[Film] Safety Not Guaranteed, de Colin Trevorrow (2012)


Un journaliste et deux stagiaires travaillant pour un magazine souhaitent interviewer un homme ayant passé une annonce dans le but de trouver un compagnon pour effectuer un voyage dans le temps.


Avis de Cherycok :
Colin Trevorrow. Est-ce que ce nom vous dit quelque chose ? J’avoue que moi, il ne me disait rien lorsque je l’ai vu, et pourtant il a écrit et réalisé un des plus gros cartons cinéma de l’année 2015, un film qui a engendré plus de 1.6 milliard de recettes à travers le monde. Ce film, c’est Jurassic World. Oui, le temps où on attendait le dernier Cameron, le dernier Spielberg, le dernier Verhoeven n’est plus, et aujourd’hui, dans la plupart des cas, on ne sait même plus qui est à la barre des gros films qui sortent. Mais là n’est pas la question. Nous n’allons pas parler de ce carton planétaire mais nous allons nous intéresser au film précédent de ce réalisateur, son premier, mis en boite 3 ans avant, et portant le nom de Safety Not Guaranted, une petite comédie romantique réussie ayant pour thématique le voyage dans le temps. Oui, ça a maintes fois été vu, sauf que le traitement qui est fait ici de cette thématique est différente de d’habitude.

Dans le numéro de septembre/octobre 1997 du magazine Backwoods Home, le rédacteur en chef John Silveira a rédigé une annonce humoristique pour remplir la section des petites annonces et elle disait : « Recherché : Quelqu’un pour remonter le temps avec moi. Ce n’est pas une blague. P.O. Box 322 Oakview, CA 93022. Vous serez payé après notre retour. Vous devez apporter vos propres armes. Sécurité non garantie. Je n’ai fait cela qu’une fois auparavant. ». Dans ce même numéro, on trouvait également une fausse annonce d’emploi utilisant la même boîte postale, la propre adresse postale de John Silveria, qui pensait ainsi dévoiler la blague. Cependant, l’annonce « Safety Not Guaranteed » est devenue un phénomène culturel. L’adresse reçoit des milliers de lettres en réponse et l’annonce est même présentée dans l’émission The Tonight Show With Jay Leno. C’est en 2007 que le scénariste Derek Connoly entend parler de cette annonce, pensant qu’elle était authentique. Il se dit qu’il y avait quelque chose de vraiment triste à tout cela, que la personne regrettait vraiment quelque chose de son passé et qu’il voulait revenir en arrière pour réparer. Ça a attiré son attention et il écrit une première version de scénario, d’abord comme un film de copains, puis réécrit le rôle principal en pensant à Aubrey Plaza après l’avoir vu dans Funny People. Souhaitant obtenir l’autorisation de l’auteur de l’annonce pour adapter ce concept en film, Conolly finit par retrouver Silviera qui donne sa bénédiction pour le film. 750000$ en poche, quatre semaines de tournage, Safety Not Guaranteed était né et rapporte un peu plus de 4M$US à travers le monde. Cela peut paraitre peu, mais par rapport au budget, le film rentre largement dans ses frais. Mais surtout il se taille une jolie petite réputation en gagnant divers prix dans des festivals, comme celui du Meilleur Premier Scénario au Film Independent Spirit Awards de 2013 ou celui du Meilleur Film au Phoenix Film Critics Society Awards.

Safety Not Guaranteed est une comédie romantique douce-amère qui, plutôt que d’axer son film sur le voyage dans le temps, va s’en servir uniquement comme toile de fond et se concentrer plutôt sur ses personnages, ou plutôt sur ses duos de personnages. Colin Trevorrow va prendre le temps de tous bien les développer en construisant plusieurs arcs narratifs. Il y a tout d’abord l’arc principal, où la jeune héroïne Darius, très cynique sur le monde qui l’entoure, considérée comme une « freak » par ses proches, va se prendre d’affectation puis développer des sentiments pour ce qui au départ nous est présenté comme un fou un peu psychopathe pensant pouvoir voyager dans le temps. On va voir leur évolution, on va apprendre à les connaitre et les préjugés vont tomber. Bien que classique, leur duo va être touchant. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, et bien qu’ils soient en retrait, leur arc narratif est tout aussi sympathique, de même que leur évolution. Le journaliste Jeff, qui nous est d’abord présenté comme un gros con prétentieux et branleur, va s’avérer au final plus touchant que prévu, et le jeune stagiaire d’origine indienne, Arnau, geek dans toute sa splendeur, va finir par s’affirmer grâce à Jeff. Alors oui, tout ça pourra paraitre un peu facile, mais c’est fait avec suffisamment d’intelligence et de finesse pour qu’on ne soit pas tenté de se moquer alors qu’il aurait pu y avoir de quoi, d’autant plus que les acteurs se donnent à fond et sont impeccables. La mise en scène de Colin Trevorrow est sobre, toute simple, à l’instar du film, car l’intérêt ici n’est pas d’en mettre plein la vue. Et le voyage dans le temps dans tout ça ? On ne va rien révéler. Mais il sert uniquement de film conducteur afin que tout le long on se pose réellement la question si, oui ou non, ce voyage dans le temps est réel. La scène de fin nous donnera la réponse, mais au final, quelle que soit l’issue qu’aurait pu prendre le film, le principal était tout ce qui se passait avant. Et malgré l’aspect doux-amer de certaines scènes, on ressort du film avec le sourire aux lèvres, avec cette satisfaction d’avoir passé un moment certes tout simple, mais surtout très agréable.

LES PLUSLES MOINS
♥ Des personnages réussis
♥ Le ton léger mais cynique
♥ L’idée de départ farfelue
⊗ Les clichés inhérents au genre
Safety Not Guaranteed est une petite comédie toute simple, aux personnages attachants et à l’univers décalé. Un film qui donne la banane et qui mériterait d’être plus (re)connu.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Lorsque le personnage de Jeff (Jake Johnson) aborde celui de Kenneth (Mark Duplass) au sujet de l’annonce pour le voyage dans le temps, il mentionne qu’il aimerait remonter le temps pour voir des dinosaures vivants. Plus tard, Kenneth mentionne à Darius (Aubrey Plaza) qu’il est fan de Star Wars. Le film suivant du réalisateur Colin Trevorrow est Jurassic World (2015), qui traite d’un parc d’attractions où se trouvent des dinosaures vivants et qui a pour vedette Johnson. Il a également été le réalisateur désigné de Star Wars : L’Ascension de Skywalker (2019) jusqu’à ce qu’il se retire en 2017 en raison de divergences créatives.

• Lors du panel Directors on Directing de la Comic Con 2020, Colin Trevorrow a révélé que la fin originale du film était différente. Bien que le film ait déjà été accepté au festival de Sundance, Trevorrow a estimé que la fin antérieure ne convenait pas et a rappelé les acteurs pour tourner la nouvelle fin deux semaines seulement avant la première du film au festival.



Titre : Safety Not Guaranteed
Année : 2012
Durée : 1h26
Origine : U.S.A
Genre : C’est tout mimi
Réalisateur : Colin Trevorrow
Scénario : Derek Connoly

Acteurs : : Aubrey Plaza, Mark Duplass, Jake Johnson, Karan Soni, Lauren Carlos, Basil Harris, Mary Lynn Rajskub, David Leo Schultz, Jeff Garlin, William Hall Jr.

 Safety Not Guaranteed (2012) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments