[Film] Confidential Assignment, de Kim Sung-Hoon (2017)


Alors que le détective nord-coréen Im Cheol-ryung est de garde au laboratoire de Pyongyang, son supérieur Cha et sa bande décident de voler les plaques qui impriment de l’argent américain contrefait. Im tente de les arrêter, mais malheureusement pour lui, cet acte patriotique se conclut par la mort de sa petite amie et la fuite de Cha vers la Corée du Sud. Im est alors jumelé à un policier sud-coréen, Kang pour la suite de l’enquête. Nos deux flics devront mettre leurs différends politiques de côté s’ils veulent retrouver les plaques avant qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains.


Avis de Cherycok :
Popularisé à travers le monde entier grâce à la saga L’Arme Fatale, le buddy movie est un genre cinématographique devenu un cliché du cinéma à lui tout seul. Néanmoins, lorsque c’est bien fait, cela donne lieu à des bobines efficaces et souvent divertissantes. Condifential Assisgment est de ceux-là, un film qui ne brille au final pas par son originalité mais qui fait les choses bien, très bien même, puisque, outre son succès au box-office local (presque 8M d’entrées), il remporte plusieurs prix dans divers festivals (dont celui du meilleur film d’action au Festival international du film Fantasia (FIFF) au Canada) et est vendu dans pas moins de 42 pays, dont les Etats-Unis. Est-ce un signe de qualité ? C’est bien le cas ici. Car Confidential Assignment est une comédie d’action matinée d’espionnage comme on n’en fait plus et qui sent bon le cinéma des années 80. Clairement, c’est un gros OUI.

Un succès au box-office mérité donc. Et pourtant, Confidential Assignment ne partait pas gagnant. Pas de grosses têtes d’affiche du cinéma coréen mais des acteurs essentiellement de séries TV, une confrontation Corée du Sud / Corée du Nord vue et revue, et donc l’inévitable duo de deux agents que tout oppose. Avec tous ces clichés, on aurait donc pu s’attendre au pire, mais Kim Sung-Hoon (A Wonderful Moment) a su éviter les pièges. Le choix des belles gueules Hyun-Bin (I Am Happy, Come Rain Come Shine) et Kim Ju-Hyeok (The Beauty Inside, My Wife Got Married), habitués des comédies romantiques et, de manière générale, des rôles plus légers, sont utilisés à contre-emploi et cela fonctionne parfaitement. Deuxièmement, on aurait pu se dire qu’un film Sud-Coréen parlant de la Corée du Nord aurait une fâcheuse tendance à virer au bashing du pouvoir Nord-Coréen, mais il n’en est au final rien. Certes, les us et coutumes du régime de Pyongyang sont moqués, voire égratignés, mais les scénaristes contrebalancent cela en faisant de même pour les habitudes de leur pays. Bien entendu, comédie oblige, l’exagération est souvent de mise, mais un équilibre certain est trouvé et le résultat proche de la neutralité est à saluer. Enfin, le duo d’agents très dépareillés fonctionne à merveille. Tout les oppose, à commencer par leur personnalité. Im est monolithique, parle peu, ne laisse rien transparaitre, et bien badass, contrairement à Kang, parfois à la limite de l’incompétence, qui passe son temps à parler pour ne rien dire, et qui prend les choses avec bien moins de sérieux. Cette opposition est certes facile, mais l’alchimie entre les deux acteurs est totale et leur charisme fait le reste. Le personnage de Yu Hae-Jin est là pour toute la partie comédie, tout particulièrement lors des scènes au sein de sa famille avec cette sœur hilarante, interprétée par la chanteuse du groupe de K-Pop Yoona (Prix du meilleur espoir et du meilleur second rôle). Celui de Hyun-Bin est là pour la partie musclée, et l’acteur se donne à fond pour les scènes d’action, réalisant une partie de ses cascades lui-même.

Les scènes d’action sont par ailleurs une réussite totale. Là où certains se seraient vautrés dans un montage ultra cut ou dans de la shaky cam pour donner une impression de nervosité, ici tout est précis, professionnel, avec des enchaînements de plusieurs coups sans aucune coupe. Que ce soit les scènes de fight ou les diverses courses poursuites, c’est brutal, rapide, parfois certes désamorcé (sans aucune connotation péjorative) par une touche d’humour mais toujours d’une efficacité redoutable. La double scène du combat au papier toilettes est tout bonnement mémorable. Seul bémol, un accident de voiture en images de synthèse sincèrement raté alors que tout le reste avait un excellent rendu à l’écran grâce à la superbe photographie de Lee Sung-Je (The Chaser, The Murderer).
Le réalisateur utilise très bien les codes du film d’action et de la comédie et le mélange est parfaitement homogène. Certes, certaines situations ont tendance à virer vers l’improbable ou le ridicule, mais qu’importe, Confidential Assignment mise tout sur le fun de cette collaboration entre agent du nord et agent du sud et ça marche. Les personnages sont développés juste ce qu’il faut et leur charisme fait le reste. On s’attache immédiatement à eux et ce qui les anime ressort parfaitement à l’écran. D’autant plus que malgré la durée conséquente du métrage (plus de 2h), le rythme ne faiblit que rarement. On finit le film avec un grand sourire, avec cette très agréable sensation d’avoir vu un divertissement comme on les aime, et avec pour seule envie qu’ils fassent une suite au moins aussi bonne, puisque la fin laisse entrevoir que la collaboration entre Im et Kang pourrait se poursuivre, ce coup-ci en Corée du Nord.

LES PLUSLES MOINS
♥ La mise en scène
♥ Le casting
♥ Les scènes d’action
♥ L’humour
⊗ Le scénario
Confidential Assignment compense son manque d’originalité par une efficacité redoutable. Mélangeant de bien belle manière comique de situation et action explosive, ce buddy movie est un divertissement de premier choix.



Titre : Confidential Assignment
Année : 2017
Durée : 2h05
Origine : Corée du Sud
Genre : Buddy Movie
Réalisateur : Kim Sung-Hoon
Scénario : Yoon Hyun-Ho, Hwang Jo-Yoon

Acteurs : Hyun-Bin, Yu Hae-Jin, Kim Ju-Hyeok, Jang Young-Nam, Yoona, Park Min-Ha, Lee Hae-Young, Lee Dong-Hwi, Kong Jung-Hwan, Jeon Kuk-Hwan

 Gongjo (2017) on IMDb




















Cherycok

Webmaster et homme à tout faire de DarkSideReviews. Fan de cinéma de manière générale, n'ayant que peu d'atomes crochus avec tous ces blockbusters ricains qui inondent les écrans, préférant se pencher sur le ciné US indé et le cinéma mondial. Aime parfois se détendre devant un bon gros nanar WTF ou un film de zombie parce que souvent, ça repose le cerveau.

2 Comments

Add a Comment
  1. Vu bien aimé aussi mais pas autant que toi j’ai trouvé ca un peut trop convenu et que ca manquait de folie dans l’humour comme dans l’action.

    “on aurait pu se dire qu’un film Sud-Coréen parlant de la Corée du Nord aurait une fâcheuse tendance à virer au bashing du pouvoir Nord-Coréen, mais il n’en est au final rien” et pourtant il y a de quoi faire du bashing.
    Joint Security Area de Park Chan-wook dans le genre relation Nord/Sud est vraiment top.

  2. Ah mais c’est clairement convenu, et j’annonce la couleur d’entrée de jeu. MAis pour moi, un film peut etre très original et etre raté, tout comme un film peut manquer d’originalité et etre très efficace. C’est le cas de celui là, il n’a pas inventé l’eau chaude, mais ce qu’il fait, il le fait bien, très bien même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *