[Film] Crying Freeman, de Christophe Gans (1995)


Emu O’Hara, jeune peintre, est témoin du meurtre d’un gangster japonais sur les hauteurs de San Francisco. Le meurtrier, un élégant et beau jeune homme, verse une larme de remords. Cette marque d’humanité n’échappe pas à la jeune femme qui se sent, depuis l’enfance responsable de la mort tragique de ses parents. De retour à Vancouver, Emu est devenue un témoin capital que se disputent la police et le puissant chef yakuza Shimazaki, père du gangster exécuté par Crying Freeman.


Avis de Cherycok :
Lorsqu’on regarde à nouveau un film qu’on avait beaucoup aimé il y a plus de vingt ans de cela, il y a souvent des petites questions qui nous trottent dans la tête. Est-ce que plus de 20 ans après, je vais toujours aimer autant ? Est-ce qu’il n’aura pas trop (mal) vieillit ? Est-ce que mes goûts, qui ont évolué, ne vont pas me faire voir le film différemment ? C’est parfois le cas au point qu’on se demande « Comment j’ai pu trouver ça génial à l’époque !?! ». Et puis, il y a ceux qui, à part quelques coupes de cheveux et tenues vestimentaires de l’époque, passent toujours comme une lettre à la poste, qui traversent les décennies sans réellement bouger, qui ont retrouvé une seconde jeunesse avec la haute définition. Crying Freeman de Christophe Gans fait partie de ces films-là car oui, plus de 20 ans après, c’était toujours aussi bien.

Crying Freeman, c’est l’histoire d’un tueur à gage, le Freeman, qui ne peut se résoudre à tuer la femme dont il est tombé amoureux, allant pour le coup à l’encontre des règles de la société secrète chinoise dont il fait partie. Sauf que cette femme est le témoin capital d’un meurtre impliquant le fils d’un important chef yakusa, justement tué par le Freeman. Arrivera-t-il à la tuer malgré tout ? Doit-il la protéger ? Doivent-ils fuir ensemble loin de tout ça ? Une chose est sûre, c’est que désormais la vie du Freeman et de cette femme ne sera plus jamais la même. Policier et Yakusas sont désormais à leur trousse.
Entre autres produit par Brian Yuzna, Crying Freeman est l’adaptation du manga éponyme de Kazuo Koike et Ryôichi Ikegami. Et bien qu’il n’adapte qu’une partie du manga (le reste étant assez difficile à adapter à l’écran) et que quelques légères modifications ont été apportées afin de s’exporter plus facilement (l’héroïne est américaine dans le film, japonaise dans le manga ; sa rencontre avec le freeman se passe à San Francisco dans le film, Hong Kong pour le manga, …), nous sommes sans doute en présence ici de la meilleure adaptation cinématographique de manga à ce jour. Christophe Gans est depuis toujours un passionné de cinéma asiatique (il est à l’origine du magazine HK Mag et de la collection HK Video) et il va s’efforcer de rester au maximum fidèle à l’œuvre dont il s’inspire.

Christophe Gans va apporter un soin tout particulier à son métrage. Visuellement, c’est tout bonnement superbe. Crying Freeman est beau du début à la fin, Gans a tenu à ce que son film ait une esthétique irréprochable et il semble être arrivé au résultat escompté. Les décors sont somptueux et les scènes d’action, malgré il est vrai un abus de ralenti, sont superbement chorégraphiées. Que ce soit les combats pieds / poings ou les nombreux gunfights, on en prend plein les mirettes avec des effets de style qui en mettent plein la vue. La musique qui accompagne le film est tout aussi superbe, tantôt entrainante, tantôt envoûtante, constamment présente et prenante, toujours en adéquation avec les images. Il se dégage du film une grande puissance en partie grâce au casting absolument impeccable. Mark Dacascos (Only The Strong, Le Pacte des Loups), habitué des séries B et autres productions bas de gamme, campe ici sans doute son meilleur rôle, tout en retenue. Le reste du casting n’est pas en reste, avec une Julie Condra (Gas Food Lodging, Nixon) magnifique, un Byron Mann (Street Fighter, Le Corrupteur) pour une fois pas cabotin, ou encore un Tchéky Karyo (Dobermann, Nikita) qu’on prend toujours un énorme plaisir à retrouver.
Le scénario est efficace, et ne perd jamais en intérêt tant son rythme fait preuve d’une fluidité exemplaire. Le film a beau être au final assez lent, il comporte pas mal de scènes posées ou d’échanges entre les protagonistes, on se laisse malgré tout porter du début à la fin sans que jamais on ne ressente le temps qui passe. Et ça, c’est bon signe.

LES PLUSLES MOINS
♥ Visuellement superbe
♥ Excellente OST
♥ Dacascos dans son meilleur rôle
♥ Des personnages forts
⊗ Scénario un peu simpliste
⊗ Peut-être trop de ralentis
Malgré son scénario parfois un peu simpliste, Crying Freeman est une excellente adaptation du manga du même nom et un vibrant hommage au cinéma asiatique que Christophe Gans apprécie particulièrement. Un premier long métrage marquant et une renommée internationale immédiate pour son réalisateur.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Julie Condra, qui interprète Emu O’hara rencontre Mark Dacascos au cours du tournage du film. Elle l’épouse trois ans plus tard et ils ont trois enfants ensemble : deux garçons (Makoalani et Kapono) et une fille (Noelani).
• Pour la plupart des premiers rôles, (Yo, Emu O’Hara, Koh), le doublage français est assuré par les mêmes comédiens à la fois dans le film et dans l’animé, à l’exception de Tcheky Karyo qui est remplacé par Bernard-Pierre Donnadieu dans l’OAV.
• C’est Jason Scott Lee qui était initialement prévu pour le rôle de Yô. Mais son planning était trop chargé et c’est finalement Mark Dacascos qui a été choisi.
• Mark Dacascos a effectué lui-même toutes ses cascades.
• Le film n’est jamais sorti aux États-Unis, ni au cinéma, ni en DVD. Il a fallu attendre 2017 pour qu’il arrive là-bas sur la plateforme de VOD Amazon Prime


Titre : Crying Freeman
Année : 1995
Durée : 1h42
Origine : France / Canada / U.S.A / Japon
Genre : C’est beau un homme qui pleure
Réalisateur : Christophe Gans
Scénario : Christophe Gans, basé sur le manga de Kazuo Koike et Ryoichi Ikegami

Acteurs : Mark Dacascos, Julie Condra, Byron Mann, Tchéky Karyo, Masaya Kato, Yoko Shimada, Rae Down Chong, Kevan Ohtsji, Mako

 Crying Freeman (1995) on IMDb


Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

Les derniers articles par Cherycok (tout voir)

12 Comments

Add a Comment
  1. Je me le suis refait aussi en HD et comme toi j’ai beaucoup aimé il y a ce petit coté naïf qui rend ce film super attachant. Mark Dacascos a grave la classe dans ce film mais ca marche moins bien dés qu’il parle. Dingue que ce film ne soit jamais sorti aux États-Unis c’est peut etre pour ca que la carière de Dacascos n’a jamais décolé.

  2. Pas revu depuis l’époque de la sortie du DVD pour ma part, donc il y a bien 10 ans, très peu de souvenirs. Mais j’aimais beaucoup aussi à l’époque. À revoir donc.
    Pareil pour l’anecdote de la sortie aux States, je l’ignorais, c’est assez dingue je trouve.

  3. Oui, j’ai été surpris aussi. On ne le trouvait apparemment aux States que par des moyens pas très légaux jusqu’à ce que Amazon le mette dans son catalogue en 2017. Alors certains devaient s’il faut commander ça au Canada juste à côté, mais effectivement, c’est très étrange. Je n’ai par contre pas la raison pour laquelle ce n’est jamais sorti. Problème de droits ?

  4. rien que ce générique de debut avec ce tatouage de dragon qui glisse sur la peau avec cette musique magnifique hum!!! je suis d’accord aussi que c’est tout de même un ,peut etre l’adaptation du manga le plus reussi ! moi c’est un de mes films favoris , j’ai vue aussi l’anime, ou certaines scène sont du case par case (la fameuse scène de l’assaut de la chambre et le Freeman debout sur le dessus de la porte ) et ce final incroyable 😮 …on ressent l’amour de Gans pour le ciné asiatique , pour les films de John Woo en particulier ,realisateur fétiche du français dont il a tout fait pour faire connaitre en france ,bien avant de créé HK magasine ,deja dans Starfix il en parlait tout le temps ,c’est grace a lui que j’ai acheter mes 1ere VHS de Woo d’ailleurs 🙂 comme toi Feroner, moi aussi je suis deçu de la petite carrière de Mark Dacascos (que j’aime beaucoup ) ,mais il a fait un choix assez etonnant au debut des année 2000 d’etre animateur d’une émission qui fait des duels de cuisiniers 😮 ca lui a prit beaucoup de temps et a part faire un bad guy par si par la ,il se contente de quelques series ou telefilms , pourtant quand on voit Crying Freeman, le pacte des loups, Drive ou autre Only the Strong, le mec a du talent et du charisme a revendre !d’ailleurs quand il veut il decroche des roles dans des gros films comme John Wick 3 ou des series en vue comme les agents du shield ou Wu Assassins …

    je ne savais pas non plus qu’il avait jamais été distribuer aux usa ,pourtant ils sont a la coprod ,c’est assez incompréhensible ,surtout même en DTV ,vue toute les daubes qu’ils sortent pour le petit ecran ,incroyable 😮 plus de 20 ans sans etre dispo la bas …

    1. Je pense qu’ils sont dans la coprod comme le japon car des scènes ont été tournées aux states et pareil pour le japon. Mais la plupart du temps, tu trouve France / Canada comme origine pour le film.

      1. vi j’ai vu ca aussi , peut etre aussi parce que Yuzna est dans la coprod aussi , mais comme toi ,jusqu’a ce que je regarde aujourd’hui ,je pensais que c’etait seulement franco canadien, Gans c’etait pas cacher a l’époque pour dire que c’etait beaucoup moins cher de tourner a Vancouver que de tourner aux USA .je reviens de l’imdb la, car le wiki français est bourrer d’erreur et le lieux de tournage est uniquement en Colombie britanique ,vancouver !l’investissement Japonais c’est Fuji et la Tohei surement pour les droits du manga ,les USA interviennent via 3 petite boites de Yuzna et ses potes qui etaient sur Necronomicon avant ca .on est loin du Universal marquer comme co prod sur la page wiki lol

        1. Parfait , mon dvd me fait les yeux depuis un moment mais je me disais justement «naaaan t’as dû salement vieillir , gardons ton bon souvenir intact» , et voila que le copain Chery Karyo répond à ma question !

          Par contre le pacte des loups que j’avais aimé à sa sortie au ciné , revu il y a un mois … arf que ça a vieilli et si à l’époque le mix kung fu et film en costume me faisait délirer , je dois bien avouer que ce n’est plus du tout le cas.

          Scott » hehe , rien qu’en évoquant le générique je me rappelle à quel point , rien que ça déjà , il était épique !!

          1. Faze ,les premieres seconde du générique , je craignais un copié coller de celui du film Dans les griffes du dragon rouge ,mais au final nan ca innove sec et c’est vraiment beau (encore maintenant ) d’ailleurs le générique realiser par Sparx* un petit studio français qui debutait dans la 3d est devenu une boite qui taffe sur les effets speciaux de blockbuster depuis plusieurs années ,surtout pour Disney (les star wars )et Marvel studio ou encore Ready Player One de Spielberg,Valerian ou Kong ,comme quoi on innove avec un dragon en image de synthèse en 95 (parce que debut 90 avec le Cobaye et la fin de Johnny Mnemonic voila quoi ^^) et on se retrouve travaillant avec ILM et autres grosses boites de sfx partout dans le monde 25 ans apres 😮 ben moi aussi ca ma donner envie de le revoir du coup ^^

            Cherycok si tu me lis , est ce que tu la (re) vue en BR ? si oui est ce que ca vaudrait le coup de se le racheter sous ce format ou garder le bon vieux dvd ? 🙂

            1. Alors je n’ai aucune idée de la qualité qu’il avait en DVD. Je l’ai vu en HD, et je peux dire que c’était visuellement très beau.

              ah, sache que je lis absolument tous les commentaires 😉

              1. merci Chery 🙂 je me souviens d’un dvd a l’image un poil granuleuse , comme le BR est pas trop cher je vais me laisser tenter ^^

                oui ca tombe un peu sous le sens ,sur le coup je savais pas trop comment tourner ma phrase pour “t’interpeller ” ,d’habitude je marque seulement vos pseudos pour vous causer o_O j’ai trainer sur trop de site ou il faut une lettre recommander avec accuser de réception pour avoir une reponse d’un redacteur mdr

                merci aussi a toi Feroner 🙂

            2. Le BR est a une très belle image et des super bonus comme une interview de Gans de presque une heure.

            3. Hehe je sais plus ou j’avais lu ou vu ça , mais en effet ce petit générique à permis à cette boîte de se faire une place au soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *