[Film] Ninja Assassin (2009)

Raizo, jeune ninja orphelin, a été entraîné à tuer par le clan Ozunu. Après l’exécution de son seul ami, Raizo est soudainement en proie au doute, et quitte alors le clan afin de préparer sa vengeance… Des années plus tard, à Berlin, Raizo tombe sur l’agent d’Europol Mika Coretti qui, après avoir levé le voile sur une affaire politique mettant en cause une mystérieuse organisation asiatique, est devenue la cible du clan Ozunu. Traqués, tous deux se lancent dans une dangereuse course-poursuite…

Avis de Cherycok :
Les ninjas ont la côte en ce moment. Entre le sympathique Ninja de Isaac Florentine et le Ninja Assassin de James McTeigue, les voilà remis au goût du jour après leurs heures de gloire des années 70/80. Et c’est à ce deuxième film que nous allons nous intéresser ici. Sous le parrainage des frères/soeurs Wachowski (Matrix), James Mc Teigue nous revient avec Ninja Assassin après un V pour Vendetta sur lequel ils avaient déjà collaborés.
Dès le départ, une chose est sure, on sent bien que le réalisateur a voulu retirer cette étiquette de nanar qu’ont ces films de ninjas d’il y a 25 ou 30 ans (allez faire un tour sur le site nanarland, vous verrez) pour en faire quelque chose de déjà plus classe en s’inspirant beaucoup du monde du manga et du jeu vidéo. C’est simple, on se croirait devant un mix de la série Ninja Gaiden de Tecmo et du célèbre animé Ninja Scroll de Yoshiaki Kawajiri.

Ninja Gaiden 1 et 2 de Tecmo, c’est très simple, c’est un ninja qui va faire des pirouette dans tous les sens pour découper ses ennemis, le tout accompagné d’hectolitres de sang et de membres coupés de diverses façons, avec de l’action non stop saupoudrée d’un micro scénario qui tient sur une feuille de papier à rouler. Ninja Scroll, c’est un peu pareil, mais avec des chorégraphies déjà plus surnaturelles. En jeu vidéo ou en animé, c’est très fun… En film, c’est déjà pas la même chose…
Alors certes, Ninja Assassin a de l’action à revendre et de plutôt bonne qualité, mais lorsque c’est gâché par quelques défauts vraiment majeurs, ça gâche un peu le plaisir.

Passons sur le scénario tout bidon pour nous intéresser sur ces scènes d’action. Les chorégraphies sont assurées par Chad Stahelski, nom qui ne vous dira peut être pas grand-chose mais à qui on doit les scènes d’action de par exemple John Rambo ou plus récemment The Expendables. Certains cascadeurs de l’équipe de Jackie Chan ont même été recrutés pour l’occasion pour créer des cascades qui en mettront plein la vue. Et c’est vrai que les combats en eux même sont vraiment réussis, nerveux, offrant de jolis enchainements et des mouvements inédits. Leur seul vrai point faible, c’est que le réalisateur a décidé que le corps humain, surtout celui des ninjas, possédait à peu près 58 litres de sang au lieu des 5 réglementaires. Ce n’est pas tant que ça gicle dans tous les sens qui pose problème, c’est même très rigolo parce que ça découpe vraiment beaucoup, c’est juste que le sang fait par ordinateur, quand ce n’est pas très bien incrusté, ca fait vraiment très moche. Pourquoi ne pas avoir fait appel à un Tom Savini par exemple, spécialiste des effets gores à l’ancienne, plutôt que de tout rajouter des CGI par la suite ?…

C’est vraiment dommage d’autant plus que Rain (Jung Ji-Hoon) se débrouille vraiment bien et possède un charisme indéniable. C’est d’ailleurs bien le seul avec Sho Kosugi qui tirent leur épingle du jeu parce que ca ne vole pas bien haut niveau jeu d’acteur. Et c’est sans vous parler de la crédibilité de certaines scènes, avec des flics qui annoncent des attaques de ninjas sans avoir l’air étonné par la chose, des blessures graves qui se referment toutes seules juste par simple concentration, sans parler de cet aspect parfois surnaturel des combats (Ninja Scroll comme cité plus haut) avec des déplacements par les ombres, des pluies de Shuriken envoyés en 1 ou 2 secondes, et qui font tâche avec le réalisme des chorégraphies (très peu de câbles).

Sur le papier, il y avait de quoi faire un bon film. Alors c’est certain, Ninja Assassin reste un film fun, décomplexé, et pas désagréable à regarder au final, mais ce n’est objectivement pas un bon film. Le potentiel était là mais le réalisateur n’a pas su l’exploiter et c’est vraiment dommage.

 

  

  
Titre : Ninja Assassin
Année : 2009
Durée : 1h39
Origine : U.S.A
Genre : Sang pour sang ninja
Réalisateur : James McTeigue

Acteurs : Rain (Jung Ji-Hoon), Naomie Harris, Ben Miles, Sho Kosugi, Sung Kang, Randall Dak Kim, Rick Yune


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *