[Film] Avengers: Infinity War, de Joe et Anthony Russo (2018)


Père adoptif de Gamora et Nébula, Thanos a commencé à recueillir les six Pierres d’Infinité : la Pierre du Pouvoir, la Pierre de l’Espace, la Pierre de Réalité, la Pierre de l’Âme, la Pierre du Temps et la Pierre de l’Esprit. Son objectif est de réunir ces six gemmes sur un gantelet doré, forgé par le nain Eitri sur Nidavellir, afin d’utiliser leur immense puissance pour détruire la moitié de la population de l’Univers et rétablir ainsi un certain équilibre. Dans sa quête le menant sur diverses planètes, la Terre, Knowhere et Vormir, Thanos est aidé par ses enfants adoptifs : Ebony Maw , Cull Obsidian , Corvus Glaive et Proxima Midnight . Face à cette nouvelle menace qui concerne l’Univers entier, le groupe de super-héros des Avengers, divisé depuis 2 ans, doit se reformer, et s’associer au Docteur Strange, aux Gardiens de la Galaxie et au peuple du Wakanda.


Avis de John Roch :
Adulé par certains, conchié pas d’autres, le MCU ne laisse pas de marbre. Si l’univers cinématographique de Marvel a livré son lot de purges, il faut reconnaître quelques réussites, notamment les Captain America réalisés par les Frères Anthony et Joe Russo : Le Soldat de l’Hiver et Civil War. Deux des meilleurs produits issus de la maison des Idées et de la firme aux grandes oreilles, et ça tombe bien puisque c’est le duo qui se charge de Avengers : Infinity War, le meilleur film à ce jour, et certainement pour toujours, du MCU.

Tremblez pauvres mortels, Thanos arrive pour faire le ménage dans l’univers, littéralement. Son but : récupérer les pierres de l’infinité qui, toutes réunies, sont capables d’éradiquer la moitié de l’univers d’un simple claquement de doigts. Les Avengers, séparés depuis les événement de Civil War, vont chacun à sa manière tenter d’éviter un génocide qui pèse sur la Terre, mais également sur tout l’univers.

Infinity War regroupe la quasi intégralité des super héros mis en scène dans les trois phases Marvel (manquent Ant-man et Hawkeye, ce qui est loin d’être un drame, en particulier pour ce dernier) dans un film de 2h30. Si tous ont leur part d’importance dans l’histoire, ils n’ont évidement pas le même temps de présence à l’écran, ce qui amène un léger déséquilibre dans le traitement des personnages. Sans tous les aborder, dans les déceptions on retient un Captain America en retrait, mais surtout Hulk qui est, en dehors de la scène d’ introduction, absent pour une raison plus ou moins expliquée. Il en va sans dire que de voir le géant vert refuser de se lancer dans la bataille est tout simplement impardonnable. L’ Avenger qui a bénéficié d’un soin particulier dans l’écriture est Tony Stark, confronté à l’Ego aussi surdimensionné que le sien du docteur Strange, occasionnant une rivalité bien exploitée, mais également à sa relation de maître – élève avec Spider-man, qui devient touchante sur la longueur.

Avengers: Infinity war possède un nombre conséquent d’atouts, dont le plus important est Thanos. Non seulement il bouffe l’écran à chacune des ses apparitions, mais il bénéficie également d’une profondeur surprenante. Une qualité d’écriture qui fait entrer le titan fou au Panthéon des méchants les plus passionnants vus dans un blockbuster.

Le personnage de Thanos réussit également là où les méchants du MCU ont échoué depuis le début : apporter un sentiment de danger. Complètement obsédé par sa quête des pierres de l’infinité, Thanos est sans concession et n’hésite pas à se débarrasser de quiconque lui barre la route. Loki est le premier à en faire les frais, mais c’est surtout la mort de Gamora qui donne une impression que cette fois-ci, n’importe qui peut y passer. Ce qui donne des moments à se ronger les ongles à l’image de l’issue incertaine du combat entre Thanos et Iron man, ou le sort réservé à Vision.

Scénaristiquement, Infinity War tient très bien la route, donc. Quid du rythme et de l’action ? C’est simple : ce troisième Avengers tient de la perfection sur ces deux points. L’équilibre est parfait entre les scènes d’exposition et celles où tout pète à l’écran. Et des explosions, des duels en groupe puis mano-a-mano, des effets spéciaux spectaculaires, et des plans tous plus iconiques les uns que les autres, le film en regorge. Magnifié par la caméra des frères Russo qui ne cesse de gagner en lisibilité de films en films, et en idées de folie qui font de Avengers: Infinity War le maître étalon de la transposition des batailles des comics sur grand écran.

Reste à aborder le final (qui ne sera pas spoilé, mais de toute façon soit vous l’avez vu, soit vous en avez au moins entendu parler). Certes, il est amoindri par deux choses : Infinity war est la première partie d’un diptyque, et le MCU est une machine réglée comme une horloge dont le calendrier est établi sur des années. Les pertes humaines ne sont donc aucunement définitives, mais l’audace de ces dernières minutes, le sentiment de désespoir qui en découle et ce refus du happy end de rigueur dans ce genre de production sont à saluer.

LES PLUSLES MOINS
♥ Thanos
♥ Le final qui prend aux tripes…
♥ Les scènes d’action, incroyables
♥ Le rythme, parfait
⊗ L’absence de Hulk, intolérable
⊗ … mais perd en impact à cause de la mécanique trop bien huilée du MCU
En termes de qualités, on souhaite que pour le MCU il y ait un avant et un après Avengers : Infinity War. Captivant, spectaculaire, incroyable, émouvant, c’ est un comics book movie comme on aimerait en voir plus souvent. Si l’on en juge par la qualité de Endgame, qui tient plus de la blague que de la suite que l’on attendait, la barre a été placée trop haut et elle n’est certainement pas prête d’être franchie.

LE SAVIEZ VOUS ?
• Après en avoir trop dit lors de la promotion de Spider-Man: Homecoming, Tom Holland n’ a pas été autorisé à lire le script d’Infinity War.
• Mark Ruffalo est un habitué des spoilers accidentels, un faux script lui a donc été remis pendant le tournage.
• Quatrième film à avoir dépassé les 2 Milliards de recette mondiale, après Titanic, Avatar, et Star Wars Episode 7.


Titre : Avengers: Infinity War
Année : 2018
Durée : 2h29
Origine : U.S.A
Genre : Marvelerie
Réalisateur : Joe et Anthony Russo
Scénario : Christopher Markus et Stephen McFeely

Acteurs : Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Chris Pratt, Tom Holand, Benedict Cumberbatch, Josh Brolin, Mark Ruffalo

 Avengers: Infinity War (2018) on IMDb


John Roch
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cherycok
Administrateur
15 octobre 2020 10:04

En ce qui me concerne, je l’ai vu au ciné, entrainé par des potes. Alors déjà, je ne suis pas un comic boy. J4ai été élevé aux mangas et BD et je n’ai jamais lu un seul comic. Donc l’univers Marvel ou DC, je suis complètement étrangé à ça et j’ai vraiment du mal avec.
Autant te dire que je n’ai pas aimé le film. Si j’avais été seul, je me serais barré de la salle de cinéma. J’ai trouvé qu’il y avait des incohérences partout (avec Dr Strange, les évènements du films n’auraient pas du arriver), que les scènes d’action n’étaient pas terribles, que les CGI sonnaient souvent faux, que le fait que Hulk ne veule pas prendre au combat est juste là pour laisser une toute petite chance à Thanos (qui se serait fait péter la gueule en 2 secondes), que plein de personnages ne servaient strictement à rien, que tout était prévisible, que ca bafouait certaines choses des comics originaux (ca c’est selon ma femme qui est fana du mats de base).
Je crois que je ne suis pas le public. Je me demande d’ailleurs si j’ai vu un autre Marvel depuis. Ah si, peut etre Deadpool 2, mais je crois que c’est le seul, car ce Avengers, avec sa longueur interminable pour ce qu’il raconte, m’a achevé (déjà que voilà, je n’étais pas fan avant). Après, je comprends que ça plaise, et l’idée du multiverse est sympa en soi. Mais ce n’est définitivement pas pour moi. En films de super héros, je préfère m’en tenir à Kick Ass, Chronicles, ou encore Super ^_^

Rick
Administrateur
Reply to  Cherycok
15 octobre 2020 12:49

Vu tardivement. Je n’ai pas détesté, certaines scènes restent sympa, le final osé comme dit John. Mais le gros souci, c’est que n’ayant pas vu tous les films qu’il y a eu entre Avengers 2 et ce troisième opus, j’ai été vite paumé. Trop de personnages, de situations, d’éléments d’intrigues que j’ignorais. Du coup le concept du multiverse est cool, mais si tu rates un film c’est mort après. Thanos fait un bon méchant je trouve, comparé à ce qu’il devient dans le suivant.

Feroner
Administrateur
15 octobre 2020 19:14

9/10 pour un film marvel sur Darkside !!!!
Alors la du bon gros blockbuster bien ricain j’en veut bien toute les semaine et en plus c’est produit par Disney !!!
Clairement le haut du panier des film Marvel studio avec Strange, les gardiens de la galaxie et Civil War qui possède les meilleurs scène de combat pour ce genre de film.
Les pire le premier thor, black panther et captain marvel.
Le fait d’avoir vu ces héros évoluer depuis dix bonnes années rend ce film super épique. L’ambience de ce film est particulièrement réussie ca vient surtout du méchant particulièrement réussi. C’est rare de voir un méchant mélancolique dans ce genre de film. La première scène dans NY est géniale. Par contre pas mal de défaut Hulk un des personnages les plus culte des comics qui est constipé “ca vient pas” déjà qu’il a pas eu son vrais film…
Les combats au corp a corp dans le final sont tout pété.
Captain América qui tombe comme ca par hasard pile au bon moment.
La suite dommage de retomber dans la comédie et c’est quoi ce scénario de merde. par contre j’aime bien le début.

Faze
Faze
16 octobre 2020 2:37

Je me suis bien amusé lors du visionnage.
Un josh Brolin bien classe (mais je l’ai toujours aimé le Josh donc zéro objectivité) et une fin plutôt “audacieuse”. (toute proportion gardée surtout quand disney annonce des années à l’avance les suites … bonjour les spoilers :p )

Mais le vrai problème , c’est que moins de 2 ans après j’ai déja tout oublié .
Donc film sympa ok , mais épique , non pas pour moi.
Je veux dire 20 ans après j’ai encore des frissons rien que de repenser à la charge du Rohan dans la trilogie de Peter Jackson , ici rien de telle et pourtant je l’ai vu plus récemment que le Retour du roi …

Et je précise que j’étais plutôt comics que manga étant gamin. (et même plus tard)

ps : Fero qui tacle Black Panther … je t’aime mec!!! 😀

Rick
Administrateur
Reply to  Faze
16 octobre 2020 11:00

Ben non, comme tout le monde, tu n’as pas oublié la fin 😀
Quoi qu’il en soit, c’est meilleur que le suivant. Comme dit Fero, le début est bon par contre.

Feroner
Administrateur
Reply to  Faze
16 octobre 2020 13:29

Le seigneur des anneaux tout de suite les grands mots, oui c’est mieux mais c’est mieux que tout.
“Black Panther c’est un film politique super intéressant” comme je l’ai lu plusieurs fois. Le racisme c’est pas bien et ce venger non plus, bon le truc c’est qu’on a tous vu les films de Spike Lee et du coup c’est de la politique de maternelle. En plus c’est un pays Africain qui grade tout pour lui et laisse ses voisins crever. Et son costume c’est pas possible en plus d’être super balaise si il prend des coups ca lui fait rien et en plus il récupère l’énergie. C’est comme jouer à Mario Kart avec des étoiles infinies tu te fais vite chier. Et ce combat final visuellement ridicule et ces rhino….
Du démontage de Black Panther gratuit comme ça, c’est cadeau Faze.
Il y a bien la B.O de Kendrick Lamar qui défonce et la scène en Corée qui est sympa.

Faze
Faze
Reply to  Feroner
18 octobre 2020 1:54

Pour le SDA on a du me retenir sur mon siège pour pas que je cavale dans les escaliers de la salle en criant : “A MOOOOOOORT” lors de la charge héroïque du Rohan. 😀
Ok j’étais jeune et impulsif mais rare sont les films qui déclenchent en moi cette effet là ! 😀

Sinon la scène de BP en Corée avec ses néons , c’est vrai que c’est plutôt sympa … et j’avais même pas calculé que Kendrick Lamar avait participé à la B.O alors que je l’écoute depuis 10 ans facile le Kendrick …
Sinon pour le reste on est entièrement d’accord mais on en avait déja discuté sur un autre espace commentaire du site.

HK563
HK563
16 octobre 2020 16:39

Perso, le MCU et 95% des blockbuster hollywoodien post 2000 me laissent de marbre.

Question : il n’y a que moi qui ne ressent aucun suspense, aucune émotion devant des scènes d’action en 3D ?

Faze
Faze
Reply to  HK563
18 octobre 2020 2:11

Les 15 premières minutes de Là Haut de Pixar à failli m’arracher une petite larme.
Comme quoi il y a moyen de faire passer de l’émotion dans des scènes en full 3d. (bon ok c’était pas de l’action comme évoqué dans ta question)
Ou comme je le cite plus haut , Le retour du roi m’avait complètement retourné le cerveau et rendu le kikitoudur , et là c’est bien de l’action pour le coup.

Après on a déjà eu ce débat à plusieurs reprises ici , et je suis ni pour ni contre , tout dépend de l’utilisation que l’on en fait. (mais j’ai un amour certains pour la vrai pyrotechnie et le latex pour nos monstres préférés et bordel arrêtez avec le sang en numérique c’est moche et ultra visible)

Cherycok
Administrateur
Reply to  HK563
20 octobre 2020 10:08

J’avoue que, même s’il y a des exceptions, c’est un peu pareil pour moi. Le 100% numérique à tendance à me laisser de marbre. En plus, souvent les personnages semblent n’avoir aucun poids, en plus d’avoir des animations parfois étranges, ce qui me sort souvent du film. Parfois ça marche. D’autres fois ça sonne faux et donne l’impression d’être devant une cinématique de jeu video.
Un film 100% animation, c’est pas la même, le postulat de départ est là, surtout que souvent, avec les pixars du moins, il y a une patte graphique bien particulière.