[Film] Rat Race (2001)

À Las Vegas, Donald Sinclair, le propriétaire excentrique de l’un des plus grands casinos de la ville, décide d’organiser un pari très spécial en compagnie de ses clients milliardaires, tous originaires des quatre coins du monde. Le concept est simple : ils choisissent douze clients parmi les nombreux qui défilent chaque jour et parient sur celui ou celle qui empochera les deux millions de dollars, cachés dans un sac à la consigne de la gare de Silver City, distant de 2 000 kilomètres. Pour la poignée de candidats concernés, commence alors une chasse au trésor effrénée et délirante où tous les coups sont permis…


Avis de Cherycok :
Les Zucker ont bâti leur réputation en tant que réalisateur ou producteur sur des comédies bien crétines que tout le monde connait telles que Y’a-t-il un flic pour sauver la Reine et ses deux suites, Y’a-t-il un pilote dans l’avion ? ou encore Top Secret, voire plus récemment Scary Movie 3 et 4. La qualité n’est pas toujours au rendez-vous mais on se paie tout de même de bonnes barres de rire surtout quand on est comme moi un bon client pour ce genre de production. Alors lorsque Jerry Zucker aligne un casting tel que celui de Rat Race, l’amateur de gag couillon que je suis se devait d’y jeter un œil histoire de se détendre les zygomatiques.

Ce scénario assez simple, un milliardaire qui offre 2 millions de dollars au premier des concurrents qui va d’un point A à un point B par les moyens qu’il veut, n’est bien entendu qu’un prétexte pour aligner des scènes toutes plus débiles les unes que les autres. Outre les personnages qui sont parfois bien barrés à l’instar de lui interprété par Rowan -Mr Bean- Atkinson qui a la particularité de s’endormir n’importe où et n’importe quand et qui à eux tout seul sont une vaste blague, c’est plus ce qui va arriver à chacun des concurrents qui va être le moteur de cette comédie.

Autant certains gags tombent carrément à plat car souvent trop tirés par les cheveux (le coup de la moustache de Hitler qu’on voit venir à des kilomètres), d’autres valent leur pesant de cacahuètes. Souvent très visuels, certains sont étalés sur la durée et reviennent de temps en temps, parfois au moment où on ne s’y attendait pas. Le coup de la vache accrochée par une patte à une montgolfière et qui bien entendu va se cogner sur tout ce qui bouge fait à chaque fois son petit effet. C’est toujours très bête, on préfèrera forcément les mésaventures d’un des personnages plutôt que celles d’un autre, mais dans l’ensemble, et si bien entendu on adhère un minimum à ce genre d’humour, il a des chances que le nombre incroyable de pitreries à la minute fasse son petit effet.

Le film est malheureusement plombé par une fin trop bon enfant qui tranche un peu avec le reste du film et ses gags parfois assez méchants. Du coup, le soufflet retombe un peu et on est forcément déçu de finir sur cette note négative. Néanmoins, Rat Race est suffisamment rythmé et con comme la lune pour se payer une bonne tranche de rigolade et c’est déjà pas si mal.

 


Titre : Cash Express / Rat Race / Course Folle
Année : 2001
Durée : 1h50
Origine : U.S.A
Genre : Comédie
Réalisateur : Jerry Zucker

Acteurs : Cuba Gooding Jr., Seth Green, Rowan Atkinson, Whoopi Goldberg, Breckin Meyer, Jenica Bergere, Vince Vieluf, Jon Lovitz, Andrew Kavovit, John Cleese, Dave Thomas, Amy Smart, Dean Cain


Galerie d’images :


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Comments

Add a Comment
  1. Je connaissais pas du tout… A découvrir à l’occaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *