[Film] People’s Hero, de Derek Yee (1987)


Sai et Boney sont deux gangsters inexpérimentés. Rapidement, leur tentative de braquage tourne au cauchemar. Sonny Koo, un redoutable gangster recherché par la Police, se trouve également malgré lui pris en otage dans l’établissement bancaire. La situation bascule lorsque deux flics aux méthodes opposées s’affrontent pour la libération des otages…


Avis de Eric Draven :
Pour son second film, Derek Yee frappe très fort. Un huit clos magnifique, porté par Ti Lung dans un de ses meilleurs rôles. Certainement son plus beau film avec « C’est la vie mon chérie ». L’histoire est celle de deux jeunes un peu paumés qui décident de braquer une banque. Malheureusement pour eux, tout ne se passe pas comme ils le veulent. Ils se retrouvent bloqués dans la banque avec, d’un côté la police voulant à tout prix les liquider pour régler l’affaire, et, de l’autre, un des criminels les plus dangereux et les plus recherchés qui les prend en otage avec quelques personnes présentes dans la banque. Chacun va affronter ses démons et essayer de s’en sortir.

People’s Hero est un excellent démarquage d’Un après-midi de chien de Sidney Lumet avec Al Pacino et John Cazale. Le film tout entier repose sur les épaules de ses acteurs principaux. Le jeu de Ti Lung est tout en nuance : tantôt inquiétant, tantôt attachant. Il livre ici une composition hallucinante. Tony Leung Chiu-Wai est lui aussi parfait. Il recevra d’ailleurs (avec Elaine Kam) le Hong-Kong Award du meilleur second rôle en 1987. Ce qui est original dans ce film, c’est le point de vue adopté par le réalisateur. On ne suit pas l’action du point de vue des policiers (comme la plupart du temps dans ce genre de film) mais celui du criminel et des braqueurs. Du coup, les policiers sont présentés comme les mauvais, mis à part Tony Leung Ka-Fai qui fait tout ce qu’il peut pour éviter le bain de sang prévu par les forces de l’ordre. Paul Chun, qui joue le chef de la police, est présenté comme le véritable « bad guy » de l’histoire. De plus, chaque personne prise au piège dans la banque représente un stéréotype : le gardien pakistanais qui a peur de la rétrocession de 1997 (sujet abordé très sérieusement durant le film), la mère qui délaisse son enfant mais décide de se sacrifier pour elle, etc…

Comme pour C’est la Vie Mon Chérie ou Full Throttle, le réalisateur s’appuie sur des sentiments humains, des problèmes quotidiens, où chacun de nous peut se retrouver et s’identifier. Il y a un climat oppressant, pesant, qui se dégage du film. Au fur et à mesure qu’il avance, on se rend compte que tous les personnages vont dans une impasse, une issue fatale. A ce niveau-là, la scène finale est d’une puissance inouïe grâce à des images chocs (le sang de Ti Lung dégoulinant le long de la voiture, qui représente une porte vers la liberté) et une mise en scène très inspirée. Très peu d’action donc, mais une tension constante entretenue par la faiblesse grandissante de tous les personnages coincés dans ce tout petit espace, ne sachant pas comment s’en sortir, ni comment réagir. A ce titre, la scène où Ti Lung se fait rejeter par sa petite amie est bouleversante et dramatique. Il arrive à rendre son personnage de meurtrier attachant et sympathique. Le suspense est entretenu de manière très intelligente car on ne sait jamais comment les personnages vont réagir, faire face à leurs problèmes.

LES PLUSLES MOINS
♥ Un excellent casting
♥ Le point de vue adopté
♥ Des scènes d’une grande puissance
♥ Superbe mise en scène
⊗ Certains moments un peu survolés
Note :
Je vous conseille donc de découvrir sans tarder ce drame exceptionnel, malheureusement fort méconnu, mais que tout amateur de film de HK se doit de voir impérativement.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Comme dit dans la chronique, Tony Leung Chiu-Wai et Elaine Kam ont reporté le prix du meilleur acteur/trice dans un second rôle pour ce film aux 7èmes Hong Kong Films Awards. Ronald Wong était également nominé dans la même catégorie. Mais le film a également été nominé aux Golden Horse Awards, Ti Lung pour le meilleur acteur et Elaine Kam pour celui de meilleure actrice dans un second rôle, mais ils ne remporteront aucun prix.
• Un des otages mentionne le film Long Arm of the Law (1984) qui est le film qui a remis au goût du jour les polars violents et sans concession dans le cinéma de Hong Kong des années 80.

People’s Hero est sorti chez Spectrum Films en combo DVD / Blu-ray au prix de 25€. Il est disponible à l’achat ici : Spectrumfilms.fr

En plus du film, on y trouve : Présentation du film par Arnaud Lanuque, Interview du producteur John Shum, bande annonce du film.




Titre : People’s Hero / 人民英雄
Année : 1987
Durée : 1h22
Origine : Hong Kong
Genre : Braquage à l’hongkongaise
Réalisateur : Derek Yee
Scénario : Kwan Yiu-Wing, Keith Li, Derek Yee

Acteurs : Ti Lung, Tony Leung Chiu-Wai, Tony Leung Ka-Fai, Elaine Kam, Paul Chun, Ronald Wong, Bowie Lam, Benz Kong, Ho Pool-Yi, Lai Siu-Fong

 Yan man ying hung (1987) on IMDb


0 0 votes
Article Rating
Partager :

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Administrateur
14 juillet 2021 15:15

Ca a l’air très bon gros casting.
J’attend mon blu-ray.

Feroner
Administrateur
Reply to  Cherycok
14 juillet 2021 18:50

C’est rarement le cas avec Derek Yee, mais on est jamais déçu.