[Film] Detective K : Le Secret de la Veuve Vertueuse, de Kim Suk-Yoon (2011)


K est un détective chargé par le roi Joseon d’enquêter sur une série de meurtres qui ensanglantent le pays. Pendant cette mission secrète, K fait la rencontre de Han Seo Pil, qui va lui apporter son aide et de Han Gaek Ju, une jeune femme influente qui est l’une des clés de cette affaire. En creusant dans les profondeurs du mystère, ils vont découvrir de dérangeants secrets qui font apparaître une terrible conspiration qui pourrait bien faire chanceler le trône de Joseon et son entière dynastie…


Avis de Cherycok :
Alors que sort en Chine en 2010 le désormais célèbre Detective Dee de Tsui Hark et son détective hors pair, voilà que débarque en Corée du Sud l’année suivante le premier volet de la saga Detective K, Secret of the Virtuous Widows. Envie de surfer sur le succès planétaire de la bobine du maitre de Hong Kong ? C’est fort possible et c’est surtout réussi puisque Detective K est resté de nombreuses semaines en tête du box-office devant bon nombre de blockbusters du moment, et que les droits ont immédiatement été achetés pour une exploitation en Chine, en Australie, en Allemagne, en Thaïlande ou encore en Suisse. Pourtant, même s’ils partagent comme base commune une enquête donnant du fil à retordre à celui à qui elle est confiée, les deux films sont relativement différents. Cet opus coréen va jouer la carte de l’humour (en plus de l’action), au point qu’on se demande s’il n’est pas un pastiche de son homologue chinois. Mélangeant allègrement les genres, comme a l’habitude de le faire le cinéma coréen, Detective K va s’avérer au final des plus agréables malgré des imperfections.

Adaptation du roman éponyme de Kim Tak-Hwan, Détective K : Secret of Virtuous Widow est le premier opus de la saga. Un deuxième opus, Detective K : Secret of the Lost Island a vu le jour en 2015, et un troisième en 2018, Detective K : Secret of the Living Dead. Comment pourrait-on définir le personnage de Detective K ? Sorte de Sherlock Holmes coréen, interprété par Kim Myung-Min (A Day, Pandora), c’est un enquêteur hors du commun mais avec malheureusement de gros points faibles : Il est gaffeur au possible et il a du mal à résister aux jolies femmes. Tantôt ironique, tantôt sérieux, parfois mélancolique, il va faire équipe avec Seo Pil, joué par Oh Dal-Su (Memoir of a Murderer, Miracle in Cell N°7), voleur de chiens à la petite semaine, et de leur duo va naitre toute la partie comique du film tant l’alchimie entre eux est évidente. On est clairement dans le burlesque, parfois l’absurde, ça se rapproche même de l’humour non-sensique d’un Stephen Chow. Certaines situations grotesques arrivent d’un coup sans prévenir, avec des punchlines qui font mouche. Mais autant certains gags fonctionnent plein tube (les lampes torches d’époque avec des lucioles), autant d’autres tombent à plat. On a le sourire aux lèvres mais on n’est jamais pris de fou-rires.
Niveau action, même topo. C’est nerveux, avec de très beaux plans, un rythme soutenu, des acteurs investis réalisant leurs cascades parfois eux-mêmes (Kim Myung-Min y a laissé une côte), mais également un montage souvent un peu trop cut pour réellement admirer les chorégraphies ou tout simplement pour comprendre ce qu’il se passe.

De l’action pas parfaite, de la comédie pas parfaite, mais pourtant le mix des deux fonctionne plutôt bien, l’un venant remonter les lacunes de l’autre et inversement. Detective K premier du nom est dynamique, tout s’y enchaine très vite malgré les deux heures, et le réalisateur en profite pour glisser une réflexion sur des questions sociales, l’esclavage, et sur des questions religieuses, l’opposition entre les chrétiens et les disciples de Confucius durant l’ère Joseon. Le discours est malheureusement un peu trop manichéen et pas vraiment subtil. Les acteurs de leur côté sont excellents, capables de passer d’une situation improbable à quelque chose de plus dramatique en un clin d’œil, appuyés par tous les codes du buddy movie bien présents. Les décors sont magnifiques et de manière générale, le film est visuellement beau. Certaines séquences sont malheureusement bancales, comme par exemple la scène des loups en derrière partie, pas toujours très bien faite. On pourra également reprocher au film de ne pas inventer grand-chose au final. On y retrouve beaucoup de clichés et on compense cela par une histoire artificiellement complexe à cause d’un récit à tiroirs (même si tout devient clair lors du final). Mais le tout reste relativement homogène et s’avère des plus divertissants.

LES PLUSLES MOINS
♥ Le duo de héros
♥ Très bon casting
♥ Belle mise en scène
⊗ Rien de bien nouveau
⊗ Certains gags tombent à plat
Gros succès lors de sa sortie en 2011, Détective K : Le Secret de la Veuve Vertueuse est une comédie d’action des plus sympathiques. Loin d’être parfaite, elle permet néanmoins de passer un agréable moment et on ne voit pas passer les 1h55 de film. Espérons que le 2ème opus arrive à effacer les quelques problèmes dont ce Detective K souffre.



Titre : Detective K : Le Secret de la Veuve Vertueuse / Detective K : Secret of Virtuous Widow
Année : 2011
Durée : 1h55
Origine : Corée du Sud
Genre : Sherlock Holmes coréen
Réalisateur : Kim Suk-Yoon
Scénario : Lee Choon-Hyung, Lee Nam-Kyo, Kim Tak-Kwan

Acteurs : Kim Myung-Min, Oh Dal-Su, Han Ji-Min, Lee Jae-Yong, Kim Tae-Hoon, Ye Soo-Jung, Jung In-Gi, Lee Sol-Gu, Son Chui-Min

 Joseon myungtamjung: Gakshituku ggotui biil (2011) on IMDb













0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Feroner
Administrateur
13 octobre 2018 18:26

Celui-là ne m’a jamais tenté ca sentait l’arnaque juste après détective dee.
Ta critique me donne envie

Feroner
Administrateur
1 novembre 2018 19:26

Ca y est c’est vu et je suis globalement d’accord.
J’ai vraiment bien aimé la partie intrigue qui est complexe est prenante, mais l’humour est pas terrible limite gênant par moment.
Ha oui on est vraiment loin d’un Detective Dee