[Film] Pegasus vs Chimera (2012)

Dans la Grèce antique, le Roi démoniaque Orthos n’a qu’une idée en tête, détruire le royaume voisin. Il invoque une chimère pour trouver et tuer la princesse Philony et tous les défenseurs de ce royaume. Mais c’est sans compter sur le guerrier Belleros, la sorcière Mayda et le puissant cheval ailé Pegasus qui feront tout pour empêcher cela.

Avis de Cherycok :
Il y a quand même un truc qui me fait rêver… Comment un jour un mec a l’idée de faire un film d’heroic fantasy où un pégase va se friter contre une chimère (d’où le titre), le tout avec un budget dérisoire, et surtout arriver ensuite à trouver quelqu’un qui veuille bien financer ça… Non, y’a pas à dire, il y a des mecs qui sont forts tout de même. Heureusement, SyFy est là, toujours sur le coup pour nous produire des trucs hors normes, sentant tantôt le navet, tantôt le nanar, tantôt comme ici un petit mix des deux.

La Bonasse du film, parce qu’il y a toujours un quota à respecter.

L’heroic fantasy n’est pas un genre qui a donné naissance à de grands films à quelques exceptions près, mais il a par contre fourni les videosclubs en nanars et navet en tout genre. Une chose est certaine ici, c’est que niveau budget, c’était pas la joie. On nage vraiment en plein téléfilm heroic fantasy du pauvre avec tout ce que cela implique de costumes low-cost faits de 3 bouts de tissus et de deux boucles de ferraille, avec à tout casser 5 ou 6 décors qui reviennent régulièrement : devant une grotte, dans un soit disant château, dans la forêt, devant une cabane en bois et au bord de la mer (on fait dans l’original…).
Niveau casting, c’est guère mieux, avec des acteurs qu’on ne sent que peu impliqués (normal me direz vous), aidés par des dialogues d’un ennui et souvent d’une inutilité à toute épreuve, d’autant plus que le film sait se montrer bavard… Les 2 ou 3 combats à l’épée sont absolument épiques, en gros plans histoire de cacher la misère des chorégraphies inexistantes. Ca se résume à un coup à droite, suivi d’un coup à gauche, et on recommence. Ils ont le mérite de nous faire marrer au moins.

Un remake de E.T. ?

Niveau effets spéciaux, c’est étrangement assez correct pour ce genre de production, à croire que tout le maigre budget est passé là dedans. Les monstres sont assez bien animés à défaut d’être toujours bien intégrés. Les scènes sont de vol du pégase sont énormes tellement elles sont kitch, pas en terme d’effets spéciaux mais plus au niveau des acteurs qui essaient de nous donner l’impression qu’ils sont dans les airs. Puis lorsque l’animal revient au sol, les ailes disparaissent comme par magie… oui, parce qu’il faut pas trop se faire chier non plus, faut pas déconner. Puis quitte à continuer dans le foireux, on utilise certains plans à effets spéciaux plusieurs fois, parfois même deux à trois fois en moins de 30 secondes. On voit par contre la chimère à intervalle assez réguliers, ça change des films où on te promet des moments épiques entre 2 monstres et où on voit le combats 30 secondes à la fin.
Par contre, paie tes faux raccord, le film en est farci, et c’est très flagrant sur la blessure du cheval blanc qui en fonction des plans change d’endroit.

Quand la bébête a un petit creux, voilà la résultat.

Mine de rien, on rigole bien devant ce Pegasus vs Chimera. C’est tellement nul que certains passages valent leur pesant de cacahuètes. On est pas dans le nanar top niveau mais la courte durée et l’apparition fréquente des deux créatures fantastiques permettent de ne pas trop s’ennuyer (faut bien trouver quelques points positifs…). Et c’est déjà pas mal quand on voit le niveau proche du néant de certaines productions SyFy.

Note :

Note nanar :

 

Vu comment elle tient son arc, elle risque pas de blesser grand monde…


Titre : Pegasus vs Chimera / The Blood of Pegasus
Année : 2012
Durée : 1h26
Origine : Canada
Genre : Heroic Fantasy du pauvre
Réalisateur : John Bradshaw

Acteurs : Sebastian Roché, Nazneen Contractor, Rae Dawn Chong, James Kidnie, Mimi Kuzyk, Carlo Rota, Robert Clark, Andrew Jackson, Santino Buda, Tig Fong, Stephen G. Brown


Galerie d’images :

Le héros, tout en charisme…

Admirez les costumes…

Pas bouger Rex ! Bien…

Le pégase est blanc, enfin, il parait…

Bouge pas Robert, faut que tu fasses le mort. Mais arrête de bouger ta gorge bon sang !

Tu pues de la gueule Roger, je t’avais dit de te laver les dents avant la scène !

Le combat devant la cascade… Kitchissime.

Le grand méchant, tout en charisme également…


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

Comments

Add a Comment
  1. Rae Dawn Chong (LA GUERRE DU FEU, LA COULEUR POURPRE et surtout COMMANDO quoi !) et Carlo Rota (inoubliable informaticien de la série 24), costaud le casting !

  2. Carlo Rota, je peux pas dire, j’ai vu que un épisode de 24. Mais l’autre, maintenant que tu le dis, j’avais pas fait le rapprochement ! Mais je te rassure, ils sont aussi mauvais l’un que l’autre dans ce film ^_^

  3. Non mais rassure moi, tu as accéléré à quelques moments du film?ou parti te faire un thé?

  4. Je n’ai passé qu’une seule scène qui devait durer 5 minutes. En fait, à partir du moment où ca me fait rire, je regarde en entier, et là y’avait des moments franchement nanars ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *