[Film] Mission Kashmir, de Vidhu Vinod Chopra (2000)


Suite à la mort de son fils provoquée par un rebelle indépendantiste, le chef de la section anti-terroriste de la province du Kashmir organise avec ses hommes une expédition punitive dans un petit village où s’est réfugié le terroriste. Il parvient à l’abattre ainsi que sa bande, mais toute une famille innocente est décimée dans la fusillade. Sur la demande de sa femme, il adopte alors le seul gamin survivant. Mais le jeune garçon traumatisé va bientôt découvrir qui est l’homme qui revient sans cesse dans ses cauchemars, et s’enfuit après avoir essayé de le tuer… Dix ans plus tard, devenu à son tour un rebelle luttant pour un Kashmir libre, il va y organiser des attentats de plus en plus meurtriers, tout en réglant ses comptes avec son « père » …


Avis de Postscriptom :
On peut penser ce qu’on veut de la politique de Columbia Tri-Star de sortir des films hindis en DVD (en gros ils veulent tester un marché potentiel de deux milliards de spectateurs – ou plus – pour voir s’il n’y a pas moyen de se remplir les poches facile), mais il faut bien avouer qu’ils sont assez malins quand même… Ainsi les deux titres déjà disponibles (LAGAAN et ce MISSION KASHMIR) présentent deux aspects très différents, voire complètement opposés, du cinéma hindi. L’un est un blockbuster relativement « américanisé » et donc a fortiori conçu pour le public occidental, l’autre un film tellement « hindi » dans son esprit qu’il risque de laisser ses spectateurs non prévenus sur le carreau, complètement incrédules devant le spectacle offert.

Là où ça devient amusant, c’est qu’on pourrait penser que c’est LAGAAN le film typiquement hindi (avec ses paysans pittoresques qui luttent en chansons contre l’envahisseur anglais) et que MISSION KASHMIR se rapproche plutôt des films d’action américains à gros budget décervelés, hé bien pas du tout, c’est le contraire… En effet, LAGAAN, malgré de ses qualités objectives, était un peu trop sage et retenu pour être totalement un film hindi, apte à plaire à un public non-initié mais forcément un peu décevant pour qui attendait un spectacle à la mesure de KUCH KUCH HOTA HAI et autres MOHABBATEIN (j’aime beaucoup LAGAAN cela dit), et pour ceux qui hésitent à se lancer dans le cinéma hindi n’hésitez pas à le louer quand il sortira à la location en DVD, vous verrez ça ne mord pas…

A l’inverse évitez absolument MISSION KASHMIR, qui, malgré ses défauts évidents, réussit à plusieurs reprises à surprendre voire à étonner : après un début assez classique où le chef de la section anti-terroriste, un dur à cuir qui en a vu des tonnes, recueille chez lui le petit garçon, on se dit que c’est du déjà vu et déjà filmé… Mais dix minutes après celui-ci « s’évade » de chez ses nouveaux parents et le film commence vraiment, mais dix ans plus tard, quand il refait surface sous les traits de Hrithik Roshan, maintenant adulte et bien décidé à se venger… Il va alors engager une lutte ambiguë avec son père, manipulé par un troisième père adoptif, un terroriste impitoyable qui utilise sa rancœur pour servir sa cause, la destruction de l’Inde… MISSION KASHMIR oublie alors totalement son filmage « à l’américaine » assez réussi (notamment dans le final avec une très belle utilisation du ralenti) pour oser tout, et le reste : ainsi quand Hrithik, venu poser une bombe au siège de la télévision, assiste à une séquence musicale lors d’une émission de télé depuis la régie, on le voit en même temps danser sur l’écran pour l’enregistrement « live » de l’émission en question (Hrithik est un super danseur et ils n’allaient pas se priver de le mettre en scène sous prétexte qu’il ne pouvait pas être à deux endroits à la fois quand même !)… Plus tard quand il veut piéger son père, il met une bombe dans sa valise, celui-ci rentre alors chez lui pour une scène de chant très guillerette avec sa femme, qui lui ferme la porte au nez à l’issue de la séquence et saute avec la bombe à sa place (vraiment pas de chance, d’autant qu’auparavant on nous avait bien précisé que d’habitude il ne rentre jamais chez lui à cette heure de la journée !)…

Bref, on pourrait continuer comme ça longtemps, ces scènes étant précisément ce qu’on reproche parfois au ciné hindi, mais c’est précisément leur côté « too much » assumé qui séduit, leur naïveté étant le charme principal de ce cinéma qui ne ressemble à aucun autre, contrairement à celui de la Corée par exemple, dont pour la plupart des films on serait bien en peine de les distinguer, hormis les visages des comédiens, du tout-venant de la production américaine… Mais bon, pour l’instant ça marche, on ne se sait pas trop pourquoi d’ailleurs (ou alors pour cette raison précisément ?), tant mieux pour eux, mais gaffe aux films hindi, ils arrivent ! … Il ne faut pas rêver quand même, et le succès réel de LAGAAN dans le circuit Art et Essai le confirme, si on aura bientôt droit dans les salles à des films ENORMES (au hasard DEVDAS le 11 décembre) ils seront évidemment bien plus classiques que MISSION KASHMIR, c’est pas grave moi j’aime les deux… A noter que MISSION KASHMIR, comme LAGAAN d’ailleurs, est également disponible en zone 2 anglais, toujours chez Columbia. Mais, comme le LAGAAN zone 2, il ne propose pas de sous-titres français ! Donc, vu que la qualité doit être sensiblement la même, préférez sans hésiter le zone 1 pour MISSION KASHMIR, et pour LAGAAN, sorti dans nos salles il y a quelques mois, attendez tranquillement le zone 2 français qui ne devrait pas tarder…

LES PLUSLES MOINS
♥ Le Too Much assumé
♥ Les chants et danses
♥ Bien rythmé
⊗ …
Mission Kashmir, c’est du bon, c’est du lourd, c’est hindi !



Titre : Mission Kashmir
Année : 2000
Durée : 2h41
Origine : Inde
Genre : Action
Réalisateur : Vidhu Vinod Chopra
Scénario : Vikram Chandra, Vidhu Vinod Chopra

Acteurs : Sanjay Dutt, Hrithik Roshan, Preity Zinta, Sonali Kulkarni, Jackie Shroff, Puru Raaj Kumar, Abhay Chopra, Vineet Sharma, Rajendra Gupta

 Mission Kashmir (2000) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Postscriptom

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments