[Film] La Nuit de Tous Les Mystères, de William Castle (1959)

Le millionnaire Frédérick Loren organise, suivant une idée de sa femme Annabelle, un jeu où il offrira 10000 $ à chacun des participants sélectionnés qui acceptera de passer la nuit dans sa maison hantée. Les invités à peine arrivés, d’étranges phénomènes se produisent.


Avis de Rick :
La Nuit de Tous les Mystères est un film qu’il a été longtemps difficile de trouver dans une qualité potable. La raison ? Une négligence dans les droits d’auteur ayant fait tomber le métrage dans le droit public. Ainsi, un bon nombre d’éditeurs en ont profités, et le film sorti, notamment sur le continent Américain, dans un très grand nombre d’éditions, la plupart du temps de très mauvaise qualité. Dorénavant, le film a enfin droit à des éditions correctes. Heureusement, puisqu’il le mérite amplement. Datant de 1959, le film se situe à mi-chemin entre le classique film d’épouvante américain de l’époque (comme La Maison du Diable réalisé 4 ans plus tard) et l’intrigue policière à l’anglaise. Avec un budget de 200 000 dollars, c’est William Castle qui se colle à la mise en scène, continuant d’ailleurs sur cette lancée les années suivantes (Le Désosseur de Cadavres, Homicidal, La Meurtrière Diabolique). Mais bien entendu, nous sommes en 1959, et la vision de l’horreur à l’époque est très différente, tout comme ce qu’il est possible de montrer à l’écran, autant en terme d’effets spéciaux que de censure. Oui, La Nuit de Tous Les Mystère est donc forcément un film sobre, qui ne montrera rien ou si peu à l’écran. Mais à la différence de La Maison du Diable réalisé un peu plus tard donc, le métrage ne place pas particulièrement de scènes marquantes et flippantes en faisant fonctionner l’imagination du spectateur de temps en temps, mais prend le chemin des montagnes russes.

Après une présentation typique des films de l’époque, on découvre les différents personnages, conviés à la soirée d’anniversaire du riche Frédérick Loren, joué par le génial Vincent Price (Théâtre de Sang, L’Abominable Dr. Phibes, La Mouche Noire). Comme dans la présentation d’une attraction, on découvre le manoir, pièce par pièce, avec toujours une petite anecdote pour faire frissonner sur tel ou tel élément présent. À la différence de beaucoup de métrages parlant de maison hantée, La Nuit de Tous les Mystères ne se situe pas dans une vieille demeure en ruine au style gothique, mais dans un manoir au style beaucoup plus moderne (le décor extérieur servira bien plus tard pour le tournage de Blade Runner). La peur pouvant et devant se dégager du métrage parviendra donc de l’irruption de l’étrange au sein de l’intrigue, de l’étrange dans un décor beaucoup plus moderne et donc que le spectateur peut côtoyer dans la vie de tous les jours. Est-ce que ça marche ? Oui et non.

Il faut bien avouer que le métrage a aujourd’hui prit un petit coup de vieux rendant ces quelques apparitions spectrales un peu datées, voir par moment un brin ridicule dés que la caméra s’attarde dessus. Voir ainsi les différents acteurs terrifiés par quelque chose qui ne nous touche pas plus que ça enlève quelque peu de la magie au métrage. Pour autant, La Nuit de Tous Les Mystères s’en sort encore très honorablement aujourd’hui, puisqu’il essaye de mélanger le genre pour ramener le plus souvent l’intrigue à un côté terre à terre. Les relations entre Frédérick et sa femme sont tendues, des groupes se forment, un tueur est peut-être parmi eux… Y aurait-il de la manipulation là dedans ? Et si les esprits n’étaient qu’un prétexte pour faire ressortir l’instinct manipulateur et meurtrier des hommes ? Oui, le métrage conserve indéniablement son charme aujourd’hui, et demeure bel et bien une œuvre culte. À noter que lors de sa sortie en 1959, William Castle, petit malin, tenta de traumatiser les spectateurs en faisant apparaître dans les cinémas un squelette à un moment clé du métrage.

LES PLUSLES MOINS
♥ Un métrage intéressant
♥ Vincent Price
♥ Bon film techniquement
⊗ Les apparitions ont prit un coup de vieux
Pas aussi percutant qu’il ne l’était à l’époque, La Nuit de Tous les Mystères demeure pourtant une œuvre phare, et s’en sort toujours bien avec sa courte durée.



Titre : La Nuit de Tous Les Mystères / House on Haunted Hill
Année : 1959
Durée : 1h15
Origine : U.S.A
Genre : Fantastique
Réalisateur : William Castle
Scénario : Robb White

Acteurs : Vincent Price, Carolyn Craig, Elisha Cook Kr., Carol Ohmart, Alan Marshal et Julie Mitchum

 La nuit de tous les mystères (1959) on IMDb


10 Comments

Add a Comment
  1. un film sympathique mais qui souffre, comme beaucoup de films de William Castle, de son côté un peu “gadget” puisque ses films étaient conçus pour le cinéma avec des apparitions de squelettes ou autres mannequins en plein milieu de la salle (les “jumpscare” théâtraux de l’époque)
    Donc forcément dans un autre contexte, ça marche moins quand même…

    Mais j’adore Vincent Price. Mes films préférés avec lui sont :
    -le chateau du dragon
    -l’homme au masque de cire de 1953(un remake^^…)
    -l’abominable Dr Phibes
    -certains films de Roger Corman (qui n’a pas fait que des nanars^^) comme la chute de la maison Usher, la chambre des tortures, le masque de la mort rouge.

  2. La malédiction d’Arkham aussi est pas mal, et la première adaptation au ciné de Lovecraft. Adaptation libre certes, mais pas mal inspirée de l’affaire Charles Dexter Ward.
    Par contre ils auraient mieux fait de ne pas montrer le monstre à la fin…c’est un gros lézard figé. Dommage.

  3. Oui ces films étaient pensés différemment, et ça s’en ressent. Ça reste intéressant, mais c’est à des années de la qualité de La Maison du Diable de Robert Wise, ou aussi même si le film partage plus les gens, de La Maison des Damnés, qui m’avait marqué enfant en VHS.

    Ah mais le truc c’est que Corman, quand il réalisait, c’était très loin d’être des nanars, c’était même on dira un excellent faiseur, voir allez, un très bon artiste. C’est dommage dans un sens qu’il ai mit la mise en scène de côté et se soit focalisé sur la production, même s’il a aussi produit d’excellentes choses parmi sa.. pfou, centaine de productions voir bien plus.
    La Malédiction d’Arkham, pas encore vu mais je l’ai, en très grand fan de Lovecraft, je suis obligé de le voir bientôt (je relis un recueil de nouvelles en ce moment, je l’ai tellement lu que certaines pages ne tiennent plus).

    1. Ah oui la maison du diable, superbe film. Faut pas voir le remake de Jan de Bont hein…ou faut l’oublier…
      La maison des damnés, je ne connais pas.
      Par contre j’avais vu le remake de la nuit de tous les mystères, “la maison de l’horreur” (même titre VO “house on haunted hill”, et même concept de gens qui doivent passer la nuit dans une maison) et euh…c’est une prod Dark Castle et ça vole pas haut avec un gros fantôme en CGI à la fin. Dommage parce qu’il y a quand même Geoffrey Rush et Famke Janssen dedans.
       
      Je suis fan de Lovecraft aussi, et j’ai relu les nouvelles traductions de Bragelonne. Mis à part le changement de traduction des titres qui est un choix discutable pour reconnaitre les nouvelles très connues, la trad des textes est très chouette.

      1. Non mais oui le Hantise de Jan de Bont, ça n’existe pas ça….

        La Maison des Damnés, ou The Legend of Hell House, prod anglaise de 1973 je crois, j’avais du le chroniquer sur le site il y a quelques temps. J’adore ce film, il a une ambiance bien particulière.

        La Maison de l’horreur, ça fait parti des remakes bien bancals mais que je ne déteste pas. Déjà pour le casting, car outre Rush et Janssen, on a aussi Peter Gallager que j’aime beaucoup, et dans le rôle que l’on voit 2 minutes Jeffrey Combs (en docteur/fantôme). Ce qui est dommage avec ce remake, c’est qu’il y a le casting, il y a un sacré décors, mais le réalisateur met des effets de styles souvent ratés, et le final avec monstre en CGI oui il fait mal (heureusement au final, ce passage, ça reste quoi, 2/3 minutes sur tout le film).

         

        Ma nouvelle préférée restera toujours Le Cauchemar d’Innsmouth. Plus jeune je voulais l’adapter en film, j’avais même commencé à écrire, puis Stuart Gordon l’a fait avec Dagon bien avant moi 😀

        1. Oui c’est vrai que la maison de l’horreur a un bon casting, un bon décor, mais le potentiel du film est gâché par la suite.
           
          Tiens tu connais le site HPLHS ? (hp lovecraft historical society)
          http://www.hplhs.org/
          Ce sont des “amateurs” qui ont fait 2 films : call of chthulu en noir et blanc muet qui rend hommage à un cinéma des années 20 avec des effets à la Georges Méliès et de belles maquettes. Faut adhérer c’est sûr, mais c’est plus ou moins réalisé comme si ça avait été tourné dans les années 20. ça fait donc un peu kitsch mais permet de contourner leur budget ridicule. Et c’est un bel hommage. Les DVD sont region free et ont 3 tonnes de sous-titres dont le français.
          Ils ont aussi adapté une de mes nouvelles favorites : celui qui chuchottait dans les ténèbres (parce qu’elle m’avait fait flipper la première fois que je l’ai lue…avec le mec assis dans son fauteui…ou plutôt ce qu’il en reste)
          Je n’ai pas encore vu ce 2eme film. Il parait que le final est décevant parce qu’il dérive de la nouvelle et montre des aliens mais bon j’ai pris le DVD rien que sur le principe pour soutenir ce genre de projet, vu que j’ai bien aimé le premier film.

          1. Oui c’est clair. Mais voilà, je le détestes pas. Je ne le regarderais sûrement pas en boucle, mais le revoir me dérangerais pas. À l’époque de sa sortie j’avais été clément, bon déjà j’étais jeune (14 piges ou un truc du genre), et surtout j’avais fais la soirée Hantise/ La Maison de l’Horreur. Donc forcément, les deux à la suite, tu as envie d’être clément avec le second 😀

             

            Ah ce sont eux! J’avais vu Call of Chthulu mais il y a déjà un bon paquet d’année ! Et j’avais bien aimé. J’avais apprécié l’hommage justement, la fidélité, et surtout dans mes souvenirs ça ne s’étirait pas, c’était du moyen métrage non? Genre 40 minutes. Enfin il me semble. Jamais vu le second non plus.

          2. Pareil je l’ai vu jeune et j’avais passé un moment sympa. Mais avec le recul, c’est pas tip top quand même.
            Après il fait quelque chose d’un peu différent de l’original aussi avec un côté surnaturel assumé…mais les choix ne sont pas tous bons. Comme la fin…
             
            Oui Call of Cthulhu fait 45min. Bonne surprise pour ma part. Et bien réalisé et filmé malgré le petit budget.

            1. Ah non c’est clair que c’est pas extra, d’ailleurs si je devais écrire dessus et mettre une note, pas sûr que je donne plus de 5/10, ou alors 5,5 si je suis dans un bon jour.

              Ça a le mérite de ne pas faire de copier coller, mais ça actualise trop niveau technologie (les CGI à la fin) et mise en scène (les effets clippesques inutiles par moment).

              Je me le referais bientôt tiens le Call of Cthulhu ^^ 

            2. Par contre Geoffrey Rush est surement l’acteur qui me fait le plus penser à Vincent Price^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *