[Film] DOA : Dead or Alive (2006)

Des combattants de tout horizon se livrent une lutte à mort au cours d’une compétition d’arts martiaux sur une île exotique… L’adaptation cinématographique du célèbre jeu vidéo de combat. Haute maîtrise des arts martiaux et lutteuses sexy sont au programme !

Avis de Cherycok :
Alors là, je dis chapeau ! J’en ai vu des films à la con, mais celui là il fait parti du haut du tableau ! Quand Corey Yuen se met à adapter le jeu vidéo de Tecmo Dead or Alive avec des fonds américains, un casting international, et une grosse envie de déconade, on peut s’attendre à du grand art ! Ceux qui ont vu le crétinissime Enter the Eagles avec Michael Wong ou le décomplexé So Close, le Charlie’s Angels HK, savent de quoi je veux parler ! Quand ce dernier décide d’y aller dans la surenchère du n’importe quoi, il n’y va pas avec le dos de la cuillère !

La première scène nous met déjà dans l’ambiance, en nous plantant le scénario en 3min20 montre en main : les meilleurs combattants de la planète sont invités à un tournoi d’arts martiaux au doux nom de D.O.A (Dead or Alive donc). Voilà qui est très original ^_^
A partir de là, préparez vos neurones à recevoir une avalanche de portnawak décérébré que les amateurs de nanars n’auront pas vu depuis longtemps dans un film ricain de cette envergure. Bon, j’exagère un peu mais le budget a l’air d’avoir été relativement confortable.

Alors, première question, l’adaptation du jeu vidéo qui, rappelons le, mettait essentiellement en vedette des jolies filles très sexys, souvent à forte poitrine et en tenues légères, qui se lattaient la face à grands coups de torgnoles, est-elle réussie ? A cela, on peut répondre OUI ! Les actrices, provenant de séries pour la plus part, s’en donnent à cœur joie dans des affrontements très aériens qui s’enchaînent à vitesse grand V, mis en boîte par un Corey Yuen en grande forme qui mixe le style US (caméra assez proche, montage rapide) et le style HK (caméra plus éloignée, chorégraphies inventives) plus ou moins bien selon les moments mais toujours avec style. A noter un joli second rôle pour le toujours excellent Collin Chou (Blade of Fury, Matrix 2 et 3), monstrueux de charisme qui nous livre un petit combat des plus sympathiques sur la fin du film.
Pour rester encore plus fidèle au jeu vidéo, ils ont même osé, surtout au début, à mettre les barres de vie des combattants en haut de l’écran, et en nous affichant des gros « K.O » lorsqu’un combattant perd le combat. Véridique ! Ils ont même poussé le vice avec la partie de Beach Volley en bikini qui fait directement référence au Dead or Alive : Xtreme Beach Volley sorti en 2003 sur la console Xbox de Microsoft.

Passons sur le côté technique du film (ici, ce n’est pas le principal), où le réalisateur fait mumuse avec la caméra en la bougeant dans tous les sens dans de jolis paysages, pour nous intéresser rapidement sur un des gros points forts du film, son méchant ! Oui, Corey Yuen a osé, il nous a sorti ce bon vieux Eric Roberts… Mais si, souvenez-vous, le gentil héros du nullissime Best of the Best ! Cantonné aux séries B voire Z, il revient ici sur le devant de la scène (hum…) avec un jeu d’acteur au sommet (re-hum…), prêt à tout pour mettre en œuvre son plan machiavélique gniark gniak ! Euh, désolé, je m’emporte là… Mais son personnage, c’est du caviar, surtout lorsque ce dernier enfile des lunettes de soleil spéciales qui lui permettent de connaitre en avance les mouvements de son adversaire (du grand n’importe quoi, je vous avais prévenu…). Le voir gesticuler (ou plutôt sa doublure) sur le final contre quatre nanas, c’est du pur plaisir.

Bon, je m’arrête là, je pourrais continuer éternellement tellement j’ai pris du plaisir à voir ce DOA : Dead or Alive. Certainement pas du grand cinéma, mais un vrai divertissement repose cerveau, ça c’est certain !

 

Titre : DOA : Dead or Alive / Dead or Alive
Année : 2006
Durée : 1h22
Origine : U.S.A / Allemagne / Angleterre
Genre : Portnawak martial
Réalisateur : Corey Yuen

Acteurs : Devon Aoki, Jaime Pressly, Hollie Valance, Collin Chou, Kane Kosugi, Eric Roberts, Sarah Carter, Natassia Malthe, Robin Shou


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

13 Comments

Add a Comment
  1. Un gros délire parfois mal foutu (y a des effets numériques bien nazes, l’histoire, tout ça) mais tellement rythmé et nous brossant dans le sens du poil (pleins de nanas en petites tenues, de l’action) qu’il a immédiatement le capital sympathie, surtout qu’il est super court (tu vires le générique, je crois qu’il fait genre 1h15).

  2. C’est exactement ça, il fait 1h22 tout compris, 1h22 de grand dawa très sympathique. Beaucoup aimé, très fun.

  3. Pareil, même pas honte de dire que j’ai acheté le dvd à sa sortie ^^ Tiens d’ailleurs, je vais me le refaire aujourd’hui, ça sert à ça les jeudis complètement malade au lit.

  4. Malade ? Erf, repose toi bien…

  5. Rien de bien méchant, je suis juste à plat tout le temps, je crève de froid, je passe mes journées au lit. Ça motive pas à retourner au boulot demain mais bon. Un DOA va faire du bien.

  6. Heureux de voir que je suis pas le seul “con” qui kiffe a fond ce film

    Je me suis meme retrouvé dans un rêve pervers avec les 5 gonzesses du film dans ma chambre “miam miam”.

    SFB.

  7. Comme quoi on peut avoir les mêmes gouts sur certains films finalement ^_^

  8. J’adore ce D.O.A !
    A mes yeux, malgré ses défauts et son côté foutraque et bien nanar, ce film est une des meilleures adaptations de jeu vidéo que je connaisse !
    Les acteurs sont à fond dans leur rôle et on reconnait immédiatement les différents combattants du jeu !
    On retrouve aussi certaines arènes de combat issues du jeu.
    Les combats sont dynamiques avec parfois un petit côté WTF bien senti.
    Mention spéciale à la scène d’enfilage de soutif’ acrobatique, au ralenti s’il vous plait ! 😀

  9. Pareil, un nanar d’action pour lequel j’ai beaucoup de sympathie. Il faut dire, tu vires le générique déjà, ça dure 1h15, c’est hyper rythmé, plutôt fidèle (jusque dans les mauvais côtés, non mais ces coupes de cheveux sérieux!!!), malgré le découpage de l’action (ah ben oui, c’est pas des expertes les actrices), les choré restent plutôt sympas, puis Eric Roberts en méchant, ça ne se refuse pas 😀

  10. Ah ouais quand même les gars…là je peux pas vous suivre^^
    C’est pas le côté beauf du film (le jeu l’est aussi…mais au moins on est aux manettes, ça peut être fun) mais c’est le mauvais goût incroyable de tout le reste le problème.
    Ce qui sauve un film comme ça pour moi en général c’est :
    de bonnes bastons
    de bonnes chorégraphies
    une bonne mise en scène
    de jolis décors

    Après l’histoire peut être nulle et les acteurs nazes, ça peut me plaire quand même. L’ennui, c’est que y’a rien de tout ça. C’est pas forcément mal chorégraphié mais c’est mal filmé, c’est plein de bruits de cartoons, c’est affreusement laid (décors en CGI de vieux temples chinois dégueux, fonds verts partout), et l’histoire naze prend beaucoup trop de temps au lieu de nous laisser voir plus de baston. Les nanomachines machin pour le grand méchant ou je sais pas quoi…pffiou, mais c’est quoi ce machin ?

    J’aurais largement préféré un truc à la “opération dragon” avec Bruce Lee. Un tournoi avec un méchant qui est juste fort et ne veut pas faire de la super science débile pour avoir des super lunettes (qui peuvent facilement tomber lors d’un combat d’ailleurs…)

    En gros c’est mauvais, ça on le sait, mais je n’y ai rien trouvé qui pouvait me faire passer un bon moment dedans. Pas assez de bonnes bastons, rien d’impressionnant, méchant sans charisme…

    Je peux pas vous suivre en gros^^

  11. J’ai trouvé les bastons très sympas et les chorégraphies également. Mais c’était surtout d’une connerie sans nom (le coup des lunettes pour voir les coups en avance)et c’est pour ça que j’aime beaucoup ce film. Je trouve au contraire qu’il y a un gros rythme et pas que l’histoire prenne beaucoup de temps. De toute façon, il n’y a pas d’histoire ^_^
    Au contraire, faire un truc à la Operation dRagon aurait fait perdre tout son charme à ce film décérébré qu’il faut prendre pour ce qu’il est : un vaste défouloir débilissime et assumé comme tel.

    1. Ah ben moi les bastons m’ont laissé de marbre. Trop découpées. Moins crédibles. Bon ok on ne peut pas demander à tout le monde de faire du Jackie Chan mais bon…
      Le truc aussi c’est qu’il y a zéro enjeu. Tout le monde est copain avec tout le monde au final, sauf le vilain pas beau. Donc on n’a même jamais peur qu’un perso perde.
      Certes c’est pareil dans le jeu vidéo mais…on est acteur dans le jeu, on joue, on s’en fout du scénar^^ Là en tant que spectateur je me suis fait chier.
      Mais bon c’est subjectif…chacun son truc.
      Pour moi c’était de trop mauvais goût visuellement et au niveau des effets sonores (le gars qui fait des bruits de mitraillettes qui se charge avec ses gros bras…) Merde DOA c’est le jeu de baston le plus réaliste au niveau des combats, y’a pas de super pouvoirs, de boule de feu ni rien. Pourquoi ce truc cartoonesque ?
      Enfin c’est comme ça…j’ai essayé au moins^^
       
      Kikavu “so close” du même Corey Yuen avec de jolies actrices aussi ?

  12. Vu à sa sotie So Close, c’était très fun aussi. Même si je ne m’en souviens plus des masses car ca doit faire plus de 15 ans lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *