[Film] La Légende de la Perle d’Or, de Teddy Robin Kwan (1987)


Wisely, aventurier et écrivain, se rend au Népal pour retrouver son ami disparu Kwan. Tous deux partiront à la recherche d’une perle réputée magique cachée dans un temple bouddhique. Ils ne seront pas seuls dans cette course au trésor, mais bientôt rejoints par un riche aventurier et sa sœur, Pak et Sue, ainsi qu’un étrange être doté de pouvoirs surnaturels…


Avis de Cherycok :
The Legend of Wisely, La Légende de la Perle d’Or par chez nous, m’a toujours fait peur. Le côté film familial, avec sa classification Cat 1, ne m’inspirait guère confiance à une période de découverte du cinéma de Hong Kong où je cherchais du polar brutal, sans concession, de la comédie débile, ou des films de kung fu survoltés. Puis bon, comme il ne faut pas rester sur des a prioris, je me décide enfin à le regarder, plus de 20 ans après ma première approche avec le film. Alors oui, nous sommes dans un film clairement familial. Mais nous sommes aussi dans une bobine plutôt rafraichissante, non dénuée de défauts, pleine d’aventures, sorte d’Indiana Jones version HK avec tout ce que cela implique de mélange des genres, de naïveté, et de têtes connues qu’on prend toujours plaisir à revoir.

The Legend of Wisely est adapté de la série de romans « Wually Series » qui ont connus bon nombre d’adaptations. A la télévision notamment, avec par exemple The New Adventures of Wisely, série singapourienne de 1998 ou encore The W Files, série HK de 2003. Mais aussi sur grand écran avec des films tels que The Seventh Curse (1986) et The Cat (1992) de Nam Nai-Choi, Bury Me High (1991) de Tsui Siu-Ming ou encore le lamentable The Wesley’s Mysterious File (2002) de Andrew Lau. Il sort à Hong Kong la même semaine qu’un autre film d‘aventure, bien plus connu dans nos contrées, à savoir Armour of God, Mr Dynamite chez nous, avec Jackie Chan. Deux gros films avec la même thématique en concurrence, pour un match gagné haut la main par Jackie Chan, bien que The Legend of Wisely se soit bien défendu au box-office, engendrant environ 19M$HK. Gros budget, sans doute une des fresques les plus somptueuses de son époque, The Legend of Wisely va donc marcher sur les traces des Indiana Jones. Les ingrédients sont les mêmes et, même si Teddy Robin Kwan n’a ni les ambitions ni le talent d’un tonton Spielberg, le résultat est plutôt convainquant et dépaysant. Hong Kong, Népal, Égypte, le scénario va nous balader dans moult péripéties, avec son lot de rebondissements, de courses poursuites, de cavernes, d’enfant, de motos, de culte religieux, de saut d’un avion, de perle magique, de pyramides, de chameaux, de désert, de montagne sacrée, avec même une petite touche de surnaturel.Visuellement, The Legend of Wisely est superbe. Les paysages sont magnifiques, on a droit à de superbes plans, la photographie de Peter Pau est vraiment à saluer. La mise en scène dans son ensemble est plutôt classieuse. On notera des clins d’œil à Lawrence d’Arabie (1962), à Rencontres du 3ème Type (1977), et bien entendu à Indiana Jones – Les Aventuriers de l’Arche Perdue (1981).

Mais sur bien des aspects, le film se rapproche du Magic Crystal de Wong Jing sorti un an plus tôt. Il va donc être question ici d’une perle magique et de tout un tas de personnes qui vont être à sa recherche. Parmi elles, notre brochette de stars locales telles que la jolie Joey Wong (Niki Larson, Histoires de Fantômes Chinois), omniprésente à cette époque, le touche à tout Teddy Robin Kwan (Twin Dragons, Working Class), la star de la Shaw Brothers Ti Lung (Le Syndicat du Crime, La Rage du Tigre) et en guise de héros, Sam Hui (Dragon From Russia, la Saga Mad Mission). Premier gros problème, Sam Hui justement qui semble souvent à côté de la plaque. Bien qu’ayant des bases martiales, Sam Hui ne semble pas à l’aise lors des combats. Il est souvent doublé et afin de palier à cela, les affrontements sont surdécoupés et le rendu est très moyen. Même dans les dialogues, il ne semble pas dans son rôle, un peu ailleurs, sans vie, contrairement aux autres stars qui ont des rôles plus réussis et souvent amusants. Pour un héros qu’on va voir dans presque tous les plans, c’est assez problématique. C’est dommage car les combats où il n’intervient pas et les cascades sont plutôt plaisantes car le film a un rythme assez soutenu. Autre léger problème, The Legend of Wisely se perd parfois un peu dans sa narration, et à trop vouloir mettre en place sa dernière partie, il oublie de nous mettre un méchant très très méchant pour son final. On a bien le gweilo Bruce Baron qui est venu s’incruster entre deux films de ninja de Godfrey Ho, mais ce final, pourtant plein de charme avec ces SFX naïfs typiques du cinéma de Hong Kong, manque clairement de puissance. Malgré tout, on reste devant un spectacle plaisant, qui déçoit, certes, mais qui se regarde avec grande facilité et permet de passer un bon moment.

LES PLUSLES MOINS
♥ Visuellement beau
♥ Bien rythmé
♥ Le charme HK des années 80
♥ Belle brochette de stars
⊗ Un Sam Hui trop fade
⊗ Final charmant mais décevant
Note :
Sorte de Indiana Jones à la sauce HK, The Legend of Wisely est un agréable divertissement, dépaysant, rafraichissant, qui pêche malgré tout sur plusieurs points assez importants pour ce genre de film.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Lors du Tournage au Népal du film, Sam Hui se blesse gravement en raison du manque d’oxygène, puis tombe très malade par la suite, impactant considérablement la suite de sa carrière.
• Avant d’entamer une carrière d’acteur, Sam Hui était un chanteur très célèbre à Hong Kong. C’est d’ailleurs lui qui chante le générique de fin du film.
• Les quelques bases martiales que Sam Hui a, il les doit à Bruce Lee. Dans les années 70, leurs femmes respectives étaient de très bonnes amies, et le Petit Dragon accepta d’entrainer Sam Hui à quelques occasions avant sa mort.


Titre : La Légende de la Perle d’Or / The Legend of Wisely
Année : 1987
Durée : 1h26
Origine : Hong Kong
Genre : Harrison Jones
Réalisateur : Teddy Robin Kwan
Scénario : Gerald Liu, Philip Cheng, Calvin Poon

Acteurs : Sam Hui, Ti Lung, Joey Wong, Teddy Robin Kwan, Oh Yau-Lun, Bruce Baron, Heidi Makinen, Blacky Ko, Li Hai-Hsing, Wellington Fung Wing

 La légende de la perle d'or (1987) on IMDb


0 0 votes
Article Rating
Partager :

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Administrateur
23 juillet 2021 18:25

J’aime beaucoup ce film. Du cinéma HK a très gros budget qui vise clairement l’international donc moins extrême. J’aime bien Sam Hui même si il est assez mauvais (je m’en rend compte maintenant). Il dégage une bonne humeur communicative.
Je savais pas qu’il c’était blessé ca m’a toujours étonné de la voir dans aussi peut de film alors qu’il faisait carton sur carton avec les mad mission.

Nasserjones
25 juillet 2021 14:23

Faudra que je lui redonne sa chance à celui-là. La première fois que je l’ai vu j’avais pas du tout aimé. Il me semble que je l’avais vu en Français avec un de ces doublages lamentable. Depuis il est sorti en HD dans une belle copie. Je vais réessayer. Ces dernières années, la hd m’a permis de revoir à la hausse beaucoup de films que j’avaient pas forcément aimé au premier visionnage.