[Film] Critters 2, de Mick Garris (1988)

Deux ans après les événements du premier opus, Brad Brown revient dans sa ville natale alors que la fête de la chasse aux œufs de pâques va commencer. Mais parmi les œufs, se retrouvent ceux de Critters. Le cauchemar de Brad et des habitants de la ville ne fait alors que commencer…


Avis de Rick :
Suite au succès du premier opus de ses bêtes poilues, Critters 2 débarque sur les écrans 2 ans après. Un budget doublé, plus d’humour, plus de Critters, plus de morts, tout en double pour faire du film un divertissement jouissif se rapprochant de plus en plus de son influence première : Les Gremlins. Nous retrouverons donc tous les ingrédients qui avaient plu (ou non) du premier opus. Le scénario, reprenant les personnages et une partie de l’intrigue, est sans réelle surprise, d’autant plus que le fait d’étendre l’invasion des Critters à la petite ville entière le rapproche du premier Gremlins. Contrairement à celui-ci, le film ne se passe pas à la période de Noël, mais durant Pâques. Au scénario, on trouve David Twohy, encore inconnu à l’époque, mais qui se révélera plutôt bon metteur en scène par la suite (Pitch Black, The Arrival). Et à la réalisation, Mick Garris, encore tout jeune, faisant ses preuves à la réalisation d’un film pour le cinéma, s’échappant ainsi du monde de la télévision, qu’il finira par regagner bien vite après quelques films (Il retournera aux téléfilms 4 ans après ce film, après avoir fait La Nuit Déchirée). Pour l’époque, des inconnus.

Critters203

Au casting, on retrouvera une partie des rescapés du premier opus : les chasseurs de prime, qui reviendront sur terre pour éliminer les Critters, l’idiot de service, Charlie, qui est à présent aux côtés des chasseurs de prime, et Brad, le petit du premier épisode, revenant dans la ville pour rendre visite à sa grand-mère. Comprenant que pour faire un bon film, il faut multiplier ce qui faisait le charme du premier, le réalisateur et le scénariste ne prennent aucun détour. Humour crétin permanent, des meurtres, peu sanglant pour permettre une sortie avec juste une interdiction aux moins de 13 ans aux States, et beaucoup plus de Critters, mit en avant par rapport au premier opus. Ainsi, les personnages se retrouvant tous être plus ou moins crétins, niais, et les situations se voudront la plupart du temps délirantes. Entre la grand-mère faisant manger bio aux enfants qu’elle garde, le shérif se déguisant en lapin, le vieux papy refourguant tout et n’importe quoi pour les fêtes, ou encore le chasseur de prime prenant l’apparence d’une bimbo blonde, rien ne nous sera épargnés, et malheureusement, au bout d’un moment, on a l’impression que le film cherche à en faire trop dans la dérision. Mais du à la courte durée du film (1h26) et au fait que le scénario traite absolument tout avec décontraction, les effets comiques, qu’ils marchent ou non, se révèlent plutôt plaisant et font passer un bon moment.

Critters210

Toujours produit par la New Line, l’équipe du film en profite également pour mettre quelques petits clins d’œil aux autres films de la firme. Ainsi, pendant la chasse aux Critters, l’un des chasseurs de prime passera devant une affiche de Freddy Krueger, et s’apprêtera à prendre son apparence. Ces petits effets parfois bien intégrés sont bien délirants, mais bien évidemment, le principal intérêt du film sera de voir, en plein jour, et en grand nombre, les Critters. Cachés dans l’obscurité dans le premier opus, ils se révèlent enfin ici, aidés par le budget doublé du film. Ils en profiteront pour bouffer à tous les râteliers : chiens, vieux, enfants. Ils seront en groupe, communiqueront entre eux, et prouveront même qu’ils peuvent se montrer intelligents, mettant en place des tactiques pour échapper au danger et obtenir leurs repas. Ainsi, il ne faudra pas en demander trop à Critters 2. Il reste malgré tout dans la lignée du premier : con, parfois drôle, et ne fait toujours pas peur. L’aspect comique est mit au premier plan au détriment de tout le reste, rien n’est traité avec sérieux, et c’est pour cela que le film fonctionne et fait passer un bon moment malgré sa crétinerie immense. On n’en demandait pas plus, et pourtant, le film s’est ramassé au box office.

Critters212

LES PLUSLES MOINS
♥ Plus de Critters
♥ C’est bourré d’humour bête et méchant
♥ C’est rapide, on ne s’ennuie pas
⊗ Ça reste un sous Gremlins
⊗ Les chasseurs de prime, parfois un peu lourds
Dans la lignée du premier, limite un copié collé par moment, se rapprochant encore plus de Gremlins, mais terriblement fun et pas prise de tête, il va au bout de ses idées, contrairement au premier opus.

Critters215



Critters 2Titre : Critters 2 – Critters 2: The Main Course
Année : 1988
Durée : 1h26
Origine : U.S.A
Genre : Ersatz de Gremlins
Réalisateur : Mick Garris
Scénario : David Twohy et Mick Garris

Acteurs : Terrence Mann, Don Keith Opper, Scott Grimes, Liane Curtis et Cynthia Garris

 Critters 2 (1988) on IMDb


Critters216Critters218Critters219Critters220Critters221Critters222Critters224

Rick

Grand fan de cinéma depuis son plus jeune âge et également réalisateur à ses heures perdues, Rick aime particulièrement le cinéma qui ose des choses, sort des sentiers battus, et se refuse la facilité. Gros fan de Lynch, Carpenter, Cronenberg, Refn et tant d'autres. Est toujours hanté par la fin de Twin Peaks The Return.

28 Comments

Add a Comment
  1. Hey mais c’est la journée Critters ou quoi ? 😉

  2. on va bientot parler du jeune di caprio en tête a claque de service dans le 3 alors 😀
    du deux je me souviens la transformation du chasseur de prime et la boule geante (assez efficace )
    en tout cas je m’endormirais moins bete car je savais pas que c’etait le premier taf de Twohy !

  3. La journée Critters 1 et 2, les 3 (avec pleins de belles photos du jeune DiCaprio haha) et 4 vont attendre un peu, mais ça viendra 😉

    C’est toujours intéressant de fouiller un peu et de découvrir ce genre d’anecdotes avec plus de recul 😉 Comme pour Frank Darabont qui avait commencé comme scénariste sur La Mouche 2 et Le Blob.

  4. haha di caprio avec sa belle coiffure raie au milieu 😀

    et Freddy 3 pour Darabont ! brrr la mouche 2 c’est une epreuve pour moi , le film est deja pas terrible, mais j’adore les chiens et vu ce qui se passe dans le film… en tout cas ta raison Rick ca permet de découvrir les debuts de carrière pas seulement des acteurs mais de l’équipe technique aussi 🙂

  5. C’est clair, ça change quand tu compares Critters 3 et sa petite tête de jeune ado avec ce qu’il fait aujourd’hui 😀

    Ah oui exact, Freddy 3 ^^ Je ne le trouve pas si mauvais que ça La Mouche 2. Forcément beaucoup moins bon que le premier (passer après Cronenberg en même temps, dur), mais j’ai vu pire comme suite. Après oui la scène du chien, j’ai beaucoup de mal, j’adore les animaux en général donc bon…

    Exact, c’est comme quand j’ai découvert un peu par hasard les premières compositions de Daniel Licht, looooonogtemps avant ces OST pour Dexter, avec le film de vampires Children of the Night, Amityville 6 ou encore Les Enfants du Maïs 2 (du lourd ce début de carrière quand même 😀 )

  6. plus du tout la même tête ni les même films heureusement pour lui ^^

    oui tout n’est pas a jeter dans la mouche 2 Eric Stotlz est bien mais moi j’ai du bloquer a cause du chien ,d’ailleurs j’ai pousser un ouf de soulagement pour le chien du garde plus loin dans le film qui a une petite caresse amical du monstre 🙂

    ouais ca commence dans les films artisanaux tout ca ^^ Children of the night ,film de tony randel d’ailleurs ,j’avais fonder de grand espoir en lui apres Hellraiser 2 ,helas il a pas confirmer :/

  7. C’est clair, heureusement 🙂

    Oui, bon acteur, un peu trop rare à l’écran malheureusement, mais je comprend parfaitement, y a des films comme ça. La scène du chenil de The Thing m’a traumatisé pendant de longues années vu que j’ai découvert le film très jeune, la scène des chats dans Inferno m’a aussi un peu bloqué.

    Tony Randel, il avait bien commencé, et puis…. il a enchaîné les films mineurs (pour être gentil), même si Ticks est plutôt rigolo, mais le reste…

    1. c’est un acteur assez complet sous exploiter ,peut etre un soucis d’agent , sacrè role dans Pulp Fiction et dans l’effet papillon par exemple ..
      ben je susi pas tout seul pour The Thing alors 😮 le pire c’est qu’a la fin du film je regardais mon chien chelou ,j’etais jeune aussi et ca ma pas mal marquer , mais comme The Thing est un de mes films culte je le regarde toujours avec plaisir même si le debut avec les chiens est toujours dur .

      vi le pire c’est qu’a l’époque quand en lisant Mad Movies j’avais lu que Randel aller faire un film live de Ken le survivant, j’etais super heureux! beaucoup moins en voyant le film 😀
      Ticks j’en garde pratiquement aucun souvenir ,juste la presence de l’acteur qui joue carlton dans le prince de bel air ^^

      1. Je viens de vérifier, comme beaucoup, il fait à présent pas mal de séries… Dommage mais bon. Même si c’est un petit rôle, je l’avais bien aimé dans le rôle du prof dans Les Lois de l’Attraction.
        Non non loin de là, pendant facile 5 ou 6 ans, je ne pouvais pas regarder la scène du chenil, même si j’adorais le film. Maintenant aucun soucis, que ce soit chez moi ou sur grand écran (il y a déjà deux ans, la soirée Carpenter sur Paris).
        Ah ben tu seras content d’apprendre que la critique de Ken Le Survivant sera en ligne cette semaine dans le cadre de la semaine “nanar” ^^ Et celle de Ticks un peu plus tard, je l’ai de côté, je me l’étais refais en dvd (et malheureusement en VF 🙁 )

        1. ha oui les lois de l’attraction !gros film aussi 🙂

          ha mais moi pareil ,j’ai revu The Thing que quand j’ai vraiment pris gout a voir des films pendant des journée, je l’ai revu qu’une fois adulte , car je gardais cette scène dans le coin de ma tête et la nuit horrible que ca m’avait fait passer …

          houla ben bonne critique a venir alors 😀 Ken le survivant c’est du high level quand même ,je l’ai vu qu’une fois ,a sa sortie en ayant le courage d’aller jusqu’au bout mais même double dragon me semble meilleur dans mes souvenirs :p

          1. Oui un film qui partage beaucoup apparemment, j’ai personnellement beaucoup aimé.
            The Thing la VHS a été trèèèèèèès usée chez moi, mais non, regardé détourné à ce moment là pendant des années…
            Ken je ne l’ai pas vu moi, j’admet que maintenant, imaginer Tony Randel réaliser cette adaptation, ça ne m’emballe pas spécialement 😀

            1. La scène des chiens ne ‘ma jamais posé de soucis en ce qui me concerne, mais ce film, encore aujourd’hui m’hypnotise. Un de mes films préférés

              1. moi aussi ,beaucoup aimer !

                c’etait enthousiasmant quand il venait de faire Hellraiser 2 mais apres …^^

                Cheryock pareil , puis cette musique de Ennio Morricone ,cette tension tout le film ,ce calme apparent qui met mal a l’aise ,les effets chocs que l’on voit jamais venir .. ce film ma tellement marquer que j’ai acheter le jeux ps2 pour poursuivre l’aventure et j’ai pas été deçu 🙂

  8. Merci Rick pour ta critique, ca donne envie ! 🙂

    On peut le regarder sans avoir vu le premier ? Ou je vais rater toutes les subtilités du scénario ?

  9. Cette suite reprend quelques personnages du premier, après, à part quelques trucs, je pense pas que ne pas avoir vu le premier soit un vrai frein.

  10. Merci ! Je vais essayer de le chopper !

  11. Tu me diras ce que tu en penses ^^
    Après, c’est pas un grand film, ça reste une petite série B, mais je la trouve attachante et rigolote, j’avais la saga en VHS à l’époque, puis en DVD, grand fou que je suis.

  12. Bon alors tu n’es pas le seul fou sur notre planète, vu que j’ai toute la saga en VHS et en DVD. Je me tâte pour reprendre l’intégrale en Blu-ray américain…

  13. Je n’en ai aucun (honte à moi peut-être), mais bon, je n’ai jamais été ultra ultra fan de la saga. Ca m’avait bien fait marrer mais ca s’arrête là. Mais la série que j’ai chroniqué récemment était fun. Nulle mais fun.

  14. Nous ne sommes pas fous, nous sommes juste des hommes de goûts 😉 J’avais acheté le coffret DVD Français Day One, le magnéto ne fonctionnait plus donc bon. Je me tâte aussi pour le coffret US, mais je me dis, comme souvent, que le jour où je vais l’acheter, ça sortira chez nous.

    Allez Chery, on se fera le 5ème film ensembles 😉

  15. LOL dans ce cas autant se payer le coffret US et carrément racheter le coffret français quand il sortira. Et tout racheter encore quand ils sortiront à l’unité dans chaque pays ( pour avoir de zolies zaquettes ). En hommes de goûts, soyons fous.

  16. Ah non non non, je vais attendre encore un peu et voir si ça sort en France. Si non, ben, Blu-Ray US et c’est tout 😉 J’arrête les multi copies, le porte feuille ne peut plus suivre, j’ai encore 3 ou 4 éditions de Dune, de Hellraiser et de Ginger Snaps 2 et 3 qui traînent.

  17. Oui c’est vrai que le portefeuille n’est pas extensible ( hélas ). Même si je rachète pas mal de rééditions, j’évite de faire trop de doublons. Et d’acheter des trucs inutiles ( j’ai accumulé pas mal de navets à cause de ça lol ).

    1. Voilà par exemple, je n’ai toujours pas acheté l’édition FR de Frayeurs de monsieur Fulci, qui a l’air sublime, car j’ai déjà le Blu-Ray US, qui contient en plus déjà des sous titres fr, et qui ne m’avait coûté que genre 8 euros neuf au lieu des quasi 30 euros de l’édition fr ahah.

  18. Pareil j’ai eu cette édition américaine pour pas cher. J’ai pris le digibook Artus, mais il faut savoir que Blue underground va le restaurer en 4K il me semble.

  19. Bon je suis pas équipé 4K, donc ça, je m’en fiche un peu je dois dire, surtout que la copie du BR US était déjà très jolie.
    Mais je n’ai pas La Maison Près du Cimetière en HD, et ça, ça me tente.

  20. J’ai le Blu-ray US de Blue Underground et l’anglais d’Arrow. Deux très belles éditions. Blue Underground restaure en 4K mais sort ses copies sur des Blu-ray normaux. La restauration de ‘Zombi 2’ est sublime. Le film retrouve une patine naturelle impressionnante, meilleure encore que la copie Arrow sortie vers 2013. Je n’ai vu pour le moment que des captures d’écran, je dois commander prochainement le disque.

  21. Je finirais pas craquer sur un des deux, celui que je trouverais le moins cher, étant un grand amateur du film ^^ Zombi 2 j’admet, je suis moins fan, c’est un des Fulci que j’ai découvert plutôt tardivement, je lui trouve des longueurs, même si je l’aime bien. Du coup une copie Blu-Ray pour celui-là pourra attendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *