[Film] Expect The Unexpected, de Patrick Yau (1998)


Trois malfrats maladroits débarquent de Chine pour braquer une bijouterie. Leur plan dérape et ils se réfugient par hasard dans le même immeuble où se planque une bande de dangereux criminels pistés par l’inspecteur Ken et son équipe. Mandy, la serveuse du café en face, devient le témoin principal.


Avis de Cherycok :
Je me souviens que lorsque j’avais découvert Expect The Unexpected au début des années 2000, c’était dans un VCD de qualité plus que discutable, avec des sous-titres parfois illisibles à cause du fameux problème de blanc sur blanc (les amateurs de VCD comprendront). Cela ne m’avait pas empêché de le trouver très bon. Plus de 15 ans après, je le découvre en bluray, dans une édition impeccable de chez Spectrum Films et, plus de 15 ans après, le plaisir est toujours intact, même en connaissant l’issue du film, assez imprévisible, d’où son titre, Expect the Unexpected. Alors oui, le film n’est au final rien de plus qu’une bonne petite série B, statut qui lui collera à la pellicule de la première à la dernière seconde, mais des séries B comme ça, j’en veux bien tous les jours moi.

Officiellement réalisé par Patrick Yau, bien que des voix affirment qu’il s’agirait en fait de Johnnie To (à l’instar de The Odd Ones Dies et The Longest Nite), Expect The Unexpected va très rapidement mettre en place son intrigue. Dès l’introduction, une grosse scène d’action nous montre un braquage de bijouterie, réalisé par trois bandits peu expérimentés, qui va nous faire comprendre qu’une autre affaire, bien plus grosse, bien plus violente, est en train de se préparer, sans que ces 2 affaires aient un rapport entre elles. Cette scène sera également l’occasion de nous présenter les différents protagonistes du film, aussi bien du côté de la Police, des malfrats, que des témoins principaux de cette scène de violence. On va comprendre très vite que Expect the Unexpected va alterner scènes d’action efficaces, et moments plus calmes, plus intimistes, avec le développement d’un triangle amoureux tout mignon, assez naïf, et même quelques scènes de comédie. La fluidité avec laquelle on passe d’un genre à l’autre est à saluer et ce n’était pas chose aisée tant la légèreté de la romance aurait pu réellement contraster avec la froideur des scènes d’action, sèches et violentes. Et puis, il y a quelque chose qu’on va garder en tête tout le long du film, c’est son titre : Expect The Unexpected. Difficile de ne pas se dire que Johnnie T… euh Patrick Yau ne va pas essayer de nous rouler. Alors on va être attentif, tout le long, on va essayer de deviner ce qui nous attend, en interprétant la façon dont nous sont présentées les choses. On nous balade de scène en scène, en nous prenant par la main mais sans jamais qu’on ait cette impression que quelque chose d’artificiel nous prépare à un twist de fou qui va tout remettre en question. Alors on se prépare, en imaginant différentes sortes de possibilités et pourtant… on se fait avoir comme des bleus (parole de ma femme qui elle ne l’avait jamais vu) car Expect The Unexpected est un polar plus intelligent qu’il n’y parait.

Le scénario va développer parfaitement ses personnages et les relations qu’ils ont entre eux. Ils sont simples, touchants, nous permettant très rapidement de s’attacher à eux. Patrick Yau sème le doute sur les sentiments de certains (amitié ? amour ?) et sait aussi les rendre amusants, aussi bien celui interprété par Lau Ching-Wan (A Hero Never Dies, Full Alert), avec son petit côté blagueur, celui de Simon Yam (PTU, Tiger Cage), un peu coincé et sur la retenue, ou celui de Ruby Wong (Lifeline, Where a Good Man Goes), un peu gauche socialement, qui a du mal à cacher ses émotions. A chaque scène d’action, on craint pour eux, et on a l’impression d’être au milieu des fusillades, à leurs côtés, grâce au très bon travail de mise en scène. Cette dernière est vraiment efficace et le réalisateur va savoir parfaitement gérer l’intensité, avec des plans bien fichus et des ralentis juste là où il faut afin de ne pas les rendre putassier. La photographie est classieuse, assez froide comme pour rappeler la violence des bandits sans foi ni loi, et le film va être accompagné d’une chouette bande son dont le thème principal laisse presque envie de laisser tourner en fond le menu principal du bluray, avec des notes à la fois discrètes et marquantes. Le statut de série B que je cite en introduction semble parfaitement assumé. N’y voyez pas là une connotation péjorative, bien au contraire, Expect The Unexpected va à l’essentiel et c’est une de ses forces.

LES PLUSLES MOINS
♥ Casting charismatique
♥ De bonnes scènes d’action
♥ Un final inattendu
♥ Jolie mise en scène
⊗ Certains personnages pas assez développés
Considéré par certains comme un film mineur de la Milkyway, Expect The Unexpected est pourtant un polar de bonne facture, au rythme soutenu, suffisamment intelligent pour être à la fois simple et complexe, doté en plus d’un bon casting et d’un final vraiment excellent. Que demander de plus ?

LE SAVIEZ VOUS ?
• Expect the Unexpected a reçu le prix du meilleur scénario et film du mérite lors des Hong Kong Film Critics Society Awards 1999. Yoyo Mung a été nominée au prix de la meilleure actrice débutante et le film à celui du meilleur scénario aux Hong Kong Film Awards de 1999.


Expect The Unexpected est sorti chez Spectrum Films en combo DVD/Blu-ray au prix de 25€. Il est disponible à l’achat ici : Spectrumfilms.fr

En plus du film, on y trouve : Présentation du film par Arnaud Lanuque – auteur du livre Police Vs Syndicats du Crime, Milkyway Image par Yannick Dahan, Présentation du studio Milkyway Image par Arnaud Lanuque et bande-annonce.



Titre : Expect The Unexpected / 非常突然
Année : 1998
Durée : 1h26
Origine : Hong Kong
Genre : Tu n’y attendais pas à celle-là hein ?
Réalisateur : Patrick Yau
Scénario : Szeto Kam-Yuen, Yau Nai-Hoi, Taures Chow

Acteurs : Simon Yam, Lau Ching-Wan, Ruby Wong, Hui Siu-Hung, Raymond Wong, Yoyo Mung, Bak Ka-Sin, Sato Keiji, Joe Cheng, Lam Suet, Lester Chan, Paco Yick

 Fai seung dat yin (1998) on IMDb


0 0 votes
Article Rating

Auteur : Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
matt
matt
4 décembre 2021 8:02

J’ai failli le prendre chez Spectrum, mais à force j’avais plus trop de sous ^^
Je le note dans un coin.

Feroner
4 décembre 2021 19:09

Très bon en plus je l’avais jamais c’était le pied.
Oui ca fait très Johnnie To. Un des premiers film de la milkway et c’est déjà très bon et ca casse les codes du polar HK on a pas un type trop fort qui réussi tout seul contre tous.
Et cette fin…

Last edited 8 mois Il y a by Feroner
Raph
Raph
7 décembre 2021 8:59

T’as oublié aussi les débuts et fins de phrases tronquées des sous-titres en plus du blanc sur blanc 😉 Sinon je n’ai toujours pas vu ce film mais il est sur ma liste d’achat Spectrum qui ne cesse de s’allonger 😀

Raph
Raph
20 avril 2022 11:27

Enfin vu ! A force de lire que la fin était inatendue, je l’avais un peu devinée pendant le film. J’ai beaucoup aimé et c’est toujours un plaisir de découvrir ce genre de film longtemps après, j’ai eu l’impression de revenir à mes 20 ans quand je ne jurais que par le ciné HK 😀 Y a un truc qui m’a échappé avec l’histoire du portefeuille qu’on rend / reprend / rend une 2ème fois… Je vais devoir le revoir 😀