[Film] L’Accusé, de Oriol Paulo (2017)


Alors que le temps file, avec l’aide d’un expert en préparation de témoins, un entrepreneur à succès accusé de meurtre dispose de moins de trois heures pour présenter une défense irréprochable.


Avis de Cherycok :
Ce qui nous a poussés à passer notre soirée devant L’Accusé, Contratiempo en VO, c’est sa moyenne assez hallucinante sur IMDB. 8/10 sur plus de 178000 votes. Un gros succès auprès du public puisqu’avec son budget de 4M$, le film en aura rapporté 31. Le succès a été tel que Contratiempo a eu droit à un remake italien, Le Témoin Invisible (2018), deux remakes indien, Badla (2019) et Evaru (2019), et un sud-coréen, Confession (2022). Pourtant, le deuxième film du réalisateur catalan Oriol Paulo (El Cuerpo, Mirage) n’a pas forcément convaincu la presse, à commencer par celle de son pays qui, de manière générale, a jugé le film un peu trop invraisemblable et volontairement trop alambiqué. Il faut avouer qu’on ne peut pas leur donner tort. Et pourtant, les 1h46 passent à une vitesse folle et lorsque le générique de fin arrive, non, ce n’est pas le chef d’œuvre que le public clame, mais ce n’est pas non plus le désastre que certaines critiques spécialisées ont décrit.

Contratiempo nous présente une situation. Un homme est avec une femme dans une chambre d’hôtel lorsqu’il se fait assommer et que cette dernière se fait tuer. Il est réveillé par la Police qui tape à la porte et, rapidement, il va se faire accuser du meurtre de sa petite amie. Puis petit à petit, le film va nous expliquer ce qui s’est passé, de par le témoignage de l’homme qui a survécu, par les hypothèses de son avocate, et il va falloir, un peu à la manière d’Usual Suspects, démêler le vrai du faux. Alors oui, le scénario pourra paraitre invraisemblable. Il est assez alambiqué, bien que le réalisateur laisse suffisamment d’indices et de petits détails (un des personnages répète plusieurs fois qu’il faut faire attention au détail, un message également pour le public) pour que le spectateur s’y retrouve et, surtout, arrive à se faire sa propre idée de ce qui s’est réellement passé. Néanmoins, on reste un peu sur la réserve, voire perplexe, sur certains points. Car l’ensemble fait un peu forcé. Entendez par là que le film semble parfois un peu trop compliqué juste parce qu’il a envie de s’être compliqué. Il y a un peu trop de coïncidences pour que cela reste crédible de bout en bout. De plus, on a l’impression que le film triche un peu en faisant mentir son protagoniste principal à plusieurs reprises (c’est également le cas dans Usual Suspects mais c’est bien plus fin). Du coup, comment arriver à réellement refaire nous-mêmes le puzzle ? Et comme le film passe de la réalité au mensonge très naturellement, le spectateur pourra se sentir malmené. Le dénouement, qu’on voit venir à un moment, pourra lui aussi paraitre tiré par les cheveux (à juste titre) tant il est un peu gros. Mais, invraisemblable ou pas, la maitrise du scénario est vraiment à saluer et c’est mis en scène avec un grand talent au point qu’on se laisse malgré tout porter par tous ces retournements de situation parfois un peu outranciers.

Oriol Paulo prend son temps et introduit les principaux éléments de manière mesurée pour dénouer l’intrigue, et ce afin de mettre le spectateur dans le rôle d’un détective. Il sait gérer la tension et le suspense de son film qui monte crescendo au fur et à mesure que le verdict se rapproche. Contratiempo est parfois assez statique, mais, malgré tout, le rythme est rapide et ne laisse que peu de temps au spectateur qui n’aura d’autre choix que de remettre tout ça dans l’ordre à mesure que les choses arrivent pour ne pas être largué. Les personnages sont dans l’ensemble crédibles et leurs échanges ne font à aucun moment artificiels. Il faut dire aussi que ce qui tire le film vers le haut, c’est son casting. Bien que Mario Casas semble un peu en difficulté pour faire passer certaines émotions, trahissant même parfois son personnage (de temps en temps, on devine quand il n’est pas sincère), les autres sont très talentueux. La jolie Barbara Lennie est d’un naturel désarmant ; Ana Wagener et Jose Coronado sont assez exceptionnels, arrivant immédiatement à nous faire ressentir toute la tristesse et le désespoir de la perte d’un enfant ; les seconds rôles tiennent tous les route. Techniquement, Contratiempo est réussi. La mise en scène de Oriol Paulo est très propre. Il n’en fait jamais trop afin que ses personnages restent au centre du récit. La photographie très froide est également très soignée, tout comme les éclairages, rendant certaines scènes assez psychologiquement éprouvantes (le passage chez les parents du jeune homme disparu).

LES PLUSLES MOINS
♥ Excellent casting
♥ Bien mis en scène
♥ L’envie de connaitre la vérité
♥ Visuellement réussi
⊗ Trop de rebondissements
⊗ Une histoire un peu trop alambiquée

Bien qu’il soit un peu trop compliqué juste pour être compliqué, au point de lui faire parfois perdre un peu de crédibilité, Contratiempo est un thriller espagnol de très bonne tenue qui se regarde facilement.

LE SAVIEZ VOUS ?
• L’hôtel dans Contratiempo est conçu pour ressembler à l’hôtel Overlook du film de Stanley Kubrick, The Shining. Le personnage de Laura a même une coupe de cheveux similaire à celle de Wendy Torrance dans The Shining.



Titre : L’Accusé / The Invisible Guest / Contratiempo
Année : 2017
Durée : 1h46
Origine : Espagne
Genre : Un petit contretemps
Réalisateur : Oriol Paulo
Scénario : Oriol Paulo, Lara Sendim

Acteurs : Mario Casas, Ana Wagener, Jose Coronado, Barbara Lennie, Francesc Orella, Paco Tous, David Selvas, Iñigo Gastesi, San Yélamos, Manel Dueso, Blanca Martinez

The Invisible Guest (2016) on IMDb


5 1 vote
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments