[Film] Phantasm 2, de Don Coscarelli (1988)

Enfermé dans un hôpital psychiatrique, Mike est finalement relâché lorsqu’il admet que tout ce qu’il a prétendu avoir vécu dans l’antre du Tall Man n’était que le fruit de son imagination. Mais à peine sortie, il reprend contact avec Reggie pour mettre un terme aux agissements du Tall Man. Mike voit dans ses rêves une jeune femme, Liz. Persuadé que celle-ci est en danger et qu’elle a besoin de son aide, Mike se dépêche de retrouver le Tall Man.


Avis de Rick :
Il aura fallut attendre 9 ans avant de voir débouler sur les écrans la première suite de Phantasm. En 1979, Phantasm fait l’effet d’une bombe. Foutrement original, prenant, mystérieux, le film est depuis devenu culte, et mieux que ça, il reste encore un chef d’œuvre unique du cinéma fantastique. Comme quoi, certains films ne vieillissent pas. Bon oui il y avait bien quelques effets ratés, mais amplement pardonnés face à ce que le film proposait à côté. En 1988, Phantasm 2 débarque, avec quelques changements, dans le ton, dans la production également. Si Don Coscarelli reste scénariste et réalisateur, la Universal produit, ce qui permet au film d’avoir un plus gros budget (3 millions, contre les 300 000 du premier). Ironiquement, cela restera la production la moins chère de la Universal durant toutes les années 80… Mais la Universal fait pression sur certains points précis.

phantasm203

Coscarelli doit livrer une intrigue linéaire, n’inclure aucune séquence de rêve (aie), une femme devra avoir un rôle important, et la Universal refuse que A. Michael Baldwin et Reggie Bannister reprennent leurs rôles… Coscalli obtient finalement le droit de reprendre Reggie Banister, mais devra caster James Le Gros dans le rôle de Mike. Malgré toutes ces concessions, Phantasm 2 n’est pas une suite ratée. Largement inférieure au premier opus certes, mais pas ratée. Cette suite reprend même exactement là où le premier s’arrêtait. Mike et Reggie discutent, Mike monte dans sa chambre, et le Tall Man réapparaît. Le film commence alors véritablement, et nous assistons à la fuite de Mike et Reggie des griffes du Tall Man et de ses esclaves, sorte de nains défigurés. Une mise en bouche rythmée et pleine de charme, où malgré un ton plus musclé, on retrouve l’ambiance du premier opus. Mise en scène, musique, rien à redire, Phantasm 2 commence bien. L’intrigue reprend alors bien plus tard, et première constatation, A. Michael Baldwin étant remplacé par James LeGros, la différence se fait immédiatement sentir. Sans être totalement mauvais, Le Gros ne fait pas le poids et nous gâche quelque peu le plaisir.

phantasm206

Mike sort de l’hôpital psychiatrique, avec une seule idée en tête, poursuivre le Tall Man pour le détruire, et retrouver Liz, une jeune femme habitant un petit village que Mike voit dans ses rêves. Elle aussi le voit dans ses rêves. Mike se fera aider par Reggie, toujours là pour lui, plus que jamais déterminé depuis que sa famille fut victime des actes du Tall Man. Après une petite séance de shopping, le métrage peut véritablement commencer. Séance de shopping annonçant clairement la nouvelle direction prise par cette suite, direction qui ira encore plus loin dans le troisième opus. Si le premier était sérieux et misait beaucoup sur l’ambiance et les apparitions du Tall Man, Phantasm 2, lui, se permet d’ajouter beaucoup d’humour (quelques phrases humoristiques, un concours sur celui qui a la plus grosse… tronçonneuse), un contenu beaucoup plus musclé (Reggie se construit un fusil à quatre canons scié, Mike sera armé d’un lance-flammes) et se permet également pas mal de clins d’œil à d’autres films du cinéma de genre. Ainsi, au départ d’un plan, on remarquera écrit sur un sachet contenant les cendres d’un macchabé le nom de Sam Raimi. Référence pas totalement innocente, puisqu’on pourrait, vu les notes d’humour et le côté musclé, rapprocher Phantasm 2 de Evil Dead 2. Les deux métrages tentent de s’éloigner de leur modèle original tout en comportant toujours pas mal d’éléments semblables.

phantasm209

Phantasm 2 se permettra aussi d’aller plus loin dans le gore (le premier ne l’était pas). On aura droit à des créatures étranges, des corps brûlés, liquéfiés, et les boules tueuses sont de retour. Et elles sont customisées, puisqu’elles ont maintenant de nouvelles fonctions. Elles ont différentes lames, servant à couper des oreilles, perforer le crâne, ou tout simplement faire exploser ce qui bouge et passe dans leur champ de vision. Des nouveautés intéressantes nous donnant des scènes rythmées, mais malheureusement, il y a un grand creux en milieu de récit, et on s’ennuie quelque peu, entre un Mike dialoguant dans ses rêves avec Liz, s’avouant mutuellement qu’ils s’aiment (une scène d’une niaiserie incroyable) et un Reggie obsédé par les femmes. Le film semble s’éterniser, et le Tall Man a maintenant une équipe avec lui, dont un gros gars portant un masque à gaz. Ces ajouts enlèvent un peu de la force au personnage malheureusement, et il faudra attendre le final pour retrouver la force de l’introduction, bien que tout ceci soit calqué sur le premier opus (comme certaines situations de Evil Dead 2 ceci dit…). Le troisième opus continuera dans cette voie, sympathique, mais n’arrivant pas à la hauteur de l’original.

phantasm211

LES PLUSLES MOINS
♥ Retrouver l’ambiance
♥ Un univers unique
♥ Le Tall Man
♥ Plus d’effets spéciaux
⊗ Quelques effets ratés
⊗ Beaucoup plus d’action et d’humour
⊗ Un petit ventre mou
Un épisode à la Evil Dead 2, avec de l’humour et de l’action. Un grand creux au milieu, mais le début et la fin sauvent le tout. Si on est loin de l’ambiance du premier opus, ça reste sympathique.

phantasm213



phantasm-2-pochetteTitre : Phantasm 2
Année : 1988
Durée : 1h30
Origine : U.S.A.
Genre : Fantastique
Réalisateur : Don Coscarelli
Scénario : Don Coscarelli

Acteurs : James LeGros, Reggie Bannister, Angus Scrimm et Samantha Phillips

 Phantasm II (1988) on IMDb


phantasm214phantasm215phantasm216phantasm217phantasm218phantasm220phantasm221phantasm222phantasm224phantasm225

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
pti denis
17 octobre 2016 21:30

J’aime beaucoup le premier mais le 2, comme tu le dis, à part le début et la fin, je le trouve trop chiant, du coup j’ai jamais tenté les 3 et 4.

Mais ceux qui n’ont jamais vu un épisode de cette série, il faut avoir vu le premier, c’est un film hyper original et très bien mené malgré son micro-budget.

Très bonnes critiques de cette saga Rick 😉

Tu prépares déjà Halloween ^^

pti denis
18 octobre 2016 21:41

As-tu vu l’épisode Television terror de la saison 2 des Contes de la crypte ?

Pour moi le meilleur épisode (de ceux que j’ai vu) de la série et un des meilleurs found footage!