[Film] May You Stay Forever Young, de Lam Sum et Ren Xia (2022)


Pendant les émeutes de Hong Kong en 2019 opposant le mouvement pro-démocrate aux forces de police, une véritable chaîne de solidarité se met en place pour empêcher le suicide d’une jeune manifestante.


Avis de Nasserjones :
Quand on est fan de cinéma hongkongais comme moi depuis 30 ans, même sans jamais avoir posé un pied à Hong Kong et même sans parler un mot de cantonais, on se sent forcément un peu hongkongais dans l’âme et forcément, on ne peut qu’être touché par la situation politique de la ville depuis 2014. Voilà donc maintenant bientôt 10 ans que le gouvernement chinois s’efforce de mettre le peuple hongkongais au pas (principalement sa jeunesse), de faire peu à peu disparaitre la langue cantonaise au profit du mandarin et surtout de détruire tout ce qui pourrait représenter une spécificité culturelle au sein de la grande Chine. Ceux qui suivent l’actualité du cinéma hongkongais le savent bien, beaucoup de films hongkongais ne sortent plus aujourd’hui que dans leur version doublée en mandarin et sans sous-titres anglais. Les films qui ont droit à des sorties en support physique sont encore distribués en cantonais avec des sous-titres anglais mais pour ceux distribués sur les plateformes de streaming chinoise, adios le cantonais. Les premières manifestations pro-démocrates de 2014 qui ont vu naitre le mouvement des parapluies marquent donc un tournant dans l’histoire de Hong Kong et de son cinéma. Un an après sort Ten years, un ensemble de cinq courts métrages ouvertement politiques qui dessinent le portrait d’un Hong Kong dystopique où les habitants sont soumis à de sévères lois répressives. Ce film marque donc en quelque sorte le début d’une nouvelle vague hongkongaise (on ne lui a pas donné de nom pour l’instant), un mouvement de jeunes cinéastes œuvrant dans un cinéma plus politique et social que leurs ainés. May You Stay Forever Young est peut-être le film le plus important de cette nouvelle vague depuis Ten years.

Alors pour être honnête, May You Stay Forever Young n’est pas un grand film en soit. Ce n’est pas le drame le plus puissant et le plus chargé en émotion que vous verrez de votre vie. Pendant tout le film on suit un groupe d’adolescents, tous joués par des acteurs amateurs, parcourant Hong Kong de fond en large à la recherche d’une jeune fille qui à travers un simple texto laisse sous-entendre qu’elle va bientôt se suicider. C’est parce qu’ils ont rencontré cette jeune fille à la sortie d’un commissariat après avoir été tous arrêtés lors d’une manifestation, que cette chaîne de solidarité va donc se créer et peu à peu d’autres membres du mouvement pro-démocrate vont venir aider le groupe. L’essentiel du film c’est donc ça, des jeunes arpentant les rues de Hong Kong, montrant la photo de la suicidaire un peu partout pour trouver son adresse. Peu à peu on en apprend plus sur chacun d’entre eux, leurs appartenances sociales, leurs rêves, leurs motivations et souvent les divergences d’opinions politiques avec leurs parents. Le film est entrecoupé d’images réelles des manifestations et des affrontements avec la police le faisant osciller entre fiction et documentaire, on a même parfois l’impression d’être devant un docu-fiction d’Arte. On sent vraiment le film tourné dans l’urgence avec les moyens du bord, à la limite du film amateur.

Ce qui rend ce premier film de Lam Sum aussi important, c’est donc justement son côté documentaire, c’est un véritable témoignage d’un tournant de l’histoire pour tout un peuple. En plus d’être une œuvre qui informe, c’est surtout une œuvre qui nous aide à comprendre la situation actuelle, les motivations et les revendications de toute une jeunesse. La cassure entre les jeunes et anciennes générations semble claire et nette au détour de plusieurs dialogues comme lorsqu’un père demande à son fils si « c’est si terrible que ça d’être chinois » et que son fils lui répond « que ce n’est pas une question d’être chinois ou pas mais que c’est la faute de ce putain de gouvernement ». May You Stay Forever Young est quelque part un véritable acte de résistance, d’ailleurs interdit à Hong Kong et uniquement disponible dans une édition Blu ray Taïwanaise. Bien que n’étant pas un film bouleversant qui vous fera pleurer des rivières de larmes, il est suffisamment bien écrit pour qu’on s’attache à cette sympathique bande de révolutionnaires en herbe et la réalisation est inventive et soignée malgré son budget qu’on imagine minable. Surtout, ce film est un message d’espoir pour la jeunesse Hongkongaise, certes un peu naïf mais tellement sincère.

LES PLUS LES MOINS
♥ Sa valeur documentaire
♥ Le mélange habile de fiction et d’images réelles
♥ Son message d’espoir
⊗ Un brin naïf
⊗ Les acteurs amateurs un peu limités

May You Stay Forever Young est un petit drame fauché sans grande prétention mais sa valeur documentaire et le message d’espoir qu’il véhicule pour toute la jeunesse Hongkongaise en font l’une des œuvres les plus importantes du cinéma HK de ces dix dernières années. Un film phare de la nouvelle vague HK post-2015.



Titre : May You Stay Forever Young
Année : 2022
Durée : 1h25
Origine : Hong Kong
Genre : Drame
Réalisateur : Lam Sum, Ren Xia
Scénario : Lam Sum, Ren Xia

Acteurs : Suen Kwan, Pang Pui-Lam

May You Stay Forever Young (2021) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Nasserjones

Fan névrosé de cinéma HK, élevé aux girls with guns et heroic bloodsheed, j'essaye depuis quelques années de me soigner comme je peux en m'ouvrant un peu plus à des films plus intimistes et différents. Des Philippines au Kazakhstan, de la Corée à l'Indonésie, je poursuis tant bien que mal mon auto-thérapie.
S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
24 novembre 2023 17:18

Ca m’intéresse beaucoup et il est en VOSTFR sur Rasbora. Terrible de voir que Hong-Kong devient une ville Chinoises comme les autres. Et d’ailleurs leur cinéma c’est pareil quand on regarde White Storm 3 on a l’impression de regarder un film Chinois.
« on a même parfois l’impression d’être devant un docu-fiction d’Arte » ca par contre ca me donne nettement moins envie.

Feroner
24 novembre 2023 20:03

Ce n’est clairement pas un film à regarder pour ses qualité cinématographique, ca fait clairement amateur. Mais le coté amateur fais que les images d’archive de vraie manifestation s’intègre très bien dans le film. Il faut regarder ça comme un témoignage de l’état d’esprit des Hongkongais au moment où tout a basculé. J’ai passé un bon moment, les personnages sont attachants et j’ai particulièrement aimé le petit de 15 ans qui est le plus révolté. On montre l’état d’esprit de révolte et de solidarité a HK a cette époque là mais aussi leur côté puant « tout pour le fric » et leur individualisme. On est pas dans un film de propagande.
En tout cas après ca ce soir c’est impossible que je regarde un film Chinois