathiques de Fran Dresher (Une Nounou D’Enfer), Rebecca Gayheart (Urban Legend) ou encore James Caan (Le Parrain).
Le réalisateur ne se soucie à aucun moment de la psychologie des personnages, il ne s’attarde d’ailleurs pas sur grand-chose et préfère privilégier le film. Cela s’en ressent du coup sur la durée du film puisque si on enlève le générique de fin, la durée ne dépasse pas les 1h08. Et du coup, c’est vrai que malgré un certain côté prévisible au final pas gênant, tout s’enchaine à vitesse grand V, ne laissant que peu de place aux temps morts. En gros, imaginez une sorte de gros défouloir où tous les acteurs semblent d’amuser comme des petits fous. Et nous avec par la même occasion.

Car oui, Very Bad Santa est fun. Very Bad Santa est très fun. L’humour noir y est constamment présent, le film ne respecte au final pas grand-chose et tout le monde en prend pour son grade. Les vieux et les enfants se font défoncer dans la joie et la bonne humeur, les juifs et les chrétiens ne sont pas en reste,… et de manière générale, ce sont les fêtes de Noël qui sont tournées en dérision et réduites à néant. L’aspect marketing de ces dernières est d’ailleurs cité à plusieurs reprises… Il est tout de même dangereux de jouer à fond la carte des idées à la con, car autant certains pourront trouver ça des plus funs, autant certains y verront un coté des plus consternants. C’est à double tranchant mais pour peu que vous regardiez ce film pas sérieux de manière pas sérieuse, vous devriez passer un agréable moment.
D’autant plus que notre Père Noël est incarné par Bill Goldberg. Comment ? Vous ne connaissez pas Bill Goldberg ? Alors imaginez un catcheur de plus de 1m90, pesant plus de 130kg, uniquement composé de muscles, avec des bras aussi larges que vos cuisses, affublé ici d’une grosse barbe grise, enchainant les meurtres originaux à vitesse grand V (transpercé par un pied de drapeau, « épinglé » contre un mur, à coup de pioche dans la tête,…), et se déplaçant sur son traineau volant tiré par un énorme bison carnivore à la truffe qui peut clignoter en rouge. Vous l’avez l’image en tête là ? A ce propos, les effets gores sont réussis, mais on sent rapidement les limites du budget dès qu’il s’agit d’en faire un peu plus. Par exemple, le fameux traineau volant est relativement moche lors des séquences aériennes avec des incrustations complètement ratées…

LES PLUSLES MOINS
♥ Le Père Noël badass
♥ Le coté fun
♥ L’ambiance 80’s
⊗ Les effets spéciaux
⊗ Ne vas pas assez loin dans la méchanceté
Tout est loin d’être parfait dans ce Very Bad Santa, mais le gros délire qui nous est présenté risque d’en divertir plus d’un pour peu qu’on aime les films qui ne se prennent pas au sérieux.



Titre : Very Bad Santa / Santa’s Slay
Année : 2005
Durée : 1h14
Origine : Canada / U.S.A
Genre : Il est méchant le Papa Noël
Réalisateur : David Steiman
Scénario : David Steiman

Acteurs : Bill Goldberg, Douglas Smith, Emilie de Ravin, Robert Culp, Dave Thomas, Saul Rubinek, Rebecca Gayheart, Chris Kattan, Fran Drescher, Alicia Loren

 Santa's Slay (2005) on IMDb


0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Éditeur
2 février 2016 16:10

Il y a aussi bad santa de Terry Zwigoff avec Billy Bob Thornton en 2004 moins extrême mais sympa.

Rick
Administrateur
2 février 2016 20:43

Je croyais l’avoir de côté, mais après vérification, j’ai la version Bad Santa dont Feroner parle. Dommage ça avait l’air fun !

pacboy
pacboy
3 février 2016 8:12

Bad santa, de souvenirs, était vraiment bon et fun, ce very bad santa peut être marrant et à essayer à l’occas